La langue française

Peinturer

Sommaire

Définitions du mot peinturer

Trésor de la Langue Française informatisé

PEINTURER, verbe trans.

A. − Vx, région. (Canada) ou techn. Peindre (v. ce mot A), couvrir d'une couche de couleur, badigeonner. Peinturer un treillage, un lambris (Ac. 1798-1878). Le Kremlin faisait partie de cette masse couverte de fer poli ou peinturé (Chateaubr., Mém.,t.2, 1848, p.436).Vers le milieu de mai, on s'apprêta à déménager au fournil. Pendant que les Beauchemin en peinturaient l'intérieur, Beau-Blanc arriva (Guèvremont, Survenant,1945, p.187).
Rem. Le mot est encore utilisé dans la lang. techn. Barb.-Cad. 1971 le définit ainsi: ,,Appliquer sur des subjectiles des peintures ou des vernis à des fins de protection ou de décoration``.
P. métaph.:
. Quand, le soir, la lune nette, Le peinture [un poirier] d'argent clair, Il fait, dans le calme éther, Un bruit frais de castagnettes! Noailles, Forces étern.,1920, p.142.
B. − Vieilli, fam.
1. Faire de la mauvaise peinture; peindre maladroitement ou en utilisant des couleurs criardes. Synon. barbouiller, peinturlurer.Cet enfant s'amuse à peinturer, à peinturer des images (Littré). Le révérend Péchard avait fait cadeau à l'église de deux statues: Saint Mathurin et saint Yves, complètement neuves et peinturées de couleurs rouges et jaunes (Nerval, Fayolle,1855, p.97).
2. P. anal. Farder, maquiller avec excès.
Empl. réfl. C'était une femme de quarante-huit ans qui, les jours où elle faisait toilette et se peinturait en blanc, arrivait à n'en paraître que soixante, car chez les créoles la nature met les bouchées doubles (Morand, Homme pressé,1941, p.55).
Part. passé en empl. adj. Torlonta est parti hier au soir après deux jours de maladie: je l'ai vu tout peinturé sur son lit funèbre (Chateaubr., Mém.,t.3, 1848, p.503).Sur les fauteuils, les causeuses, le sopha (...), se tenaient, raides, guindées, poudrées, peinturées de blanc de céruse et vermillonnées, les plus grandes dames de la noblesse bretonne (Nerval, op.cit.,p.44).
REM. 1.
Peinturage, subst. masc.a) Vx, région. (Canada) ou techn. Action de peindre ou de peinturer; résultat de cette action. Un beau, un solide peinturage (Besch. 1845-46). Le peinturage d'un mur (Littré). Peint. 1978 préconise l'emploi de peinturage pour désigner ,,le travail de mise en peinture proprement dit`` et de réserver le mot peinture pour la désignation générique des produits auxquels il est fait appel pour ce travail``.b) Vieilli, fam. Action de peindre de façon maladroite ou avec de mauvaises couleurs; résultat de cette action. Exécuter d'abominables peinturages (Lar. 19e-20e). Au temps de Phidias et de Polyclète, tandis que les vieilles figures en bois coloré continuaient d'être adorées dans les temples, (...) ces grands artistes sculptaient des images d'une beauté accomplie, mais qui, dans leur condition extérieure, gardaient un reste de ressemblance avec les idoles sacrées. Le peinturage des anciens fétiches était remplacé par une coloration naturelle résultant des matières employées (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin,1876, p.434).
2.
Peintureur, subst. masc.,vx. Celui qui peinture. a) ,,Ouvrier qui met en couleur les bois, les fers, les murs, etc.`` (Besch. 1845-46). Les ouvriers des ports dont la profession est de Peindre ou Peinturer les navires, portent la dénomination de Peintres, de Peintres de navire ou de Peintureurs (Bonn.-Paris1859, s.v. peintre).b) Mauvais peintre. (Dict.xixes., Lar. 20e, Rob., Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth.: [pε ̃tyʀe]. Att. ds Ac. 1798-1878. Étymol. et Hist.,1. Ca 1140 «rehausser de couleurs, orner, décorer; peindre» (Voyage de Charlemagne, éd. G. Favati, 124: Karles [...] Vit de cleres colurs le muster (de) peinturet De martirs et de virgines et de granz majestez...); 2. 1680 peinturé «qui n'est couvert que d'une seule couleur» (Rich.), cf. 1689 (Andry de Boisregard, Réflexions sur l'usage de la lang. fr., p.380 d'apr. F. Baldensperger ds R. Philol. fr. t.24, p.112: Peinturer, mettre seulement des couleurs sur quelque matière que ce soit); 3. 1690 peinturé «couvert de couleur sans art particulier» (Fur.); 1752 péj. «barbouiller» (Trév.). Dér. de peinture*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

