La langue française

Malaria

Sommaire

  • Définitions du mot malaria
  • Étymologie de « malaria »
  • Phonétique de « malaria »
  • Citations contenant le mot « malaria »
  • Traductions du mot « malaria »

Définitions du mot malaria

Trésor de la Langue Française informatisé

MALARIA, subst. fém.

A. − Vieilli. Émanations provenant des marécages, qu'on croyait être cause des accès de fièvre dont souffraient périodiquement les habitants de certaines régions. «La mère et la fille semblaient vivre de la même vie et dépérir du même mal». La maison a l'air d'une maison abandonnée; on y respire un souffle de malaria (A. France,Vie littér.,1891, p. 269).Des tourbillons de moustiques nous enveloppent, et nous respirons cette malaria spéciale qui donne la fièvre des bois (Loti,Pèl. Angkor,1912, p. 69):
1. ... ce qu'il redoute, ce sont les épais brouillards qu'exhalent les canaux dormants et les polders. Ces brouillards bas et lourds de miasmes, il les voit ramper le long de sa maison, y pénétrer insidieusement, et déposer, en s'évanouissant à la chaleur du foyer, les germes morbides qu'ils tiennent en suspension. C'est la malaria [it. ds le texte] du Nord, établie en hôte permanent dans chaque domicile. Elle n'attend qu'une occasion propice pour éclater en fièvres paludéennes, en typhus, etc. Michelet,Chemins Europe,1874, p. 365.
P. métaph. Vous savez comment les terres vierges suent la fièvre et tuent les premiers défricheurs qui les éventrent. Notre vieille terre, faite de la poussière des morts, est autrement empoisonnée (...); elle exhale les miasmes accumulés par nos divisions séculaires, nous mourons de cette malaria (Vogüé,Morts,1899, p. 206).Il a drainé, ce jour-là, à travers mes derniers préjugés et mes derniers souvenirs, une pestilence de marécage, et tout s'est fané, flétri sous une haleine de malaria (Lorrain,Phocas,1901, p. 243).
B. − P. méton. Affection (qu'on croyait autrefois provoquée par les effluves marécageux), caractérisée par de grands accès fébriles intermittents qui est due à un parasite transmis à l'homme par la piqûre de moustiques du genre Anophèle. Synon. paludisme.Le docteur Contenau pèse les chances de malaria et distribue de la quinine (Barrès,Pays Lev.,t.2, 1923, p. 67).La malaria, infection provoquée par un hématozoaire, ou protozoaire vivant dans le sang, du genre plasmodium découvert en 1880 par Laveran (...). L'Italien G. B. Grassi (1898) prouvera d'une façon irréfutable que l'agent de la malaria se transmet par des moustiques du genre Anopheles (Hist. gén. sc.,t.3, vol.1, 1961, p.416):
2. ... je n'avais qu'un souci: ne pas laisser voir à ma femme que mes genoux tremblaient, et surtout qu'elle n'entendît pas claquer mes dents; mais n'était-ce pas de fièvre plus encore que de peur? (...) Nous avions passé les plus ardentes heures du jour à courir en voiture découverte à travers les fantastiques marais qui entourent la ville; qui l'entouraient du moins en ce temps, où régnait la malaria dont nous ressentions tous deux les effets. Gide,Ainsi soit-il,1951, p. 1203.
P. métaph. J'espérais que l'affaire nous aurait guéris définitivement de la malaria morale dont nous souffrons (Sorel,Réflex. violence,1903, p. 297).En France, une seule chose est interdite par la loi: la vie contemplative en commun... textes contre les carmélites... il faut se souvenir d'un pareil trait pour comprendre l'époque et l'espèce d'hébétude qui y règne, malaria de l'âme et de la volonté (Barrès,Cahiers,t. 9, 1911, p. 56).
REM. 1.
Malariathérapie, subst. fém.Traitement de certaines maladies nerveuses (en particulier de la paralysie générale syphilitique) par l'inoculation de la malaria. Déjà, attaquée par le stovarsol − un composé arsenical − la paralysie générale (...) avait reculé devant la malariathérapie (qui consiste à inoculer au patient le virus de la malaria) (H. Bazin,Fin asiles,1959, p. 38).Actuellement, dans la plupart des cas de paralysies générales, on a recours à l'association pénicilline et malariathérapie (Quillet Méd.1965, p. 356).
2.
Malarien, -ienne, adj.a) Qui a rapport à la malaria. Infection malarienne (Vincent, Rieux dsNouv. Traité Méd.fasc. 5,1 1924, p. 172).b) Qui est atteint de la malaria. Je vais la dérouiller. Merde!... Je suis pas malarien pour de rire. Elle m'injurie, elle s'emporte, elle respecte pas mon état (Céline,Mort à crédit,1936, p. 49).
Prononc. et Orth.: [malaʀja]. Att. ds Ac. 1935. Lar. 19e: mal'aria (apostrophe = élision de a de mala devant celui de aria) ou malaria; Nouv. Lar. ill., Lar. 20e: malaria ou mal'aria. Docum.: les 2 formes malaria, supra et mal'aria ds Gautier, Fracasse, 1863, p. 60; France, Bonnard, 1881, p. 307. Étymol. et Hist. 1821 (A. J. B. Defauconpret [trad. de l'angl. de Th. S. Hugues], Voyage à Janina en Albanie, par la Sicile et la Grèce, t. 1, p. 103 d'apr. R. Arveiller ds R. Ling. rom. t. 42, p. 451); 1829 (Chateaubr., Lettre écrite de Rome à MmeRécamier, 3 janv. ds Mém. d'Outre-Tombe, éd. M. Levaillant, t.3, p.467: Vers onze heures je me couche, ou bien je retourne encore dans la campagne malgré les voleurs et la malaria [it. ds le texte]). Mot ital. attesté comme nom de maladie dep. le xviies. (Guarini ds Batt.), comp. de mala «mauvais, insalubre» et aria «air» (v. mal1et air1). Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Hope 1971, p.447. _ Quem. DDL t.4, 12.

