La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « osier »

Osier

Variantes Singulier Pluriel
Masculin osier osiers

Définitions de « osier »

Trésor de la Langue Française informatisé

OSIER, subst. masc.

I.
A. − Saule de petite taille aux rameaux longs, fins et flexibles. Osier blanc; osier jaune; osier rouge; branche, brin, lien d'osier; baguette, badine d'osier; plantation d'osiers. Les végétaux aquatiques, au contraire, ont des tiges souples et des feuilles sessiles, comme les osiers, les saules, les joncs et les roseaux (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p.221):
. ... Le mai le joli mai a paré les ruines De lierre de vigne vierge et de rosiers Le vent du Rhin secoue sur le bord les osiers Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes... Apoll.,Alcools,1913, p.112.
ARBORIC. Tête d'osier. ,,Forme d'un arbre qu'on a étêté, autrement dit têtard, de manière à former une espèce de boule`` (Littré). On taille les jasmins d'Espagne en tête d'osier (Ac. Compl.1842).
B. − P. méton.
1. Au sing. Rameaux de cet arbre, utilisés dans la confection de liens et d'ouvrages de vannerie. Berceau, cage, claie, panier, fauteuil d'osier, en osier; couper, tresser l'osier, de l'osier. Je n'ai rien rencontré de pareil nulle part. La pierre est là tordue et tricotée comme de l'osier (Hugo,Rhin,1842, p.376).L'osier pour fournir une ligature souple et pratique doit être séparé en trois parties (ou brins) (Brunet,Matér. vitic.,1909, p.152).Il ratait ses paniers. Il lui arrivait de perdre son osier dans sa paillasse, d'en casser les plus belles branches (Queffélec,Recteur,1944, p.173).
Arg. Châle, cachemire d'osier. Hotte du chiffonnier. V. châle B rem. et cachemire ex. 2.
Loc. fam. [P. allus. aux tiges d'osier qui n'ont pas de noeud] Franc comme l'osier. Très franc, incapable de dissimulation, de ruse. Ma petite, dit Monsieur Pillerault, tu acquiers un bon mari. Il a le coeur chaud et des sentiments d'honneur: c'est franc comme l'osier et sage comme un enfant-Jésus (Balzac,C. Birotteau,1837, p.41).
Être pliant, souple comme (de) l'osier. Être conciliant et accommodant. (Dict. xixeet xxes.).
2. Au sing. et au plur.
a) Brin, lien d'osier. On l'attache [un arbuste] à son piquet par un osier qui le ceint d'un lien d'or (Pesquidoux,Chez nous,1921, p.109).Tu sais (...) la belle figure qu'on y fait à la vierge de ces pays, comme regard et comme bras pliés pour tenir l'enfant, avec des courbes pareilles à celles des osiers quand on prépare la corbeille (Giono,Baumugnes,1929, p.18).
b) Littér. Objet, ouvrage en osier. La contre-maître, qui était sortie depuis plus de deux heures, rentra, un lourd panier au bras. Toutes les ouvrières se précipitèrent sur elle, criant: −Faites-nous voir! la contre-maître souleva la serviette qui recouvrait l'osier (Huysmans,Soeurs Vatard,1879, p.326).
II. − Arg. Argent. Le problème de l'osier ne se présentait pas tout simple (...) la façon de refiler ces deux briques à cette souris sous un motif vraisemblable, et sans qu'elle aille en miauler (Simonin,Touchez pas au grisbi,1953, p.222).Pourquoi qu'on se taillerait pas en province? (...) −T'as de l'osier? −Non, J'suis sans un (Le Breton,Razzia,1954, p.179).
REM. 1.
Osiériculteur, subst. masc.Arboriculteur spécialisé dans la culture de l'osier. (Ds Rob. Suppl. 1970, Lexis 1975).
2.
Osiériste, subst. masc.a) Synon. de osiériculteur. (Dict. xxes).b) Marchand d'osier (Ds Rob. Suppl. 1970, Lexis 1975).
3.
Osiériculture, subst. fém.Culture de l'osier. [Les écoles d'agriculture] sont au nombre de quarante environ, réparties dans toute la France (...). Quelques-unes sont spécialisées. Exemple: Écully-Rhône (arboriculture), Carcassonne (viticulture), Hyères-Antibes (horticulture) (...), Fayl-Billot (Haute-Marne) (osiériculture) (Mounierds Hist. instit. et doctr. pédag.,1941, p.369).
Prononc. et Orth.: [ozje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1190 «saule de petite taille, aux rameaux flexibles» (Hermann de Valenciennes, Li romanz de Dieu et de sa mère, éd. I. Spiele, 178, 186); 2. 1380 «rameau d'osier, employé pour la confection de liens et d'ouvrages de vannerie» (Comptes de l'hostel de Charles VI ds Havard); 3. 1935 «argent» (d'apr. Esn.). Dér. régr. de l'a. fr. osiere, fém. (fin du xies., Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1, 757; ca 1215, Aymeri de Narbonne, 1752 ds T.-L.), att. une 1refois au viiies. sous la forme lat. auseria «bosquet, groupe d'arbres» (Vita S. Memorii ds Monumenta Germaniae historica, Scriptores rerum Merovingicarum, t.3, p.103, 104), collectif qui remonte à *alisaria, dér. de l'a. b. frq. *alisa «aune». Le passage de «aune» «saule» peut être dû au fait que les deux types d'arbres croissent au bord de l'eau (FEW t.15, 1, p.25; M. Pfister ds R. Ling. rom. t.37, 1973, p.141). Au sens 3, d'orig. incertaine, Esn., suivi par Cellard-Rey, rapproche osier de os* «argent» et de jonc* «or (métal)», ce dernier servant également en vann. Fréq. abs. littér.: 355. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 279, b) 698; xxes.: a) 657, b) 502. Bbg. Wartburg (W. von). Fr. osier. In: [Mél. Orr (J.)]. R. Ling. rom. 1967, t.31, pp.32-34.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

