La langue française

Palanque

Sommaire

  • Définitions du mot palanque
  • Étymologie de « palanque »
  • Phonétique de « palanque »
  • Citations contenant le mot « palanque »
  • Images d'illustration du mot « palanque »
  • Traductions du mot « palanque »
  • Synonymes de « palanque »

Définitions du mot « palanque »

Trésor de la Langue Française informatisé

PALANQUE, subst. fém.

DÉFENSE. Mur de retranchement, de défense ou d'obstacle, fait de troncs d'arbres, de pieux plantés verticalement et jointivement. Les Autrichiens [de la redoute] tiraient à coup sûr, derrière leurs palanques, par des créneaux percés entre les joints. De derrière chaque arbre, une balle partait (D'Esparbès, Guerre sabots, 1914, p.122).Les escalades plus simples de barrières, de palanques, qui se conjuguent généralement avec des exercices de saut (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p.47).
Au plur., ÉQUIT. ,,Obstacle de concours, formé de trois planches superposées, que supportent deux piliers`` (Petiot 1982).
Prononc. et Orth.: [palɑ ̃:k]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1624 Pallanque «lieu clos de palissades» (L. Deshayes de Courmenin, Voyage de Levant [...] fait en l'année 1621, p.68 ds Quem. DDL t.7); 1694 palanque (Ac.). Empr. à l'ital. palanca «id.» (dep. xviies., Montecuccoli), d'abord «pieu de palissade» (dep. xives. d'apr. DEI), de même orig. que palanche*.
DÉR.
Palanquer, verbe trans.,vieilli, défense. Munir de palanques. Après Widdin vient jusqu'à Nicopoli une série de petites places palanquées (Journal des Débats, 7 déc. 1876, p.1, col. 5 ds Littré Suppl. 1877). [palɑ ̃ke], (il) palanque [palɑ ̃:k]. 1reattest. 1836 (Ac. Suppl.: Palanquer [...] Former une fortification en palanque); de palanque, dés. -er.
BBG.Boulan 1934, p.41. _Hope 1971, pp.296-297.

Wiktionnaire

Nom commun

palanque \pa.lɑ̃k\ féminin

  1. (Architecture) Palissade faite de troncs plantés dans le sol de manière jointive, et souvent réunis entres eux par divers moyens.
    • Deux corps de garde, élevés à chacune des extrémités de cette rue, en barraient l’entrée. Ce système de défense était complété par une ceinture de palanques dissimulées dans des fourrés de mimosas épineux. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 271.)
    • Le fort comprenait des cabanes, des cassines et des palanques. — (Bayrd Still, Pionniers vers l’ouest, traduction de Eric Deschodt, Seghers, « Vent d’ouest » no 5, 1965, p. 61-62)
  2. (Équitation) Planche d’un obstacle posée en équilibre.

Forme de verbe

palanque \pa.lɑ̃k\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de palanquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de palanquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de palanquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de palanquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de palanquer.

Nom commun

palanque masculin

  1. Tribune, estrade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PALANQUE. n. f.
T. de Fortification. Palissade formée de troncs d'arbres jointifs et plantés verticalement.

Littré (1872-1877)

PALANQUE (pa-lan-k') s. f.
  • 1Pièces de bois ou corps d'arbres plantés verticalement et jointifs, pour mettre, dans les fortifications passagères, à l'abri du feu de l'infanterie ; les joints sont renforcés par d'autres pièces de bois plus faibles ; des créneaux sont ménagés de distance en distance.
  • 2Autrefois ce mot s'appliquait aux camps retranchés faits sous les places par les Turcs ; c'est dans ce sens que l'emploient Montecuculli et l'Encyclopédie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PALANQUE, (Marine.) c’est un commandement pour faire servir ou tirer sur le palan.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « palanque »

Même étymologie que palanche et Palenque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin palanga qui donne palanca en espagnol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. palenc ; espagn. palenque ; bas-lat. palancatum ; ital. palancato ; du latin palanca, bois arrondi (voy. PALAN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « palanque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
palanque palɑ̃k

Citations contenant le mot « palanque »

  • Si carcassonne avait été premier palanques n'aurait pas parlé pareil vivement les élections qu'il soit viré. lindependant.fr, Coronavirus - Président de la FFR XIII : "On n’allait pas donner encore plus de travail aux hôpitaux" - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « palanque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « palanque »

Langue Traduction
Anglais hoist
Espagnol izar
Italien montacarichi
Allemand hissen
Chinois 提升
Arabe رفع
Portugais guindaste
Russe подъемник
Japonais ホイスト
Basque hoist
Corse sollevamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « palanque »

Source : synonymes de palanque sur lebonsynonyme.fr
Partager