Wiktionnaire

Nom commun

malaria \ma.la.ʁja\ féminin

  1. (Désuet) Air vicié, pestilence provenant des marécages, qu’on croyait être cause des accès de fièvre dont souffraient périodiquement les habitants de certaines régions.
    • La mère et la fille semblaient vivre de la même vie et dépérir du même mal. La maison a l’air d’une maison abandonnée ; on y respire un souffle de malaria. — (Anatole France, Vie littéraire, 1891)
    • Des tourbillons de moustiques nous enveloppent, et nous respirons cette malaria spéciale qui donne la fièvre des bois. — (Pierre Loti, Un pèlerin d’Angkor, 1912)
  2. (Nosologie) Paludisme transmis par l’anophèle, qui se manifeste par des accès de fièvre survenant à des intervalles réguliers.
    • La malaria s’était emparée de la région des marais Pontins. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Il recommandait à sa fille de prendre garde à la malaria car son oncle avait eu une vieillesse empoisonnée par cette maladie. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Nous nous reposions, moi, mes guides et leurs mules, sur la route de Sciacca à Girgenti, dans une auberge du pauvre village de Monte-Allegro, dont les habitants, consumés par la malaria, grelottent au soleil. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 47.)

Nom commun

malaria \mə.ˈlɛɹ.i.ə\ (États-Unis), \mə.ˈlɛə.ɹɪə\ (Royaume-Uni)

  1. (Nosologie) (Indénombrable) Malaria.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALARIA. n. f.
Nom italien de la fièvre paludéenne.

Littré (1872-1877)

MALARIA (ma-la-ri-a) s. f.
  • Nom que les Italiens donnent aux effluves paludéens producteurs des fièvres intermittentes et rémittentes. La malaria règne à Rome en automne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malaria »

Ital. mala, mauvais, aria, air.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1821) De l’italien malaria (« mauvais air, air vicié »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’italien malaria.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « malaria »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malaria malarja

Citations contenant le mot « malaria »

  • L'attaquant Kossi Koudagba (24 ans), qui évoluait à l'ASC Kara, où il a été sacré champion du Togo en 2019 et a terminé meilleur buteur de la D1 locale à deux reprises, est décédé de la malaria en fin de semaine dernière. En raison de la pandémie de coronavirus, Il avait quitté Kara, situé au nord du pays, pour rejoindre ses parents à Dévié dans la banlieue de la capitale (Lomé) et y avait ressenti des malaises dès son arrivée. L'Équipe, Kossi Koudagba, un attaquant togolais, est mort de la malaria - Foot - TOG - L'Équipe
  • Des chercheurs viennent de confirmer qu'en inhibant une certaine protéine (CLK3), il était possible de guérir et prévenir la transmission du paludisme. Une avancée majeure dans la lutte contre cette maladie, appelée aussi malaria, qui infecte 200 millions de personnes dans le monde chaque année. Désormais, c'est dans la recherche et le développement d'un nouveau médicament que doivent se concentrer tous les efforts. Futura, Malaria : bientôt un traitement efficace ?
  • (3) "Epidemiological studies indicate that hemoglobin E confers protection against severe malaria." Source ici. , ASIE - CORONAVIRUS: Les personnes non-infectées par la Covid-19 peuvent nous apprendre beaucoup sur ce virus
  • Jeremy Herren lui-même s’abstient d’user de superlatifs. «Ce que nous avons découvert est très prometteur», déclare le jeune chercheur de 35 ans, par visioconférence depuis son lieu de confinement à Nairobi. «Mais ce n’est qu’un début. Nous avons encore de nombreux défis à relever avant qu’une nouvelle stratégie contre la malaria puisse être mise en pratique». SWI swissinfo.ch, Un Suisse explore une nouvelle piste pour combattre la malaria - SWI swissinfo.ch
  • Plol Nai est un «volontaire malaria mobile». Pour une allocation de 35 euros par mois, il s’est engagé à visiter des communautés forestières, effectuer des tests et distribuer des médicaments. Quand il arrive à sa première destination, c’est la fin de la matinée : les hommes sont partis chasser, les femmes cherchent de l’or dans la rivière. Au bout d’une dizaine de tests, tous négatifs, un grand gaillard débarque. Il se plaint d’étourdissements, de fièvre. Il vient de passer de longues semaines dans la forêt profonde, à chasser les orchidées sauvages qu’il revend «aux Vietnamiens» environ 5 dollars (4,5 euros) pour les plus beaux spécimens. Le diagnostic tombe : une forme grave du paludisme (aussi appelée malaria), une maladie transmise par la piqûre de moustique, qui a fait plus de 400 000 morts en 2017 selon l'OMS.   Libération.fr, Course de vitesse au Cambodge face à la malaria - Libération

Traductions du mot « malaria »

Langue Traduction
Anglais malaria
Espagnol malaria
Italien malaria
Allemand malaria
Chinois 疟疾
Arabe ملاريا
Portugais malária
Russe малярия
Japonais マラリア
Basque malaria
Corse malaria
Source : Google Translate API
Partager