La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « noyé »

Noyé

Définitions de « noyé »

Trésor de la Langue Française informatisé

NOYÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de noyer1*.
II. − Emplois adj. et subst.
A. −
1. (Personne) mort(e) par immersion dans un liquide. Le fleuve débordé qui roule les paysans noyés avec les cadavres des boeufs et les poutres arrachées aux toits (Maupass., Contes et nouv., t.2, Boule de suif, 1880, p.116):
1. Le reporter racontait qu'une fois le corps du noyé transporté au commissariat, on avait fouillé les poches sans trouver de papier. Bourget, Actes suivent, 1926, p.47.
P. anal. [En parlant d'un inanimé] Disparu sous, anéanti par de grandes quantités d'eau. Quel tableau pour un peintre! Un cimetière de vaisseaux noyés au fond de la mer (Renard, Journal, 1896, p.364).Le feu, noyé d'un côté, reprend de l'autre; les arrosoirs s'emplissent et se vident, l'eau coule à flots (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p.1044).
PÊCHE. Pêche à la mouche noyée. V. mouche II A ex. de Schreiner.
2. (Personne) qui est train de se noyer; qui a subi un début d'asphyxie par immersion et a perdu connaissance. Sauver, ranimer un noyé; secours aux noyés. Il n'y avait rien là de l'agonie du noyé ouvrant sous l'eau des yeux horribles (Hugo, Misér., t.1, 1862, p.951).Le noyé blanc sera légèrement penché en arrière −Le noyé bleu légèrement penché en avant (R. Vuillemin, Éduc. phys., 1941, p.161).
B. − P. anal ou au fig. uniquement adj.
1. [En parlant d'une pers.]
a) Dépassé par les événements, les difficultés; perdu. Synon. submergé.Noyé de dettes. Si je réussis je suis tiré d'affaire pour longtemps; si je sombre, je suis un homme noyé sans retour (Chateaubr., Corresp., t.1, 1800, p.19).Consterné par la niaiserie gigantesque de ces vers sublimes. Imaginer un étranger noyé là-dedans! (Gide, Journal, 1918, p.660).
b) Qui se perd dans un ensemble, ne se distingue plus. Coureur noyé dans le peloton; noyé dans la foule.
2. [En parlant d'un inanimé]
a) Noyé de.Rempli de, plein de. Synon. inondé.Des yeux noyés de larmes. Celui qui sait d'où vient l'aurore qui se lève Ouvre ses yeux noyés d'allégresse et d'amour (Lamart., Harm., 1830, p.357).Les chemins noyés d'ombre dans les lentisques et les oliviers (Camus, Caligula, 1944, ii, 14, p.57).
b) Noyé dans.Dissimulé par, perdu dans. Tuiles et ardoises noyées dans le mortier (Vogüé, Morts, 1899, p.24).La brume indécise des lointains noyés dans l'ombre (Morand, New-York, 1930, p.66):
2. Il est un pays superbe, un pays de cocagne, dit-on, que je rêve de visiter avec une vieille amie. Pays singulier, noyé dans les brumes de notre Nord... Baudel., Poèmes prose, 1867, p.86.
Regard noyé. Regard perdu dans le vague. Le coude sur le genou, le front dans le creux de la main, le regard noyé, il resta longtemps assis devant sa cheminée (Reider, MlleVallantin, 1862, p.57).
REM.
Noyé-d'eau, subst. masc,technol. Nébulosité dans la pâte du papier. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [nwaje]. Homon. noyer2. Étymol. et Hist. 1. 1200 subst. noiiés «personne morte par noyade» (J. Bodel, Jeu st Nicolas, éd. A. Henry, 525: Il resuscite les noiiés); 1690 «personne qui est en train de se noyer» sauver un noyé (Fur., s.v. sauver); 2. 1546 fig. id. «se dit d'une personne ruinée, perdue» estre noyé en debtes (Est. d'apr. FEW t.7, p.75b); 3. 1832 adj. regards noyés «perdus dans le vague» (Hugo, N.-D. Paris, p.555); 4. 1863 id. pêche à la mouche noyée (Lar. encyclop.). Part. passé adj. et subst. de noyer1*. Fréq. abs. littér.: 1586. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1420, b) 3270; xxes.: a) 3237, b) 1833.

Wiktionnaire

Nom commun - français

noyé \nwa.je\ masculin (pour une femme, on dit : noyée)

  1. Personne qui se noie ou qui a péri par noyade.
    • Des hoquets de dégoût convulsèrent de nouveau leurs faces hâlées, zébrées de rides : depuis un mois, ils avaient bu de l’eau dans laquelle mijotait ce noyé ; depuis un mois tout le pays s’abreuvait de cette pourriture. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Adjectif - français

noyé

  1. Mort par noyade.
  2. Inondé, recouvert par l’eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NOYÉ (no-ié, iée ; plusieurs prononcent noi-ié) part. passé de noyer
  • 1Qui a perdu la vie par immersion. Noyé dans la Seine. Comme on voit un homme à demi noyé qui se prend de toute sa force à une branche qu'on lui tend dessus le rivage, Bossuet, Réfut. cat. Ferry, I, I, 6.

