La langue française

Mandille

Sommaire

  • Définitions du mot mandille
  • Étymologie de « mandille »
  • Phonétique de « mandille »
  • Citations contenant le mot « mandille »
  • Traductions du mot « mandille »
  • Synonymes de « mandille »

Définitions du mot mandille

Trésor de la Langue Française informatisé

MANDILLE, subst. fém.

COST. Casaque portée aux xvieet xviies. par les gens de basse condition, en partic. par les laquais. Bernaville avait réellement fait partie de la maison du maréchal Bellefonds, et porté la mandille, c'est-à-dire la livrée (Nerval,Illuminés, 1852, p. 58).Un héraut du Roi, portant la mandille ouverte, bleue aux fleurs de lys (La Varende,Anne d'Autr., 1938, p.174).
P. ext. Veste courte, misérable vêtement. Il grelottait dans sa coquille Quand d'un luth je lui fis l'octroi. De fleurs j'ai garni sa mandille ; Pauvres pécheurs, priez pour moi! (Béranger,Chans., t. 3, 1829, p. 33).
Prononc. et Orth.: [mɑ ̃dij]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1575 «sorte de manteau court, de casaque» (Arch. nat. KK 236, fol. 379 ds Gay); 2. 1580 «casaque de laquais» (J. de Cahaignes, L'Avaricieux, IV, 4 ds Hug.). Généralisation du fém. de mandil «sorte de casaque» (1468, mandilh ds Gdf.), «casaque de laquais» (157O, Arch. nat. KK 136, fol. 73 ds Gay), empr. à l'a. gasc. mandilh «vêtement grossier de paysan» (1519, Arch. mun. St Sever CC 1, fol. IV, 7 ds G. Millardet, Rec. des textes des anciens dialectes landais, p. 137); déjà att. au sens de «sorte de manteau» en a. lang. (ca 1448, mandials, Arch. cath. Carcas. ds Levy Prov. et 1480, mandil, Doc. de Bessières, ibid.) et au sens d'«essuie-main» en a. prov. (1260-70, Flamenca, 509, ibid.). Ces formes sont vraisemblablement issues, à la suite d'une évolution cour. de -nt- en -nd- dans le domaine occitan et en partic. en gasc. (cf. Rohlfs Gasc. 1970, pp. 137-139 et R. Ling. rom. t.45, 1981, p. 96, 116), du lat. mantile «essuie-main, serviette, nappe» (cf. TLL), var. de mantele, réfection de mantelia, plur. de mantilium, var. de mantelum (v. manteau). Il n'est donc pas nécessaire, pour justifier la forme -nd- de suivre le cheminement du FEW qui fait remonter le mot au gr. μ α ν δ η ́ λ η en passant par l'hispano-arabe mandil «mouchoir, serviette», issu de l'a. ar. mindil «nappe», lui-même issu de l'a. syrien mandīlå (cf. FEW t. 6, 1, p. 629a-b).

Wiktionnaire

Nom commun

mandille \mɑ̃.dij\ féminin

  1. (Habillement) Veste portée autrefois par les laquais et les personnes de basse condition.
    • Il porta jadis la mandille,
      Et maintenant chez lui tout brille.
      — (Legrand, L’Usurier gentilhomme, 1713)
    • Les batteurs de tambour, qui suivaient, ouvraient la marche aux porteurs d’enseigne, tout pleins de faste et d’arrogance sous leurs mandilles de velours, leurs morions damasquinés, leurs collerettes aux cent plis, les rubans de leur ceinture. — (Henri Béraud, Le Bois du templier pendu, Les Éditions de France, Paris, 1926)
    • Puis, tous assis, un des laquais à mandille orange offre d’abord à Maria-Belgia, l’héroïne de la fête, le somptueux bassin ciselé, au poinçon d’Amsterdam, signé de Jacques Bogaërt ; un autre laquais verse l’eau de l’aiguière et tend la serviette ornée de guipure. — (Jacques Vincent, Angèle Bory D’Arnex, Trois amoureuses ou Les châtelaines de Prangins au XVIIe siècle,1986)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MANDILLE (man-di-ll', ll mouillées, et non mandi-ye) s. f.
  • 1Sorte de casaque que les laquais portaient autrefois. Et l'eût-on vu porter la mandille à Paris…, Boileau, Sat. V. Qu'on ne s'étonne plus qu'un laquais, un pied plat, De sa vieille mandille achète un marquisat, Regnard, Joueur, V, 6. Il porta jadis la mandille, Et maintenant chez lui tout brille, Legrand, l'Usurier gentilh. Divertiss.
  • 2 Par extension, pauvre vêtement. De fleurs j'ai garni sa mandille [de Béranger] ; Pauvres pécheurs, priez pour moi ! Béranger, Épit.

