La langue française

Obscurantiste

Sommaire

  • Définitions du mot obscurantiste
  • Étymologie de « obscurantiste »
  • Phonétique de « obscurantiste »
  • Citations contenant le mot « obscurantiste »
  • Traductions du mot « obscurantiste »
  • Synonymes de « obscurantiste »
  • Antonymes de « obscurantiste »

Définitions du mot obscurantiste

Trésor de la Langue Française informatisé

OBSCURANTISTE, adj.

Relatif à l'obscurantisme; adepte de l'obscurantisme. Anton. progressiste.Attitude obscurantiste. Notre ineffable république athénienne −ô combien! −pourrait honorer en cette Capétienne obscurantiste [Blanche de Castille] le premier des préfets de police à poigne (Proust,Swann,1913, p.252).L'abêtissement où les rabbins obscurantistes avaient plongé le ghetto (Tharaud,Pte hist. Juifs,1928, p.220).
Emploi subst. Il m'avouait que ce monde de dévots et d'obscurantistes lui donnait des nausées (Sand,Hist. vie,t.3, 1855, p.376).Benjamin Constant, alors chambellan de cour, se prenait de sympathie pour les républicains, par dégoût des obscurantistes (Lefebvre,Révol. fr.,1963, p.335).
REM. 1.
Obscurant, -ante, adj. et subst.,vieilli, synon.Les vrais obscurans sont ces philosophes qui nous chantent l'impénétrabilité; tartufes littéraires qui, pour justifier leur impéritie, veulent étouffer la découverte qu'ils ont manquée (Fourier,Nouv. monde industr.,1830, p.32).[Le gouvernement] est obscurant sous le voile de libéralisme, despote et bâillonneur sous le nom d'ami de la liberté (Fourier,Nouv. monde industr.,1830p.59).
2.
Obscurantin, subst. masc.,synon.Letellier est plein de vanité et d'esprit (...). Il est le général des obscurantins détestant le XVIIIesiècle (Stendhal,Journal,1810, p.157).Je ne jetterai pas la pierre à Michelet pour avoir fait d'Abélard un libre esprit, un apôtre de la raison contre les «obscurantins scolastiques» (Marrou,Connaiss. hist.,1954, p.64).
Prononc.: [ɔpskyʀ ɑ ̃tist]. Étymol. et Hist. 1832 adj. (R. des deux mondes, 1eroct., 124 ds Quem. DDL t.13). Dér. de obscurantisme*; suff. -iste*. Bbg. Quem. DDL t.4.

Trésor de la Langue Française informatisé

OBSCURANTISTE, adj.

Relatif à l'obscurantisme; adepte de l'obscurantisme. Anton. progressiste.Attitude obscurantiste. Notre ineffable république athénienne −ô combien! −pourrait honorer en cette Capétienne obscurantiste [Blanche de Castille] le premier des préfets de police à poigne (Proust,Swann,1913, p.252).L'abêtissement où les rabbins obscurantistes avaient plongé le ghetto (Tharaud,Pte hist. Juifs,1928, p.220).
Emploi subst. Il m'avouait que ce monde de dévots et d'obscurantistes lui donnait des nausées (Sand,Hist. vie,t.3, 1855, p.376).Benjamin Constant, alors chambellan de cour, se prenait de sympathie pour les républicains, par dégoût des obscurantistes (Lefebvre,Révol. fr.,1963, p.335).
REM. 1.
Obscurant, -ante, adj. et subst.,vieilli, synon.Les vrais obscurans sont ces philosophes qui nous chantent l'impénétrabilité; tartufes littéraires qui, pour justifier leur impéritie, veulent étouffer la découverte qu'ils ont manquée (Fourier,Nouv. monde industr.,1830, p.32).[Le gouvernement] est obscurant sous le voile de libéralisme, despote et bâillonneur sous le nom d'ami de la liberté (Fourier,Nouv. monde industr.,1830p.59).
2.
Obscurantin, subst. masc.,synon.Letellier est plein de vanité et d'esprit (...). Il est le général des obscurantins détestant le XVIIIesiècle (Stendhal,Journal,1810, p.157).Je ne jetterai pas la pierre à Michelet pour avoir fait d'Abélard un libre esprit, un apôtre de la raison contre les «obscurantins scolastiques» (Marrou,Connaiss. hist.,1954, p.64).
Prononc.: [ɔpskyʀ ɑ ̃tist]. Étymol. et Hist. 1832 adj. (R. des deux mondes, 1eroct., 124 ds Quem. DDL t.13). Dér. de obscurantisme*; suff. -iste*. Bbg. Quem. DDL t.4.

