La langue française

Monocorde

Sommaire

  • Définitions du mot monocorde
  • Étymologie de « monocorde »
  • Phonétique de « monocorde »
  • Citations contenant le mot « monocorde »
  • Traductions du mot « monocorde »
  • Synonymes de « monocorde »

Définitions du mot « monocorde »

Trésor de la Langue Française informatisé

MONOCORDE1, subst. masc.

A. − MUSIQUE.
1. Vx. Instrument à une seule corde. Le monocorde, qu'on devrait (...) écrire monochorde à cause de son étymologie grecque (μ ο ν ο ́ χ ο ρ δ ο ν), était connu des Grecs (Maigne, Maugin, Nouv. manuel luthier, 1929 [1869], p.309).L'acoustique pythagoricienne (...) partit de l'expérience fondamentale du monocorde (Laloy, Aristoxène, 1904, p.149).
2. Instrument de musique en honneur au xvieet au xviiesiècle, composé d'une caisse de résonance rectangulaire et graduée sur laquelle était tendue une corde de boyau ou de métal.:
1. Dans cette classe [d'instruments dans lesquels les cordes sont serrées à des intervalles inégaux, au moyen d'un mécanisme mû par des touches] nous avons rangé les monocordes... Maigne, Maugin, Nouv. manuel luthier, 1929 [1869], p.VII.
3. Instrument composé de plusieurs cordes, mais toutes à l'unisson et servant à mesurer les tons des instruments et à marquer la mesure:
2. Nous avons dit (...) qu'un ton quelconque devenait une fois plus haut qu'un autre ton, lorsque dans le même temps donné il fallait un nombre double d'Oscillations (on peut du reste s'en convaincre au moyen du Monocorde, instrument qui sert à mesurer les tons), entre ces deux pointes de départ et d'arrivée se rencontrent sept tons principaux qu'on appelle: Ut, ré, mi, fa, sol, la, si. Kastner, Gramm. mus., 1837, p.11.
B. − O.-R.-L. ,,Instrument permettant la perception des sons aigus et, en particulier la recherche de la limite supérieure du champ auditif`` (Méd. Biol. t.2 1971).
C. − Arg. milit. [Par allus. au galon unique] ,,Sous-lieutenant`` (Esnault, Notes compl. Poilu, 1956).
Prononc. et Orth.: [mɔnokɔ ʀd̥]. Ac. 1694 et 1718: monochorde, dep. 1740: -corde. Étymol. et Hist. V. manicordion, manicorde. Bbg. Quem. DDL t.10.

MONOCORDE2, adj.

A. − [En parlant d'un instrument de mus.] Qui n'a qu'une seule corde. Le chasseur d'éléphants ayant pris dans son barda son petit violon monocorde, modulait d'une voix de tête à laquelle il mettait une sourdine (Tharaud,Rand. Samba Diouf,1922, p.116).
P. anal.
Sur un seul ton. Le scribe relut, d'une voix blanche et monocorde de clerc de notaire qui collationne la grosse d'une minute d'acte (Arnoux,Roi,1956, p.299).
Synon. de monotone:
. Certes, si l'on veut autre chose que ces tragédies dans lesquelles un ou deux personnages (...) se promènent solennellement sur un fond sans profondeur, à peine occupé par quelques têtes de confidents (...) chargés de remplir les vides d'une action simple, uniforme et monocorde (...) ce n'est pas trop d'une soirée entière pour dérouler un peu largement tout un homme d'élite... Hugo,Préf. Cromw.,1827, p.42.
B. − [En parlant d'un système utilisé dans les télécomm.] Qui n'a qu'une seule fiche. Système monocorde. − On peut aussi disposer aux bornes de ligne de chaque jack un cor don avec fiche. Chaque ligne, au lieu d'avoir deux jacks, a un jack et une fiche (A. Leclerc,Télégr. et téléph.,1924, p.206).
Prononc. et Orth. V. monocorde1. Étymol. et Hist. 1827 supra ex. De même orig. que monocorde1*.

Wiktionnaire

Nom commun

monocorde \mɔ.nɔ.kɔʁd\ masculin

  1. (Musique) Instrument de bois, de cuivre, etc., sur lequel il y a une seule corde tendue et divisée selon certaines proportions pour donner les différents intervalles des sons.
    • Diviser un monocorde.

