La langue française

Mortaise

Sommaire

  • Définitions du mot mortaise
  • Étymologie de « mortaise »
  • Phonétique de « mortaise »
  • Citations contenant le mot « mortaise »
  • Traductions du mot « mortaise »
  • Synonymes de « mortaise »

Définitions du mot mortaise

Trésor de la Langue Française informatisé

MORTAISE, subst. fém.

TECHNOL. Entaille généralement rectangulaire pratiquée dans une pièce de bois ou de métal pour recevoir le tenon d'une autre pièce de l'assemblage. Creuser, tailler des mortaises. Ouvrage assemblé à tenons et à mortaises (Ac.1798-1935).Il interrompit les hoquets de l'agonie pour dire au maître charpentier: − Il serait avantageux d'adapter dans l'épaisseur des chouquets une mortaise de chaque côté pour y recevoir un réa en fonte ayant son essieu en fer et pour servir à passer les guinderesses (Hugo, Travaill. mer, 1866, p.140).Épais madriers appelés seuils, posés à plat sur les pierres debout, dont les tenons s'enchâssaient dans leurs mortaises (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p.135).
Assemblage à mortaises. [Les vitrines] contenaient des assemblages (...) à tenons, à mortaises, à trait de Jupiter; (...) toute une théorie d'objets (...) sans signification pour les non-initiés comme moi (Vialar, Pt jour, 1947, p.18).
MAR. Mortaise de clef de mât. ,,Trou carré pratiqué dans la caisse d'un mât de hune ou d'un mât de perroquet et dans lequel passe la clef du mât`` (Gruss 1952).
SERR. ,,Ouverture que l'on fait dans une gâche pour recevoir un pêne`` (Jossier 1881; dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [mɔ ʀtε:z]. Ac. 1694: -taise ou -toise; dep. 1718: -taise. Étymol. et Hist. Fin du xiiies. [ms.] mortoise «entaille faite dans une pièce de bois pour recevoir le tenon d'une autre pièce» (Oustillement A ds Biens d'un ménage, éd. U. Nyström, Ia, 77); xiiies. [var. du ms. T] mortaise (Jean Bodel, Saisnes, CLXX, éd. E. Stengel, t.2, p.207; mortaisse dans le ms. L, de la fin du xiiies.). Mot d'orig. obsc. L'hyp. proposée par Devic et admise dans le REW et par Lok., d'un empr. à l'esp. mortaja «id.», qui remonterait lui-même à l'ar. murtazza, part. passé de razza «introduire une chose dans une autre», semble peu vraisemblable aussi bien du point du vue phonét. que chronol.: l'anc. forme mortoise et l'a. prov. mortaiza, mortaissa (xves., cf. FEW t.23, p.15a) s'accordant mal avec le mot ar. et l'esp. mortaja n'étant att. qu'en 1734, Autoridades. Cf. FEW, t.23, p.15 a-b et Cor.-Pasc.

Wiktionnaire

Nom commun

mortaise \mɔʁ.tɛz\ féminin

  1. (Arts) Entaille, généralement de section rectangulaire, pratiquée dans une pièce de bois ou de métal pour y recevoir le tenon d’une autre pièce quand on veut les assembler.
    • Les deux longs côtés de la mortaise qui répondent à la largeur du tenon , doivent toujours être dirigés parallèlement au fil du bois. — (A. R. Émy, Traité de l’art de la charpenterie, vol. 1, 1837, p. 262)
    • Quand on veut que la cheville fasse tirage, on perce d’abord la mortaise de part en part, le tenon n’y étant pas ; on met le tenon en place, on marque les trous, on retire le tenon, on perce les trous un peu plus haut qu’ils ne doivent l’être. — (Alexandre-Édouard Baudrimont, Dictionnaire de l’industrie manufacturière, commerciale et agricole, t. 10, Baillière, 1841, p. 593)
    • Lorsque le tenon joue dans la mortaise, l'assemblage se trouve promptement détruit par les efforts auxquels il est nécessairement soumis. — (De la charpente: comprenant les assemblages, les poutres armées, […], et la manière d'exécuter ces ouvrages, Bruxelles : au bureau de la Bibliothèque rurale, 1852, p. 8)
  2. (Marine) Vide d'un moufle où l'on met le rouet, trou dans lequel passe la tête du mât de hune.