    Substantivement. Un noyé. Une noyée. Rappeler un noyé à la vie. Secours pour les noyés. Entre l'état d'un noyé qui revient à la vie, et l'état de celui dont la mort est irrévocable, la différence sera difficile à bien établir, Cabanis, Instit. Mém. scienc. mor. et pol. t. I, p. 101.

  • 2 Fig. Noyé de dettes, qui est accablé de dettes. Cette mort, le laissant noyé de dettes, sans ressources et sans espérance, il prit, je crois, la résolution de se délivrer de la vie, Marmontel, Mém. IX.
  • 3 Fig. Perdu, ruiné. Et le monde effrayé Vous regarde déjà comme un homme noyé, Boileau, Sat. IX. Chamilly, illustré par bien des siéges, mais noyé par Louvois et par Barbézieux, Saint-Simon, 95, 4. Si votre amour l'emporte, adieu, plus d'amitié, D'estime ni d'égard pour un homme noyé, Boissy, Deh. tromp. V, 3.
  • 4Inondé. Toutes les rivières sont débordées ; tous les grands chemins sont noyés ; toutes les ornières cachées ; on peut fort bien verser dans tous les gués, Sévigné, 13. Les mangliers qui couvrent un sol noyé rendent les lagons plus impénétrables, Raynal, Hist. phil. XIII, 49.

    Très mouillé par la pluie. Le mauvais temps continue, il n'y a d'intervalle que pour nous faire mouiller… on prend le moment d'entre deux nuages… et l'on se trouve noyé, Sévigné, 21 juin 1680.

    Papier noyé, papier qu'on a trop trempé.

    Teinte noyée, se dit, dans la peinture en émail, d'une teinte affaiblie ou devenue livide.

  • 5Se dit des larmes coulant en abondance. Jamais une joie [le rappel du prince de Conti à la cour] n'a été noyée de tant de larmes [à cause de la mort du prince de Condé], Sévigné, 13 déc. 1686. Mon désespoir, mes yeux de pleurs toujours noyés, Racine, Andr. IV, 3. Ciel ! vos yeux noyés de larmes et votre visage défait m'annoncent quelque grand malheur, Beaumarchais, Mère coupable, II, 14.
  • 6 Fig. Noyé dans, adonné tout entier à. Cette âme malheureuse toute noyée et tout abîmée dans les affections sensuelles, Bossuet, Sermons, Impénit. fin. Variantes B, dans GANDAR, Choix de sermons. Un jeune Lydien noyé dans les plaisirs, Fénelon, Tél. III. Dans les temps de sa vie où il était le plus dissipé et noyé dans le commerce des dames, je l'ai toujours vu droit, sincère et même sévère sur la religion, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 18 oct. 1695. Noyé dans les plaisirs, mais capable d'affaire, Chaulieu, Épît. à Lafare.
  • 7Perdu comme dans une grande étendue d'eau. Mlle de Scudéry vient de m'envoyer deux petits tomes de Conversations ; il est impossible que cela ne soit bon, quand cela n'est point noyé dans son grand roman, Sévigné, 25 sept. 1680. Comment vous serez-vous tirée de ses pattes [une fournisseuse qui demandait ce qui lui était dû] et de ces inondations de paroles où l'on se trouve noyée, abîmée ? Sévigné, 27 oct. 1689. M'étant, pour ainsi dire, assuré de moi-même, je commence à regarder hors de moi, et je me considère avec une sorte de frémissement, jeté, perdu dans ce vaste univers et comme noyé dans l'immensité des êtres, Rousseau, Ém. IV. Voilà le début d'Hécatée dans son histoire : … ce n'étaient guère que des légendes fabuleuses… peu de faits noyés dans des contes à dormir debout, Courier, Trad. d'Hérod. Préface du trad.
  • 8Se dit du sang versé par torrents. Rome entière noyée au sang de ses enfants, Corneille, Cinna, I, 3. Songe aux fleuves de sang où ton bras s'est baigné, De combien ont rougi les champs de Macédoine, Combien en a versé la défaite d'Antoine, Combien celle de Sexte, et revois tout d'un temps Pérouse au sien noyée et tous ses habitants, Corneille, ib. IV, 1.

    Terme de marine. Se dit de la batterie d'un navire quand elle se trouve trop près de la ligne d'eau, par l'effet d'une mauvaise construction ou d'une surcharge.

    Se dit aussi, familièrement, d'un objet qui disparaît à l'horizon.

    Être noyé, se dit du pilote qui, voulant prendre hauteur, ne découvre point assez d'horizon.

