Partance : définition de partance


Partance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARTANCE, subst. fém.

A. −
1. MAR. Départ (imminent) et p.méton. moment du départ d'un navire:
1. Je ne puis vous dire le jour de notre partance, mais je vous prie de m'écrire à Oran. On dit que nous serons payés à Oran, pour pouvoir aller à terre et acheter du tabac. Loti,Mon frère Yves,1883, p.298.
Coup (de canon) de partance (vx). Coup tiré à blanc, signalant aux membres de l'équipage encore à quai que le bâtiment va appareiller (d'apr. Gruss 1952):
2. Alors, parmi les pleurs, les cris et les adieux, Les soldats inquiets et les marins joyeux (...) Quand le coup de canon departance roula, Entonnèrent en choeur l'Ave maris stella. Heredia,Trophées,1893, p.194.
Pavillon de partance. Pavillon hissé sur un bâtiment quelques heures avant l'appareillage. À un demi-mille en rade, le Rangoon était mouillé, son pavillon de partance hissé en tête du mât (Verne,Tour monde,1873, p.83).
Point de partance. Point de départ. (Ds Bouillet 1859).
2. Vx ou littér. Départ (de quelqu'un). Frédéry partant à l'armée, Félice sûrement mourra de sa partance (Fabre,Chevrier,1867, p.229).Rencontres partances hâtives Est-ce ainsi que les hommes vivent (Aragon,Rom. inach.,1956, p.69).
B. −
1. En partance, loc. adj. inv.
a) MAR. [En parlant d'un bâtiment] Sur le point d'appareiller. Ses poèmes [de Baudelaire], pareils à des bateaux en partance, enivrent l'inquiétude des coeurs errants (Mauriac,Essais psychol. relig.,1920, p.57).
b) P. anal. [En parlant d'un moyen de transp. en commun effectuant une longue distance] Prêt à partir. S'il y avait une voiture en partance, ce serait bien, car ce pauvre homme aura fait huit lieues à pied (Balzac,Corresp.,1838, p.378).Une cohue inouïe, une gigantesque trombe humaine, qui suit son héros, le pousse, l'empêche de monter dans le train en partance (Ferryds Rec. textes hist.,1898, p.88).
[P. méton., rare, en parlant des passagers] Synon. usuel sur le départ.Un passé qui lui semblait s'enfoncer dans la brume, comme s'éloigne du passager en partance le groupe des parents venus lui dire adieu (Martin du G.,Thib.,Été 14, 1936, p.655).
P. métaph. Le digne homme est incessamment en partance, requis par mille soins, mille soucis, sermons, congrès, visites de pauvres et de malades (Gide,Faux-monn.,1925, p.1123).
Rem. Dans cette accept., la loc. en partance pour est plus fréq. (infra 2).
2. En partance pour, loc. adj. inv. Sur le point de partir vers, à destination de.
a) [En parlant d'un moy. de transp.] Les bateaux à vapeur n'existant point encore entre la France et la Corse, on s'enquit d'un navire en partance pour l'île que miss Lydia se proposait de découvrir (Mérimée,Colomba,1840, p.7).
b) [P. méton., en parlant d'un passager]:
3. ... un homme (...) qui, de n'avoir rêvé que tempêtes et falaises la veille, si le jour indiscret du printemps avait glissé une odeur de roses dans la clôture mal jointe de son sommeil entre-bâillé, s'éveillait en partance pour l'Italie. Proust,Fugit.,1922, p.487.
En partance vers. P. métaph. La petite pintade, soeur des perdrix, toujours en partance vers quelque taillis (Pesquidoux,Chez nous,1923, p.186).À ma gauche il y a la ville et les grandes avenues en partance vers toute la terre (Claudel,Feuilles Saints,1925, p.639).
Prononc. et Orth.: [paʀtɑ ̃:s]. Ac. 1694: partence; dep. 1718: -ance. Étymol. et Hist. Ca 1400 «départ» (Christine de Pisan, Le Livre du duc des vrais amans ds OEuvres, éd. M. Roy, t.3, p.189); début xviies. [ms.] spéc. «départ d'un navire, d'une flotte» (doc. ds Jal1); 1680 coup de partance (Rich.); 1690 bannière de partance (Fur.); 1832 navire en partance pour (Sand, Indiana, p.260). Dér. de partir2*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér.: 56.

