La langue française

Mellah

Sommaire

  • Définitions du mot mellah
  • Étymologie de « mellah »
  • Phonétique de « mellah »
  • Traductions du mot « mellah »

Définitions du mot mellah

Trésor de la Langue Française informatisé

MELLAH, subst. masc.

Quartier juif d'une ville marocaine. Je respire (...) les odeurs qu'ils [les juifs] transportent partout avec eux au fond de leurs ghettos, qu'on appelle ici mellahs, − mellahs, ce qui veut dire saloir (Tharaud, Rabat, 1918, p.46).La petite synagogue moyenâgeuse d'un mellah marocain (Weill, Judaïsme, 1931, p.88).
Prononc. et Orth.: [mε(l)la]. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971: mella. Au plur. des mellahs (Tharaud, loc. cit.). Étymol. et Hist. 1860 (N. Cotte, Le Maroc contemp., p.138). Orig. incertaine (inc. d'apr. NED Suppl.2). Peut-être empr. à l'ar. maghrébin mallāḥ «id.», dér. de milḥ «sel»: une des corvées imposées aux Juifs du Maroc consistait à saler, pour les conserver, les têtes des criminels exécutés, avant qu'elles ne soient exposées aux portes des villes (cf. P. D. Trotter ds Bat Ye'or, Le dhimmi, 1980, p. 247 et Tharaud, loc. cit.). Selon Dozy t.1, p.313b, mellah serait une prononc. de l'ar. maghrébin meḥalla «quartier juif dans une ville; village juif isolé» (v. méhalla).

Wiktionnaire

Nom commun

mellah \mɛ.la\ masculin

  1. (Maroc) Quartier juif au Maroc.
    • Les Juifs avaient dans l’ancien Maroc, le privilège de saler les têtes des rebelles. D’où le nom de saloir (mellah) donné au ghetto. — (Robert Brasillach, La Conquérante, Quatrième partie, ch. iii, Librairie Plon, 1943, p. 231)
    • Dans les mellahs, le moqadem des quartiers de la vie musulmane était remplacé par le cheikh el yhoud qui en assurait la police sous l'autorité du gouverneur de la ville. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 30)

Nom commun

mellah

  1. Marin, matelot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « mellah »

Origine incertaine, peut-être de l’arabe ملح, milḥ (« sel »), qui est apparenté à l’hébreu מלח, mélah (« sel »). Selon cette hypothèse le mot viendrait du fait que les dirigeants arabes qui ont fait construire les mellahs forçaient les juifs qui y habitaient de saler les têtes coupées des opposants pour les conserver. Une autre hypothèse donne la paternité à prononciation magrébine de l’arabe. Une hypothèse plus près de la sémantique invoque l'hébreu מִילָה, mila (« circoncision, alliance faite à Abraham ») passée en arabe classique sous forme féminine arabe مِلَّة, millah (« religion abrahamique »), puis en arabe marocain ملَّة, mella (« droiture ») (avec raccourcissement de la première voyelle). Reste à expliquer le passage à la forme avec H dévoisé « ح », qui pourrait être une hypercorrection, par ignorance de la vraie valeur du mot « ملَّة ». À noter que l'orthographe « mellah » est déjà la translittération de « ملَّة » (religion de l'alliance abrahamique, en prononciation marocaine), le ta marbota étant noté classiquement « -ah » et la voyelle courte de la première syllabe, « e »; ceci éliminerait toute hypothèse étymologique en rapport avec le sel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mellah »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mellah mɛla

Traductions du mot « mellah »

Langue Traduction
Anglais mellah
Espagnol mellah
Italien mellah
Allemand mellah
Chinois 迈拉
Arabe ملاح
Portugais mellah
Russe mellah
Japonais メラー
Basque mellah
Corse mellah
Source : Google Translate API
Partager