La langue française

Pari

Définitions du mot « pari »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARI, subst. masc.

A. −
1. Convention entre deux ou plusieurs parties soutenant des opinions différentes à propos d'une même réalité (passée, présente ou future) où les perdantes sont tenues de fournir une prestation à celle qui aura raison après vérification. Synon. gageure (vieilli).Accepter, engager, faire, gagner un pari; conditions, objet, suite d'un pari. Un bon Anglais ne plaisante jamais, quand il s'agit d'une chose aussi sérieuse qu'un pari (Verne, Tour monde, 1873, p.15).Ils s'assirent sous un grand arbre, au bord de la Loire, et ouvrirent des paris sur ce que contiendrait le bac que l'on voyait quitter l'autre bord (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p.156):
1. Il y a deux ans, au milieu d'un souper, j'ai parié avec un de mes amis que je mourrais avant lui. La somme engagée est très-considérable, et le pari est connu dans les trois royaumes. Et comme la mort n'a pas voulu venir à moi depuis ce temps, si je ne suis pas allé à elle dans une heure, j'aurai perdu mon pari... et je veux le gagner... Murger, Scènes vie jeun., 1851, p.10.
Tenir le pari. Accepter le pari. Celui qui gagne embrasse la patronne! −C'est cela! dirent de grosses voix amusées. Qui est-ce qui tient le pari? (R. Bazin, Blé, 1907, p.305).
2. JEUX
a) Jeu d'argent où le gain dépend de l'issue d'un autre jeu, d'une épreuve, d'une compétition sportive à propos de laquelle on a misé une certaine somme. Organiser, prendre les paris. Voilà des boxeurs à Paris: Courons vite ouvrir des paris, Et même par-devant notaire (Béranger, Chans., t.1, 1829, p.130):
2. ... aujourd'hui, seuls de tristes tripots et des officines de paris, ces paris plus nécessaires à l'âme des Anglo-Saxons que les boissons fortes à leur palais, permettent de jouer à toutes les courses, à tous les jeux de hasard... Morand, Londres, 1933, p.188.
Loc. verb. fig. Les paris sont ouverts [À propos d'une affaire dont l'issue est incertaine]. Garcin le lâche tient dans ses bras Estelle l'infanticide. Les paris sont ouverts. Garcin le lâche l'embrassera-t-il? (Sartre, Huis clos, 1944, 5, p.167).
b) En partic. [Le pari concerne une course de chevaux] Un jeune homme qui lui parlait de courses et d'un pari qu'il avait engagé sur Finette, une pouliche superbe (Huysmans, Marthe, 1876, p.106).−J'ai cent francs à mettre sur un dada, dit-il. Vous les prenez? −Oui. Qui? −Peau-de-Pou dans la troisième. −Ça ira dans les vingt contre un s'il gagne. −J'espère bien. Il allongea le billet et Monsieur Georges nota le pari sur un petit bout de papier (Queneau, Loin Rueil, 1944, p.65).
Pari à la cote. V. cote I D.
Pari mutuel. Pari organisé par un groupement officiel qui répartit le montant total des enjeux entre les différents gagnants (proportionnellement à la mise de chacun) après avoir effectué le prélèvement légal. Il est dommage que les passions du pari mutuel empêchent de s'intéresser uniquement à la course même (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1907, p.161).Avec amusement, les amis eussent vu le jeune homme jouer au pari mutuel; avec complaisance, courir les filles (Montherl., Bestiaires, 1926, p.389).V. aussi P.M.U. ex. de Zitrone.
Pari Mutuel Urbain (abrév. P.M.U.). Groupement officiel qui organise les paris dans des agences situées dans toutes les villes de France. Le pari tiercé (...) a insufflé une vie nouvelle à l'institution des courses en drainant aux guichets du Pari Mutuel Urbain des sommes prodigieuses (Zitrone, Courses, 1962, p.45).Pari (mutuel) jumelé*. Pari (mutuel) tiercé, quarté et p. ell., tiercé*, quarté*. Pari (mutuel) couplé et p.ell., couplé, subst. masc. ,,Le pari couplé (au P.M.U.) ou jumelé (sur l'hippodrome). Il s'agit de désigner les deux premiers d'une course`` (Zitrone, Courses, 1962, p.44).
3. P. méton. Enjeu du pari. Toucher un pari. Un dîner offert par Nathan, qui payait un pari perdu (Balzac, Splend. et mis., 1839, p.266).Or, ce petit ange-là avait par lui-même trois cent mille francs de rente, et Tomy Sternett (...) soldait tous ses paris de courses de l'année (Lorrain, Phocas, 1901, p.379).L'homme qui paie un pari et qui ne paie pas son tailleur (Alain, Propos, 1932, p.1063).
B. − Au fig.
1. Engagement à faire triompher une idée, une conception issue d'un choix dont on mesure les risques, les limites. Synon. gageure.Il y a un plan bien suivi pour rétablir (...) la disposition d'esprit étroite et soumise qui favorise le catholicisme (...). C'est un pari de certains hommes contre l'esprit humain (Constant, Journaux, 1804, p.57).On dirait qu'elle a fait le pari de me dégoûter de moi en me ressemblant (J. Bousquet, Trad. du silence, 1935, p.18):
3. C'est par le choix des points majeurs de la croissance et par le pari, qui en résulte, en faveur de la structure nouvelle de l'économie nationale, que les nations modernes ont les meilleures chances de maximer au cours d'une période déterminée la croissance de leur produit. Perroux, Écon. XXes., 1964, p.236.
Tenir le pari. Accepter un pari. «Je vous fais un pari: vous ne resterez pas un an en Italie. −Je tiens le pari», dit Nadine vivement (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.550).
Tenir le/son pari. Exécuter ce que l'on a promis de faire. Difficile si ce n'est impossible de tenir le pari des 5 % d'inflation sur l'année. D'autant que Jacques Delors s'attend à de mauvais résultats tout au long du premier semestre (Libération, 14 mars 1984, p.12).
2. Faire le pari que. Être certain que. Je fais le pari qu'après une annonce d'une série de Daumier au Charivari, si on donne un dessin d'Albert Dürer, il n'y a pas dix personnes qui disent: «Ce n'est pas un Daumier» (Goncourt, Journal, 1864, p.10).Dans dix mille ans d'ici, je vous fais le pari que cette guerre (...) sera complètement oubliée... (Céline, Voyage, 1932, p.83).
3. PHILOS. Pari de Pascal. Argument employé par Pascal dans lequel il essaie de convaincre logiquement les non-croyants qu'en optant pour l'existence de Dieu ils ont tout à gagner et rien à perdre. C'est la règle du pari proposé par Pascal. C'est dire: qu'est-ce que vous risquez? (Barrès, Cahiers, t.2, 1899, p.157).Cette autre vie n'est qu'une hypothèse. Y adhérer, c'est risquer le pari de Pascal. Choisir, comme lui, c'est déjà croire (Bourget, Actes suivent, 1926, p.40).
Prononc. et Orth.: [paʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1640 (Oudin Ital.-Fr.: Scommessa, gageure, pary); 2. 1688 (Rich. t.2: Pari, s. m. Ce qu'on gage [le pari est considérable, il est de cent pistoles]). Déverbal de parier*. Fréq. abs. littér.: 484. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 363, b) 1397; xxes.: a) 480, b) 710.

