La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « nationalisation »

Nationalisation

Définitions de « nationalisation »

Trésor de la Langue Française informatisé

NATIONALISATION, subst. fém.

A. − Action de nationaliser; état de ce qui est propre à une nation, la caractérise. Une des marques de la complète nationalisation d'un dieu est l'introduction de son nom dans les noms propres d'hommes (Renan,Hist. Isr., t.1, 1887, p.198).
B. −
1. Action de transférer du privé au public la propriété de certains biens ou moyens de production; résultat de cette action. Nationalisation du capital, des propriétés privées. L'autobus était à peu près complet, et le receveur désagréable. L'origine de tout cela, il faut la rechercher dans la journée de huit heures et les projets de nationalisation (Queneau,Exerc. style, 1947, p.129).Dire que tu peux remplir des colonnes et des colonnes pour réclamer des nationalisations! Travail et justice: tu crois que ça sera marrant? Et la nationalisation des bites, c'est pour quand? (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.159).
2. ÉCON. POL. Action de transférer, en partie ou en totalité, du privé au public un secteur de l'appareil productif, du système bancaire ou financier, dont la direction est assurée par un conseil d'administration et qui est géré en fonction des intérêts de la collectivité nationale; résultat de cette action. Nationalisation des mines, de la sidérurgie, du transport public; lois de nationalisation. Marx et Engels, dans l'ordre industriel, se contentent d'abord de la nationalisation des chemins de fer: il n'y a même pas la nationalisation des mines acceptée aujourd'hui par les radicaux-socialistes (Jaurès,Ét. soc., 1901, p.xxii).La nationalisation ne saurait être réduite au seul transfert de propriété: privé ou public. Indispensable, le transfert de propriété n'est pas suffisant (...) il doit être suivi de choix, de critères de gestion et de développement de la démocratie, de telle sorte, que soient combattus la bureaucratie, l'étatisme, les gâchis et que prévale l'efficacité sociale (J.-C. Gayssot, Industrie: l'efficacitéds Économie et Politique, sept. 1981, no53, p.34):
. ... pour porter l'économie française au niveau qu'exige le progrès ces sources doivent être développées dans les plus vastes proportions, (...) il y faut des dépenses et des travaux que seule la collectivité est en mesure d'accomplir, la nationalisation s'impose. Dans le même ordre d'idées, l'état se voit attribuer la direction du crédit. En effet, dès lors qu'il lui incombe de financer lui-même les investissements les plus lourds, il doit en recevoir directement les moyens. Ce sera fait par la nationalisation de la banque de France et des grands établissements de crédit. De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.96.
REM.
Nationalisable, adj.[En parlant d'une entreprise, d'un secteur] Qui remplit les conditions pour être nationalisé. Groupe nationalisable. Dans chaque entreprise nationalisable, ce qui est à l'ordre du jour ce n'est plus la recherche de profits financiers effrénée, mais le développement de l'activité nationale et régionale, et de l'emploi et ce, de façon équilibrée et compétitive (J.-C. Gayssot, Industrie: l'efficacitéds Économie et Politique, sept. 1981, p.36).
Prononc.: [nasjɔnalizasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1796 (Le Néologiste Français, s.v. démoralisation ds Ranft, p.120: un vol manifeste: la nationalisation des biens des émigrés!); 1869 (G. de Molinari, J. des économistes, juin, in Le Mouv. soc., 12 ds Dub. Pol., p.351: la nationalisation du sol). Dér. de nationaliser*; suff. -(a)tion*. Fréq. abs. littér.: 30. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.351.

Wiktionnaire

Nom commun - français

nationalisation \na.sjɔ.na.li.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit de propriété, Politique) Action de transférer à l'état ou à la nation, la propriété des biens, et en particulier les moyens de production, détenues par une minorité de personnes.
    • Le programme bolchévik ne va pas au delà de la nationalisation de banques et du contrôle ouvrier de la production. […]. La guerre civile, en s'allumant partout, fera oublier ces projets, avec beaucoup d'autres, et imposera des nationalisations totales. — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
    • Les sociétés Anaconda et Kennecott s'étaient préparées de longue date à la nationalisation. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Dans le domaine clé du cuivre, E. Frei refuse la solution de la nationalisation, préconisée par la gauche et opte pour la « chilénisation » : l'État devient le partenaire des sociétés d'exploitation à hauteur de 51 % du capital. — (Charles Lancha, Histoire de l'Amérique hispanique de Bolivar à nos jours, p.321, L'Harmattan, 2003)
    • La crise du Covid-19 pourrait finalement faire de Bruno Le Maire le ministre de la nationalisation d’Air France et d’un déficit et d’une dette records, dans l’espoir de contenir, «quoi qu’il en coûte», l’incendie économique. — (Lilian Alemagna, « Face à la crise, un Bruno Le Maire à contre-emploi », dans Libération n° 12078 du lundi 6 avril 2020, p. 10)
  2. (Histoire, Politique) En Angleterre, proposition de mettre dans le domaine public certaines terres qui n'y étaient pas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NATIONALISATION (na-sio-na-li-za-sion) s. f.
  • Se dit, en Angleterre, de la proposition de mettre dans le domaine public certaines terres qui n'y sont pas, Denis, la Philos. positive, t. XIV, p. 96.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nationalisation »

