La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « myrobolan »

Myrobolan

Variantes Singulier Pluriel
Masculin myrobolan myrobolans

Définitions de « myrobolan »

Trésor de la Langue Française informatisé

MYROBOLAN, MYROBALAN, subst. masc.

BOTANIQUE
A. − Fruit comestible du badamier. V. badamier ex. 2:
. Sous la salutation des palmes, dans le silence interrompu par le cri du perroquet, (...) que le rameau fabuleux descende sous le poids des myrobolans et des pommes-grenades, je ne considérerai plus, arrachant mon regard à la science angélique, quel jardin est offert à mon goûter et à ma récréation... Claudel,Connaiss. Est, 1907, p.92.
En partic., vx. Fruit desséché du badamier autrefois utilisé en pharmacie pour ses propriétés purgatives et en tannerie pour ses propriétés tannifères. On connaît, en pharmacie, sous le nom de myrobalans, cinq sortes de fruits desséchés qui viennent de l'Inde et de l'Amérique (Littré-Robin1858).Les écorces de saule et de bouleau ainsi que le gambier donnent un cuir souple et spongieux, le myrobolam [sic] et le sumac un cuir très souple (Bérard, Gobilliard,Cuirs et peaux, 1947, p.63).V. badamier ex. 1.
B. − Souvent en appos. Prunier myrobolan. Arbre mesurant environ huit mètres, à branches courtes, à rameaux très glabres, à fleurs blanches donnant un fruit rouge, globuleux, à pulpe et à noyau, ovoïde et aigu, d'origine incertaine (vraisemblablement Amérique du Sud), fréquemment utilisé comme porte-greffe (d'apr. Nicholson, Dict. d'hortic., Marseille, J. Laffitte, t.4, 1981 [1896-97], s.v. prunier). Les pruniers européens dériveraient de croisements multiples entre le prunier myrobolan et le prunellier (Boulay,Arboric. et prod. fruit., 1961, p.42).Myrobolan (...) ce type de porte-greffe est assez polyvalent au point de vue du sol. Il est incompatible avec la variété Reine-Claude d'Althan (Catal. des pépinières Minier, Angers, automne 1977, p.90).
Prononc. et Orth.: [miʀ ɔbɔlɑ ̃], [-ba-]. Homon. mirobolant. Ac. 1694-1740: myrobolan et myra-; Ac. 1762-1878: myrobolan; Littré: myrobolan ,,la forme régulière est myrobalan et le langage scientifique devrait ne se servir que de cette forme``; Rob.: myrobolan; Lar. Lang. fr.: myrobalan ou -bolan et mir-. Étymol. et Hist. Ca 1256 mirabolan (Aldebrandin de Sienne, Rég. du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p.53, 16); xiiies. mirobolan (Livre des simples médecines, éd. P. Dorveaux, p.131); 1539 myrobalans (Est.). Empr. au lat. myrobalanum «espèce de noix aromatique», myrobalanus (ds Blaise Lat. chrét., sans réf.), du gr. μ υ ρ ο β α ́ λ α ν ο ς «gland parfumé», comp. de μ υ ́ ρ ο ν «parfum» et β α ́ λ α ν ο ς «gland».

Wiktionnaire

Nom commun - français

myrobolan \mi.ʁɔ.bɔ.lɑ̃\ masculin

  1. Fruit comestible du badamier.
    • Quelles réalités me donneront les saveurs que je rêve à ce fruit de l'Inde et des songes, le myrobolan [...] — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 241)
  2. Ce fruit desséché, autrefois utilisé en pharmacie pour ses propriétés purgatives et en tannerie pour ses propriétés tannifères.
    • On connaît, en pharmacie, sous le nom de myrobalans, cinq sortes de fruits desséchés qui viennent de l’Inde et de l’Amérique. — (Littré-Robin, 1858)
    • La valeur médicinale et la réputation du fruit du badamier, le myrobolan, étaient telles que son nom est passé à l'usage universel pour donner l'adjectif courant "mirobolant".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MYROBOLAN (mi-ro-bo-lan) s. m.
  • 1Nom de plusieurs fruits desséchés, venant des deux Indes, et ayant la forme d'une prune ; ils n'entrent plus que dans quelques préparations officinales anciennes.

    Myrobolans citrins, les drupes du terminalia citrina, Roxburgh.

    Myrobolans chébules, fournis par le terminalia chebula, Roxburgh.

    Myrobolans indiens ou indiques, chébules cueillis avant maturité.

    Myrobolans bellerics ou bellirics, les fruits du terminalia bellerica, Roxburgh.

    Myrobolans emblics originaires de l'Inde, les drupes du phyllanthus emblica, L.

    Le myrobolan d'Amérique est le fruit du chrysobalanus icaco, L.

    Le myrobolan monbin ou mombin est produit par le spondias lutea, ou myrobolanus, L.

    Les myrobolans d'Égypte sont les drupes du balanites aegyptiaca, Delile.

    On a dit mirabolan. Mirabolans ambliques et citrons confits, le cent pesant estimé 150 livres, Décl. du roi, nov. 1640, Tarif.

