La langue française

Mulette

Sommaire

  • Définitions du mot mulette
  • Étymologie de « mulette »
  • Phonétique de « mulette »
  • Citations contenant le mot « mulette »
  • Traductions du mot « mulette »
  • Synonymes de « mulette »

Définitions du mot « mulette »

Trésor de la Langue Française informatisé

MULETTE1, subst. fém.

MALACOL. Mollusque lamellibranche commun dans les cours d'eau, à coquille bivalve nacrée, et qui peut produire de petites perles. Synon. moule* de rivière.Les huîtres, les moules, les mulettes (...) n'ont qu'une seule de ces ouvertures, l'anus (Cuvier, Anat. comp.,t. 1, 1805, p. 1417).
REM.
Mulète, subst. fém.,var. graph. Il en est de même dans la mulète (...) dans l'huître, en partant du second estomac, il [le canal intestinal] remonte et fait le tour du foie, puis se reporte en arrière (Cuvier, Anat. comp.,t. 4, 1805, p. 124).
Prononc. et Orth. : [mylεt]. Mulète (Cuvier supra rem.). Étymol. et Hist. 1800 [éd.] zool. (Cuvier, op. cit., t. 1, p. 417). Var. inexpliquée de moulette « petite moule » (ca 1350, moslete ds T.-L.); dimin. de moule2*. Cf. FEW t. 6, 3, p. 262a et 263a, note 3. Bbg. Kemna 1901, p. 222.

MULETTE2, subst. fém.

FAUCONN. Gésier des oiseaux de proie. (Dict. xixeet xxes.).
Vx. Avoir la mulette (engorgée, embarrassée). Quand cette partie est embarrassée par une humeur gluante et visqueuse, on dit que l'oiseau a la mulette (Baudr.Chasses1834).
Prononc. et Orth. : [mylεt]. Att. ds Ac. 1762, 1798. Littré mullette; Rob., Lar. Lang. fr. : mulette. Étymol. et Hist. 1. 1270 « estomac de poisson » (Philippe de Beaumanoir, Manekine, 7601 ds T.-L.); 2. 1599 [éd.], gésier des oiseaux de proie » (Esparron, Fauconnerie, p. 65). Dimin. de l'anc. subst. mule « caillette » (2emoitié du xiiies., Chace dou cerf, 371 ds T.-L.), et « gésier, deuxième estomac des oiseaux » (fin du xiiies. [ms.], Doc. ds Romania t. 15, 1886, p. 281), du prélat. mula « caillette », même mot que le lat. mula « mule » (cf. FEW t. 6, 3, p. 198a-b).

Wiktionnaire

Nom commun 1

mulette \my.lɛt\ féminin

  1. Nom vulgaire donné à plusieurs espèces de petits coquillages bivalves de la famille des Unionidae vivant dans les cours d’eau.
    • La mulette de rivière se rencontre dans les ruisseaux ou dans les fleuves sur des fonds sableux, sablo-limoneux ou vaseux… La mulette se nourrit par filtration. Son alimentation est essentiellement constituée d’algues filamenteuses, de protistes et de détritus végétaux. — (Projet Life-Nature, Conservation des habitats de la moule perlière en Belgique)
    • Le duc de Lorraine dut mettre en place des plantons, surnommés « garde-perles » pour surveiller les cours d’eau et empêcher qu’on ne vienne lui détrousser ses mulettes. — (La hulotte n° 101, La Mulette perlière)

Nom commun 2

mulette \my.lɛt\ féminin

  1. (Fauconnerie) Gésier d’un oiseau de proie.
    • Le pantais est un asthme causé par quelque effort; il se marque par un battement en deux tems de la mulette, au moindre mouvement que fait l’oiseau…….Les vers ou filandres s’engendrent dans la mulette. Le symptome de cette maladie est un bâillement fréquent. On fait avaler à l’oiseau une gousse d’ail;… (L'Encyclopédie)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MULETTE (mu-lè-t') s. f.
  • Terme rural. Petite meule de blé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MULETTE, s. f. terme de Fauconnerie, c’est le gisier des oiseaux de proie, où tombe la mangeaille du jabot pour se digérer ; quand cette partie d’un oiseau de proie est embarrassée des curées qui sont retenues par une humeur visqueuse & gluante, on dit qu’il a sa mulette empelottée ; alors il se forme quelquefois une peau qu’on appelle doublure, ou double mulette, qu’on purge par le moyen des pilules qu’on lui fait avaler. Il faut alors purger l’oiseau avec la filasse ou le coton, lié de sel ammoniac & d’une fois autant de sucre candi, ensuite on porte l’oiseau sur le poing & on le jardine, mettant un bacquet plein d’eau auprès de lui, puis on lui desserre le chaperon, le lâchant presque tout à-fait, & on ne le quitte point qu’il ne commence à tirer du collier, alors il ne tarde guère à rendre la doublure ; deux heures après on lui fait demi-gorgée d’une cuisse de poulet toute chaude, ou d’une aîle de pigeon bien trempée ; il faut donner aux laniers & aux sacres une dose plus forte de sel ammoniac, qu’aux tiercelets & aux faucons.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mulette »

(Nom commun 1) (1800) Variante dialectale de *moulette (« petite moule »).
(Nom commun 2) De l’ancien français mulette (« estomac »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de meule 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mulette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mulette mylɛt

Citations contenant le mot « mulette »

  • Quelques minutes auparavant, lui et ses camarades de la classe MLDS (Mission de lutte contre le décrochage scolaire) du lycée du Blavet de Pontivy ont lâché un « Woah » général : la (fausse) mulette perlière de 10-15 cm, qu’ils ont eu dans les mains, fait la taille d’une mulette de 100 ans ! , Morbihan : des jeunes en décrochage scolaire protègent la mulette perlière à Malguénac | Pontivy Journal
  • La mulette de rivière se rencontre dans les ruisseaux ou dans les fleuves sur des fonds sableux, sablo-limoneux ou vaseux… La mulette se nourrit par filtration. Son alimentation est essentiellement constituée d'algues filamenteuses de détritus végétaux. Il en existe plusieurs sortes, deux valves blanchâtres, ou marrons ou noires. L'une d'entre elles porte le joli nom de «mulette des peintres». Leurs coquilles sont plutôt fines. ladepeche.fr, Maubourguet. La mulette de l'Échez : un trésor caché - ladepeche.fr
  • Évacuons d’emblée la question : la mulette perlière ne se mange pas. « Nous n’avons pas trouvé de traces historiques de consommation », affirme Pierre-Yves Pasco, de Bretagne Vivante. L’homme est en charge de la protection de cette moule d’eau douce. Qui a, donc, une valeur bien plus grande que la consommation. « C’est un baromètre de l’état des cours d’eau en Bretagne », avance Pierre-Yves. En somme, si la population est présente dans son milieu naturel, l’état du cours d’eau est bon. Au contraire, sa disparition révèle un problème. Le Telegramme, Le Télégramme - Châteaulin - Biodiversité. La mulette perlière, talisman en danger

Traductions du mot « mulette »

Langue Traduction
Anglais mullet
Espagnol mójol
Italien triglia
Allemand meeräsche
Chinois
Arabe البوري
Portugais salmonete
Russe кефаль
Japonais ボラ
Basque barbarin
Corse muletta
Source : Google Translate API

Synonymes de « mulette »

Source : synonymes de mulette sur lebonsynonyme.fr
Partager