La langue française

Mousseline

Définitions du mot « mousseline »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOUSSELINE, subst. fém.

A.−
1. Toile de coton claire, peu serrée, fine et légère. Mousseline transparente; flot de mousseline; robe, voile de mousseline; rideaux de mousseline. Aucune puissance ne l'eût fait renoncer aux cravates de mousseline blanche dont les coins brodés par sa femme ou sa fille lui pendaient sous le cou (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 68).Sa robe de taffetas lilas avait des manches à crevés, d'où s'échappaient des bouillons de mousseline (Flaub., Éduc. sent.,t. 2, 1869, p. 44).Son cou et ses épaules sortaient d'un flot neigeux de mousseline sur lequel venait battre un éventail en plumes de cygne (Proust, Guermantes 1,1920, p. 53).
P. ext. Tissu léger, peu serré et souple. Mousseline de laine, de soie. Elle s'était habillée : une robe noire, avec un châle à palmes jaunes en mousseline de laine imprimée, et un bonnet blanc garni d'une petite dentelle (Zola, Assommoir,1877, p. 421).Remplacer le cachemire d'autrefois par le satin et la mousseline de soie (Proust, Temps retr.,1922, p. 724).
2. Au fig. ou p. métaph. [En parlant d'une chose ou d'une matière légère, transparente et vaporeuse] Le demi-jour qui y régnait venait de la mousseline de poussière entassée sur les carreaux (Soulié, Mém. diable,t. 1, 1837, p. 53).Jersey rit, terre libre, au sein des sombres mers; (...) L'écume jette aux rocs ses blanches mousselines (Hugo, Châtim.,1853, IV, p. 310).Jamais (...) la campagne ne l'avait inquiété, avec sa poitrine géante, ses ombres molles, ses luisants de peau ambrée, toute cette nudité de déesse, à peine cachée sous la mousseline argentée de la lune (Zola, Faute Abbé Mouret,1875, p. 1308).Ces voix d'enfants fendues jusqu'à éclater (...) alliant leurs sons de pure mousseline au timbre retentissant des bronzes (Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 6).
B.− Spécialement
1. CUIS., PÂTISS. [Désigne diverses préparations légères auxquelles est généralement ajoutée de la crème fouettée] Mousseline de saumon, de volaille; mousseline aux framboises.
En appos. ou adj. inv. Brioche mousseline.
Pommes mousseline. Purée de pommes de terre additionnée de jaunes d'œufs et de crème fouettée. Pommes de terre mousseline ou purée (...) Avec des œufs et de la crème fraîche (...) Avec quelques tomates, des anchois et des olives (Cuisine sans souci, Paris, Sélection du Reader's Digest, 1974, pp. 416-417).
Sauce mousseline. Sauce hollandaise épaisse à laquelle on incorpore au dernier moment de la crème fouettée. Je te fais une sauce mousseline (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 117).
2. VERRERIE, en appos. ou adj. inv. Verre très fin. Il eut pour boire son bordeaux, un des premiers verres mousseline que le commerce ait fabriqués (E. de Goncourt, Mais. artiste,t. 1, 1881, p. 355).La lettre était accompagnée de douze verres de la plus fine mousseline (Goncourt, Journal,1888, p. 819).
Prononc. et Orth. : [muslin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Masc. 1298 mosulin « drap d'or et de soie fabriqué à Mossoul » (Marco Polo, éd. L. F. Benedetto, p. 18), attest. isolée. II. Fém. 1. 1656 mousseline « légère étoffe de coton » (La Mesnardière, Poésies, 80-81 ds Brunot t. 3, p. 222); 2. cuis. 1712 « pâte composée de gomme adragante mêlée d'eau et de jus de citron » (Nouvelle instruction pour les confitures, les liqueurs et les fruits, p. 197); 3. 1846 verre-mousseline « verre très fin » (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, p. 49); 1857 verres mousseline (Goncourt, Journal, p. 415). I empr. à l'ital. mosolino « sorte de brocart d'or » (xives., trad. ital. de Marco Polo, d'apr. Hope, p. 293), empr., à l'aide du suff. -ino (-in*), à l'ar. mausilī « originaire de Mossoul », dér. de mausil nom ar. de la ville de Mossoul, sur le Tigre, célèbre pour la toile fine qui y était fabriquée. II empr. à l'ital. mussolina (tela), fém. de mussolino « tissu ou toile de coton ou de laine importés de Mossoul » (1629 d'apr. DEI), également empr. à mausilī; les 2 empr. ont prob. eu lieu par l'intermédiaire de Venise, important centre d'échanges commerciaux avec le Levant. Voir FEW t. 19, p. 129 et Hope, pp. 293-294. Fréq. abs. littér. : 506. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 498, b) 984; xxes. : a) 1 152, b) 506. Bbg. Boulan 1934, p. 39. − Mack. t. 2 1939, p. 134, 157. − Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Nom commun

