La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « motion »

Motion

Variantes Singulier Pluriel
Féminin motion motions

Définitions de « motion »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOTION, subst. fém.

A. −
1. Vx. Action de mouvoir, de mettre en mouvement. La motion des atomes (Chateaubr.,Litt. angl.,t.2, 1836, p.225).Selon leur motion chacune [des étoiles] eut sa place assignée, chacune sa course; le reste en circuit mure l'Univers (Chateaubr.,Paradis perdu,trad. de John Milton, 1836, p.217).
a) PHILOS. ,,Une motion naturelle est celle qu'un être exerce sur un autre en vertu d'une nécessité interne de sa nature même; il lui suffit donc d'être pour l'exercer et, dès lors qu'il est, il ne peut pas ne pas l'exercer. Une motion volontaire est celle qu'un être exerce par une décision libre, et qu'il ne dépend par conséquent que de lui d'exercer ou de ne pas exercer`` (Gilson, Espr. philos. médiév., 1932, p.48).
b) TECHNOL. (dans les manufactures de tulle). ,,Mouvement de va-et-vient du métier servant à faire la torsion des fils`` (Littré Suppl. 1877). Deux motions sont nécessaires pour une torsion des fils (...) le tulle est à huit motions, quand quatre torsions de fils suffisent pour former une treille (LittréSuppl.1877).
c) THÉOL. Synon. de grâce efficace*.Motions ou lumières, (...) il faut appeler grâce, mais vraie grâce et surnaturelle, tous les secours que Dieu donne à l'homme, chrétien ou non, pour l'aider à faire le bien, à gagner le ciel (Bremond,Hist. sent. relig.,t.4, 1920, p.434).
2. Cour., PSYCHANAL. (dans le vocab. freudien). Motion pulsionnelle. Pulsion considérée sous son aspect dynamique. La motion pulsionnelle est la pulsion en acte, considérée au moment où une modification organique la met en branle (Lapl.-Pont.1967).
B. −
1. DR. CONSTIT. Proposition faite dans une assemblée délibérante par un ou plusieurs de ses membres. Motion incendiaire, subversive; motion d'ajournement, de blâme; faire, déposer, rédiger une motion. Au moins, dans le parlement d'Angleterre, on n'a jamais fait l'incroyable motion, que celui qui ne se déciderait pas d'abord pour la guerre, par assis et levé, fût réputé suspect (Desmoulinsds Vx Cord.,1793-94, p.212):
1. À notre avis, ce texte implique non seulement que la commission peut faire porter ses investigations sur des faits non visés par la motion de mise en accusation, mais encore qu'elle peut retenir à l'égard de l'accusé des inculpations non visées par la motion d'accusation. Ceci se déduit du fait que la motion d'accusation ne vise pas nécessairement une incrimination précise et que, le ferait-elle, elle saisit la Haute-Cour (et sa commission) in personam et non seulement in rem. Vedel,Dr. constit.,1949, p.548.
En partic.
a) Motion de censure. Motion par laquelle l'assemblée met en cause la responsabilité du gouvernement. La motion de censure ne peut être adoptée qu'à la majorité absolue des députés à l'Assemblée (Doc. hist. contemp., Constitution de 1946, 1946, p.188):
2. La Constitution a aussi donné naissance aux termes «motion d'investiture», et «motion de censure». En outre, le mot «motion» est quelquefois employé familièrement, comme l'équivalent de «proposition de résolution»: ainsi qu'en anglais, il est communément employé comme abréviation de «motion for a resolution». Dans la phrase: «motion d'ordre», cependant, le mot ne possède pas beaucoup plus de signification que le terme anglais «a point of order» (bien que se référant spécialement à l'ordre du jour). Lidderdale,Parlement fr.,1954, p.143.
b) Motion d'ordre. Motion ayant pour objet l'ordre de la discussion. Ces motions d'ordre, renouvelées de Mirabeau, n'étaient plus que des armes hors d'usage, tirées d'un vieil arsenal (Chateaubr.,Mém.,t.2, 1848, p.612).V. supra ex. 2.
c) Motion préjudicielle. Motion consistant soit à empêcher la discussion d'une question irrecevable soit à subordonner cette discussion au règlement d'une autre plus importante (d'apr. Branc. Écon. 1978). La motion préjudicielle fut cependant repoussée, et l'Assemblée accepta de procéder comme dans le cas d'une question de confiance (Lidderdale,Parlement fr.,2481954, p.143).
2. LING. ,,On a appelé quelquefois ainsi, par comparaison avec la flexion et la rection, la faculté qu'ont certains substantifs d'admettre un élargissement suffixal ou flexionnel qui leur donne valeur de féminins: fr. prince, princesse`` (Mar. Lex. 1933, p.124).
Prononc.: [mɔsjɔ ̃], [mo-]. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1225 «mouvement» (Gautier de Coinci, Mir. Vierge, éd. K. Koenig, II Mir 21, 307); spéc. xves. mocion de terre «séisme» (Chron. et hist. saint. et prof., Ars. 3515, fo67 vods Gdf.); b) 1360 (Archives du Nord, B 1596, fol. 44 ds IGLF: qui ceulx de la ville ne se devront jamais armer ne faire mocions ne conspirations contre Monseigneur de Flandres); 2.1775 pol. (Journ. de Bruxelles, 15 déc., III, p.477 ds Proschwitz Beaumarchais, p.271). Empr. au lat. motio «mouvement» d'où «impulsion» et «insurrection, révolte» (cf. Nierm.). au sens 2, le terme a été repris à l'angl. motion empr. au fr., attesté dep. le xives. et qui, à partir du sens de «impulsion, incitation», prit celui de «suggestion, proposition», notamment «proposition formelle faite dans une assemblée délibérative» (1579-80 ds NED). Fréq. abs. littér.: 170.
DÉR. 1.
Motionnaire, subst. masc.Membre d'une assemblée délibérante qui dépose une ou plusieurs motions. Nous avons essayé plus d'une fois d'exciter l'animadversion de l'Assemblée contre les libellistes et les motionnaires incendiaires (Le Moniteur,t.2, 1789, p.549).On parle partout, dans les clubs et au coin des rues; il y a le motionnaire, état récent que cette ardeur de parler a institué. Un motionnaire est un coureur d'assemblées populaires, ayant dans la mémoire 300 ou 400 mots redondants, des phrases à effet, deux ou trois mouvements à tiroir (Le Parlement,14 novembre 1869ds Vivac. lang. ds journ. paris., 1869-87). [mɔsjɔnε:ʀ]. 1reattest. 1789 (Le Moniteur, loc. cit., cf. aussi Brunot t.9, p.776 note10 et Proschwitz Beaumarchais, p.272); de motion, suff. -aire2*.
2.
Motionner, verbe intrans.,rare et vx. Déposer une ou plusieurs motions. Le grand borgne, avec son chapeau de trois pieds et sa cocarde comme une roue de charrue, parlait d'écrire à L'Ami du peuple et de lui dénoncer cette abomination; les autres l'approuvaient, ils voulaient motionner contre les généraux aristocrates (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan,t.2, 1870, p.44). [mɔsjɔne]. 1reattest. 1789 (Révol. de Par., t.IX, p.35, sept. 1789 ds Brunot t.9, p.776); de motion, dés. -er.
BBG.Dub. Pol. 1962, p.348. _ Mack. t.1 1939, p.105, 118, 123, 188, 275, 284, 287; t.2 1939, p.91, 282. _ Quem. DDL t.3 (s.v. motionner); 11 (s.v. motionnaire); 22 (s.v. motionner).

Wiktionnaire

Nom commun - français

motion \mɔ.sjɔ̃\ ou \mo.sjɔ̃\ féminin

  1. Mouvement de va-et-vient du métier servant à faire la torsion des fils[1].
    • Deux motions sont nécessaires pour une torsion des fils (...) le tulle est à huit motions, quand quatre torsions de fils suffisent pour former une treille. — (Littré Suppl. 1877)
  2. (Droit) Proposition faite dans une assemblée délibérante.
    • Motion d’ordre, proposition qui a pour objet particulier l’ordre de la discussion.
    • À midi, sur la motion d’Athelsthane, les voyageurs s’arrêtèrent près d’une source, à l’ombre d’un bois, pour faire reposer leurs chevaux et goûter aux provisions. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • En dépit des criailleries de Reubell, l’Assemblée passa au vote et adopta la motion de Dupont à la presqu’unanimité. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Avant, pendant ou après cette phase d’examen peuvent être discutées des motions de procédure (à l’Assemblée nationale : motion de rejet préalable, motion de renvoi en commission, motion d’ajournement pour un projet de loi autorisant la ratification d’un traité ou l’approbation d’un accord international, motion référendaire ; au Sénat : exception d’irrecevabilité, question préalable, motions préjudicielles ou incidentes, motion de renvoi en commission, motion référendaire), dont l’adoption a pour effet d’entraîner le rejet du texte ou la suspension du débat. — (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État, Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOTION. n. f.
Proposition faite dans une assemblée délibérante par un de ses membres. On a fait une motion pour tel objet, sur tel objet, relativement à tel objet. Appuyer une motion. Délibérer sur une motion. Retirer, repousser, rejeter une motion. Motion d'ordre, Motion qui a pour objet particulier l'ordre de la discussion.

