La langue française

Patoiser

Définitions du mot « patoiser »

Trésor de la Langue Française informatisé

PATOISER, verbe

A. − Empl. intrans. S'exprimer en patois; mêler son langage de traits de patois. Anton. franciser.La diligence me conduisit à Granville. Le père Gonse m'y attendait (...) il montrait une grande capacité de boire et de gagner (...) et tout en patoisant, contait aussi bien que Béroald de Verville (A. France, Vie fleur, 1922, p.406).Ces auteurs de romans rustiques qui, à force de patoiser, glissent à un jargon où les champs ne se reconnaîtraient pas mieux que la ville (M. Bloch, Apol. pour hist., 1944, p.82):
. Non seulement les écoliers entre eux parlaient toujours patois, mais l'instituteur était souvent obligé, pour se faire comprendre, de leur donner des explications en patois. Il ne patoisait pas systématiquement; il en aurait d'ailleurs été souvent assez empêché. Il s'efforçait de franciser. L. Febvre, La Nationalité, [1926] ds Combats, 1953, p.186.
Péj. Synon. de baragouiner.Les «petits Français» seraient remplacés en France par des petits Anglais, par des petits Allemands; ainsi chaque peuple, oubliant sa langue maternelle, irait patoiser chez son voisin: système excellent, grâce auquel les Européens, sachant toutes les langues, n'en sauraient parfaitement aucune (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p.79).
B. − Empl. trans., rare
1. [Avec un compl. d'obj. interne] Patoiser le patois. S'exprimer en patois. Elle patoise à tout moment le patois de son pays: mes peti henfants. C'est sa manière d'être drôle et comique (Goncourt, Journal, 1864, p.55).
2. Parfois péj. Mêler (ses propos) de termes imprévus ou inintelligibles. Les locutions particulières (...), ces phrases bizarres, souvent patoisées de façons de dire hardies et pittoresques, sont une grâce nouvelle et un peu hasardée, mais dont l'auteur a usé (Baudel., Art romant., Contes normands, 1845, p.379).
REM.
Patoiseur, adj. masc.,hapax. Synon. de patoisant.Les gars de province, comme ils sont amusants et gentils avec leur roulement d'r et leur jargon patoiseur! (Proust, Temps retr., 1922, p.807).
Prononc. et Orth.: [patwaze], (il) patoise [patwa:z]. Étymol. et Hist.1. 1834 trans. «exprimer en patois» (Boiste); 2. 1834 intrans. «parler patois; imiter le patois» (ibid.); 1864 part. prés. subst. «personne qui s'exprime en patois» (Barbey d'Aurevilly, Un Prêtre marié, p.22 ds Quem. DDL t.4); 1893 part. prés. adj. (Verlaine, OEuvres compl., t.5, Quinze jours en Holl., p.202: le poète patoisant); 1870 (Goncourt, Journal, p.638: un bourdonnement patoisant). Dér. de patois*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

patoiser \pa.twa.ze\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Parler patois.
    • (Avec un complément d'objet direct, comme son hypéronyme “parler”) C'est une forte et joviale fille qui patoise le morvandiau à ne la point toujours comprendre, et elle a des joues comme des pommes. — (Raphaël Viau, Mon “mien” joli, II ; Librairie des Éditions Modernes, Paris, 1921, page 24)
  2. Donner un caractère lié au patois à.
    • D’ailleurs, les mots nouveaux, qui apparaissaient avec le progrès, avaient vite fait d’être « patoisés » suivant des règles immuables. — (Revue lorraine populaire, n° 4, juin 1975, page 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PATOISER. v. intr.
Parler patois.

Littré (1872-1877)

PATOISER (pa-toi-zé)
  • 1 V. n. Parler en patois, parler avec un accent provincial.
  • 2 V. a. Rendre patois. Patoiser un rôle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « patoiser »

Dénominal de patois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « patoiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
patoiser patwaze

Citations contenant le mot « patoiser »

  • Aimant le commerce humain, cette fermière à l'époux taciturne avait ouvert, en 1923, une boutique de produits pour animaux sur l'arrière du bâtiment - le devant, mieux abrité, restant le carré VIP des vaches. Un point d'ancrage pour Albert, Maurice et les autres ténors du village, venus patoiser dans leurs (longues) barbes et se réchauffer en tirant sur leurs pipes. En 1947, le commerce s'agrandit en bar-tabac, avec du café vert vendu en vrac et du rouge de contrebande, commun dans cette région frontalière où, pendant la guerre, tout le monde avait caché des juifs.   LExpress.fr, Savoie: les mille vies de Victorine - L'Express Styles
  • Au XIXe siècle, et jusqu’au milieu du XXe, on sanctionnait à l’école les enfants qui s’exprimaient en breton ou en occitan. Le maître remettait au premier élève qu’il surprenait à « patoiser » une marque infamante, à charge pour lui de la passer à un nouveau « coupable » ; et, à la fin de la journée, il punissait son dernier détenteur. Ce n’est qu’en 1952 que la « loi Deixonne » consentait à un début de reconnaissance des langues régionales… le corse excepté ! AgoraVox, Les Langues régionales, un enjeu pour le XXIe siècle - AgoraVox le média citoyen
  • Donnons leur l'indépendance totale et immédiate (sans subvention ni double nationaux) est laissons les patoiser.Ils parleront très vite le Siciliens avec leurs nouveaux "parrains" Le Figaro.fr, «L'officialisation de la langue corse n'est pas l'ennemie de l'unité républicaine»

Images d'illustration du mot « patoiser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « patoiser »

Langue Traduction
Anglais speak patois
Espagnol hablar patois
Italien parla patois
Allemand sprechen patois
Chinois 会说话
Arabe يتكلم باتوا
Portugais fala patois
Russe говорить на языке
Japonais パトワを話す
Basque mintzatu patois
Corse parle patois
Source : Google Translate API

Synonymes de « patoiser »

Source : synonymes de patoiser sur lebonsynonyme.fr

Patoiser

Retour au sommaire ➦

Partager