Wiktionnaire

Nom commun

pari \pa.ʁi\ masculin

  1. Promesse réciproque, par laquelle deux ou plusieurs personnes, qui soutiennent des choses contraires, s’engagent à payer une certaine somme à celui ou celle qui se trouvera avoir raison.
    • Pari hasardeux.
    • J’en fais le pari.
    • Gagner, perdre un pari.
    • Proposer, accepter un pari.
  2. (Figuré) Affaire incertaine, sur laquelle il y a des opinions contraires et qui doit bientôt se décider.
    • Réussira-t-il par ce moyen ? Les paris sont ouverts.
  3. (En particulier) (Jeux) Somme, indépendante de l’enjeu ordinaire, que des personnes parient entre elles et dont le sort est décidé par celui de la partie.
    • Aujourd’hui les prix que l’on distribue dans les courses sont une chose très-secondaire, le principal moteur, ce sont les paris, et ce jeu, chez les Anglais, devient une véritable passion poussée quelquefois jusqu’à la fureur et la démence. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)

Forme de verbe 1

pari \ˈpɑːri\

  1. Deuxième personne du singulier du futur de l’indicatif de parañ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARI. n. m.
Promesse réciproque, par laquelle deux ou plusieurs personnes, qui soutiennent des choses contraires, s'engagent à payer une certaine somme à celui qui se trouvera avoir raison. Pari hasardeux. J'en fais le pari. Gagner, perdre un pari. Proposer, accepter un pari. Tenir le pari, L'accepter, parier contre la personne qui le propose. Beaucoup de personnes parièrent; il tint tous les paris. Le pari est ouvert, les paris sont ouverts, Tout le monde est reçu à parier. Il se dit figurément d'une Affaire incertaine, sur laquelle il y a des opinions contraires et qui doit bientôt se décider. Réussira-t-il par ce moyen? Les paris sont ouverts. Il se dit particulièrement, au Jeu, de la Somme, indépendante de l'enjeu ordinaire, que des personnes parient entre elles et dont le sort est décidé par celui de la partie. En termes de Courses, Pari mutuel, Pari, autorisé par la loi, où ceux qui ont mis un enjeu sur le cheval gagnant se partagent les enjeux mis sur les autres chevaux. Pari à la cote, Pari effectué entre les joueurs et les bookmakers.