peinturer \pɛ̃.ty.ʁe\ 1er groupe (voir la conjugaison) intransitif ou transitif

  1. (Familier) Peindre.
  2. (Canada) Peindre (un mur ou un objet).
    • Ce sont les élèves qui font toutes les tâches, que ce soit couper, sabler ou peinturer la cabane. — (Le Nouvelliste, 16 avril 2007)
    • « Souvent les gens se demandent comment un peintre peut travailler continuellement sans s’écœurer. C’est que bien souvent, les personnes qui se posent cette question détestent peinturer car elles n’ont pas le bon équipement » […]. — (Le Soleil, 1er mai 2004)
    • Lorsque le nouveau pavillon de la pédiatrie va ouvrir ses portes, nous voulons peinturer les murs des chambres aux couleurs de Cornemuse et autres personnages pour enfants et installer de beaux petits rideaux aux fenêtres. — (Le Nouvelliste, 29 mars 2007)

Note d’usage : Ce verbe peut être utilisé dans le registre courant au Canada. Ailleurs, le terme est plutôt familier et peindre est utilisé à sa place.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PEINTURER (pin-tu-ré) v. a.
  • 1Enduire d'une couleur ou de plusieurs, sans autre dessein que d'ôter à l'objet sa couleur naturelle. Peinturer un treillage, un lambris.
  • 2 Familièrement. Barbouiller en essayant de peindre. Cet enfant s'amuse à peinturer, à peinturer des images.

HISTORIQUE

XIIIe s. Sor un faudestuef [fauteuil] d'or à boutons noelé Se sist li empereres el palais painturé, Ch. d'Ant. II, 264. Comment peintres peuent [peuvent] trouver Leur vies ; car à painturer Trop de gens s'apareillent, Dit des peintres.

XVIe s. Si je me loge en ces maisons dorées, Au front superbe, aux voutes peinturées, Desportes, Bergeries, chans.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « peinturer »

(c. 1140) Du moyen français peinturer, de l’ancien français peinturer.
Synchroniquement dérivé de peinture avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « peinturer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
peinturer pɛ̃tyre

Citations contenant le mot « peinturer »

  • Vous n’avez ensuite qu’à peinturer vos vases en donnant des «coups de pinceau». L’intention ici est que la totalité de la surface soit couverture mais les coups de pinceau ne sont pas obligés d’être parfaits si vous voulez recréer l’effet terracotta.  Salut Bonjour, Projet DIY : Voici comment donner un effet terracotta à vos vieux vases | Salut Bonjour
  • « Tout ce qui peut se peinturer, je le fais », a lancé l’artiste de 30 ans. Beauce Média, Pow, pour un effet wow! - Beauce Média
  • Cette année, ce financement payera de nouveaux bancs près de la fontaine publique. Par le passé, le groupe a utilisé cette somme, entre autres, pour peinturer des bornes-fontaines et acheter des poubelles. , Embellir Sturgeon Falls, un jeudi à la fois | ONfr+
  • «C’est une association qui serait naturelle, mais à l’heure où on se parle, on évalue nos options et on n’a pas d’entente présentement, ni avec le Canadien ni avec aucune autre organisation, a assuré jeudi l’ancien hockeyeur Marc-André Bergeron, qui est au coeur du projet avec le groupe Deacon Sports & Entertainment (DSE). Dans tout ça, on veut aussi être respectueux et on ne veut pas non plus peinturer qui que ce soit dans un coin.»  TVA Sports, ECHL: Trois-Rivières aura son club de hockey - TVA Sports
  • Cette technique donne l'effet d'une tapisserie, mais est beaucoup moins dispendieuse à réaliser. Elle se retire plus facilement également, car vous n'avez qu'à peinturer par-dessus une fois la mode passée.  Silo 57, 27 photos qui vont vous donner envie de réaliser le projet déco DIY de l'heure | Silo 57
  • «Je trouve que le gouvernement a tendance à peinturer. Passer de 50 à 250 personnes, peu importe la grandeur d’un site et que nous soyons à l’intérieur ou à l’extérieur, ça ne représente pas la réalité. Au Québec, il y a des stades qui ont 250 places de capacité! On risque de voir des rangs d’oignons à certains endroits», critique le président de l’équipe, Paul Poisson. Le Nouvelliste, 250 personnes: les Aigles visaient plus haut | Sports | Le Nouvelliste - Trois-Rivières

Images d'illustration du mot « peinturer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « peinturer »

Langue Traduction
Anglais paint
Espagnol pintar
Italien dipingere
Allemand farbe
Chinois 涂料
Arabe رسم
Portugais pintura
Russe покрасить
Japonais ペイント
Basque margotzeko
Corse dipintu
Source : Google Translate API

Synonymes de « peinturer »

Source : synonymes de peinturer sur lebonsynonyme.fr
Partager