mousseline \mu.s(ə)lin\ féminin

  1. (Textile) Toile de coton très claire et ordinairement très fine.
    • Elle était vêtue avec une magnificence pleine de charme et d'élégance. La mousseline des Indes faisait tous les frais de sa toilette. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Par la fenêtre entr’ouverte, l’air entrait, gonflant comme une voile les rideaux de mousseline, et j’apercevais un pan de ciel bleu. — (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
    • Le regard perdu dans le ciel, elle est debout près de la fenêtre. Machinalement, elle froisse la fine mousseline des rideaux. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 11.)
    1. (Par extension) Étoffe fine et souple.
      • A chaque fenêtre on aperçoit, sous les rideaux de mousseline, des fuchsias ou des géraniums cultivés dans des pots avec une touchante sollicitude. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.46)
      • Mademoiselle Marie avait un petit logement au rez-de-chaussée, tendu en laine bleue, avec des rideaux de mousseline blanche. Cela lui allait au teint, et je la trouvai plus jolie. — (Adieux au monde: mémoires de Céleste Mogador, Paris : chez Locard-Davi & De Vresse, 1854, vol. 2, p. 205)
    2. (Figuré) Écran léger, voile.
      • Les vitres embuées mettaient une doublure de mousseline à la translucidité des rideaux de cretonne blanchissant avec la lumière levante. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Par extension) Verre à vin très fin, dépoli et orné de motifs imitant le tissu du même nom. Mis pour verre de mousseline.
    • L'intoxication saturnine est fréquente chez les ouvriers en verre de mousseline. — (Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, Volume 2, 7 mars 1865, Éd Masson)
  3. (Par extension) (Cuisine) Fine purée de pomme de terre, plus généralement préparation légère.
    • Après avoir raclé le fond de mousseline de saumon, Victor emporta la calotte vide vers les éviers. — (Monica Ali, En cuisine, traduit de l'anglais par Isabelle Maillet, Belfond, 2010, chap.6)
    • Continuons avec les desserts : la spécialité du chef est le tube de chocolat et sa mousseline aux fraises, mais il y a aussi cet exquis Antillais (mousseline au chocolat, avec en son cœur, des bananes flambées). — (Petit Futé Les plus beaux circuits en camping car, 2014)

Adjectif

mousseline \mu.s(ə)lin\ féminin singulier

  1. (Cuisine) Désigne des préparations légères.
    • Brioche mousseline, brioche très légère.
    • Pommes mousseline, purée de pommes de terre fouettée avec des oeufs et de la crème fraiche.
    • Sauce mousseline, sauce hollandaise à laquelle on a ajouté de la crème fraiche fouettée.
  2. Très fin.
    • Verres, porcelaine mousseline, verres fins, porcelaine fine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUSSELINE. n. f.
Toile de coton très claire et ordinairement très fine. Mousseline unie, brodée, brochée, rayée. Robe de mousseline. Mousseline de laine, de soie, Étoffe fine de laine, de soie. Mousseline de soie imprimée. Par extension et par apposition, en termes de Cuisine, Brioche mousseline, Brioche très légère. Sauce mousseline, Sauce hollandaise à laquelle on a ajouté de la crème fraîche fouettée.