  • 2Le langage populaire en a fait un adjectif signifiant merveilleux, émerveillant. Voilà qui est myrobolan.

    On en fait même un féminin myrobolante. Une toilette myrobolante.

REMARQUE

La forme régulière est myrobalan ; et le langage scientifique devrait ne se servir que de cette forme.

HISTORIQUE

XVIe s. La rhubarbe, les myrobolans, Paré, XVIII, 66. Mirabolans citrins, Paré, XX, 21.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MYROBOLAN. - REM. Ajoutez :

2. On le trouve aussi, en tant qu'adjectif populaire, écrit mirobolant. Eh ! c'est la bande ! c'est la fameuse, la superbe, l'invincible, la jamais triomphante, séduisante et mirobolante bande du Jura, Mme de Gasparin, Bande du Jura, II, Premier voyage, 2e éd. Paris, 1865.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « myrobolan »

Μυροϐάλανος, de μύρον, parfum, et βάλανος, gland. Hauteroche a fait de myrobolan le nom d'un médecin qui guérissait tout par des pilules, et, comme cela semblait miraculeux, on a pris en ce sens le terme myrobolan, Legoarant

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin myrobalanum (« noix parfumée ») (→ voir myrrhe et balanus), lui-même issu du grec ancien μυροβάλανος, myrobalanos (« gland parfumé »), composé de μύρον, myron (« parfum ») et βάλανος, balanos (« gland »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « myrobolan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
myrobolan mirɔbɔlɑ̃

Citations contenant le mot « myrobolan »

  • Les essences concernées sont des essences locales telles que l’aulne, le châtaignier, le chêne, l’érable, le troène sauvage, le hêtre, le merisier, le charme, le noisetier, le prunier myrobolan et le tilleul des bois. , Saint-Lô : l'Agglo renouvelle son opération "10 000 arbres pour le bocage" | Côté Manche
  • Les huiles végétales sont bien connues des cosmétologues depuis l'Antiquité. À cette période, l'huile (il est alors inutile d'adjoindre le mot « végétale » puisqu'il n'existe que cette sorte) est la base de tout cosmétique qui se respecte. Mélangée à de la cire et à des parfums, nos ancêtres obtenaient des préparations plus ou moins onctueuses, plus ou moins cireuses dans lesquelles ils incorporaient, à l'envi, des actifs (plus étonnants les uns que les autres) pour un effet éclaircissant du teint ou des pigments pour le maquillage de la peau ou des muqueuses. Huiles de moringa ([huile de myrobolan] dans les temps anciens (http://uses.plantnet-project.org/fr/Myrobolan)), de lin, de carthame, de sésame, d'olives, de Balanites, de ricin... autant d'huiles qui ont traversé les âges pour se retrouver sur les épidermes les plus délicats. Le Huffington Post, Ce que contient vraiment l'huile, cette star du domaine cosmétique | Le Huffington Post LIFE
  • Tout notre chanvre est coloré de manière 100% naturelle. Il était impensable de choisir des teintures chimiques sur une fibre végétale saine. Nous utilisons de la rhubarbe sauvage (marron), du myrobolan (gris et noir), de l’indigo (bleu), du curcuma (couplé à l’indigo = vert),… Une odeur de confiture règne dans l’atelier ! NeozOne, Himalayan Made, les sacs en chanvre en doublure upcyclée, pour un résultat 100% durable - NeozOne
  • C’est l’élixir le plus connu et le plus utilisé dans le monde entier. On le connaît sous sa marque déposée Rescue Remedy®, en petit flacon avec son étiquette jaune vif. On le trouve aussi sous le nom de « Remède d’urgence » ou « Remède de secours ». C’est un subtil mélange de cinq fleurs : le prunier myrobolan, la clématite, l’impatiens, l’hélianthème et l’étoile de Bethléem (ou dame d’onze-heures). Maxi, Fleurs de Bach : Rescue, un remède tout-terrain - Santé - maximag.fr
  • L’amelanchier, l’argousier, le sureau noir, l’aronia, le prunier myrobolan (Prunus cerasifera) et le néflier du japon associent aussi les avantages des fruitiers et des arbustes d’ornement. Leur seul inconvénient : faire croire aux enfants que tous les fruits, qui sont à leur portée, sont comestibles. Il faut donc soit établir une interdiction générale, soit montrer aux plus grands ceux qu’ils ne doivent pas cueillir. Le Telegramme, Généreux, beaux et faciles : les arbustes préférés des gourmands - Jardin - Le Télégramme

Traductions du mot « myrobolan »

Langue Traduction
Anglais myrobolan
Espagnol myrobolan
Italien myrobolan
Allemand myrobolan
Chinois myrobolan
Arabe ميروبولان
Portugais myrobolan
Russe myrobolan
Japonais ミロボラン
Basque myrobolan
Corse mirobolan
Source : Google Translate API

Synonymes de « myrobolan »

Source : synonymes de myrobolan sur lebonsynonyme.fr

Myrobolan

Retour au sommaire ➦

Partager