La langue française

Piaulement

Définitions du mot « piaulement »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIAULEMENT, subst. masc.

A. −
1. Cri aigu (d'un oiseau qui piaule). Synon. piaillement.Le piaulement des petits poulets. Les têtes se redressèrent, abandonnant le grain, les plumes se hérissèrent, les ailes s'enflèrent, et des piaulements précipités et brefs de colère s'exhalant de tous ces becs tendus en avant firent un vacarme de caquets indescriptible (Pergaud, De Goupil, 1910, p.245).
2. Cri aigu et plaintif (d'un animal). Ce sont des chants de laboureur, des voix d'enfants, des piaulements et des refrains d'animaux (M. de Guérin, Journal, 1833, p.177).La nuit on y entend le piaulement des hyènes (Du Camp, Nil, 1854, p.252).Il se souvenait des bruits familiers d'Arago: le piaulement des rats, (...) l'écroulement du charbon dans le poêle (Montherl., Célibataires, 1934, p.887).
B. − P. anal.
1.
a) Cri plaintif (d'un enfant qui piaule). Synon. piaillement.Toute une marmaille mal mouchée (...) se traînait par terre, au milieu de piaulements, de rires et de pleurs (Zola, Assommoir, 1877, p.380).En un instant le piaulement était devenu chant dans la bouche des enfants. C'est-à-dire que la bouche, ouverte pour exhaler un gémissement avait, par un brusque tour de clé, modulé une note gaie (Frapié, Maternelle, 1904, p.19).
b) Cri aigu, invective proférée d'une voix criarde. Synon. glapissement, piaillement.Ce fut une tempête qui éclata tout à coup [dans la salle de classe]! Piaulements, hurlements, bêlements, crécelles et sifflets (Du Camp, Mém. suic., 1853, p.55).Laperre la saisit à pleins bras, la souleva et la fit tournoyer deux ou trois fois, parmi les piaulements scandalisés de la bande (Magnane, Bête à concours, 1941, p.235).
2. Bruit aigu; en partic. son aigu (d'un instrument de musique). Mais je me rappelle bien cette ruelle, où il fallait raser les murs à cause des balles. Et si bien les petits piaulements aux oreilles, et les claquements secs sur le mur de torchis! (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.985).Parfois, le gargouillement sonore de l'accordéon d'un bal ou l'aigre piaulement d'une vielle, d'une musette, vous frappait l'oreille au passage (Carco, Nostalgie Paris, 1941, p.227).
Prononc. et Orth.: [pjolmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1570 piollement (Ch. Estienne, Agric. et Maison rustique, 34a d'apr. FEW t.8, p.414b; cf. éd. 1591, fol. 49 vo: le continuel piollement [des poules d'Inde]). Dér. de piauler*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Quem. DDL t.27.

Wiktionnaire

Nom commun

piaulement \pjol.mɑ̃\ masculin

  1. Action de piauler ou résultat de cette action.
    • On ne voyait pas les tramways. []. Pourtant les quais où ils roulaient, avec des piaulements plaintifs, n'étaient guère éloignés, car la rue, quelquefois, tremblait à leur passage […]. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Retourner au village, vivre avec nouveau parmi les racontars des femmes, écouter tout le jour les piaulements des dindes et des poulets, les bêlements des moutons, cela l’attirait peu.— (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Rien ne lui échappait : le susurrement sucré de la jeune vedette héroïne, le parler guttural du caïd sans scrupules, les nasillements du faux-frère, les jacassements de la commère, le jargon du bellâtre amoureux, les caracoulements du jeune premier, les gémissements de l’orpheline, les piaulements des villageois, les babillements des ouvrières, les graillements de la douairière, les braillements du nouveau riche en train de se pavaner, les sifflements du beau-parleur, les craillements des hommes avides, les croassements des maîtres-chanteurs, les coqueriquements des hâbleurs, les jabotements de la fille de joie, les cacardements de l’oie blanche, les pépiements des enfants, les gazouillements de l’alerte soubrette, les glatissements du foudre de guerre, les glapissements de la grue de service, les piaillements de la valetaille, les gloussements de la poule émoustillée, les hôlements du maître-chanteur, les frigottements de sa victime, les glougloutements du dindon de la farce, les coucoulements du pique-assiette, les frouements de la vieille femme acariâtre, les pupulements de la coquette, les gringottements du jeune chanteur, les cajolements du faraud, les grisolements de la mauviette, les margottements de la petite caille grassouillette, les criaillements de la grande pintade efflanquée, les trissements de l’hirondelle des faubourgs […] — (Christine Longepierre, Alinéa, Orizons, Paris, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIAULEMENT. n. m.
Action de piauler ou Résultat de cette action. On dit aussi Piaulis.