Littré (1872-1877)

MOUSSELINE (mou-se-li-n') s. f.
  • 1Étoffe claire faite avec des fils de coton très fins entrecroisés que séparent des jours. Celle qui est d'un usage plus universel et qui est plus particulière au Bengale, c'est la mousseline unie rayée ou brodée, Raynal, Hist. phil. III, 30. C'est ainsi qu'encore aujourd'hui les mousselines des Indes conservent l'odeur des épiceries avec lesquelles on les embarque, Mongez, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 256.
  • 2 Par abus. Mousseline de laine, étoffe de laine mince et imprimée.

    Mousseline de soie, étoffe de soie très légère.

  • 3 Terme de cuisine. Sorte de pâte composée de gomme adragante fondue et mêlée au jus de citron, qu'on dresse en rocher, en dôme, etc., et qu'on fait sécher à l'étuve.
  • 4Chanterelle, espèce de champignon.
  • 5Il s'emploie adjectivement, en parlant de porcelaines à pâtes très fines ou de verres très fins. Un service en verre mousseline.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOUSSELINE.
2Ajoutez : En 1826, M. Jourdain, de Trois-Villes, fabriqua le premier cet admirable tissu appelé mousseline de laine, dans la texture duquel entrait la laine la plus fine, et qu'il avait rendue susceptible de recevoir l'impression ; dès 1834, on trouve la fabrication et l'impression de ce tissu généralisées, John L. Hayes, cité dans Mém. d'Agric. etc. 1870-71, p. 326.

Mousseline de laine à chaîne de coton. En 1833, on vit paraître pour la première fois, présenté simultanément par trois maisons, ce tissu si approprié à la consommation des masses, la mousseline de laine à chaîne de coton, ib.

5Ajoutez : Nous faisons aussi des cristaux de table dits mousseline, minces et demi-minces…, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. VI, p. 570.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUSSELINE, s. f. (Com.) sorte de toile fine, faite avec du coton. On l’appelle ainsi, parce que sa surface n’est point parfaitement unie, mais qu’elle est garnie d’une espece de duvet assez semblable à de la mousse.

On apporte des Indes orientales, principalement de Bengale, différentes sortes de mousseline.

Mousseline, en terme de Confiseur, est un ouvrage en pâte de gomme adragante détrempée dans de l’eau claire & jus de citron avec du sucre royal en poudre & passé au tamis, démêlant & battant bien le tout ensemble jusqu’à ce que la pâte soit bien maniable. On en peut faire de la rouge, en y ajoutant de la cochenille préparée ; de la violette, en y mêlant de l’indigo, de l’iris ; de la jaune, en la détrempant avec de la gomme-gutte, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mousseline »

(XIIIe siècle)[1] En ancien français mosolin (« drap d’or et de soie »)[2].
(XVIIe siècle)[1] De l’italien mussolina (« tissu ou toile de coton ou de laine importés de Mossoul »), du nom de la ville de Mossoul en Irak, où cette toile était fabriquée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mosul, nom d'une ville considérable bâtie sur la rive droite du Tigre, où il se fait un grand commerce de cette sorte de toiles. Cependant le Dictionnaire des arts et métiers, en 1767, dit que les ouvrages faits avec le coton sont mousseux, parce que les bouts des filaments du coton paraissent sur les toiles qui en sont faites ; c'est cette espèce de mousse qui a fait donner le nom de mousseline à toutes les toiles de coton fines, qui viennent des Indes ; mais cette étymologie ne rend pas compte de l'l dans mousseline. Ital. mussolina ; angl. muslin.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : Esp. muselina ; portug. murselina, musselina ; de l'arabe maucili, adjectif de al-Maucil, Mossoul.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mousseline »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mousseline musœlin

Citations contenant le mot « mousseline »

