La langue française

Paganiser

Sommaire

  • Définitions du mot paganiser
  • Étymologie de « paganiser »
  • Phonétique de « paganiser »
  • Citations contenant le mot « paganiser »
  • Vidéos relatives au mot « paganiser »
  • Traductions du mot « paganiser »
  • Synonymes de « paganiser »

Définitions du mot « paganiser »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAGANISER, verbe trans.

[Correspond à païen I C] Anton. christianiser.
A. − Empl. trans. [L'obj. désigne une pers.; en partic., un chrétien] Rendre païen. Chacun savait ce qu'il avait à croire, ce qu'il pouvait savoir, ce qu'il devait penser de tous ces problèmes de la vie et de la destinée humaine qui sont aujourd'hui autant de supplices pour les âmes qu'on a réussi à paganiser de nouveau (Montalembert,Ste Élisabeth,1836,p.CXI).
B. − Empl. pronom. Devenir païen.
1. [Le suj. désigne une pers.; en partic., un chrétien]
Surtout au part. passé en empl. adj. Des équipes missionnaires (...) veulent témoigner de la vitalité de l'Église dans un monde «paganisé» (Philos., Relig., 1957, p.50-2).
[P. méton.] L'action missionnaire (...) est requise à nouveau dans les anciennes chrétientés pour en reconquérir des secteurs paganisés (Philos., Relig., 1957, p.46-4).
2. [Le suj. désigne le christianisme; p. anal., une idéologie] La libre pensée se paganise avec autant de rapidité que l'Église, et d'une façon aussi naïve, peut-être plus grossière (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.161).Ce n'est que dans la mesure où le catholicisme se paganise (si j'ose dire), où il consent et cède à la diversité humaine, qu'il favorise l'art −et la civilisation (Gide,Feuillets, 1937, p.1287).
Prononc.: [paganize], (il) paganise [-ni:z]. Étymol. et Hist. 1. 1445 «agir en païen» (Lettre pat. de Charles VII, 17 avr. ds Gdf. Compl.), rare; 2. 1836 «convertir au paganisme, inspirer un comportement païen» (Montalembert, loc. cit.). Empr. au lat. chrét. paganizare «participer à des rites païens» (ive-ves.), «faire profession de paganisme; vivre en païen» (ixes. ds Blaise Lat. chrét.); cf. le m. fr. païanniser 1579, Fauchet ds Gdf. Compl., s.v. paganiser, adaptation du lat. d'apr. païen*.
DÉR.
Paganisation, subst. fém.Imprégnation de la religion (chrétienne), ou p. anal. d'une idéologie, par le paganisme. La paganisation simultanée du catholicisme, de la libre pensée et de la révolution, nous conduit à une dictature toute puissante de la police (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.167). [paganizasjɔ ̃]. 1resattest. 1903 (Nouv. Lar. ill.), 1931 paganisation de la libre pensée (J.-R. Bloch, loc. cit.); de paganiser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Verbe

paganiser \pa.ɡa.ni.ze\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Agir, penser en païen.
    • Et, parce que je propose ce même principe que nul n’a nié…. je suis un païen [d’après Fénelon], je ne songe plus que je parle au milieu de l’Église, je paganise dans le sanctuaire. — (Bossuet, Signatures des docteurs)
  2. Donner le caractère du paganisme.
    • Sa statue [d’Adrien], celles de Jupiter capitolin et d’autres divinités grecques et phéniciennes ornèrent le temple bâti sur les ruines du sanctuaire de Jéhovah…. il fit aussi construire un temple de Jupiter sur Garizim, la montagne sainte des Samaritains, et un temple de Vénus sur le Golgotha ; on eût dit qu’il voulait ainsi paganiser les trois monts vénérés par les trois religions issues du monothéisme d’Israël. — (Réville, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1867, p. 112)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PAGANISER (pa-ga-ni-zé)
  • 1 V. n. Agir, penser en païen. Et, parce que je propose ce même principe que nul n'a nié… je suis un païen [d'après Fénelon], je ne songe plus que je parle au milieu de l'Église, je paganise dans le sanctuaire, Bossuet, Signatures des docteurs.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 2 V. a. Donner le caractère du paganisme. Sa statue [d'Adrien], celles de Jupiter capitolin et d'autres divinités grecques et phéniciennes ornèrent le temple bâti sur les ruines du sanctuaire de Jéhovah… il fit aussi construire un temple de Jupiter sur Garizim, la montagne sainte des Samaritains, et un temple de Vénus sur le Golgotha ; on eût dit qu'il voulait ainsi paganiser les trois monts vénérés par les trois religions issues du monothéisme d'Israël, Réville, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1867, p. 112.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « paganiser »