osier \o.zje\ masculin

  1. (Argot) (Populaire) (Vieilli) Argent.
    • — De quoi ? Qu’est-ce qu’il me demande ?
      — Du quibus…
      — Du quibus ! Écoute, baderne, ton argot est aussi démodé qu’un pater noster… Voilà l’artiche, mon pote…
      — Moi je dis l’osier.
      — (Boris Vian, Le Goûter des généraux, 1951. Le Livre de Poche, 2008, p.135.)
    • Peut-être auraient-ils été convaincants s’il ne s’était agi d’une masse d’osier si importante ? Cinquante millions situaient tout de suite le différend sur un autre plan, bien sûr. — (Albert Simonin, Une balle dans le canon, Série noire, Gallimard, 1958, page 8)

Nom commun 1 - français

osier \o.zje\ masculin

  1. (Botanique) Petit saule dont les jets ou scions sont fort pliants et propres à faire des liens, des paniers.
    • N’oublions pas de mentionner ici l’osier qui croit dans quelques parties du centre et du sud-est du département ; c’est une plante qui vient très-bien dans les terres humides et marécageuses, qui demande peu de soins et qui est d’un très-bon rapport. On l’utilise dans le pays de Vouziers pour la vannerie. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 103)
    • On nomme osier les espèces de saules dont les rameaux longs et flexibles sont coupés chaque année pour tresser des paniers. — (Nathalie Tordjman, Le Saule, Actes Sud, coll. Le nom de l’arbre, 1996, p. 20)
  2. Jet ou scion de cet arbrisseau.
    • (Autrefois), De nombreux objets utilitaires étaient en osier : les hottes des vendangeurs, les berceaux des enfants, les ruches, les paniers à linge, à légumes, à fruits, à poissons, rectangulaires ou arrondis, avec un ou deux couvercles, les paniers pour transporter les volailles, les nasses pour la pêche, etc. — (Nathalie Tordjman, Le Saule, Actes Sud éd. (Le nom de l’arbre), 1996, p. 70)
    • Tu es la reine des poissons… Mais je saurai bien te prendre à un certain jour de la semaine, et tu périras dans l’osier…, dans l’osier ! — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Heureusement, lorsque Tord-Chêne voulut, en se faisant aider de son neveu, tirer de l’eau la nasse d’osier, celui-ci reconnut le beau poisson rouge à écailles d’or qu’il avait vu en rêve […]. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Le point de départ de cette pandémie, c’est un marché ouvert de Wuhan dans lequel s’accumulent des animaux sauvages, serpents, chauves-souris, pangolins, conservés dans des caisses en osier.— (Tara Schlegel, Didier Sicard : "Il est urgent d'enquêter sur l'origine animale de l'épidémie de Covid-19", France Culture, 27 mars 2020)
    • Une botte d’osier.
    • Lier avec de l’osier.
    • Tordre de l’osier.
    • Un panier d’osier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OSIER. n. m.
Petite espèce de saule dont les jets ou scions sont fort pliants et propres à faire des liens, des paniers. Osier franc. Osier bâtard. Planter des osiers. Il se dit aussi des Jets ou scions de cet arbrisseau. Un brin d'osier. Une botte d'osier. Lier avec de l'osier. Tordre de l'osier. Un panier d'osier. Une corbeille d'osier, faite d'osier. Une chaise d'osier. Fig. et fam., Être pliant comme de l'osier, Avoir l'esprit souple et accommodant.