Littré (1872-1877)

PARI (pa-ri) s. m.
  • 1Engagement mutuel entre des personnes qui soutiennent des choses contraires, de payer une somme fixée à celui qui aura raison. Nous mettrons donc cette cause au pari, Poursuivit-il, si l'avez agréable, La Fontaine, Orais. Les règles d'un jeu étant supposées, et deux joueurs de la même force, on peut, en quelque état que soit une partie, déterminer, par l'avantage qu'un des joueurs a sur l'autre, combien il y a plus à parier qu'il gagnera ; le pari change selon tous les différents états où sera la partie, Fontenelle, Bernoulli. Il faut, madame [une femme de 60 ans], que vous décidiez un pari que j'ai fait : j'ai gagé que cette dame et vous, lui montrant la femme de quarante ans, étiez de même âge, Montesquieu, Lett. pers. 52. Je comprends sous le nom de jeu toutes les conventions, tous les paris où l'on met au hasard une partie de son bien, pour obtenir une pareille partie du bien d'autrui, Buffon, Ess. arithm. mor. Œuv. t. x, p. 100. Les jeunes gens ont encore à regretter le temps qu'ils passent dans ces maisons fatales où l'on donne à jouer, où se livrent des combats de coqs qui souvent occasionnent de gros paris, Barthélemy, Anach. ch. 20.

    Tenir le pari, l'accepter, parier contre celui qui le propose.

    Le pari est ouvert, les paris sont ouverts, tout le monde est admis à parier. Voilà des boxeurs à Paris, Courons vite ouvrir les paris, Béranger, Box.

    Fig. Les paris sont ouverts, c'est-à-dire il y a des opinions contraires sur une affaire qui va bientôt se décider.

    Il est hors de pari, se dit de celui qui, dans un pari entre plusieurs personnes, a perdu et n'a plus droit aux enjeux que les autres se disputent encore.

    Au jeu, paris de traverse, paris qui ne sont pas du courant du jeu qu'on joue, Dict. de l'Acad. de 1718.

    Fig. Paris de traverse, choses accessoires, imprévues. Ne croyez point que ce soit chose possible que de vaquer à nos deux commerces et à tous les paris de traverse qui arrivent chaque jour, Sévigné, à Mme de Grignan, 1er avr. 1689.

  • 2Somme pariée. Payer le pari. Monsieur le Grand et le maréchal de Bellefond courent lundi dans le bois de Boulogne sur des chevaux vites comme des éclairs ; il y a trois mille pistoles de pari pour cette course, Sévigné, 6.
  • 3Au jeu, somme indépendante de l'enjeu ordinaire, que les personnes qui ne jouent pas, parient entre elles. Perdre tous les paris, Vingt fois le coupe-gorge, et toujours premier pris ! Regnard, le Joueur, IV, 13.
  • 4Au jeu du piquet à écrire, le résultat des deux coups qui forment l'ide.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARI, s. m. (anal. des Jeux.) lorsque deux joueurs A, B, jouent l’un contre l’autre, & que l’espérance du joueur A est à celle du joueur B en raison de m à n, le pari pour le joueur A est aussi au pari pour le joueur B en raison de m à n ; or le nombre m n’est autre chose que le nombre des cas qui peuvent faire gagner le joueur A, & n est le nombre des cas qui peuvent faire gagner B. Par exemple, si un joueur A veut amener 12 avec deux dés, on a m= 1, & n = 35, parce qu’il n’y a qu’un cas qui puisse amener 12, & 35 qui ameneront autre chose. Voyez . Ainsi pour parier but à but, c’est-à-dire avec un avantage égal, suivant les regles ordinaires des jeux, il faut que la mise du joueur B soit à celle du joueur A comme 35 est à 1.

De même, si on parie d’amener en six coups un doublet avec deux dés, il est clair que le nombre des coups possibles est (36)6, & que le nombre des coups où il n’y a point de doublets est (30)6 ; d’où il s’ensuit que le pari doit être comme (36)6 − (30)6, c’est-à-dire, comme est à 1.

