La langue française

Marguillier

Sommaire

  • Définitions du mot marguillier
  • Étymologie de « marguillier »
  • Phonétique de « marguillier »
  • Citations contenant le mot « marguillier »
  • Traductions du mot « marguillier »
  • Synonymes de « marguillier »

Définitions du mot « marguillier »

Trésor de la Langue Française informatisé

MARGUILLIER, subst. masc.

A. − Membre du conseil de fabrique d'une église paroissiale, notamment sous le régime du Concordat. Établi ici et richement marié (?), il est marguillier de la paroisse; sa femme bâtit une chapelle à leur maison de campagne (Michelet,Journal,1844, p. 571).Celui qui fit bâtir cette maison fut, j'imagine, quelque gros bourgeois du temps ayant sa stalle dans le choeur et sa métairie hors la ville, qui était marguillier de l'église et doit y être enterré quelque part (Flaub.,Champs et grèves,1848, p.276).
B. − ,,Laïc chargé de la garde et de l'entretien d'une église`` (Rob.). Synon. usuel sacristain.
REM. 1.
Marguillerie, subst. fém.,vx. Charge de marguillier. Briguer la marguillerie de sa paroisse; on lui a donné plusieurs voix pour la marguillerie (Ac.1835, 1878).
2.
Marguillière, subst. fém.,fam. Femme de marguillier. Nous avons mis tous nos soins, Mimi, moi et Rose la marguillière, à faire ce reposoir, aidées que nous étions de M. le Curé (E. de Guérin, Journal,1835, p. 61).
Prononc. et Orth.: [maʀgije]. Buben 1935 évoque pour les condamner des prononc. [mɑ ʀgilje], [-gijje]. Martinet-Walter 1973 donne [-gilje] comme la prononc. la plus usuelle. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1135 marreglier «celui qui a l'administration des affaires temporelles d'une église» en partic. ici «bedeau, sonneur» (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, rédaction AB, 97); ca 1175 marrugler (Benoît de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 27635); 1295 pic. margueliers (Couronnement Louis, éd. cit., rédaction C, 61); cf. également pic. 1337 Li marguelier de Nostre Dame (Cart. Alex. de Corbie, Richel. 24144, fo297 vods Gdf.); 1510 marguilliers (Coutumes de Channy [Île-de-France], titre XVII, C ds Nouv. Coutumier génér., éd. Ch. A. Bourdot de Richebourg, t. II, p. 671). Empr. au b. lat. matricularius «celui qui tient un registre», lui-même dér. de matricula «rôle, registre», v. matricule; l'appartenance du mot au domaine ecclésiastique et le caractère pop. de la fonction qu'il recouvre expliquent sans doute les var. et déformations secondaires que l'on rencontre en a. et m. fr. (FEW t. 6, 1, p. 498b). Fréq. abs. littér.: 77. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 196. _ Gebhardt (K.). Les Francoprovençalismes de la lang. fr. R. Ling. rom. 1974, t. 38, p. 193.

Wiktionnaire

Nom commun

marguillier \maʁ.ɡi.je\ masculin (pour une femme on dit : marguillière)

  1. (Religion) Membre du conseil de fabrique d’une paroisse.
    • Mais il ne prend aucune part à la nomination des chefs de la communauté, par les manoirs et les corporations ni à celle des marguilliers des paroisses […] — (Anonyme, « Angleterre. – Administration locale », Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Voici le marguillier millionnaire figé au moment même où il ordonne la hausse du bœuf, […]. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, no 1, janvier 1914)
    • Son père, déjà vieux, taciturne, sanglé le dimanche dans un justaucorps, était marguillier de la paroisse. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 37)
    • « Quand j’ai appris qu’il devenait marguillier, je me suis dit : « Tiens, en voilà un qui a peur du diable. » Vous comprenez, mon ami, on troque la peau, mais pas le dedans ». — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 42)
    • Je connaissais également les solides indignations du docteur Mahorin, marguillier plus intraitable que le curé sur la vertu des filles et la sainte fertilité des ménages. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 60)
    • Les discussions autour du projet de loi sur la démocratisation des assemblées de marguilliers laïques — chargés de voir à l’utilisation judicieuse de l’impôt religieux et à la bonne administration des biens de la paroisse, ou fabrique — semblent avoir entraîné l’épiscopat catholique à changer de camp. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, p. 230)

Nom commun

marguillier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de marreglier.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARGUILLIER. n. m.
Celui qui, avant la séparation de l'Église et de l'État, faisait partie du conseil de fabrique d'une paroisse. Marguillier de sa paroisse. Le banc des marguilliers.