Forme de verbe

mortaise \mɔʁ.tɛz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de mortaiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de mortaiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de mortaiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de mortaiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de mortaiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MORTAISE. n. f.
T. d'Arts. Entaille pratiquée dans une pièce de bois ou de métal pour y recevoir le tenon d'une autre pièce quand on veut les assembler. Ouvrage assemblé à tenons et à mortaises.

Littré (1872-1877)

MORTAISE (mor-tê-z') s. f.
  • 1Entaillure dans une pièce de bois ou de métal pour recevoir un tenon. Émile, un ciseau d'une main et le maillet de l'autre, achève une mortaise, Rousseau, Ém. V.
  • 2 Terme de serrurier. Ouverture que l'on fait dans une gâche pour recevoir un pêne.

    L'ouverture qu'il y a en tête du madrier des plombiers, et sur laquelle ils suspendent leurs moules à tuyaux.

  • 3Petite pièce de bois percée de trous, par lesquels passent les sautereaux des clavecins et des épinettes.
  • 4 Terme de marine. Vide d'un moufle où l'on met le rouet.

    Trou dans lequel passe la tête du mât de hune.

HISTORIQUE

XVIe s. Et nud à nud (pour mieux leurs corps ayser) Les vy tous deux par ung trou de mortaise, Villon, Ballade, Contredit de Franc-Gontier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mortaise »

Origine inconnue. Mordre ne peut donner mortaise. L'anglais mortise vient du français. On cite le kimry mortais, irl. mortis, mortaise ; mais sont-ils indigènes ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) De l’ancien français mortaise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mortaise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mortaise mɔrtɛz

Citations contenant le mot « mortaise »

  • D’une famille aigues-mortaise, Antoinette, le Bac avec mention en poche, devient institutrice. midilibre.fr, Ses anciens élèves n’ont pas oublié Nénette, leur institutrice de CM2 - midilibre.fr
  • D’une famille aigues-mortaise, Geneviève Richard dessine depuis toute petite. "Je passais mes nuits à dessiner et j’ai très vite voulu faire les Beaux-Arts." Finalement, elle suit une formation à Paris et à Toulouse, et son BTS d’arts graphiques obtenu, elle exerce dans plusieurs imprimeries de l’Hexagone jusqu’à devenir une bonne technicienne, chef de studio. midilibre.fr, Geneviève Richard décline la Camargue sur divers supports - midilibre.fr
  • Le bédane est un type de ciseau à bois caractérisé par une lame épaisse, plus haute que large. Sa grande résistance permet de travailler avec force dans les bois durs, notamment en charpenterie et en menuiserie pour creuser des mortaises, ainsi que dans l'art du tournage. Futura, Définition | Bédane | Futura Maison
  • A commande digitale, l'engin de haute précision découpe tenons, mortaises et queues-d'aronde en un éclair. lemoniteur.fr, Robot mobile pour fraisage minute
  • «J’ai des poulaillers pour le plaisir chez moi depuis une douzaine d’années. Mais il n’y avait pas de marché ni de services pour les poules. Je me suis donc informé auprès d’un vétérinaire spécialisé en poules pour savoir ce que le MAPAQ demandait pour faire de bons poulaillers. Comme je fais du dessin 3D je les ai tous dessinés en panneaux démontables pour être en mesure de pouvoir les livrer partout au Québec par autobus dans une boite de 4 x 4 pieds et de 16 pouces d’épaisseur. On livre ça en deux boites. Le kit est facile à assembler étant fait de morceaux assemblés de type tenon mortaiseQuebec Hebdo, Coco-Rico: La montée des poulaillers urbains

Traductions du mot « mortaise »

Langue Traduction
Anglais mortise
Espagnol mortaja
Italien mortasare
Allemand verzapfen
Chinois
Arabe نقر
Portugais encaixe
Russe гнездо
Japonais ほぞ穴
Basque mortise
Corse mortise
Source : Google Translate API

Synonymes de « mortaise »

Source : synonymes de mortaise sur lebonsynonyme.fr
Partager