(1445) Du latin paganizare (« participer à des rites païens ») attesté au IVe siècle et qui a pris, plus tard, le sens de « faire profession de paganisme, vivre en païen » → voir judaïser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. paganus, païen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « paganiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paganiser paganize

Citations contenant le mot « paganiser »

  • « A partir d’aujourd’hui jusqu’à Noël », a insisté le chef de l’Eglise catholique, les chrétiens doivent rester éveillés et prier. Un risque, a-t-il mis en garde, est de « paganiser le style chrétien ». A cause d’une vie centrée sur soi-même, naît « le sommeil intérieur », racine de la torpeur et de la paresse selon le pontife. Au contraire, l’Avent invite à un « engagement de vigilance » et à regarder hors de soi-même. Il faut ainsi tourner son attention et son cœur afin de « s’ouvrir aux besoins de nos frères », a demandé le successeur de Pierre. Aleteia, L’Avent, un temps pour se poser des « questions concrètes »
  • Accusé d’hérésie par une partie du clergé dijonnais qui reprochait au Père Noël de « paganiser » la fête de la Nativité, l’une de ses effigies fut pendue et brûlée publiquement sur le parvis de la cathédrale de Dijon, le 23 décembre 1951. Les débats furent intenses dans une société française alors en pleine mutation. Claude Lévi-Strauss se saisit de cette polémique pour en faire une subtile analyse anthropologique, intitulée « Le Père Noël supplicié », qu’il publia dans la revue Les Temps modernes, alors dirigée par Jean-Paul Sartre. Car le Père Noël fut autant critiqué pour son hérésie supposée et son caractère mensonger que pour le symbole de l’américanisation et de la marchandisation qu’il incarnait. Le Monde.fr, Claude Lévi-Strauss : « Le Père Noël se rattache aux rites de passage et d’initiation »
  • Pourquoi j'aime Poussin... Poussin naquit normand et mourut à Rome. C'est peut-être le plus génial de nos peintres. Il décide à trente six ans d'épouser la fille d'un pâtissier, de ne plus quitter Rome et de croire en lui-même. Ses premiers chefs-d'oeuvre datent de ce moment-là. Il regardait tout avec minutie et réglait son emploi du temps sur ses désirs. Il parlait peu mais on venait de très loin pour l'entendre. Il s'offrit une paix royale grâce à son génie de l'indépendance. Il fut prodigieux jusqu'à la fin, toujours en prise avec la vie. Sa grandeur fuyait le tapage, savait aller et venir entre le détail et l'universel. Il imaginait à tous les niveaux. Son " Empire de Flore " bouge partout, promène des filles blondes dans un espace blond plus sensuel, délectable et en bonne santé qu'aux meilleurs moments de l'Art Nouveau ou de la Sécession... Un poète inspiré qu'Apollon désaltère d'une coupe d'or, le nombre d'or étant partout, pure jouissance de dessin florentin, de couleurs vénitiennes, dépassés et entraînés par une passion folle, un emballement des facultés à diviniser les hommes et paganiser les paysages... comme le secret du secret : l'intellect et la chair à jamais complices dans l'acte de peindre. Le monde sans fin. L'Obs, Poussin à la loupe : "La quiétude face au déchaînement des passions"
  • Et le plus grand réinventeur du Père Noël, Clement Clarke Moore, peut-il réellement être taxé de promouvoir le mensonge et la paganisation de Noël, lui le pasteur protestant américain, petit-fils de major, professeur de littératures orientale et grecque et surtout… théologien ? Qui peut croire que cet homme souhaitait paganiser ses propres enfants et s’amuser de leur sottise en racontant le beau poème de la visite de Saint Nicolas ? N’était-ce pas plutôt le projet d’un homme qui sait tout ce que le merveilleux peut apporter aux enfants (comme aux adultes) ? AgoraVox, Pourquoi faire croire au père Noël ? - AgoraVox le média citoyen

Vidéos relatives au mot « paganiser »

Traductions du mot « paganiser »

Langue Traduction
Anglais paganize
Espagnol paganizar
Italien paganizzare
Allemand heidnisch machen
Chinois 异化
Arabe وثني
Portugais paganizar
Russe обращать в язычество
Japonais 異教化する
Basque paganize
Corse pagani
Source : Google Translate API

Synonymes de « paganiser »

Source : synonymes de paganiser sur lebonsynonyme.fr
Partager