La langue française

Pinter

Définitions du mot « pinter »

Trésor de la Langue Française informatisé

Pinter, verbe.a) Empl. trans., pop. Boire (des boissons alcoolisées) avec excès. Elle pinte en ce moment un poison étonnant: ça doit être du curaçao vert (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p.836).Empl. abs. Dès qu'ils apprenaient un décès par là autour, les gens se promettaient ces sépultures où s'empiffrer, pinter, s'en donner jusqu'à la garde (Pourrat, Gaspard,1922, p.109).b) Empl. pronom. réfl., pop. Se pinter (la gueule). S'enivrer. (Dict.xxes.). c) Au part. passé., pop. Être pinté. Être ivre (Dict.xxes.). [pε ̃te], (il) pinte [pε ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. 1269-78 «boire» pinter quarte ou pinte (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 6797), ca 1500 «boire beaucoup, avec excès» pinter ensemble (Therence en franç., fol. 13 vods Gdf. Compl.), xvies. en parlant d'un ivrogne (Noël nouveau de la description ou forme de la messe ds A. de Montaiglon, Rec. de poésies fr. des XVeet XVIes., t.7, p.50), xviies. id. (Vaux-de-Vire d'O. Basselin, XLIX ds Vaux-de-Vire d'O. Basselin et de J. Le Houx, Paris, 1858, p.87); de pinte, dés. -er. Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Verbe

pinter \pɛ̃.te\ intransitif et pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se pinter)

  1. (Familier) Boire de l’alcool avec excès.
    • L’ArtilleurTout allait mal ; le roi fera tout aller bien.
      Le SonneurPintons en son honneur !
      L’ArtilleurVerse, mon camarade ! — (Népomucène Lemercier, La Panhypocrisiade, F. Didot, 1819, p. 177)
    • Pintez, dansez, gens de la Terre,
      Tout est un triste et vieux mystère.
      — (Jules Laforgue, Complainte du soir des comices agricoles, 1885)
    • Ça va mieux aujourd'hui... Elle se tient debout, la Pocharde ..
      Elle aura oublié de pinter ce matin !
      — (Jules Mary, La Pocharde, 1898, chap. 1, Paris : chez H. Geoffroy, 1904-1905, p. 11)
    • Il se versa une nouvelle dose de ouisqui. Je lui fis remarquer qu’il pourrait bien rentrer dans un arbre s’il continuait à pinter de la sorte. — (Raymond Queneau, Le Journal intime de Sally Mara, 1950, dans Les Œuvres complètes de Sally Mara, Gallimard, « L’Imaginaire », 1989, p. 53)

Nom commun

pinter \Prononciation ?\

  1. (Botanique) Tabac.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PINTER. v. intr.
Boire avec excès. C'est un homme qui ne fait que pinter, qui n'aime qu'à pinter. Il est populaire.

Littré (1872-1877)

PINTER (pin-té) v. n.
  • Terme populaire. Boire longtemps et avec excès. AEéas avec sa sagesse Pinta si bien, qu'il fit mainte esse, Et même deux ou trois faux pas, Scarron, Virg. V.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XIIe s. N'est nus [nul] qui chascun jor ne pinte De ces tonneaus ou quarte ou pinte, la Rose, 6851.

XVe s. Buvant du bon, je ne crains Jamais maladie ; En despit des medecins, Je pintai toute ma vie, Basselin, XLVIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pinter »

(Date à préciser) De pinte avec la désinence -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pinte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pinter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pinter pɛ̃te

Images d'illustration du mot « pinter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pinter »

Langue Traduction
Anglais pint
Espagnol medio litro
Italien pinta
Allemand pint
Chinois 品脱
Arabe نصف لتر
Portugais cerveja
Russe пинта
Japonais パイント
Basque pinta
Corse pinta
Source : Google Translate API

Synonymes de « pinter »

Source : synonymes de pinter sur lebonsynonyme.fr

Pinter

Retour au sommaire ➦

Partager