    PROVERBE

    De cent noyés, pas un de sauvé ; de cent pendus, pas un de perdu, qui veut dire que sur cent pendus il n'y en a pas un à regretter, tandis que les noyés sont une vraie perte.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « noyé »

Participe passé de « noyer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « noyé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
noyé nɔje

Fréquence d'apparition du mot « noyé » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « noyé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « noyé »

  • Faire un rapport, bien sûr, mais pour conclure comment ? Une cassette t’en dira plus long, mon pauvre ami ! Oh ! tu auras ton rapport, dans les formes, c’est-à-dire que le plus important sera noyé dans le style langue de bois de règle chez nous.
    Boileau-Narcejac — Le Bonsaï
  • Deux drames qui se sont déroulés ce week-end nous rappellent que, si les jeunes enfants et les personnes âgées représentent la majorité des cas de noyades, les autres tranchent d'âge ne sont pas épargnées. Ainsi, France Bleu fait état du décès d'un homme adulte ce samedi, qui a été retrouvé noyé dans le Rhône au niveau de Condrieu (Rhône). A Lamentin (Martique), un homme de 39 ans a été retrouvé dans une piscine inconscient et dans un état grave, informe RCI. Il a pu être sauvé et a été hospitalisé.
    Magicmaman.com — Noyade : de nombreux cas ce week-end, rappel des règles de sécurité - Magicmaman.com
  • Ainsi, Élodie raconte ce jour d’avril 2020 où tout a basculé : à l’heure du déjeuner, son petit Noah, 2 ans et demi, n’est pas dans la maison avec ses frère et sœur ; il est entré dans le jardin "tout ouvert" du voisin, et s’est noyé dans sa piscine. Il y a aussi Karine et Véronique, qui relatent ces moments en famille ou entre amis qui tournent au drame : en quelques secondes, leur jeune enfant a échappé à la surveillance des adultes et s’est noyé.
    midilibre.fr — Noyade des enfants : quatre conseils pour éviter au maximum les accidents - midilibre.fr
  • Un enfant de 4 ans s'est noyé dans une piscine privée de Nègrepelisse, dimanche 4 juin 2023. Un voisin a fait les gestes de premiers secours, avant qu'il ne soit évacué à Toulouse.
    actu.fr — Un enfant de 4 ans héliporté à Toulouse après s'être noyé dans la piscine familiale | Actu Toulouse
  • Un enfant de 12 ans s'est noyé à Lavau (Aube), ce samedi 3 juin. Il a sauté d'un pont pour se baigner dans l'Écorce avec des camarades.
    France 3 Grand Est — Un enfant de 12 ans est mort noyé en sautant d'un pont avec ses amis près de Troyes
  • Voici venir les temps où vibrant sur sa tigeChaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir ;Valse mélancolique et langoureux vertige !Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir ;Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige ;Valse mélancolique et langoureux vertige !Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige,Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,Du passé lumineux recueille tout vestige !Le soleil s’est noyé dans son sang qui se figeTon souvenir en moi luit comme un ostensoir !
    Charles Baudelaire — Harmonie du soir
  • Dans les foules où j'essayais de passer inaperçu, noyé dans la couleur locale comme un roi qui se promène incognito dans son royaume, jusqu'à ce que trois mots de français prononcés dans mon dos mettent fin à l'illusion, et me ramènent brutalement à ma condition de touriste mais aussi dans des groupes plus restreints, des cercles fermés où j'avais l'impression d'être admis par privilège, après avoir montré patte blanche.
    Gérard Macé — Illusions sur mesure
  • Vous devez faire erreur », m’a dit le patron il s’appelle Joseph Sanglard, il me l’a dit une heure plus tard en me servant ma cinquième prune, Joseph Sanglard dit Jos Sanglard, ancien fondeur de la Compagnie Minière, et qui a noyé son héritage et sa retraite dans le rachat de l’hôtel, il y a de cela onze ans, pensant être aux petits oignons, les pieds au feu en hiver, et le gosier au frais sous les tonnelles pamprées du printemps […].
    Philippe Claudel — Quelques-uns des cent regrets
  • Tandis qu'il le prouvait à priori, le vaisseau s'entr'ouvre; tout périt, à la réserve de Pangloss, de Candide, et de ce brutal de matelot qui avait noyé le vertueux anabaptiste: le coquin nagea heureusement jusqu'au rivage, où Pangloss et Candide furent portés sur une planche.
    Voltaire — Candide

Traductions du mot « noyé »

Langue Traduction
Anglais drowned
Espagnol ahogue
Italien affogato
Allemand ertrank
Chinois 淹死
Arabe غرق
Portugais afogado
Russe утонул
Japonais 溺れた
Basque itota
Corse annegatu
Source : Google Translate API

Antonymes de « noyé »

Combien de points fait le mot noyé au Scrabble ?

Nombre de points du mot noyé au scrabble : 6 points

Noyé

Retour au sommaire ➦