La langue française

Médisant, médisante

Sommaire

  • Définitions du mot médisant, médisante
  • Étymologie de « médisant »
  • Phonétique de « médisant »
  • Citations contenant le mot « médisant »
  • Traductions du mot « médisant »
  • Synonymes de « médisant »
  • Antonymes de « médisant »

Définitions du mot médisant, médisante

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉDISANT, -ANTE, part. prés., adj.et subst.

I. − Part. prés. de médire*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.] Qui médit de quelqu'un. Sous prétexte de gémir sur les faiblesses des autres, on les publie, on les exagère, on est médisant et calomniateur par charité (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p.541).Les Anglais sont impitoyablement médisants. Un homme est jugé sur un mot, et sans retour (Michelet, Journal, 1834, p.150):
1. − Oh! pas du tout, répliqua la duchesse. Je ne sais pas qui a dit à Votre Altesse qu'elle était médisante. C'est au contraire une excellente créature qui n'a jamais dit du mal de personne, ni fait de mal à personne. Proust, Guermantes 2, 1921, p.485.
B. − P. méton. [En parlant des attributs physiques ou moraux d'une pers., de ses paroles] Chargé de médisance. Synon. diffamatoire.Soit, comme ici, d'un œil caustique et médisant, En secouant le front, dira quelque plaisant, Que le ciel, moins propice, enviât à ma plume D'un sel ingénieux la piquante amertume (Chénier, Épîtres, 1794, p.203).On sait comment, dans les provinces, les propos médisants se répètent, volent de bouche en bouche et s'exagèrent (Musset, Confess. enf. s., 1836, p.271):
2. Est-ce le fait de vivre dans une loge ouverte à la rumeur du quartier qui lui donne l'humeur médisante d'une commère? Flatteur, verbeux, soufflant à pleine bouche la délation et le scandale, Julot appelle Louise Lecouvreur «ma tante» et son mari «Mimile». Dabit,Hôtel Nord, 1929, p.51.
III. − Subst. Personne qui a pour penchant et pour habitude de médire. On va criant par-tout qu'à l'État inutiles Pour leur seul intérêt ils se montrent habiles: Ce sont discours de médisants (Florian, Fables, 1792, p.136).Il résolut (...) de gratifier son troisième produit d'un nom si délibérément botanique qu'il fermerait le bec à tous les médisants (Gide, Caves, 1914, p.758):
3. Si le médisant le plus mordant eût pu voir le début de cette scène, il aurait déjà reconnu la fausseté des calomnies lancées par les époux Olivier sur la demoiselle Fischer. Balzac, Cous. Bette, 1846, p.57.
REM.
Médiseux, -euse, adj.,pop., synon., région. (Normandie). Et quand m'sieu l'curé a donné son coup d'époussette, el' plus médiseux ed' la coummune il a el' bec clos! (Martin du G., Gonfle, 1928, iii, 3, p.1234).
Prononc. et Orth.: [medizɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694 et 1718: mes-; dep. 1740: mé-. Fréq. abs. littér.: 49. Bbg. Quem. DDL t.20.

Wiktionnaire

Adjectif

médisant \me.di.zɑ̃\ masculin

  1. Qui médit.
    • On est d’ordinaire plus médisant par vanité que par malice. — (François de La Rochefoucauld, Maximes, 1664, n° 483)
    • La chanteuse regrettait Paris, sa petite cour d’amies potinières et d’anciens admirateurs, vieux rats de coulisses aussi médisants que les femmes de leur âge. — (Jean Pellerin, La Dame de leurs pensées, A. Michel, 1920, p. 67)

Nom commun

médisant \me.di.zɑ̃\ masculin

  1. Personne médisante.
    • Ellénore refusait de paraître à toutes les fètes, où sa beauté lui aurait attiré les regards des curieux, et sa position, les propos des médisants. — (Sophie Gay, Ellénore, M. Lévy frères, 1864, t. 2, p. 29)
    • Quinze jours plus tard, ma mauvaise étoile me mit en présence d’un médisant qui déchiquetait à belles dents la réputation d’une jeune fille, l’une de mes plus charmantes danseuses du dernier hiver. — (Eugène Chavette, Le Biais de mon parrain dans Les Petites Comédies du vice, 1875)

Forme de verbe 1

médisant \me.di.zɑ̃\

  1. Participe présent de médire.

Forme de verbe 2

médisant \me.di.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe médiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉDIRE. (Je médis; nous médisons, vous médisez.) v. intr.
Dire du mal de quelqu'un, soit par méchanceté, soit par légèreté. Médire de son prochain. Vous médisez de tout le monde.