Littré (1872-1877)

PIAULEMENT (pi-ô-le-man) s. m.
  • Action de piauler. C'est par ce nom [le kiolo] que les naturels de la Guyane expriment le cri ou piaulement de ce râle, Buffon, Ois. t. XV, p. 253.

HISTORIQUE

XVIe s. L'importun piolement des dindes, canes, oies et poules communes, De Serres, 367.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « piaulement »

 Dérivé de piauler avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « piaulement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piaulement pjolmɑ̃

Citations contenant le mot « piaulement »

  • Il n’a pas pris l’accent commingeois, mais il savoure le phrasé chantant de ses voisins, autant que les caquetages et piaulements des animaux qui l’entourent. « Aujourd’hui, peut-être plus qu’avant, on se rend compte des apports de la ruralité. Je mange ce qui court autour de la maison », explique Dick Annegarn en jetant un coup d’œil aux canards qui tentent de s’introduire dans sa bâtisse. « Je cultive moi-même, je vis en autarcie. Et les gens du coin sont très loquaces et intéressants. » La Croix, Dick Annegarn, ami du verbe
  • « Et dire qu’ici, il y a neuf ans, ce n’était que des parcs à vaches en friche… » Avec le cacabement des pintades et le piaulement des poulets en fond sonore, Amélie Triveillot balaie son « petit paradis » du regard. À 36 ans, l’agricultrice mesure le chemin parcouru depuis qu’elle et son compagnon Guillaume ont tourné le dos à la vie citadine pour s’installer au lieu-dit En Grand-Pré, à Lorry-Mardigny. C’était en 2010. Depuis, la Ferme du Grand-Pré et ses volailles fermières certifiées sans OGM et sans soja n’ont pas volé leur bonne réputation. , Economie | Une auberge mijote sur la ferme du Grand-Pré
  • Un simple piaulement et le rapace plonge. Imperturbable, Ludwig voit l'oiseau de proie fondre sur lui. Une dernière manœuvre et la buse à queue rousse se pose délicatement au bout de sa main gantée de cuir. Ludwig est fauconnier, « Sella », l'un de ses meilleurs chasseurs. « Elle est capable de s'attaquer à des oiseaux comme les goélands dont l'envergure peut atteindre 1,6 m », explique Ludwig. ladepeche.fr, Auriébat. Ludwig Verschatse créé son entreprise de fauconnerie - ladepeche.fr
  • En perdant Lénine, Maïakovski perd l'espoir. Il lui reste à chanter un éloge funèbre qui est aussi le sien : "J'ai peur qu'on cache le véritable, le sage, l'humain, l'immense front de Lénine." Commentaire prémonitoire : "Le patron, diable chauve, brandit son boulier et grommelle "la crise" !" Eloge du rassemblement, et donc du Parti : "Un homme solitaire ! A qui est-il utile ? La voix d'un solitaire, plus frêle qu'un piaulement. Qui l'entendra ? Juste sa femme !" Le Point, Maïakovskisme-léninisme - Le Point
  • A ces artistes parfois enthousiasmants (écoutez le joli numéro de Danny Brown sur "Submission"), Albarn amalgame d’indépassables vétérans comme l’Américaine Mavis Staples, champione du monde de Gospel, ou Grace Jones, qu’il a tendance à sous-utiliser : cette divinité jamaïcaine est commise à pousser des piaulements comminatoires sur "Charger". L'Obs, "Humanz" : l'américanisation de Gorillaz

Images d'illustration du mot « piaulement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « piaulement »

Langue Traduction
Anglais peep
Espagnol mirar furtivamente
Italien sbirciare
Allemand gucken
Chinois 窥视
Arabe زقزقة
Portugais espreitar
Russe писк
Japonais のぞき見
Basque peep
Corse peep
Source : Google Translate API

Synonymes de « piaulement »

Source : synonymes de piaulement sur lebonsynonyme.fr

Piaulement

Retour au sommaire ➦

Partager