La langue française

Papalin

Définitions du mot « papalin »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAPALIN, -INE, adj. et subst. masc.

I. − Subst. masc., HIST.
A. − Ancienne monnaie des États pontificaux. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Soldat du pape. À la porte de la Romagne si malheureuse, Ferrare sous le joug d'une garnison de Papalins, d'Autrichiens et de vieux abbés (Chateaubr.,Mém., t.4, 1848, p.412).
C. − Péj., vieilli. Partisan du pape en tant que chef de l'Église catholique romaine. Synon. papiste.Acharné papalin, Politiqueur, Tu fais trop le malin, Jeune homme coeur (Péguy,Quatrains, 1914, p.609):
. Il a vu des socialistes, des radicaux, des modérés, subir humblement cet interrogatoire et y répondre dans des termes à réjouir le coeur des monarchistes et des papalins qui organisent contre la République la grande revanche du sabre et du goupillon. Clemenceau,Iniquité, 1899, p.331.
II. − Adjectif
A. − Synon. vx de papal (v. ce mot A).Une garde de cent hommes des troupes autrichiennes et papalines, occupait l'auberge (Chateaubr.,op.cit., p.426).
B. − Péj., vieilli. Qui est du parti du pape ou de l'Église catholique romaine. Journaux papalins. Il avait ce talent, dit Spuller, de faire avaler cette politique à la fois papaline et libre-penseuse (Goncourt,Journal, 1883, p.254).Rothschild qui est du parti d'Arthur Meyer lequel est plus papalin que le pape et plus «capitaliste» que le capital (Clemenceau,Iniquité, 1899, p.164).
Prononc. et Orth.: [papalε ̃], fém. [-in]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1625-46 «soldat du pape» (Maréchal de Bassompierre, Ambassade en Suisse l'an 1625, t.2, p.119); 2. 1688 papelin «partisan du pape» (Bossuet, Hist. des variations des églises protestantes, L. I ds OEuvres, éd. F. Lachat, t.14, p.48); 3. 1723 «ancienne monnaie des États du Pape» (Fleury, Hist. eccl., t.18, p.376). B. Adj. synon. péj. de papal 1650 (G. Patin, Lettres, éd. J.-H. Reveillé-Parise, t.2, p.41). Empr. à l'ital. papalino, att. comme adj. dep. le xviies. (d'apr. DEI), dér. de papa «pape» (v. ce mot). Bbg. Boulan 1934, p.42. _ Hope 1971, p.297.

Wiktionnaire

Adjectif

papalin \pa.pa.lɛ̃\ masculin

  1. Qui se rapporte au pape.
    • Troupes papalines.
    • Le pape va faire placer dans la basilique vaticane une mosaïque représentant le Fils de Dieu exposant son Sacré-Viscère aux yeux pudibonds de Sainte Alacoque. L’autel qui se trouve au-dessus deviendra l’autel de la sainte. Le papalin canard qui m’apprend cela ajoute : « Depuis la construction de la basilique pareil honneur n’a été fait à aucun saint ». — (Le Pal, pamphlet hebdomadaire, no 8, 16 avril 1921, p. 2)

Nom commun

papalin \pa.pa.lɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : papaline)

  1. (Péjoratif) Partisan du pape.
    • En dépit des vives critiques de l’extrême gauche antireligieuse, des inquiétudes des radicaux gallicans et des insultes de Clemenceau traitant Jaurès de « socialo-papalin » et de « laïque en peau de lapin », l’article 4 amendé est adopté le 26 avril par 482 voix contre 52. — (Jean-Paul Scot, Jaurès et le réformisme révolutionnaire, éd. du Seuil, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAPALIN, INE. adj.
Qui se rapporte au pape. Troupes papalines. Substantivement, Les papalins, Les partisans du pape. Il se dit généralement en mauvaise part.

Littré (1872-1877)

PAPALIN (pa-pa-lin) s. m.
  • 1Soldat du pape.

    Monnaie des États du pape.

    Bossuet dit papalin pour partisan du pape, en faisant parler Luther : Ces ânes de papalins ne savent pas qu'ils sont des ânes, Bossuet, Variat. I.

  • 2 Adj. Papalin, papaline, qui appartient au pape (avec une idée de dénigrement ; en bonne part, on dit papal). Pour la dispense du pape, j'en suis bien guéri, aussi bien que de toutes les autres fanfreluches romaines et papalines, Patin, Lett. t. II, p. 41.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PAPALIN. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Et suffira de faire marcher les vostres, quand les papalins seront prests d'entrer au duché de Milan, Bassompierre, Ambassade en Suisse, t. II, p. 119.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « papalin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
papalin papalɛ̃

Citations contenant le mot « papalin »

  • « La gauche d’Aristide Briand, partisane d’une laïcité de rassemblement, l’a emporté sur celle d’Emile Combes, radicalement anticléricale, après un rude combat. Jean Jaurès et Briand avaient été qualifiés de "bourgeois de Calais" et Georges Clemenceau (dont Manuel Valls se réclame) avait traité Briand de "socialiste papalin", sorte de "catho-gauchiste" de l'époque. Aujourd’hui, on dirait sûrement "islamo-gauchiste". » , Derrière la querelle entre «Charlie» et «Mediapart», une guerre entretenue autour de la laïcité

Traductions du mot « papalin »

Langue Traduction
Anglais papal
Espagnol papal
Italien papale
Allemand päpstlich
Chinois 教皇的
Arabe البابوية
Portugais papal
Russe папский
Japonais 教皇
Basque pontificia
Corse papale
Source : Google Translate API

Synonymes de « papalin »

Source : synonymes de papalin sur lebonsynonyme.fr

Papalin

Retour au sommaire ➦

Partager