Littré (1872-1877)

MARGUILLIER (mar-ghi-llé, ll mouillées, et non mar-ghi-yé ; l'r ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des mar-ghi-llé-z entendus) s. m.
  • Nom donné à chacun des trois membres pris dans le conseil de fabrique, c'est-à-dire parmi les fabriciens, pour composer un bureau sous le titre de président, secrétaire et trésorier ; les marguilliers sont chargés de dresser le budget de la fabrique, de préparer les affaires qui doivent être portées au conseil, d'exécuter ses délibérations, et de diriger l'administration journalière du temporel de la paroisse, Legoarant Et son rare savoir, de simple marguillier, L'éleva par degrés au rang de chevecier, Boileau, Lutr. I. Laissez-le aller : Que feriez-vous, monsieur, du nez d'un marguillier ? Regnard, Ménechmes, III, 11. Dans ce procès-verbal on ne daigne pas seulement nommer Louis [le Débonnaire] du nom d'empereur ; il y est appelé dominus Ludovicus, noble homme, vénérable homme ; c'est le titre qu'on donne aujourd'hui aux marguilliers de paroisse, Voltaire, Mœurs, 23.

    Anciennement on les nommait aussi trésoriers. L'assemblée sera convoquée par les syndics, marguilliers ou trésoriers de la paroisse, Ordonn. de la marine, août 1681, IV, 10.

HISTORIQUE

XVe s. Chanoines et marregliers de la sainte chapelle, Du Cange, matricularius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MARGUILLIER, s. m. (Jurisp.) est l’administrateur des biens & revenus d’une église. Les marguilliers sont nommés en latin, matricularii, aditui, operarii, administratores, hierophylaces, & en françois, dans certains lieux, on les appelle sabriciens, procureurs, luminiers, gagers, &c.

Le nom le plus ancien qu’on leur ait donné est celui de marguillier, matriculii, ou matricularii, ce qui vient de ce qu’ils étoient gardes du rôle ou matricule des pauvres, lesquels n’osant alors mendier dans les églises, se tenoient pour cet effet aux portes en dehors. La matricule de ces pauvres étoit mise entre les mains de ceux qui recevoient les deniers des quêtes, collectes & dons faits pour les nécessités publiques, & qui étoient chargés de distribuer les aumônes à ces pauvres. On appelloit ces pauvres matricularii, parce qu’ils étoient inscrits sur la matricule, & l’on donna aussi le même nom de matricularii aux distributeurs des aumônes, parce qu’ils étoient dépositaires de la matricule.

Entre les pauvres qui étoient inscrits pour les aumônes, on en choisissoit quelques-uns pour rendre à l’église de menus services ; comme de balayer l’église, parer les autels, sonner les cloches. Dans la suite, les marguilliers ne dédaignerent de prendre eux mêmes ce soin, ce qui peut encore contribuer à leur faire donner le nom de matricularii, parce qu’ils prirent en cette partie la place des pauvres matriculiers, qui étoient auparavant chargés des mêmes fonctions. Les paroisses ayant été dotées, & les marguilliers ayant plus d’affaires pour administrer les biens & revenus de l’église, on les débarrassa de tous les soins dont on vient de parler, dont on chargea les bedeaux & autres ministres inférieurs de l’église. Néanmoins dans quelques paroisses de campagne, l’usage est encore demeuré, que les marguilliers rendent eux-mêmes à l’église tous les mêmes services qu’y rendoient autrefois les pauvres, & que présentement rendent ailleurs les bedeaux.

Les marguilliers étoient autrefois chargés du soin de recueillir les enfans exposés au moment de leur naissance, & de les faire élever. Ils en dressoient procès-verbal, appellé epistola collectionis, comme on voit dans Marculphe. Ces enfans étoient les premiers inscrits dans la matricule ; mais présentement c’est une charge de la haute-justice.