Littré (1872-1877)

OSIER (ô-zié ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ô-zié-z en fleur) s. m.
  • 1Arbrisseau dont les jets sont très pliants. Au lieu d'opposer au torrent l'inflexibilité de la roche, elle ne lui oppose que la souplesse de l'osier, Bonnet, Ess. psychol. ch. 74.
  • 2Jet de cet arbrisseau. On coupe les osiers vers le 11 novembre, quand la feuille est tombée, après les premières gelées, Genlis, Maison rust. t. II, p. 506, dans POUGENS.

    Familièrement. Être pliant comme de l'osier, avoir l'esprit souple.

    Fig. Il [Villeroy] sut… se maintenir en osier de cour dans les contre-temps qu'il essuya, Saint-Simon, ch. 392, 62.

    Être franc comme l'osier, être sincère, sans finesse et sans dissimulation, être accommodant ; locution qui vient de ce que l'osier n'a pas de nœuds. Il a l'âme fort noble, oui je vous en assure ; Il est franc comme osier, Boisrobert, Belle plaideuse, IV, 1.

    Ces jets sont employés à différents objets. Un panier, une hotte, un mannequin d'osier. Hier à la croix du Trahoir fut rompu, avec toutes les solennités requises, un corps d'osier à la place du vrai corps qui est mort dans le fort l'Évêque où il était prisonnier, Patin, Lett. t. II, p. 199.

    L'osier sert à faire des liens pour attacher la vigne, les plantes ; il sert principalement à attacher les deux bouts des cercles ; pour cela on se sert d'osier fendu. Une botte d'osier. Pour la vannerie on se sert ordinairement d'osier pelé, c'est-à-dire écorcé.

  • 3En botanique, osier, nom donné à plusieurs espèces du genre saule : osier blanc, salix viminalis, Linné ; osier jaune, ou amarinier, salix vitellina, Linné ; osier rouge, ou verdiau, salix purpurea, Linné ; osier brun, salix triandra, Linné.
  • 4 Terme d'horticulture. Tête d'osier, se dit de la forme d'un arbre qu'on a étêté, autrement dit têtard, de manière à former une espèce de boule.
  • 5Osier fleuri, osier Saint-Antoine, l'épilobe à feuilles étroites, epilobium angustifolium, L. ; epilobium spicatum, Lamk.

HISTORIQUE

XIIIe s. Par les rains [rameaux] saisi le rosier, Qui plus est frans que nul osier, la Rose, 21992. Issi sui com l'osiere franche, Ou com li oisiaus seur la branche : En esté chante, En yver plore et me gaimante [lamente], Rutebeuf, 26.

XVe s. À parler franc comme ung osier, Coquillart, Plaid. la simple et la rusée. Le suppliant alloit pour lever certains bourignons ou engins d'ouzilz à prendre poissons, Du Cange, oseria. Le suppliant batit et frappa sa ditte femme de verges ou ouriel, Du Cange, oserius.

XVIe s. Après, la vigne sera reliée avec des oziers dous et flexibles, De Serres, 190. Il y a des oziers de plusieurs corps, de grands, de moiens, de petits : de plusieurs couleurs, de noirs, blancs, jaunes, dorés, rouges, tannés, verts : de doux et flexibles, les uns plus que les autres : de francs et de bastars, De Serres, 800. Les oziers couppés de leur mere (le nom d'ozier estant commun à la plante et au reject) seront incontinent embottelés, De Serres, 813. Combien leurs classes [des colléges] seroient plus decemment jonchées de fleurs et de feuillées, que de tronçons d'osier sanglants ! Montaigne, I, 183.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

OSIER. - ÉTYM. Ajoutez : Bas-bret. auzith, suivant Grég. de Rostrenem ; aozil, dans Legonidec. Dans l'Aunis, on dit loisi, Gloss. aunisien, la Rochelle, 1870, p. 119 ; c'est un exemple de l'agglutination de l'article avec le substantif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « osier »

Berry, oisi, oisil, oisis, ousier ; wallon, woisir, s. f. ; bourguig. ôseire. Les formes que donne du Cange, oseria, oserius, ozilium, étant du XIIIe siècle, sont non du bas-latin, mais du français latinisé. Il n'en est pas de même de osariæ, ausariæ, oseraies (voy. OSERAIE), qui sont du IXe siècle ; cela est de la vraie basse latinité. Osier se dit en grec οἶσος ; mais comment un mot grec serait-il entré dans le français sans passer par le latin ou par l'italien ? Il faut donc suspendre le jugement et dire que ou l'étymologie ou la voie d'introduction reste à trouver.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (fin du XIIe siècle) Dérivé régressif de l’ancien français osiere (cf. wallon wèzîre), du bas-latin auseria, « lit d’osiers, groupe d’arbres », attesté au VIIe siècle, latinisé de l’ancien bas francique *halster « saule, osier », correspondant au néerlandais halster, bas-allemand Halster, Hilster.
(Nom commun 2) (XXe siècle) → voir oseille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « osier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
osier ɔzie