Partance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

partance \paʁ.tɑ̃s\ féminin

  1. (Vieilli) Départ.
    • Faites hisser le pavillon et tirer le coup de canon de partance. — (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
    • On commence à charger le bois pour la partance. — (Jules Supervielle, Gravitations, page 67, © 1925, Gallimard, 1988)
  2. (Par extension) Départ d’un train, d’une personne, etc.
    • La partance féminine vers l’occident marocain — (Brahim Labari, dans le titre de l’article La partance féminine vers l’occident marocain. L’attractivité ambivalente d’une ville-monde : le cas de Casablanca, in Migrations société, n° 103, 2006)

Nom commun

partance \Prononciation ?\ féminin

  1. Partance, départ.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Partance : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARTANCE. n. f.
T. de Marine. Départ d'une flotte, d'un vaisseau ou d'un autre bâtiment. Il ne se dit plus guère que dans l'expression : Un paquebot en partance.

Partance : définition du Littré (1872-1877)

PARTANCE (par-tan-s') s. f.
  • Terme de marine. Départ d'un bâtiment, d'une flotte. Nous fîmes quatre partances, mais le vent nous refusa toujours, Retz, IV, 345. Je ne laisse plus l'espérance à personne que l'on puisse retarder la partance au delà de jeudi prochain, Mal D'Estrées, 15 avr. 1680, dans JAL.

    Coup de partance, coup de canon sans boulet qu'on tire pour avertir qu'on va mettre à la voile.

    Fig. Il prétend que l'affaire des bulles est si bien disposée, que ce sera le coup de partance et le boute-selle pour venir à Grignan, Sévigné, 24 juill. 1691.

    Il se dit aussi fig. dans le langage général pour signal de départ. Huit heures sonnent, voilà le coup de partance.

    Bannière de partance, pavillon qu'on met à la poupe pour annoncer le départ.

    En partance, sur le point de partir.

    Point de partance, celui à partir duquel on commence à compter la route

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Partance : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARTANCE, s. f. (Marine.) c’est le tems qu’on part de quelque lieu ; c’est aussi le départ même ; nous avons toujours de belles partances ; coup de partance ou de partement ; signal de partance. C’est le coup de canon sans bale qu’on tire pour avertir qu’on est sur le point de mettre à la voile : notre amiral tira le coup de partance. Etre de partance, c’est être en état de partir. Banniere de partance, c’est le pavillon qu’on met à la poupe pour avertir l’équipage qui est à terre, qu’il ait à venir à bord pour appareiller : c’est une banniere bleue chez les Hollandois ; arborer la banniere de partance. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « partance »

Étymologie de partance - Wiktionnaire

De partant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de partance - Littré

Partant 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de partance - Wiktionnaire

De l’ancien français partance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « partance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
partance partɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « partance »

  • A priori, on ne verra pas Bakaye Dibassi sur les terrains de Ligue 2 lors de la saison à venir. Même s'il lui restait une année de contrat à honorer à Amiens, le latéral gauche ne devrait pas rester une cinquième saison consécutive en Picardie. Selon L'Equipe, il serait en partance pour la MLS (Major Soccer League). Un contrat de trois ans l'attendrait à Minnesota, la franchise où évoluait l'ancien Nancéien Wilfried Moimbé et où joue toujours l'ex Messin Romain Métanire. , Sport lorrain | Troyes qui s'est amouraché de Laurent Batlles, un Amiénois en partance pour les Etats-Unis, Le Havre corrigé par Reims... Les infos du jour en Ligue 2
  • Ainsi, pour voyager en partance ou à destination de La Réunion, les voyageurs de plus de onze ans doivent se munir d'au moins trois masques chirurgicaux, puisqu'il est recommandé de les changer toutes les quatre heures. Si le voyageur ne porte pas de masque chirurgical, le décret précise que l'accès est "refusé" et la personne est "reconduite à l'extérieur des espaces".  Clicanoo.re, [Société] Le masque en tissu interdit dans les avions en partance ou à destination de la Réunion | Clicanoo.re
  • Pour le moment, le mercato est assez calme du côté du Rhône et de l’Olympique Lyonnais. Mise appart l’option d’achat levée pour Karl Toko-Ekambi et le retour du Havre de Tino Kadewere, l’OL n’a recruté pour le moment personne. En revanche niveau départ, le club a bien dégraissé. Martin Terrier à Rennes, Amine Gouiri à Nice, le jeune Oumar Solet à Salzbourg ou encore Lucas Tousart qui est officiellement partie pour le Hertha Berlin, l’effectif s’est vue être amputé de nombreux joueurs. Pour continuer, les dirigeants de Lyon pourraient laisser partir un nouveau joueur pour un club de Ligue 1. En effet, Pape Cheikh Diop serait en partance pour Dijon.  Onze Mondial, OL : Pape Cheikh Diop en partance vers Dijon ?

Images d'illustration du mot « partance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « partance »

Langue Traduction
Corse partenza
Basque irteera
Japonais 出発
Russe выезд
Portugais saída
Arabe مغادرة
Chinois 离开
Allemand abfahrt
Italien partenza
Espagnol salida
Anglais departure
Source : Google Translate API

Synonymes de « partance »

Source : synonymes de partance sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires