La langue française

Mortalité

Sommaire

  • Définitions du mot mortalité
  • Étymologie de « mortalité »
  • Phonétique de « mortalité »
  • Citations contenant le mot « mortalité »
  • Images d'illustration du mot « mortalité »
  • Traductions du mot « mortalité »
  • Synonymes de « mortalité »
  • Antonymes de « mortalité »

Définitions du mot « mortalité »

Trésor de la Langue Française informatisé

MORTALITÉ, subst. fém.

A. − Fait d'être mortel; nature, condition mortelle.
1. Fait d'être sujet à la mort. Le secret de notre parenté à Dieu doit être cherché dans notre mortalité (S. Weil, Pesanteur, 1943, p.93):
1. Si la mort nous effraie par la représentation de douleurs qu'elle contient en puissance, rassurons-nous! Cet effroi n'est pas fondé en réalité, mais provient d'un jugement faux, que la connaissance de la véritable physique doit redresser en lui substituant la certitude de la mortalité de l'âme et de son insensibilité dans la mort. J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p.42.
2. Vieilli. Caractère de ce qui entraîne la mort. La mortalité d'une blessure (Littré).
B. − Fait de mourir.
1. [Chez l'homme ou chez l'animal] Mort d'un ensemble de sujets à une époque donnée. La certitude commune à tous les habitants qu'une peine de prison équivalait à une peine de mort par suite de l'excessive mortalité qu'on relevait dans la geôle municipale (Camus, Peste, 1947, p.1355).
SYNT. Accroissement, baisse, diminution, recul de la mortalité; mortalité effrayante, énorme, excessive.
2. (Taux de) mortalité. Rapport entre le nombre de décès dans une période donnée (généralement un an) pour une population donnée (généralement 1000 personnes):
2. La mortalité générale pour 1000 habitants, un peu inférieure à 9 dans les pays les plus avancés, dépasse 20 au Mexique, au Chili, à Ceylan, aux Indes. Perroux, Écon. XXes., 1964, p.350.
[Suivi d'un compl. de cause introd. par de ou par] La mortalité par pneumonie tomba à 32 pour 100 (Carrel, L'Homme, 1935, p.248).
[Suivi d'un adj. déterminatif ou d'un subst. compl. déterminatif (introd. par de) ou compl. de lieu (introd. par sur)] La mortalité sur les hommes et le bétail (Barante, Hist. ducs Bourg., t.4, 1821-24, p.362).La mortalité opératoire est relativement importante. Les statistiques prouvent que les résultats sont d'autant meilleurs que le malade a été précocement opéré (Quillet Méd.1965, p.345).
SYNT. Mortalité endogène, exogène, maternelle, néo-natale, postnatale; mortalité des/sur les bestiaux, les chevaux.
Mortalité infantile. Nombre d'enfants n'ayant pas atteint l'âge d'un an pour 1000 naissances dans la même année. Le taux de mortalité infantile était [au Mexique] en 1920 de 226 pour 1000; il est tombé en 1959 à 75 pour 1000 (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1966, p.488).
Table de mortalité. Table, utilisée par les compagnies d'assurance sur la vie, qui donne le pourcentage de mortalité pour un groupe d'invididus donnés. Il est utile à la connaissance de la constitution physique de l'homme d'avoir des tables de mortalité, des moyennes de la taille, du poids, de la force musculaire, à différents âges et dans différents pays (Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.111).
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀtalite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. «Ensemble de morts dans un laps de temps déterminé» a) ca 1140 «épidémie» (Geoffroi Gaimar, Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 1370); 1155 (Wace, Brut, 14675 ds T.-L.: Mortalité fud grant de gent Par air corrumpu e par vent); b) 1180-1200 «massacre» (Chevalerie Vivien, éd. A. L. Terracher, 1786 [ms. Boulogne, 1695]); 2. fin xiies. «condition mortelle des hommes [ici, du Christ fait homme]» (Sermons de St Bernard, éd. W. Foerster, p.96, 37); 3. 1749 démogr. (Buffon, Hist. nat. hom. Œuvr., t.4, p.211 ds Littré). Empr. au lat. mortalitas «nature, condition mortelle, sujétion à la mort»; à basse époque «quantité d'individus qui meurent; épidémie, peste; carnage». Fréq. abs. littér.: 117.

Wiktionnaire

Nom commun

mortalité \mɔʁ.ta.li.te\ féminin

  1. Condition de ce qui est sujet à la mort.
    • L’humaine mortalité. — La mortalité universelle.
  2. Mort d’une quantité plus ou moins considérable d’hommes ou d’animaux qui sont emportés en peu de temps par la même maladie.
    • […] il est improbable, pour ne pas dire absurde, de supposer stationnaire durant trente huit ans la population d’un pays qui pendant cette longue période n’a éprouvé ni de très grandes disettes, ni de mortalité extraordinaire, ni de guerre civile et étrangère d’aucune importance. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Faut-il s’étonner si, en une population aussi entichée de ses habitudes, la mortalité puerpérale et la mortalité infantile sévissent au delà des moyennes connues ! — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Des léthalités fortes (plus de 12 %) sont notées dans les départements du Finistère, de l'Indre-et-Loire, de la Seine-et-Marne, de l'Ardèche, du Gers, de la Haute-Garonne et de l'Aude. Il s'agit de départements dont la morbidité et la mortalité diphtériques ne sont pas élevées. — (Recueil des travaux de l’Institut national d’hygiène de Paris : travaux des sections et mémoires originaux, 1945, vol. 2, page 51)
  3. Quantité d’individus de l’espèce humaine qui meurent annuellement, sur un certain nombre de vivants.
    • Ô mortalité ! tu as bien tes relevés mensuels de décès, tes pestes, tes famines, tes médecins, qui sans cesse, comme les grillots, bourdonnent à nos oreilles les maux passés, présens et futurs […] — (George Gordon Byron, Don Juan, chant 8e, Œuvres complètes de Lord Byron, vol. 1, traduction de M. Paulin, Dondey-Dupré, Paris, 1830, p. 444)

Nom commun

mortalité \Prononciation ?\ féminin

  1. Mort, fait de mourir.
    • Dont recommence grans la mortalités — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 344, 1200-25. Variante du ms. 19160 de la BnF, grant la mortalité.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MORTALITÉ. n. f.
Condition de ce qui est sujet à la mort. L'humaine mortalité. La mortalité universelle. Il désigne aussi la Mort d'une quantité plus ou moins considérable d'hommes ou d'animaux qui sont emportés en peu de temps par la même maladie. La mortalité a été particulièrement grande dans cette ville. La mortalité est sur le bétail, s'est mise sur le bétail, dans le bétail, sur les bestiaux. Il y a dans cette ville une grande mortalité. Il se dit encore de la Quantité d'individus de l'espèce humaine qui meurent annuellement, sur un certain nombre de vivants. Une hygiène bien entendue a fait baisser le taux de la mortalité. Tables de mortalité, Statistique du nombre des décès aux différents âges, d'année en année.

Littré (1872-1877)

MORTALITÉ (mor-ta-li-té) s. f.
  • 1Condition des êtres vivants qui les rend sujets à la mort. Tous ses principes [d'Aristote] semblent favoriser la pernicieuse créance de la mortalité de l'âme, La Mothe le Vayer, Vertu des païens, II, Aristote. Il [Jésus-Christ] ne ressuscite pas, comme le Lazare, pour mourir encore une fois ; il ne dompte pas seulement la mort, mais il va jusqu'au principe, et il dompte encore la mortalité, Bossuet, 2e serm. Pâques, 2.
  • 2Condition humaine. Il ne faut point imputer à ses fautes [d'Alexandre], quoiqu'il en ait fait de grandes, la chute de sa famille, mais à la seule mortalité, Bossuet, Hist. III, 5. Voici enfin le juste juge qui vient briser les liens de votre mortalité, Massillon, Avent, Mort du péch. Elle ne recevait point dans ce lieu saint les dépouilles de leur mortalité, Massillon, Carême, Temples. Éloignée [l'âme fidèle] de son Époux, que les nuages de la mortalité lui dérobent encore, Massillon, Mystères, Assompt. Elles [certaines âmes] voudraient bien à la vérité être revêtues de l'immortalité, mais sans être dépouillées de la mortalité qu'elles aiment encore, Massillon, ib.
  • 3Condition de ce qui doit causer la mort. La mortalité d'une blessure.
  • 4Mot collectif par lequel on désigne la quantité d'hommes ou d'animaux qui succombent à la même maladie. La mortalité fut grande dans le choléra. La mortalité s'est mise sur les bestiaux. En 1689, une affreuse mortalité moissonna la moitié de cette heureuse peuplade, Raynal, Hist. phil. XIV, 13.

    Fig. On dit que la mortalité est fort grande sur les ouvrages nouveaux, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 158.

  • 5La quantité d'individus de l'espèce humaine qui meurent annuellement sur un certain nombre de vivants. Quand on considère la mortalité collectivement, elle se mesure par le rapport entre le nombre des décédés et le nombre des vivants qui les ont fournis dans l'unité de temps ou année moyenne. En sorte qu'il me paraît qu'on peut, sans se tromper, établir la mortalité de Paris, pour chaque année, à 18800, avec d'autant plus de raison que les dix dernières années, depuis 1757 jusqu'en 1766, ne donnent que 18681 pour cette moyenne mortalité, Buffon, Prob. de la vie, Œuv. t. X, p. 510.

    Tables de mortalité, tableaux dressés pour faire connaître la quotité relative de décès dans un temps donné. En consultant les nouvelles tables qu'on a faites à Londres sur les degrés de la mortalité du genre humain dans les différents âges, il paraît que d'un certain nombre d'enfants nés en même temps il en meurt plus d'un quart dans la première année, plus d'un tiers en deux ans, et au moins la moitié dans les trois premières années, Buffon, Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 211. Certaines tables de mortalité, celles par exemple de M. Deparcieux en France et de M. Vargentin en Suède, ont appris que les femmes mariées vivent en général plus que les célibataires, Pinel, Inst. Mém. scienc. 1807, 1er sem. p. 182.

HISTORIQUE

XIIe s. La fragiliteit de nostre mortaliteit, Job, p. 449.

XIIIe s. Là ot si grant mortalité de gent, que ce fu une grande merveille, Villehardouin, CLVII. Et fisent escrire unes lettres esqueles lor mesaises estoient escrites et lor mortalités, et que par Mahom il les secourust, Chr. de Rains, 94.

XVe s. Une si grand mortalité se bouta en l'ost, que des cinq en mouroient les trois, Froissart, II, II, 28.

XVIe s. Cette opinion si rare et incivile de la mortalité des ames, Montaigne, I, 113. En prenant nostre mortalité, il [JésusChrist] a fait son immortalité nostre, Calvin, Instit. 1095.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MORTALITÉ. Ajoutez :
6Les mortalités, les nécessités de la vie humaine (mot de Mme de Sablé). Le chevalier ne mangeait point avec elle ; car la marquise tient pour maxime qu'il ne faut qu'un amant fasse devant sa maîtresse que ce qui est de l'essentiel de l'amour, et que, par exemple, il ne faut qu'une grimace en mangeant, ou quelque petite indécence pour tout gâter ; elle appelle cela faire des mortalités, Tallemant, t. V, p. 261, éd. P. Paris.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MORTALITÉ, s. f. se dit des maladies contagieuses qui regnent sur les bestiaux. Ces maladies ont différentes causes, mais elles proviennent principalement de la trop grande chaleur du tems, ou plutôt d’une putréfaction générale de l’air, qui produit une inflammation dans le sang & un gonflement dans la gorge, lequel devient bientôt mortel, & se communique d’une bête à une autre.

Les symptomes de cette maladie sont généralement que la bête qui en est attaquée a la tête pesante & enflée, qu’elle râle, qu’elle a la respiration courte & des palpitations de cœur, qu’elle est chancelante, ses yeux se remplissent de chassie, que son haleine devient chaude & sa langue luisante.

La mortalité la plus remarquable dont nous ayons connoissance est celle dont il est fait mention dans les Transactions philosophiques, & qui se répandit dans la Suisse, dans l’Allemagne, la Pologne, &c.

Cette contagion commença par une espece de brouillard bleu qui tomba sur l’herbe que les bestiaux broutoient, de maniere que tous les troupeaux retournerent à leur bercail malades, languissans, & qu’ils refusoient la nourriture ; il en mourut beaucoup en vingt-quatre heures. On trouva, par la dissection, la rate grosse & corrompue, la langue sphacelée & rongée, &c. Ceux qui en avoient soin, & qui n’eurent pas beaucoup d’attention à leur propre santé, furent infectés du même mal, & moururent comme les bêtes.

Quelques auteurs ont pensé que cette mortalité provenoit de vapeurs malignes qui, selon eux, s’étoient élevées de l’intérieur de la terre dans trois différens tremblemens qui se firent sentir au voisinage de l’endroit ou elles commencerent ; mais le docteur Sclar aime mieux l’attribuer à des essaims d’insectes volatiles. Le même remede qui guérissoit les bêtes malades, servoit aussi de préservatif pour celles qui se portoient encore bien ; il étoit composé de parties égales de suie de cheminée, de poudre à canon & de sel, avec autant d’eau qu’il en falloit pour laver le tout, savoir une cuillerée par dose.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mortalité »

(Siècle à préciser) Du latin mortalitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. mortaldat, mortaudat ; espag. mortandad ; ital. mortalità ; du lat. mortalitatem, de mortalis, mortel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mortalité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mortalité mɔrtalite

Citations contenant le mot « mortalité »