Dérivé de nationaliser avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nationalisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nationalisation nasjɔnalizasjɔ̃

Citations contenant le mot « nationalisation »

  • La nationalisation est une des formes du génie français. De Pierre Mauroy
  • La richesse de la pensée est rarement menacée de nationalisation. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles Pensées échevelées
  • “Ce site est la matérialisation de ce que porte la CGT depuis des mois et qui est plus que jamais d’actualité. Le président veut relocaliser, il a là un site clé en main pour le faire!”, a déclaré à l’AFP le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez. La CGT a réclamé à plusieurs reprises la nationalisation de l’usine de Gerzat, fermée en juin 2019, qui fabriquait des bouteilles à oxygène dont la demande a explosé avec la crise du coronavirus. Le HuffPost, La nationalisation de Luxfer réclamée de Mélenchon à Glucksmann | Le HuffPost
  • Le gouvernement portugais a annoncé jeudi la nationalisation de la société industrielle Efacec, en difficultés depuis que les actifs de son principal actionnaire, la femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos, ont été gelés dans le cadre de l'affaire des "Luanda Leaks". Le conseil des ministres a pris cette décision parce que le groupe "se trouve dans une impasse" en raison de problèmes avec ses actionnaires "depuis l'affaire Luanda Leaks l'année dernière", a expliqué Pedro Siza Vieira, ministre de l'Économie. Connaissance des Énergies, Portugal : le gouvernement annonce la nationalisation de la société Efacec Power Solutions | Connaissances des énergies
  • Des entreprises désertées par leurs salariés, restés à la maison mais payés. Jamais l’Etat n’avait à ce point ouvert les vannes du chômage partiel : 70 % du salaire brut financé par l’Etat, une quasi nationalisation des salaires. Le chômage partiel est une arme absolue pour sauver l’emploi. Une arme qui a été utilisée dès 1918 puis à nouveau durant la Seconde Guerre mondiale. Les matières premières se font rares, les entreprises ferment, les ouvriers s’enfoncent dans la misère, alors l’Etat intervient en leur versant une indemnité qui leur permet de survivre. Franceinfo, Chômage partiel : une arme utilisée par l'Etat depuis la Première Guerre mondiale
  • Face à la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19, le locataire de Bercy se dit prêt, pour sauver nos fleurons industriels, à prendre les mesures qui s’imposent, y compris à nationaliser certaines entreprises. Une déclaration qui paraissait impensable il y a encore quelques mois. Au ministère de l'Économie, on défend une approche pragmatique. Voilà reposée la question de l'Etat stratège dans un contexte bien différent de celui des privatisations de 1981, et alors qu'ailleurs dans le monde la question des nationalisations ou à tout le moins des aides d'Etat se pose aussi.  France Culture, Covid-19 : le gouvernement prêt à nationaliser des entreprises en difficulté, un changement de doctrine ?
  • La pandémie de Covid-19 a mis l'économie française à l'arrêt. Plusieurs entreprises pourraient faire l'objet de nationalisations ou, au moins, d'interventions de l'Etat. Un virage brutal, alors que le gouvernement a mis la FDJ en Bourse et voulait privatiser ADP. Est-ce le retour de l'Etat stratège ? Explications dans CQFD. Les Echos, Coronavirus : quatre questions sur les possibles nationalisations d'entreprises | Les Echos

Traductions du mot « nationalisation »

Langue Traduction
Anglais nationalization
Espagnol nacionalización
Italien nazionalizzazione
Allemand verstaatlichung
Chinois 国有化
Arabe تأميم
Portugais nacionalização
Russe национализация
Japonais 国有化
Basque nazionalizazioa
Corse naziunalizazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « nationalisation »

Source : synonymes de nationalisation sur lebonsynonyme.fr

Nationalisation

Retour au sommaire ➦

Partager