Littré (1872-1877)

MÉDISANT (mé-di-zan, zan-t') adj.
  • 1Qui médit. Personne, langue médisante. On est d'ordinaire plus médisant par vanité que par malice, La Rochefoucauld, Max. 483. [Célimène] De qui l'humeur coquette et l'esprit médisant Semblent si fort donner dans les mœurs d'à présent, Molière, Mis. I, 1. Et vos ris complaisants Tirent de son esprit tous ces traits médisants, Molière, ib. II, 5. De cette prude à l'humeur noire, Au froid caquet, aux yeux bigots, Et de médisante mémoire, Gresset, Ombr.
  • 2 S. m. et f. Un médisant, une médisante. Veux-tu qu'un médisant, pour comble à sa misère, L'accuse d'y souffrir l'assassin de son père ? Corneille, Cid, III, 1. L'esprit de sagesse est plein de bonté, et il ne laissera pas impunies les lèvres du médisant, Sacy, Bible, Sagesse, I, 6. En comparant la langue du médisant avec la langue du serpent, Bourdaloue, Exh. sur les faux témoign. rendus contre J. C. t. II, p. 36. Si elle mit une garde de prudence sur ses lèvres pour les fermer à la médisance, elle mit aussi, selon le conseil du Sage, une haie d'épines autour de ses oreilles pour arrêter et pour piquer les médisants, Fléchier, Dauphine. …Mais tout n'irait que mieux, Quand de ces médisants [les poëtes satiriques] l'engeance tout entière Irait la tête en bas rimer dans la rivière, Boileau, Sat. IX. Elle ne se contentait pas de les nommer ; la médisante en faisait de jolis portraits, Lesage, Gil Blas, III, 10.

HISTORIQUE

XIIIe s. Kar ele ert [était] feinte e orguilluse, E medisante e enviuse, Marie de France, Frêne. Jà n'iert [ne sera] tant biaux ne gracieux, Se dix en sont chiez lui assis, Des mesdizans i aura six, Et d'envieux i aura nuef, Rutebeuf, 273.

XVIe s. Il ne seroit nuls mesdisans, s'il n'estoit des escoutans, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « médisant »

→ voir médire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « médisant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
médisant medisɑ̃

Citations contenant le mot « médisant »

  • Qui écoute médire est lui-même du nombre des médisants. De Proverbe oriental
  • On est d’ordinaire plus médisant par vanité que par malice. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Tu es bien médisant Club Poker, WSOP ONLINE : JUHA HELPPI ET TONY DUNST AJOUTENT LEURS NOMS AU PALMARÈS | Poker en ligne
  • Quand on prend plaisir à entendre médire, on est du nombre des médisants. De Proverbe oriental
  • Les médisants ressemblent aux malheureux qui n'ont pas eu leur part d'événements et doivent mener aux dépens de leurs voisins une existence parasitaire. De Joë Bousquet / Le médisant par bonté
  • Je ne voudrais pas être médisant mais franchement utiliser une telle équipe pour faire des jeux VR c’est du gâchis. Les fans espéraient voir un retour de The Order ou tout autre projet AAA dont l’équipe est capable. Avec un tel rachat, on peut sans doute dire adieu au retour de Ready at Dawn avec une méga-production. A moins que Facebook les laisse faire… Playscope, Facebook rachète Ready at Dawn - Playscope
  • Venant tout droit des studios Marvel (Avengers 1 & 2), Joss Whedon a flingué l’équipe de Snyder dès son arrivée. En plus d’avoir kické l’ensemble des images prises par Zack Snyder, Whedon aurait été grossier (toujours selon Rey Fischer), agressif, médisant, etc. Des accusations lourdes et démenties par Geoff Johns. Geeks Lands, Justice League : Joss Whedon aurait passé son temps à critiquer Snyder et son film | Geeks Lands

Traductions du mot « médisant »

Langue Traduction
Anglais slanderous
Espagnol difamatorio
Italien calunnioso
Allemand verleumderisch
Chinois 诽谤的
Arabe افتراء
Portugais calunioso
Russe клеветнический
Japonais 中傷
Basque iraingarri
Corse calumniosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « médisant »

Source : synonymes de médisant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « médisant »

Partager