Fréquence d'apparition du mot « osier » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « osier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « osier »

  • Le talent sans l'imagination nous a donné l'artisanat à qui nous devons tant d'objets utiles, comme le panier de pique-nique en osier. L'imagination sans le talent nous a donné l'art moderne.
    Tom Stoppard
  • Derrière la vitre, rien n'est caché au promeneur… et potentiel futur client : l'ancienne table de ferme où des œufs bios sont joliment disposés dans un panier en osier, l'imposante cheminée noire où le bois enflammé craque déjà, les carreaux de ciment colorés, le lustre et le buffet d'époque. Le décor est planté ! Les smartphones immortalisent un rituel plus que centenaire. Mais les photographies négligent la « musique de l'omelette », comme l'appellent les serveurs.
    leparisien.fr — Un été au resto : la Mère Poulard règne sur le mont Saint-Michel - Le Parisien
  • Stage de tressage d’éclisses d’osier en technique hexagonale 2020-08-19 – 2020-08-21 L’osier de Gué-Droit – 8 Route de Gué Droit Saché Indre-et-Loire
    Unidivers — Stage de tressage d’éclisses d’osier en technique hexagonale Saché mercredi 19 août 2020
  • Alors à ses heures perdues, elle regardait comment l’osier se manipulait jusqu’à rencontrer une vannière de Castelculier, Christine Faganello chez qui elle a réalisé un stage. « Elle a trouvé que j’avais une certaine habilité et je me sentais dans mon élément » explique Marie Emelianoff.
    Lot-et-Garonne. Vannerie : de l'art entre ses mains | Le Républicain Lot-et-Garonne
  • Stage tressage d’osier 2020-08-18 – 2020-08-18 L’osier de Gué-Droit – 8 Route de Gué Droit Saché Indre-et-Loire
    Unidivers — Stage tressage d’osier Saché mardi 18 août 2020
  • Apprendre à réaliser un panier en osier dans les règles de l’art de la vannerie. Connaitre et reconnaitre les différents matériaux que l’on peut tresser. Visiter l’atelier de vannerie.  »
    Unidivers — Stage d’Initiation à la Vannerie d’Osier Calvignac jeudi 9 juillet 2020
  • Les vanniers des Boutegerien de Pont-Eon se sont réunis, mercredi après-midi 11 décembre, avec pour objectif la création d’étoile de Noël qui viendront illuminer les fêtes de fin d’année. Jean Quiviger et Marcel Crenn, coprésidents, et une quinzaine d’adhérents, hommes et femmes, se sont attelés pour réaliser des étoiles de Noël entièrement en osier. Les vanniers ont assemblé une trentaine de tiges d’osier afin de constituer une étoile. De nombreuses étoiles ont été réalisées afin de servir comme décoration de Noël.
    Le Telegramme — Le Télégramme - Plouénan - Boutegerien illuminera Noël avec ses étoiles en osier
  • L'un ne va pas sans l'autre : l'osier dénomme le « matériau végétal » utilisé en vannerie et récolté sur les saules dits « des vanniers » ! « J'aime les âmes sincères, franches comme l'osier, incapables de rien dissimuler, de rien déguiser », écrivait le romancier Victor Cherbuliez. De son nom latin « Salix », le saule est une plante vivante… mais pas seulement. C'est aussi une matière !
    www.leveil.fr — Rencontre avec Robert Jonget, président de l’association Jardins Fruités - Le Puy-en-Velay (43000)
  • L’un ne va pas sans l’autre : l’osier dénomme le « matériau végétal » utilisé en vannerie et récolté sur les saules dits « des vanniers » ! « J’aime les âmes sincères, franches comme l’osier, incapables de rien dissimuler, de rien déguiser », écrivait  le romancier Victor Cherbuliez. De son nom latin « Salix », le saule est une plante vivante… mais pas seulement. C’est aussi une matière !
    www.leveil.fr — Dans le jardin, si vous osiez l’osier ? - Le Puy-en-Velay (43000)
  • 9 juillet et 6 août  06 46 77 59 11, [email protected], https://www.labaule-guerande.com/atelier-vannerie-d-osier-mesquer-vannerieosier.html
    Unidivers — Atelier Vannerie d’Osier 485 Kerguilloté 44420 Mesquer Mesquer jeudi 9 juillet 2020
Voir toutes les citations du mot « osier » →

Traductions du mot « osier »

Langue Traduction
Anglais wicker
Espagnol mimbre
Italien di vimini
Allemand korbweide
Chinois 柳条
Arabe الخوص
Portugais vime
Russe плетеный
Japonais 枝編み細工
Basque zumezko
Corse vimini
Source : Google Translate API

Synonymes de « osier »

Source : synonymes de osier sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot osier au Scrabble ?

Nombre de points du mot osier au scrabble : 5 points

Osier

Retour au sommaire ➦