Adjectif

monocorde \mɔ.nɔ.kɔʁd\ masculin et féminin identiques

  1. (Musique) Qualifie un instrument doté d’une seule corde.
    • Un instrument monocorde.
  2. Parlé sur un seul ton.
    • Lire un texte d'une voix monocorde.
    • Elle continuait d’un ton rapide, monocorde, presque comme s’il s’agissait de réciter une leçon apprise. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 956)
  3. (Figuré) Qualifie un orateur, un écrivain qui emploie toujours les mêmes procédés, qui fait toujours vibrer la même corde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MONOCORDE. n. m.
Instrument de bois, de cuivre, etc., sur lequel il y a une seule corde tendue et divisée selon certaines proportions pour donner les différents intervalles des sons. Diviser un monocorde. Il s'emploie aussi adjectivement. Un instrument monocorde. Il se dit aussi figurément d'un Orateur, d'un écrivain qui emploie toujours les mêmes procédés, qui fait toujours vibrer la même corde.

Littré (1872-1877)

MONOCORDE (mo-no-kor-d') s. m.
  • 1 Terme de musique dans l'antiquité. Instrument à une seule corde, en usage chez les Grecs, qui en jouaient en promenant sous la corde un chevalet mobile et pinçant la partie libre.
  • 2Instrument sur lequel il y a une seule corde tendue et divisée suivant certaines proportions pour connaître les différents intervalles des tons. Les monocordes, appelés aussi clavicordes… sont fort agréables quand on les joue tout seuls… c'est dommage que ces sortes d'instruments ne soient pas connus en France ; on en fait d'excellents dans la haute Allemagne, Dict. des arts et mét. 1767. Fact. de clavecin.
  • 3Il se dit aussi d'un instrument composé de plusieurs cordes, mais toutes à l'unisson, qui sert à régler les tons des autres instruments.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MONOCORDE, s. m. (Luth.) est un instrument qui a été imaginé pour connoître par son moyen la variéte & la proportion des sons de musique. Voyez Ton.

Le monocorde, selon Boëce, est un instrument qui a été inventé par Pithagore pour mesurer géométriquement ou par lignes les proportions des sons.

Le monocorde ancien étoit composé d’une regle divisée & subdivisée en plusieurs parties, sur laquelle il y avoit une corde de boyau ou de métal médiocrement tendue sur deux chevalets par ses extrémités ; au milieu de ces deux chevalets il y en avoit un autre mobile par le moyen duquel, en l’appliquant aux différentes divisions de la ligne, on trouvoit en quels rapports les sons étoient avec les longueurs des cordes qui les rendoient.

On appelle aussi le monocorde regle harmonique ou canonique, parce qu’elle sert à mesurer le grave & l’aigu des sons.

Ptolomée examinoit ces intervalles harmoniques avec le monocorde. Voyez Regle, Gravité, &c.

Il y a aussi des monocordes qui ont diverses cordes & plusieurs chevalets immobiles, mais qui peuvent être tous suppléés par le seul chevalet mobile, en le promenant sous une nouvelle corde qu’on met au milieu, qui représente toujours le son entier ou ouvert, correspondant à toutes les divisions qui sont sur les autres chevalets.

Lorsque la corde est divisée en deux parties égales, de façon que ses parties soient comme 1 à 1, on les appelle unisson ; si elles sont comme 2 à 1, on les nomme octave ou diapason ; comme 1 à 3, quinte ou diapente ; comme 4 à 3, quarte ou diatesseron ; comme 5 à 4, diton ou tierce majeure ; comme 6 à 5, demi-diton ou tierce mineure ; enfin comme 24 à 25, demi-diton ou dièse. Voyez Unisson, Octave, Diapason, Diapente, Diatesseron, &c. Le monocorde, ainsi divisé, étoit ce qu’on appelloit proprement un système, & il y en avoit de plusieurs especes, suivant les divisions du monocorde. Voyez Système.

Le docteur Wallis a donné dans les Transactions philosophiques, la division du monocorde ; mais cet instrument n’est plus en usage, parce que la musique moderne ne demande pas de pareille division.