Au reste, ces regles doivent être modifiées dans certains cas, où la probabilité de gagner est fort petite, & celle de perdre fort grande. Sur quoi voyez l’article Jeu. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pari »

Voy. PARIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal sans suffixe de parier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pari »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pari pari

Citations contenant le mot « pari »

  • Quand un homme se dit soudain réaliste, on peut parier qu’il s’apprête à faire quelque chose dont il a honte secrètement. De S. Harris
  • Lorsqu'une bagnole fait saliver et qu'une boniche suscite le besoin d'un soda ou d'un sofa ou d'une galette de soya, le pari est gagné. De Marc Gendron / Titre à suivre
  • Il faut croire à l'histoire pour attendre la survie dans l'héroïsme, l'exemple historique. Mais l'histoire finira. Ceux qui croient autrement font un pari sur l'infinité. De Louis Guilloux / Entretien avec Gilles Lapouge - Eté 1976
  • Je vous parie 1000 balles que je peux m'arrêter de parier quand je veux. De Régis Hauser / Les murs se marrent
  • La bonne opinion que j'ai de mes semblables sans exception est corrigée par cette idée qu'ils sont bien capables de faire les imbéciles, et longtemps, s'ils en font seulement le stupide pari. Émile Chartier, dit Alain, Histoire de mes pensées, Gallimard
  • Dans une vie qui repose sur un perpétuel pari, le risque peut être un perpétuel bonheur. Jean Grenier, Inspirations méditerranéennes, Gallimard
  • Les paris stupides Un certain Blaise Pascal etc etc Jacques Prévert, Paroles, Les paris stupides , Gallimard
  • Un optimiste est celui qui croit que le mariage est un pari. De Laurence Peter
  • La vérité, c'est toujours un pari sur l'incertitude. De Jérôme Touzalin / Le Passager clandestin
  • La réalisation d'un film, c'est un pari. De Etgar Keret / Evene.fr - Septembre 2007
  • Le capitalisme est un pari sur le mouvement : c'est de là que vient le progrès. De Alain Minc / www.capitalisme.fr
  • Pardonner, gracier est un acte de foi et d'espoir, un pari sur le repentir et donc sur le progrès de l'homme. De Jacques Attali / Fraternités - Une nouvelle utopie
  • Il faut croire à la vie avant de croire en Dieu ; accepter tous les risques de la liberté pour oser le pari de la foi. Elle n'est rien si elle n'inclut la possibilité, à chaque instant éprouvée, de ne pas croire. De Gilles Marcotte / Le Poids de Dieu
  • Le meilleur moyen pour ralentir un cheval est de parier sur lui. De Loi de Murphy
  • Dans la lutte entre toi et le monde, parie sur le monde. De Frank Zappa
  • Il faut toujours parier pour le génie. De Eugène Delacroix / Journal
  • Quand je suis presque sûr, je donne ma parole d'honneur ; quand je suis sûr, je parie. De Yves Mirande
  • Lorsqu'on commence à parier sur les chevaux, on comprend que le chien reste le meilleur ami de l'homme. De Joey Adams
  • Un vaccin à tout prix. C’est le pari risqué que fait Donald Trump pour venir à bout du Covid-19 le plus rapidement possible. Olivier Piton, spécialiste des États-Unis, explique au micro de Sputnik comment ce choix, au lieu de celui du confinement, pourrait lui coûter très cher politiquement, à moins de cent jours de la Présidentielle. , Vaccin contre le Covid-19: le pari empoisonné de Trump pour la Présidentielle de 2020 - Sputnik France
  • Descendre la Vienne en paddle jusqu'à la Loire. C'est le pari fou que se sont lancés deux habitants de Confolens en Charente, Sylvain et Willy. Pendant huit jours, en plein air et à la force des bras, ils vont traverser pas moins de cinq départements sur l'eau.  France 3 Nouvelle-Aquitaine, Charente : deux Confolentais relèvent le pari de descendre la Vienne en paddle
  • PRONOS PARIS RMC de Lionel Charbonnier Le pari du jour du 28 juillet Serie A - Italie RMC SPORT, PRONOS PARIS RMCLe pari de folie du 28 JuilletSérie A - Italie
  • Il y a des paris qui laissent un goût amer. Un parieur britannique avait posé 10 livres (11 euros) sur le fait que Jesse Lingard ne marquerait pas le moindre but et ne délivrerait aucune passe décisive durant la saison de Premier League. Osé, mais terriblement juste... jusqu'à la 98e minute du dernier match de la saison. Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, MU : le pari fou anéanti par Jesse Lingard !
  • PRONOS PARIS RMC de Lionel Charbonnier Le pari de folie du 26 juillet Premier League - Angleterre RMC SPORT, PRONOS PARIS RMCLe pari de folie du 27 juilletSerie B – Italie
  • PRONOS PARIS RMC Le pari de folie du 28 Juillet Série A - Italie RMC SPORT, PRONOS PARIS RMC de Lionel Charbonnier Le pari du jour du 28 juilletSerie A - Italie

Images d'illustration du mot « pari »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pari »

Langue Traduction
Anglais bet
Espagnol apuesta
Italien scommessa
Allemand wette
Chinois 赌注
Arabe رهان
Portugais aposta
Russe держать пари
Japonais ベット
Basque apustu
Corse scumessa
Source : Google Translate API

Synonymes de « pari »

Source : synonymes de pari sur lebonsynonyme.fr

Pari

Retour au sommaire ➦

Partager