  • Passer au hachoir à grille fine la chair de sandre, la mettre au mixeur avec 10 g de sel et les œufs. Laisser tourner en ajoutant peu à peu 25 cl de crème froide, poivrer. Dès que la mousse est bien homogène, la réserver dans une terrine. Monter 10 cl de crème au fouet et l’incorporer à la mousse avec une spatule. Mettre dans une poche. Désosser les cuisses cuites et les réserver. Beurrer 6 ramequins de 8 cm sur 4 de haut. Masquer les fonds et les parois avec la mousse à l’aide de la poche. Remplir le creux avec les grenouilles et ajouter de la ciboulette et une cuillère de sauce riesling. Recouvrir les mousselines avec le reste de la farce de poisson. Laver les épinards et les faire tomber dans une sauteuse avec 50 g de beurre et une gousse d’ail en chemise, saler, poivrer. Égoutter et garder au chaud. , Magazine Gastronomie et Vins | La recette de la mousseline de grenouilles de l'Auberge de l'Ill à Illhaeusern (68)
  • Ce rapport sur le marché mondial des charmeuses, des tulles et des mousseline de soie est une analyse d’études approfondies dans le but de proposer des solutions pour développer des stratégies d’entreprise à but lucratif. Il fournira en outre une assistance en termes de tendances émergentes et de chances d’évolution au sein de l’entreprise. Plus encore, le rapport aide à déterminer chacun des obstacles notables au développement ainsi qu’à détecter les tendances dans différents secteurs de consommation du marché mondial des Charmeuses, Tulles et Chiffons. Rassembler des enregistrements historiques et actuels d’actifs fiables exceptionnels et en fonction de tous les facteurs et développements. Thesneaklife, Marché mondial des charmeuses, tulles et mousseline de soie 2020-2026 Marand, Lauma Fabrics, Carvico, Nextil Group, Sanko Textiles – Thesneaklife
  • Le rapport du marché mondial Tissu en mousseline de soie 2020 est une recherche complète qui se concentre sur la structure globale de la consommation, les tendances de développement, les modèles de vente et les ventes des principaux pays sur le marché mondial Tissu en mousseline de soie. L’étude de marché de Tissu en mousseline de soie fournit des informations sur la taille, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions de l’industrie de Tissu en mousseline de soie en 2025. Ce rapport comprend également l’étude globale de la part de marché de Tissu en mousseline de soie avec tous ses aspects influençant la croissance du marché. , Marché Tissu en mousseline de soie 2020: croissance future, enquête mondiale, examen, taille, part, résultats clés, profils d’entreprise, analyse complète, stratégie de développement, technologies émergentes, prévisions de tendances d’ici 2025 – La Tribune de Tours
  • Des broderies de perles et de paillettes sur de la mousseline ou du suède font écho aux installations lumineuses. Les bijoux sont inspirés de la collection d'oeuvres de la Grèce antique du musée archéologique de Tarente, dans les Pouilles où l'influence grecque est très forte. LaProvence.com, France - Monde | Lumières et catharsis au premier défilé de Dior post-Covid en Italie | La Provence
  • Mondial Tissu en mousseline de soie marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Impact de Covid-19 sur Tissu en mousseline de soie marché: lindustrie mondiale Vue densemble, lapplication et lanalyse de 2020-2026 – MillauJournal
  • Il reste quelques jours pour profiter des dernières asperges blanches. En Alsace, le chef Nicolas Stamm aime les travailler le plus simplement, cuites à l’eau avec une mousseline. C’est un nouveau portrait de l’été. Franceinfo, À la carte, portraits de chefs. Les asperges de Nicolas Stamm

Images d'illustration du mot « mousseline »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mousseline »

Langue Traduction
Anglais muslin
Espagnol muselina
Italien mussola
Allemand musselin
Chinois 平纹细布
Arabe اسلامية
Portugais musselina
Russe муслин
Japonais モスリン
Basque muslin
Corse musulmana
Source : Google Translate API

Synonymes de « mousseline »

Source : synonymes de mousseline sur lebonsynonyme.fr

Mousseline

Retour au sommaire ➦

Partager