La langue française

Mignarder

Définitions du mot « mignarder »

Trésor de la Langue Française informatisé

Mignarder, verbe trans.a) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Traiter d'une manière mignarde. Synon. dorloterCelui qui n'a pas d'appétit, à quoi se prendra-t-il dans le monde? Et ce n'est pas en le mignardant, qu'on va lui en donner. Elle en fera un freluquet, le fils d'un monsieur (Pourrat,Gaspard,1931, p.72).Les tard-venus comme moi ne connaissent pas de demi-mesure; ou bien on les choie, on les cajole, on les mignarde ridiculement, on en fait d'insupportables petits tyrans que la vie heurtera et décevra sans les mater (Arnoux,Crimes innoc.,1952, p.104).b) [Le compl. d'obj. désigne une chose] Rendre mignard. Mignarder son style. (Dict. xixeet xxes.). Emploi pronom. réfl. Sur la Durance, nul danger que la vieille bastide à tuiles rouges enveloppée de chênes, d'oliviers, de myrtes et de pins cède la place à des chalets et des palmiers, ni que les êtres se mignardent (Barrès,Mystère,1923, p.172).c) Emploi abs. Prendre des manières, des airs affectés. Si nous mignardions un peu? (Titre de L.Brunet, ds Déf. Lang. fr.1978, no93, pp.34-37). [miɳaʀde], (il) mignarde [miɳaʀd]. Att. ds Ac. 1694-1878. 1reattest. 1544 «traiter avec délicatesse» (Marot, Épigrammes, éd. C. A. Mayer, p.292); de mignard, dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

mignarder \mi.ɲaʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Entourer une personne d’attentions affectueuses, de paroles tendres.
    • Pour mignarder ce visiteur de choix, venu exprès de Paris, la barbouse locale avait allumé deux immenses feux de bois. — (A.-L. Dominique, La valse des gorilles, Gallimard (Série noire), 1955, page 95)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MIGNARDER (mi-gnar-dé) v. a.
  • 1Traiter d'une façon mignarde. Mignarder un enfant.
  • 2Affecter de la délicatesse, de la grâce. Mignarder son style.
  • 3Se mignarder, v. réfl. Se traiter d'une façon mignarde. Cette femme se mignarde trop.

HISTORIQUE

XVIe s. Un gros prieur son petit fils baisoit, Et mignardoit au matin en sa couche, Marot, III, 64. Il caressoit les petits chiens que on luy mettoit devant, et les mignardoit, H. Estienne, Apol. pour Hérod. p. 238. Le prince de Genevois, ne trouvant pas l'air de la Rochelle assez delicat, se mignardoit aux champs, D'Aubigné, Hist. II, 294. Quand Epicurus entreprend de se faire mignarder à la goutte, et refusant le repos et la santé, que de gayeté de cœur il desfie les maulx…, Montaigne, IV, 22. Vous rompez à la peine vos personnes, à fin qu'il [le tyran] se puisse mignarder en ses delices, La Boétie, Servit. volont.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mignarder »

Mignard.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mignarder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mignarder miɲarde

Citations contenant le mot « mignarder »

  • Et ce depuis le XVIe siècle: on connaît le "mignonne allons voir si la rose" et, on le sait, Henri III était entouré de mignons, favoris très proches et efféminés. Dès de début on a inventé autour de mignon des tas de mots qui en disent assez sur l'aspect ambigu: mignart, mignonner, mignoter, mignonnerie, mignonesse, mignonnerie, mignarder... Puis tout s'est concentré dans mignon, qui dit tout, et ne dit pas grand-chose finalement. Le HuffPost, Juste un mot: mignon | Le HuffPost
  • Et tous ces dégâts, ces malheurs, cette ruine, ne vous viennent pas des ennemis, mais certes bien de l’ennemi, de celui-là même que vous avez fait ce qu’il est, de celui pour qui vous allez si courageusement à la guerre, et pour la grandeur duquel vous ne refusez pas de vous offrir vous-mêmes à la mort. Ce maître n’a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n’a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu’il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire. D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ? Comment a-t-il tant de mains pour vous frapper, s’il ne vous les emprunte ? Les pieds dont il foule vos cités ne sont-ils pas aussi les vôtres ? A-t il pouvoir sur vous, qui ne soit de vous-mêmes ? Comment oserait-il vous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec vous ? Quel mal pourrait-il vous faire, si vous n’étiez les receleurs du larron qui vous pille, les complices du meurtrier qui vous tue et les traîtres de vous mêmes ? Vous semez vos champs pour qu’il les dévaste, vous meublez et remplissez vos maisons pour fournir ses pilleries, vous élevez vos filles afin qu’il puisse assouvir sa luxure, vous nourrissez vos enfants pour qu’il en fasse des soldats dans le meilleur des cas, pour qu’il les mène à la guerre, à la boucherie, qu’il les rende ministres de ses convoitises et exécuteurs de ses vengeances. Vous vous usez à la peine afin qu’il puisse se mignarder dans ses délices et se vautrer dans ses sales plaisirs. Vous vous affaiblissez afin qu’il soit plus fort, et qu’il vous tienne plus rudement la bride plus courte. Et de tant d’indignités que les bêtes elles-mêmes ne supporteraient pas si elles les sentaient, vous pourriez vous délivrer si vous essayiez, même pas de vous délivrer, seulement de le vouloir.  AgoraVox, Grandes voix : Étienne de La Boétie - AgoraVox le média citoyen

Images d'illustration du mot « mignarder »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mignarder »

Langue Traduction
Anglais cute
Espagnol lindo
Italien carina
Allemand niedlich
Chinois 可爱
Arabe جذاب
Portugais fofa
Russe милый
Japonais 可愛い
Basque cute
Corse graziosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mignarder »

Source : synonymes de mignarder sur lebonsynonyme.fr

Mignarder

Retour au sommaire ➦

Partager