Monocorde est aussi un instrument de musique qui n’a qu’une seule corde, telle qu’est la trompette marine. Voyez Corde & Trompette. Le mot est grec, μονοχορδος de μονος, seul, & χορδὴ, corde.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « monocorde »

Lat. monochordum (QUICHERAT, Addenda) ; du grec μονόχορδον, de μόνος, seul, et χόρδη, corde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom) (1680) Du latin monochordon, lui-même du grec. (1155) monacorde. → voir manicorde
(Adjectif) (fin XIXe siècle) Du nom.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monocorde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monocorde mɔnɔkɔrd

Citations contenant le mot « monocorde »

  • Un concert bien agréable, faisant entrer doucement l’auditoire dans la quiétude du soir. Tout au plus pourrait-on ajouter que, sans coupures, la musique s’avérait quand même un peu monocorde. , Culture - Loisirs | Dominicains de Haute Alsace : chante, rossignol, chante…
  • D'un spoken-word mystérieux et monocorde, des voix d'hommes et de femmes semblent vouloir érotiser les éléments qui ont marqué le confinement. “Ca te plaît l'état d'urgence ?”, “pour que le confinement soit synonyme de plaisir”... autant de phrases fortes que l'on peut entendre au cours du morceau. Les Inrockuptibles, Institut revient masqué avec le clip de “Prenez soin de vous”
  • « Il faut savoir embarquer son public dans son histoire, croire à ce qu’on dit et ne pas trop anticiper même si forcément on connaît l’histoire ». La mémoire est aussi un bon outil car bien sûr le conteur ne lit pas. Il vit son texte, comme Bernadette qui, ce mardi, lançait la racontée avec le conte de Grimm « Le lièvre et le hérisson ». Jamais monotone, ni monocorde, le conteur met du rythme, des intonations, de l’énergie, joint le geste à la parole… pour animer son histoire qui peut être courte (3’) ou plus longue (jusqu’à 30’). Le Telegramme, Bienvenue dans le monde imaginaire des Diseurs de contes - Lannion - Le Télégramme
  • Caen, disposé en 4-4-2 avec Gonçalves dans le couloir droit, s’est procuré d’autres situations via notamment Gioacchini (14′) et un beau mouvement amené par Deminguet (19′). Malgré une possession en faveur des Rouges et Bleus, l’ensemble était néanmoins sans grande saveur, sûrement un peu trop appliqué. Seules quelques inspirations de Lepenant, rompant le rythme plutôt monocorde des débats, sont venues égayer la première période. Et les 20 dernières minutes ont paru longues. Elles ont été émaillées par la blessure à la cheville de Deminguet, victime d’une intervention un peu trop brutale (38′). , Football. Le SM Caen décroche sa première victoire en match amical contre Quevilly | Sport à Caen
  • Ce duo musical se compose de Fred qui joue de la guitare comme un orchestre et de Frank qui de son côté joue de plein d’instruments incongrus, aussi rares que variés tels que monocorde de Poussot, scie, clavietta, toy piano, ukulélé, hang, harpe de verre, vielle à roue. Bien qu’ils ne soient jamais allés au conservatoire, ils revisitent les tubes de la musique classique donnant à ces grands airs une couleur nouvelle. Ils abordent ce répertoire souvent élitiste comme de la musique populaire et nous offrent un spectacle riche de notes, d’anecdotes et de bonne humeur. ladepeche.fr, Saint-Vincent-Rive-d'Olt. "Le Duo presque classique" en concert - ladepeche.fr
  • La pièce, trop grande et décorée de fresques illustrant le calendrier révolutionnaire, n’en était que plus lugubre. Le 9 Messidor An CCXXVIII, un peu après 22 heures, Laurent Russier, 47 ans, s’est avancé comme un condamné sur l’échafaud et a lu son communiqué d’une voix monocorde : le maire communiste (PCF) y reconnaît sa large défaite face au socialiste Mathieu Hanotin (59,04 % des voix), tout en soulignant avec mauvaise grâce que son adversaire était « le maire le plus mal élu depuis quatre-vingts ans » à cause d’une abstention particulièrement élevée (67,48 %). Le Monde.fr, Municipales 2020 : à Saint-Denis, la chute du Parti communiste

Traductions du mot « monocorde »

Langue Traduction
Anglais monochord
Espagnol monocordio
Italien monocordo
Allemand monochord
Chinois 单弦
Arabe أحادي
Portugais monocórdio
Russe монохорд
Japonais 一弦
Basque monochord
Corse monocordu
Source : Google Translate API

Synonymes de « monocorde »

Source : synonymes de monocorde sur lebonsynonyme.fr
Partager