La langue française

Moitir

Définitions du mot « moitir »

Trésor de la Langue Française informatisé

MOITIR, verbe

A. − Emploi trans. Rendre moite. (Dict. xixeet xxes.).
GRAV. ,,Vieux mot expressif dont on se sert encore chez les cartiers et les taille-douciers pour désigner le trempage d'un papier dans l'eau avant une impression notamment de taille-douce`` (Chautard 1937). Moitir le papier.
B. − Emploi intrans., rare. Devenir moite. Les membres déjetés, les mâchoires pendantes, le visage plein de trous d'ombre et la peau du ventre, du dos ou de la poitrine en train de moitir dans des flaques de nu, ils [les camarades qui dorment dans l'abri blindé] ont l'air de demi-matérialisations avortées, d'un grouillement d'êtres (Cendrars,Dan Yack, Confess. Dan Yack, 1929, p.282).
Prononc.: [mwati:ʀ], (il) moitit [mwati]. Étymol. et Hist. [Ca 1165 intrans. «devenir humide, moite, se faner» erbes mestïes (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 13844; v. FEW t.6, 3, p.184b, note 4)] ca 1265 intrans. «devenir moite, s'humecter» (Brunet Latin, Trésor, I, 102, éd. F. J. Carmody, p. 85: Li airs ki est chaus et moistes [...] fait quire et moistir la viande); 2emoitié xiiies. trans. «rendre humide (en parlant de la rosée)» (Philippe de Beaumanoir, Chansons, III, 2, éd. A. Jeanroy ds Romania t. 26, 1897, p. 526). Dér. de moite*; dés. -ir.

Wiktionnaire

Verbe

moitir \mwa.tiʁ\ transitif ou intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre moite.
    • Le bracelet moitissait sa peau sous le vieux cuir. — (Tito Topin, 55 de fièvre, Série noire, Gallimard, 1983, page 20)
    • Une chaleur humide moitissait tout ; les pierres transpiraient, les granits avaient de l’humeur ; les rameaux les plus secs, le houx, le chardon, tout exhalait des senteurs puerpérales qui faisaient froncer les narines. — (Martine Le Coz, La Beauté, éditions du Rocher, 2000, page 73)
  2. Mouiller, imbiber d’eau.
    • — Nous pourrions commencer par l’enduire de notre salive, proposa Mican sans autre idée. [...]
      — J’y vais la première, dit Hila en moitissant la surface de la porte à différents endroits afin de déceler le symbole triangulaire.
      — (Dany Desjean, Les frères humains d’Agartha, Guérin, Montréal, 2011)
  3. (Intransitif) (Rare) Devenir moite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MOITIR (moi-tir) v. a.
  • Moitir le papier, l'imbiber d'eau également.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « moitir »

De moite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moitir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moitir mwatir

Citations contenant le mot « moitir »

  • moi rien que le fait de les voir me met la nausee..j en ais vu crever un une fois devant moi.. Il essayait desesperement de voler et retombait la tete a moitir pendante j etais degoutee..en plus ces volatiles sont sales et pleins de maladies..j aime les animaux..mais pas,tous les animaux!..les oiseaux les rats les araignees les cloportes les cafards bref tous les insectes a part l abeille non! Closermag.fr, Elle tente un bouche-à-bouche pour sauver...un pigeon ! - Closer

Traductions du mot « moitir »

Langue Traduction
Anglais moisten
Espagnol humedecer
Italien inumidire
Allemand befeuchten
Chinois
Arabe بلل
Portugais umedecer
Russe увлажнить
Japonais 潤す
Basque moisten
Corse umida
Source : Google Translate API

Synonymes de « moitir »

Source : synonymes de moitir sur lebonsynonyme.fr

Moitir

Retour au sommaire ➦

Partager