HISTORIQUE

XVe s. Icelluy Guillaume perça au suppliant son mandilh, qu'il portoit en droit de son estomac, Du Cange, mandile.

XVIe s. [L'homme de cheval à présent] ordinairement ne porte nulles tassettes ; et, au lieu de casaque, un mandil, et sans lance, Lanoue, 286. Et pour la colation qui se fit à cette occasion, demeura [pour payement] le mandil du laquais, D'Aubigné, Faeneste, III, 17.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MANDILLE. - ÉTYM Ajoutez : Espagn. mandil, de l'arabe mandîl, d'après M. Dozy, qui ajoute que le mot arabe lui-même est le bas-grec μανδήλιον, qui vient du lat. mantile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mandille »

Ce paraît être une autre forme de mantille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français mandil, passé au genre féminin, apparenté à mantille. Ou de l’espagnol mandil qui, via l’arabe, remonte au latin mantile, mantele.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mandille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mandille mɑ̃dj

Citations contenant le mot « mandille »

  • Fort logiquement, appliquant méthodiquement son savoir-faire nouvellement acquis, le distingué primate s’empara d’un tee-shirt, le déplia sur une pierre plate, le plongea dans l’eau puis, saisissant un savon, en répartit la mousse sur l’humble mandille, avant de rincer icelle, l’essorer et la reposer sur le séchoir de pierre en attendant que les zéphyrs ne fassent leur œuvre. Tout labeur de qualité étant collectif, le travailleur veilla à garder un contact visuel avec sa sœur, restée en retrait tout en l’observant. La relève professionnelle semble donc assurée grâce à l’apprentissage. midilibre.fr, La bulle de Josef Schovanec : "Le message du chimpanzé" - midilibre.fr
  • Chronique. En ces temps troublés où le pays se divise sur les questions du travail et du sens de la vie, c’est de l’un des plus improbables endroits que des réponses pourraient venir. En effet, à l’autre bout du monde, à Chongqing, dans les montagnes de Chine, une employée du parc d’attractions local eut une bien curieuse surprise : le vendredi 29 novembre dernier, un chimpanzé dénommé Yuhui, après l’avoir observée pendant un certain temps, décida de prendre sa place. Fort logiquement, appliquant méthodiquement son savoir-faire nouvellement acquis, le distingué primate s’empara d’un T-shirt, le déplia sur une pierre plate, le plongea dans l’eau puis, saisissant un savon, en répartit la mousse sur l’humble mandille, avant de rincer icelle, l’essorer et la reposer sur le séchoir de pierre en attendant que les zéphyrs ne fassent leur œuvre. Tout labeur de qualité étant collectif, le travailleur veilla à garder un contact visuel avec sa sœur, restée en retrait tout en l’observant. La relève professionnelle semble donc assurée grâce à l’apprentissage. ladepeche.fr, La bulle de Josef : les singes travailleurs de Chongqing - ladepeche.fr

Traductions du mot « mandille »

Langue Traduction
Anglais mandilla
Espagnol mandilla
Italien mandilla
Allemand mandilla
Chinois 曼陀罗
Arabe مانديلا
Portugais mandila
Russe mandilla
Japonais マンディラ
Basque mandilla
Corse mandiglia
Source : Google Translate API

Synonymes de « mandille »

Source : synonymes de mandille sur lebonsynonyme.fr
Partager