La langue française

Ouche

Sommaire

  • Définitions du mot ouche
  • Étymologie de « ouche »
  • Phonétique de « ouche »
  • Citations contenant le mot « ouche »
  • Traductions du mot « ouche »
  • Synonymes de « ouche »

Définitions du mot ouche

Trésor de la Langue Française informatisé

OUCHE, subst. fém.

Région. (notamment dans l'Autunois, en Charente, en Vendée). Terrain, généralement de bonne qualité, proche de l'habitation et enclos, servant de potager ou de verger ou de petit pâturage. Il y avait, derrière sa grange, un beau verger, que nous appelons chez nous une ouche (Sand,Pte Fad.,1849, p.2).Ces petites fermes ou ces hameaux entre leurs sentiers couverts, leurs ouches ou petits terrains de culture aux abords des maisons (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p.113).Il remonta vers les bâtiments, il en fit le tour, passa dans l'ouche aux chèvres qui se trouvait derrière (Pérochon,Nène, Paris, Plon, 1920, p.56).Il a existé toujours sur les champs ouverts, des parties closes: autour des jardins bordant les maisons, et parfois encore autour d'une pièce de terre immédiatement attenante au jardin, ouche dans le Maine (Latouche) (Meynier,Paysages agraires,1958, p.170).
Prononc.: [uʃ]. Étymol. et Hist. 1229 poit. «jardin clos situé à proximité de l'habitation» (Perrot de La Rochelle, Arch. Vienne ds Gdf.), qualifié de ,,vieux mot`` dep. Fur. 1690, bien représenté dans les parlers région. (v. FEW t.7, pp.339-340). Du lat. tardif olca «portion de terre labourable» att. dans le parler de la région de Reims par Grégoire de Tours (vies., v. Bonnet, Le Latin de Grégoire de Tours, p.25 et p.226) et antérieurement représenté dans le topon. Octaviolca (Ptolémée, iies. apr. J.-C. [province de l'anc. peuple de la région cantabrique] d'apr. FEW t.7, p.340; l'initiale représente prob. le nom de famille Octavius). Le lat. est prob. d'orig. gauloise, d'une racine indo-européenne *polka (v. Spitzer ds Z. fr. Spr. Lit. t.44, pp.250-255); certaines formes remonteraient à un type osca, v. FEW, loc. cit. Bbg. Réz. Ouest 1984.

Wiktionnaire

Nom commun 1

ouche \uʃ\ féminin

  1. Terrain de qualité supérieure habituellement clos, situé près de la maison et cultivé en potager.
    • On nomme ouches dans le Bocage et mottées dans le Marais des terrains de peu d’étendue, ordinairement clos de haies, de terriers ou de canaux, et qui, à raison de leur proximité des bâtiments de la ferme, sont plus particulièrement que les autres pièces de terre de l’exploitation affectés à la culture des plantes (légumes, chanvre ou lins) dont le produit est destiné aux besoins du ménage. À la différence des jardins et des vergers, les ouches ou mottées ne sont pas habituellement parsemées d’arbres fruitiers. — (Napoléon-Vendée, Usages locaux du département de la Vendée, J. Sory, 1859)
    • On la trouverait bien plus facilement , […], à l’état de débris de cercueils dans l’ouche du presbytère et dans les propriétés adjacentes de particuliers. — (Abbé Guignot, Essai sur Quarré-les-Tombes ; ses sarcophages mérovingiens et sa station préhistorique, Tours, impr. Bousrez, 1895, p.76)

Nom commun 2

ouche \uʃ\ féminin

  1. Entaille que le dresseur fait sur un canon de fusil pour indiquer la position et la profondeur d'un mal-égal qui doit être enlevé à la meule.

Nom commun

ouche \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de osche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

OUCHE (ou-ch') s. f.
  • Dans l'Autunois, bonne terre capable de porter toute espèce de produit.

    Terrain voisin de la maison et planté d'arbres fruitiers.

HISTORIQUE

XVIe s. Les tenans et aboutissans de leur ouche, D'Aubigné, Faen. III, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

OUCHE l’, (Géog.) en latin moderne Uticensis pagus ; pays de France dans la haute Normandie, au diocèse d’Evreux. Il comprend les territoires de Conches, de Breteuil & de l’Aigle, & s’étend jusqu’à la forêt d’Ouche. Le territoire produit des grains, du bois à brûler, & quelques mines de fer. (D. J.)

Ouche l’, (Géog.) en latin Oscarus ; riviere de France en Bourgogne. Elle traverse le Dijonnois, passe à Dijon, & se jette dans la Saone. Elle a autrefois donné le nom de pagus Oscarensis au pays où elle coule. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ouche »

(Nom 1) (1229) De l’ancien français osche (« enclos, terre en culture »).
(Nom 2) De l’ancien français osche (« entaille »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. olca, qui est dans Grégoire de Tours.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ouche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ouche

Citations contenant le mot « ouche »

  • Le printemps et l’été constituent les deux saisons les plus chargées alors que dès le mois de février, les tâches s’enchaînent aux quatre coins du parc. La tonte des pelouses alterne avec la taille des haies, des rosiers et bien sûr des buis. L’une des tâches préférées du jardinier touche-à-tout, dont les cisailles restituent les contours délicats des figures agrémentant le jardin de la demi-lune et celui des Quatre saisons. La motte, elle aussi couverte de buis, ainsi que le miroir d’eau, sont deux morceaux de roi. Il faut enfin se charger du désherbage des massifs et des allées, et de l’arrosage à partir de l’eau des douves. Tous les jardiniers savent que leur mission est un éternel recommencement. www.paris-normandie.fr, Le jardinier du château de Beaumesnil, à Mesnil-en-Ouche, a plus d’une corde à son arc

Traductions du mot « ouche »

Langue Traduction
Anglais ouche
Espagnol ouche
Italien ouche
Allemand ouche
Chinois ouch
Arabe ouche
Portugais ouche
Russe уш
Japonais 痛い
Basque ouche
Corse ouche
Source : Google Translate API

Synonymes de « ouche »

Source : synonymes de ouche sur lebonsynonyme.fr
Partager