Littré (1872-1877)

MOTION (mo-sion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
  • 1 Terme didactique. Action de mouvoir. On ne sait si les bêtes sont gouvernées par les lois générales du mouvement ou par une motion particulière, Montesquieu, Esp. I, 1. Quand même il serait nécessaire que la matière fût en motion, comme il est nécessaire qu'elle soit figurée…, Voltaire, Phil. Homél. sur l'athéisme.
  • 2En termes militaires, se disait généralement, avant le XVIIIe siècle, au lieu des mots évolution, manœuvre.
  • 3Motion, nom donné aux voyelles dans la langue hébraïque, parce que ce sont elles qui donnent aux consonnes le mouvement, c'est-à-dire la prononciation.
  • 4 Fig. Proposition faite dans une assemblée délibérante par un de ses membres. Ma motion du 30 janvier devait nous conduire à la paix, et faire céder avec quelque gloire par les deux premiers ordres ce que l'impérieuse voix du temps et de la justice va leur arracher, Mirabeau, Collection, t. I, p. 54.

    Motion d'ordre, motion qui a pour objet l'ordre de la discussion.

  • 5Terme théologique. Synonyme de grâce efficace. De là s'ensuit que l'oraison passive [des mystiques] ne consiste pas dans la motion ou grâce efficace, par laquelle Dieu persuade aux hommes tout ce qu'il lui plaît, parce que cette motion se trouve dans tous ceux qui pratiquent la vertu, et se trouve persévéramment dans tous ceux qui persévèrent, Bossuet, Ét. d'oraison, VII, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Les mocions, est à dire les operacions et les generacions, Oresme, Eth. 220. Toute motion est hastive ou tardive, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. De cette motion [sollicitation] furent tous les cardinaux esbahis et courroucés, Froissart, II, II, 20.

XVIe s. Quelconque motion [sollicitation] qui lui pouvoit estre faite au contraire, Lettres de Louis XII, t. IV, p. 255, dans LACURNE. À fin que les poulmons eussent l'aliment qui les suivist en toutes leurs motions, Paré, II, 14.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MOTION. Ajoutez :
6 Terme de fabricant de tulle. Le mouvement de va-et-vient du métier servant à faire la torsion des fils. Deux motions sont nécessaires pour une torsion des fils… le tulle est à huit motions, quand quatre torsions de fils suffisent pour former une treille ; il est à seize motions, quand il faut huit motions pour faire une treille, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. VI, p. 629.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « motion »

Provenç. mocio ; espagn. mocion ; ital. mozione ; du latin motionem, qui vient du supin motum, de movere (voy. MOUVOIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin motio (« mouvement »), au sens juridique, de l’anglais motion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « motion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
motion mɔsjɔ̃

Citations contenant le mot « motion »

  • Les morsures de la conscience sont les motions sadiques du christianisme. De Karl Kraus
  • Un député qui a du charisme est un député qui sait faire passer les motions. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • La date de la plénière consacrée au vote de la motion de retrait de confiance à Rached Ghannouchi sera fixée demain, jeudi 23 juillet 2020, par le bureau de l’ARP. Webdo, Tunisie : La date de la plénière consacrée à la motion contre Ghannouchi fixée demain
  • Depuis le début du mandat, le nouveau conseil municipal a déjà voté trois motions. ladepeche.fr, Capdenac-Gare. Trois motions votées par le conseil municipal - ladepeche.fr
  • S'exprimant ce mercredi 22 juillet devant le personnel du gouvernorat de la province, il a indiqué qu'il s'agit d'un exercice démocratique auquel se livrent les 11 députés et que la motion ne signifie pas son départ à la tête de la province. Actualite.cd, Maniema: visé par une motion de défiance, le gouverneur Musafiri reste serein | Actualite.cd
  • Ce lundi a lieu le conseil municipal du Montcel. À cette occasion, le budget a été voté à l’unanimité. Lors de cette réunion, une motion contre la construction du parc animalier au Revard a été votée par les élus. , Politique | Le Montcel : une motion adoptée par les élus contre le parc animalier du Revard
  • La réunion du bureau de l’ARP de ce jeudi 23 juillet 2020 consacrée à la motion de retrait de confiance du président du gouvernement d’Affaires Courantes, Elyés Fakhfakh, a débouché sur l’approbation de la motion, étant donné qu’elle remplit toutes les conditions légales. Néanmoins, elle a été rejetée sur le fond puisqu’elle n’a plus de sens, à la suite de la démission d’Elyés Fakhfakh. Réalités Online, Rejet de la motion de retrait de confiance à Elyés Fakhfakh | Réalités Online
  • Le député Walid Jalled, du mouvement Tahya Tounes, a affirmé que la motion de censure pour le retrait de confiance au président du Parlement, Rached Ghannouchi, passera par plus de 109 voix. Tunisie Numerique, Tunisie: Walid Jalled prédit l'adoption de la motion de censure contre Rached Ghannouchi avec plus de 109 voix

Traductions du mot « motion »

Langue Traduction
Anglais motion
Espagnol movimiento
Italien movimento
Allemand bewegung
Chinois 运动
Arabe اقتراح
Portugais movimento
Russe движение
Japonais モーション
Basque motion
Corse muvimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « motion »

Source : synonymes de motion sur lebonsynonyme.fr

Motion

Retour au sommaire ➦

Partager