Wiktionnaire

Nom commun

obscurantiste \ɔp.sky.ʁɑ̃.tist\ masculin

  1. Personne présentée comme s'opposant au progrès, à la science, au rationalisme, à la liberté et à l'ouverture.
    • Décidément, c'en est trop, fermons la bouche à cet obscurantiste, à cet obsédé totalitaire.
      Que faire de ce théocrate borné qui veut empêcher l'histoire de tourner en rond, […].
      — (Philippe Barthelet, Joseph de Maistre, L'Âge d'Homme, 2005, p.678)
    • Nous étions en train de dire qu'il fallait guérir le peuple de la religion, et cet obscurantiste nous agressait en se traitant d'imbécile pour plaider irresponsable, est-ce acceptable? — (A. L. Gabriel, Le Novice - II. Gabriel, TheBookEdition, 2015, p.376)
    • C'est bien connu, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Et les obscurantistes que l'on va évoquer ici, même ceux dont le travail incessant de lobbying aboutit peu à peu à une méfiance toujours plus grande à l’encontre des vaccins, par exemple, sont persuadés d'[œ]uvrer pour le bien de notre monde. — (Gérald Bronner, Les nouveaux obscurantistes, Journal Le Point, page 53, n° 2238, 30 juillet 2015)

Adjectif

obscurantiste \ɔp.sky.ʁɑ̃.tist\

  1. Relatif à l’obscurantisme ou qui en relève.
    • Non seulement, cette gauche existe mais elle a gagné sa bataille contre la gauche obscurantiste, tentée de trouver des circonstances atténuantes à l'intégrisme. Au nom du multiculturalisme, de l'antisionisme ou par peur du racisme. — (Caroline Fourest, Quand la Gauche a du courage: Chroniques résolument progressistes et républicaines, Grasset, 2012)
    • On peut dire que le phénomène des islamistes obscurantistes témoigne globalement d'un autre esprit, parallèle à l'islam politique, que promeuvent les Frères musulmans en Égypte. — (Amr Elshobaki, Les Frères musulmans des origines à nos jours, Kharthala Éditions, 2009, p.219)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « obscurantiste »

De obscurant, participe du verbe obscurer, avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « obscurantiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
obscurantiste ɔpskyrɑ̃tist

Citations contenant le mot « obscurantiste »