Ce ne fut d’abord que dans les églises paroissiales que l’on établit des marguilliers, mais dans la suite on en mit aussi dans les églises cathédrales, & même dans les monasteres. Dans les cathédrales & collégiales il y avoit deux sortes de marguilliers, les uns clercs, les autres lais. Odon, évêque de Paris, institua en 1204, dans son église, quatre marguilliers lais, dont le titre subsiste encore présentement. Ils ont conserve le surnom de lais, pour les distinguer des quatre marguilliers clercs, qu’il institua dans le même tems. Ces marguilliers lais sont considérés comme officiers de l’église, & portent la robe & le bonnet.

Dans les églises paroissiales, il y a communément deux sortes de marguilliers ; les uns qu’on appelle marguilliers d’honneur, c’est-à-dire ad honores, parce qu’ils ne se mêlent point du maniement des deniers, & qu’ils sont seulement pour le conseil, on prend, pour remplir ces places, des magistrats, des avocats, des secretaires du roi. Les autres qu’on appelle marguilliers comptables, sont des notaires, des procureurs, des marchands, que l’on prend pour gérer les biens & revenus de la fabrique.

Les marguilliers sont dépositaires de tous les titres & papiers de la fabrique, comme aussi des livres, ornemens, reliques, que l’on emploie pour le service divin.

Ce sont eux qui font les baux des maisons & autres biens de la fabrique ; ils font les concessions des bancs, & administrent généralement tout ce qui appartient à l’église.

La fonction de marguillier est purement laïcale ; il faut pourtant observer que tout curé est marguillier de sa paroisse, & qu’en cette qualité, il a la premiere place dans les assemblées de la fabrique. Les marguilliers laïcs ne peuvent même accepter aucune fondation, sans y appeller le curé & avoir son avis.

L’élection des marguilliers n’appartient ni à l’évêque, ni au seigneur du lieu, mais aux habitans ; & dans les paroisses qui sont trop nombreuses, ce sont les anciens marguilliers qui élisent les nouveaux.

On ne peut élire pour marguillier aucune femme, même constituée en dignité.

Les marguilliers ne sont que de simples administrateurs, lesquels ne peuvent faire aucune aliénation du bien de l’église, sans y être autorisés avec toutes les formalités nécessaires.

Le tems de leur administration n’est que d’une ou deux années, selon l’usage des paroisses. On continue quelquefois les marguilliers d’honneur.

Les marguilliers comptables sont obligés de rendre tous les ans compte de leur administration aux archevêques ou évêques du diocèse, ou aux archidiacres, quand il font leur visite dans la paroisse. L’évêque peut commettre un ecclésiastique sur les lieux pour entendre le compte. Si l’évêque, ou l’archidiacre ne font pas leur visite, & que l’évêque n’ait commis personne pour recevoir le compte, il doit être arrêté par le curé & par les principaux habitans, & représenté à l’évêque ou archidiacre, à la plus prochaine visite. Les officiers de justice & les principaux habitans doivent aussi, dans la regle, y assister, ce qui néanmoins ne s’observe pas bien régulierement. Voyez l’édit de 1695 ; les lois ecclésiastiques ; Favet, traité de l’abus ; & le mot Fabrique. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « marguillier »

Wallon, mârelî ; namur. maurelî ; bourguig. marillei, marullai ; picard, mairier ; Berry, marillier ; du lat. matricularius, de matricula, matricule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1510) Du latin matricularius, dérivé de matricula (« matricule »). La matricule était un registre public où l’on enregistrait les pauvres qui demandaient l’aumône à la porte des églises, et les marguilliers étaient les gardes de ces registres.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marguillier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marguillier margije

Citations contenant le mot « marguillier »