  • Un hôpital. C'est l'endroit où tu es le plus en sécurité. Pourtant, c'est l'endroit où il y a le plus haut taux de mortalité... De Clément Gaumont / La petite fleur du Vietnam
  • La mortalité a beaucoup baissé dans nos sociétés, mais l'immortalité n'a fait aucun progès. De Jean Kerleroux
  • Le Sénat est une assemblée d'hommes à idées fixes, heureusement corrigée par une abondante mortalité. De Edouard Herriot
  • Si les journalistes étaient des funambules, il y aurait une forte mortalité dans la profession. De Coluche / Pensées et anecdotes
  • La statistique a démontré que la mortalité dans l'armée augmente sensiblement en temps de guerre. De Alphonse Allais / Le Chat noir - 11 Janvier 1890
  • Le calcul des probabilités, appliqué à la mortalité humaine a donné naissance à une science nouvelle : celle des assurances. De Emile de Girardin / Les 52
  • Il y aurait une grande mortalité si l'on cessait de vivre lorsqu'on a plus rien à se dire. De Abbé de Voisenon
  • Impossible de séparer vitalité et mortalité... à moins de vouloir créer de toutes pièces une génération de morts-vivants, de zombies, qui seraient aux sociétés futures ce que l'esclave était aux sociétés du passé. De Paul Virilio / Entretien avec Christophe Grauwin - Décembre 1999-Janvier 2000
  • Depuis le début de la pandémie de COVID-19, un des indicateurs rapportés quotidiennement à la population a été le nombre de décès, calculé par Santé publique France. L’agence publie aujourd’hui le bilan de la surveillance de la mortalité entre le 2 mars et le 31 mai, le 2 mars marquant le début de la phase 3 de la surveillance de l’épidémie de COVID-19 , Mortalité en France : d’où viennent les chiffres ?
  • Pourquoi c’est important ? Santé Publique France a rendu public mercredi 22 juillet un rapport d'étape sur les chiffres de la mortalité liée aux effets du coronavirus en France. À partir du 9 mars, la mortalité, toutes causes confondues, s’est ainsi accrue de 7 % par rapport à la mortalité attendue. Elle a même atteint un pic fin mars, avec une mortalité supérieure à l'attendue de 60%. Toujours selon ce rapport, la mortalité à domicile reste limitée. , Coronavirus | Coronavirus : quel est le taux de mortalité en réanimation ?
  • Quel est le pronostic vital du Covid-19 chez les patients hospitalisés en réanimation, et de quels paramètres dépend-il ? Une vague de publications scientifiques apporte de nouveaux éléments sur ce sujet complexe. Et sensible. Rappelons la récente passe d’armes, lors des auditions de la commission d’enquête sur la gestion de la crise à l’Assemblée nationale, entre Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection et promoteur de l’hydroxychloroquine, et le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch. Auditionné le 24 juin, le microbiologiste marseillais avait affirmé que la mortalité du Covid-19 en réanimation était de 16 % localement, mais de 43 % à l’AP-HP. Réagissant par courrier à l’Assemblée nationale à ce qu’il considère être un « faux témoignage », M. Hirsch a ensuite, lors de son audition le 6 juillet, estimé ce chiffre entre 25 et 35 % dans ses hôpitaux. Le Monde.fr, Covid-19 : de nouvelles données sur la mortalité en réanimation
  • On en sait plus sur la forte mortalité des poissons constatée dans les douves en début de mois. Les membres de la Sentinelle, l’association de pêche de Gravelines, avaient effectué des prélèvements d’eau pour analyses, qui ont été complétés par des prélèvements plus complets réalisés par la Lyonnaise des Eaux en plusieurs endroits des douves. La Voix du Nord, Gravelines: l’origine de la mortalité des poissons identifiée
  • DÉCRYPTAGE - L’excès de mortalité global n’excède pas le nombre de morts directement dus au Covid. Explications. Le Figaro.fr, Covid-19: le bilan détaillé de la mortalité pendant la crise sanitaire
  • De l’Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique, l’AAPPMA Vic-Montaner-Rabastens nous recevons pour publication : "Amis pêcheurs, chers adhérents, nous constatons actuellement une mortalité piscicole au lac du Louet à Escaunets. Cette mortalité est liée à une pathologie et non à une pollution, et ne touche que les carpes. Nous avons contacté et informé l’Institution Adour, gestionnaire du site, et les services vétérinaires de l’État de cette situation. nrpyrenees.fr, Mortalité piscicole et pêche - nrpyrenees.fr
  • « Nous avons l'un des taux les plus bas, peut-être le taux de mortalité le plus bas du monde. » Alors que le nombre d'Américains décédés à cause du coronavirus ne cesse d'augmenter et que le pays est passé de 25 000 à plus de 138 000 décès en trois mois, le président des Etats-Unis Donald Trump était à nouveau questionné dimanche sur sa gestion de l'épidémie. leparisien.fr, Coronavirus : les Etats-Unis ont-ils «le taux de mortalité le plus bas du monde» ? - Le Parisien
  • Santé Publique France estime qu'en 2020, il y a eu un excès de 25 030 décès, toutes causes confondues, par rapport à l'année dernière dans toute la France. Le chiffre interpelle, car c'est bien moins que la mortalité liée au coronavirus qui est de 30 165 décès répertoriés à ce jour, dont 19 649 à l'hôpital et 10 616 en Ehpad. C'est 5 000 décès en moins. Alors, comment expliquer cette différence ? Les plus pauvres ont-ils été plus touchés par le virus ? Comment se situe la France par rapport à d'autres pays touchés par l'épidémie ? Ce mercredi 22 juillet 2020, Claire Sergent, dans sa chronique "Les indispensables", nous parle des chiffres de la mortalité liée au coronavirus en France et dans les autres pays touchés par la pandémie. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 22/07/2020 présentée par Amélie Carrouer sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, Amélie Carrouer apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie. LCI, Épidémie : a-t-on surévalué les chiffres de la mortalité liée au coronavirus ? | LCI
  • Quel est le véritable bilan du coronavirus en France ? La surmortalité liée à la pandémie de Covid-19 en France est estimée entre 25 000 et 30 000 décès entre le 2 mars et le 31 mai dernier, selon le rapport d'étape de Santé publique France établi à partir des données disponibles et dévoilé ce mercredi. , Société | Quelle mortalité en France depuis la crise du coronavirus ?
  • Le nombre d’infections dans ce comté a augmenté de 60%, selon les calculs des médias américains et le taux de mortalité y a doublé. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Coronavirus: des camions réfrigérés réquisitionnés au Texas face au taux de mortalité

Images d'illustration du mot « mortalité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mortalité »

Langue Traduction
Anglais mortality
Espagnol mortalidad
Italien mortalità
Allemand mortalität
Chinois 死亡
Arabe معدل الوفيات
Portugais mortalidade
Russe смертность
Japonais 死亡
Basque hilkortasuna
Corse mortalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « mortalité »

Source : synonymes de mortalité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mortalité »

Partager