  • J'ai toujours été en conflit avec l'Eglise, ses dogmes, son jeu du pouvoir, ses réactions obscurantistes. De Dario Fo / Le Nouvel Observateur, 1er avril 2010
  • Un lien est donc possible entre la première erreur de Roosevelt et la seconde, que voici : le 15 février, il se rendit sur le croiseur Quincy, ancré à Suez, pour signer avec le roi Abdulaziz Ibn Saoud d’Arabie un pacte assurant quoi qu’il fasse la sécurité de l’obscurantiste dynastie wahhabite, en échange de disposer, quoi qu’il arrive, de sa manne pétrolière pendant soixante ans. Un pacte faustien, car exposant l’Amérique à un chantage permanent, minant ainsi son éthique idéaliste tant vantée. Les enquêtes internes faisant suite au 11 septembre 2001 démontrèrent que le danger de l’attaque avait été décelé, mais négligé par les politiques. D’où cette question lancinante : pourquoi se fourvoyer en Afghanistan et en Irak si quinze des dix-neuf terroristes venaient d’Arabie saoudite ? Et le pacte de Quincy fut prolongé en 2005… LaLibre.be, L’Amérique brûle et cela ne date pas d'hier - La Libre
  • Ce sont des femmes libres qui ont décidé d’échapper au joug de la domination masculine que les islamistes voudraient imposer à toutes les femmes tunisiennes. Politiciennes, écrivaines, artistes, intellectuelles, universitaires, militantes féministes, juristes, elles adorent dénoncer, en levant un index vertueux, le sexisme répressif envers les femmes au nom de la religion: Olfa Youssef, Hela Ouardi, Neila Sellini, Salwa Charfi Ben Youssef, Emna Chargui, Iheb Trabelsi, Lamia Aridhi, Amel Ayari, Leila Toubel et la liste  s’allonge quotidiennement. Raisonnables et compétentes sur la plupart des sujets, elles entendent ne rien laisser passer, ni le racisme, ni le dogmatisme, ni la haine, ni les campagnes de harcèlement, ni la diabolisation du corps féminin. Régulièrement prises pour cible par la merdaille obscurantiste, elles continuent à se battre pour la liberté de conscience, pour la liberté d’expression, pour l’émancipation de la femme musulmane, et  refusent de négocier leurs libertés au nom des particularismes culturels, sociaux ou religieux.
Adversaires très acharnées des islamistes et voix tonitruantes de la tolérance et de la modernité, elles sont devenues le cauchemar de tous ceux qui veulent instaurer un séparatisme sexuel, un suprématisme masculin et qui souhaitent quasiment faire disparaître le corps des femmes du paysage public, comme si la religion (leur religion) ne réservait pour les femmes que mépris et la perspective de n’être que la moitié d’un homme, une mineure à vie ! Mais qu’arrive-t-il donc aux islamistes ? La horde a-t-elle perdu la tête, la raison, le sens commun ? Ne se rend-elle pas compte qu’elle dessert l’islam ? Malheureusement, les dents de ces obscurantistes, hostiles à l’altérité, aux valeurs humaines, à l’universalisme, à l’égalité des sexes, sont en train de repousser pendant que la modernité perd ses attraits.
Quand des femmes libres osent défendre l’universalisme, la modernité, la liberté individuelle et refusent la dégringolade de notre société dans les standards de la pensée, les islamistes appellent cela «propos haineux»,  «blasphème» ! Leur «logique» est pourtant connue. Susceptibilité extrême (le fameux blasphème ), extension identitaire de l’offense supposée (si tu dis un mot sur notre religion, tu nous insultes tous) et enfin défouloir collectif et violent sur un bouc-émissaire commode. Il n’est pas plus méprisant envers les femmes musulmanes qu’un islamiste. Voilà  plus de neuf ans que les atteintes à la vie privée, menaces de mort, de viol, intimidations, diffamations et insultes, propos abrupts sinon outranciers, sont le lot quotidien des femmes libres. Souvenons-nous des seaux de boue déversés sur Tahar Haddad quand, en 1930, il avait eu le malheur d’appeler à l’émancipation de la femme tunisienne dans un livre visionnaire : «Notre femme dans la législation islamique et la société». Un livre condamné avec horreur par la moutonnaille des obscurantistes, dont le grand tort fut d’avoir eu raison trop tôt. Ce qui est très difficile à vivre pour ces femmes, ce n’est pas tant les menaces que l’impunité. Où sont passés les pétitionnaires de la liberté, les officines droits-de-l’hommistes à sens unique ? Silence radio. Il ne suffit pas d’être inutile. Encore faut-il être odieux ! On sait déjà que la prétendue intelligentsia de chez nous, n’a quasiment plus de repères. Mais n’est-elle pas en train de perdre aussi toutes ses facultés ? Une société civilisée, c’est une société où l’on ne se soucie pas seulement de sa liberté propre, mais aussi de la liberté des autres, de ceux qui ne sont pas moi, ceux qui ne pensent pas comme moi. Ce qui est alarmant, c’est la renonciation à ce qui est non seulement notre héritage moderniste, notre honneur national, mais aussi à ce qui est probablement la justification, la seule, d’une présence de notre pays dans le concert des nations civilisées : la liberté de la femme tunisienne.
Reste que sans un renouveau de notre constitution, avec un vrai et transparent article sur la liberté de la femme, il est vain d’espérer ce surcroît de liberté individuelle dont notre pays a désespérément besoin. Réalités Online, Ces femmes qui font peur aux islamistes… | Réalités Online
  • Le port du voile est le signe ostentatoire d'une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran. Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public. Marianne, "Le voile est sexiste et obscurantiste" : l'appel de 100 musulman(e)s de France | Marianne
  • Il y a bcp de vrai dans l’histoire du pkk. Les enfants gâtés de l’europe et tout particulièrement de la France et aussi d’Israel (Les kurdes étant la tribu juive perdue.) Il n’y avait ni daech ni djihadisme quand Mme Miterrand venait en Turquie soutenir les séparatistes du pkk. Il faut donc bien peser les arguments. Cependant il est vrai que Erdogan est un usurpateur bas de gamme (je pense à Poutine qui a de la classe malgré tout. Quelqu’un de bien éduqué. Contre un erdogan imam issu des bidonvilles d’Istanbul )et que quoi qu’il fasse il a bel et bien réussi de faire de la Turquie moderne un pays moyen oriental musulman obscurantiste ; cette religion que personne pourra réformer car c’est bcp plus utile tant qu’elle reste comme elle est. Bon dimanche Un si Proche Orient, Jusqu’où ira l’islamo-nationalisme d’Erdogan? – Un si Proche Orient
  • C’est exact. D’autres figures, connues ou ignorées de notre histoire, se sont dressées. Des forces patriotiques, qui n’ont pas transigé sur la souveraineté. On pourrait présumer que ces femmes et ces hommes sont venus tôt. Que nenni. C’était une période cruciale de notre nation. L’étape de la liberté pour tous - qui malheureusement a été manquée. Car partout ailleurs, le même cri gonflait les poitrines : l’être-soi. C’est-à-dire la liberté, la justice et l’égalité. Pour tous les hommes et les femmes. Pour tous les peuples. On doit, je le pense, à Senghor les institutions républicaines - quoique brinquebalantes - qui nous protègent aujourd’hui de l’arbitraire. Il est, à mon avis, le meilleur chef de l’Etat que nous ayons eu. Mais, il a assuré la pérennité d’un système colonial, semi-féodal et obscurantiste. Senghor a participé activement « à la stabilisation du système néocolonial ». À l’émergence d’un pouvoir maraboutique, obscurantisteSenePlus, LES OUBLIES DE NOTRE MEMOIRE | SenePlus

Traductions du mot « obscurantiste »

Langue Traduction
Anglais obscurantist
Espagnol oscurantista
Italien oscurantistico
Allemand obskurantist
Chinois 蒙昧主义者
Arabe الظلامي
Portugais obscurantista
Russe мракобес
Japonais あいまいな
Basque obscurantist
Corse obscurantista
Source : Google Translate API

Synonymes de « obscurantiste »

Source : synonymes de obscurantiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « obscurantiste »

Partager