  • Le père Aubin Legbodjou, curé de la paroisse Sainte-Anne de Goulaine, a procédé, dimanche, en l’église Sainte-Radegonde à l’intronisation de Yousif Climis comme nouveau marguillier de la paroisse, uniquement affecté à l’église Saint-Brice de Basse-Goulaine. Ouest-France.fr, Haute-Goulaine. Yousif Climis, nouveau marguillier de la paroisse
  • D’un côté, l’Archevêché veut destituer les marguilliers auxquels il reproche un « comportement répréhensible » et d’avoir posé des gestes qui ne sont pas dans l’intérêt de la cathédrale. De l’autre, les marguilliers estiment que c’est la Fabrique Saint-Germain qui est la propriétaire de la cathédrale et que leurs interventions sont légitimes. Journal le soir, Cathédrale : les avocats des deux parties se parlent | journal le soir
  • Une nouvelle dynamique qui pourrait s’avérer positive est en train de s’installer, dans le dossier de la cathédrale, toujours selon nos informations. C’est un secret de polichinelle : l’économe diocésain Michel Lavoie, qui a quitté son poste la semaine dernière, et l’archevêque, qui pourrait quitter le sien, n’étaient/ne sont pas sur la même longueur d’ondes que les marguilliers de la Fabrique Saint-Germain, théoriquement propriétaire de la cathédrale. Journal le soir, Monseigneur Grondin préparerait son départ | journal le soir
  • Nicolas Robin figure parmi les marguilliers. Il n’est pas originaire de Saint-Mars de Coutais, mais il habite sur la commune et est marié avec une des filles de Serge et Catherine Aubry. Serge a été marguillier en 1989 et les quatre filles Aubry ont été prévôtes par le passé, Louise étant la dernière en 2018. Nicolas poursuit donc la tradition et toute la famille sera là le 19 janvier pour assister à la vente aux enchères, à la salle municipale. , Tradition à Saint-Mars de Coutais : découvrez les marguilliers et la prévôte de la Gui l'an neuf ! | Le Courrier du Pays de Retz
  • «J’avais ma formation pour donner la communion et célébrer la parole de Dieu. À l’église, on m’appelait souvent pour lire des épîtres aux messes et funérailles. Je ne voulais pas être marguillier. Je préférais offrir mon aide dans la paroisse», mentionne M. Champagne. L'Éclaireur Progrès, Dévoué et empathique depuis 70 ans envers son prochain - L'Éclaireur Progrès
  • Les marguilliers de la paroisse Saint-Germain : Victor Lepage, Jean-Charles-Lechasseur, Nathalie Leblond, Albert Tremblay (absent de la photo) sont réintégrés dans leurs fonctions de marguillier. , La Cour supérieure du Québec donne raison aux marguilliers de la Fabrique Saint-Germain
  • Le 7 mars 2019, le diocèse de Rimouski a demandé la clé et un accès complet à la cathédrale afin de mettre à jour le carnet de santé de l’édifice. La demande introductive de la Cour supérieure fait état de problèmes à l’enveloppe du temple, dont les composantes architecturales, comme les murs et la toiture, qui se sont détériorées. De plus, des joints de mortier se sont détachés et certaines pierres se sont déplacées. On note également d’importantes fissures verticales dans la maçonnerie de certains contreforts. «Ces observations font en sorte que nous ne sommes pas en mesure d’affirmer hors de tout doute que la situation actuelle ne présente pas un danger pour les personnes circulant à proximité», peut-on y lire. Or, les marguilliers ont refusé de collaborer.  Le Soleil, Bras de fer entre l’archevêque de Rimouski et quatre marguilliers | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Les marguilliers de Saint-Germain n’ont pratiquement plus aucun pouvoir en raison de leur conflit avec l’Archevêché sur l’avenir de la cathédrale, mais ils ont fait preuve de débrouillardise. N’ayant pas accès aux commandes du clocher, ils ont installé un magnétophone qui reproduit le bruit des cloches et de la musique de Noël sur des haut-parleurs. Journal le soir, Les marguilliers « sonnent les cloches » des Rimouskois | journal le soir

Traductions du mot « marguillier »

Langue Traduction
Anglais churchwarden
Espagnol capillero
Italien churchwarden
Allemand gemeindewächter
Chinois churchwarden
Arabe الكنيسة
Portugais chefe da igreja
Russe церковный староста
Japonais churchwarden
Basque churchwarden
Corse chiesa di chjesa
Source : Google Translate API

Synonymes de « marguillier »

Source : synonymes de marguillier sur lebonsynonyme.fr
Partager