La langue française

Maelstrom

Sommaire

  • Définitions du mot maelstrom
  • Étymologie de « maelstrom »
  • Phonétique de « maelstrom »
  • Traductions du mot « maelstrom »

Définitions du mot maelstrom

Trésor de la Langue Française informatisé

MAELSTROM, subst. masc.

Tourbillon marin très rapide, formant un profond gouffre, que provoquent des courants de marée dans un chenal des îles norvégiennes de Lofoten. Une descente dans le Maëlstrom (titre d'une nouvelle d'Edgar Poe traduite par Baudelaire, 1885). La tempête d'hommes, de femmes parées et de voitures qui, pareille au Maëlstrom, s'émeut régulièrement sur ce point quand le soleil se couche (Arène, J. des Figues, 1870, p. 73).La face crispée, et de l'air d'un marin qui entendrait rugir le Maelstrom (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 200).Il n'est certes pas sans signification que, chaque fois que je suis désemparé, j'aboutisse dans ce quartier (...) comme le navire sans gouvernail qui glisse irrésistiblement vers le Maelstrom (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 233).V. béhémot(h) ex. de Rimbaud.
P. ext. Tourbillon marin ou fluvial:
1. Entre l'embouchure de la rivière et le pan de la muraille, de grands remous tourbillonnaient, et les couches d'air qui s'échappaient de ce maelstrom, ne trouvant d'autre issue que l'étroite vallée au fond de laquelle se soulevait le cours d'eau, s'y engouffraient avec une irrésistible violence. Verne, Île myst., 1874, p. 54.
Au fig., littér. Mouvement d'agitation intense qui entraîne irrésistiblement. Synon. cour. tourbillon.Paris est un maelstrom où tout se perd, et tout disparaît dans ce nombril du monde comme dans le nombril de la mer (...). Les fugitifs de toute espèce le savent. Ils vont à Paris comme à un engloutissement (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 563).Nous verrons plus loin (...) de quel maelström philosophico-mathématique la notion d'«existence» devait être le centre dans les premières années du XXesiècle (Bourbaki, Hist. math., 1960, p. 37):
2. ... tandis que Dante imaginait les cercles de son enfer descendant en rétrécissant sans cesse leurs spires, comme la cuvette du fourmilion, vers le puits final où «Satan pleure avec ses six yeux» − Hugo, par une singulière inversion de cette image, faisait cheminer vers le bas ses spirales en s'élargissant sans cesse dans la profondeur, jusqu'à lâcher l'imagination dans un maëlstrom, un vertige, une dissolution brumeuse et géante dans le noir. Gracq, Beau tén., 1945, p. 59.
Prononc. et Orth.: [malstʀ ɔm], [mεl-], [maεl-], et [-stʀø:m]. Hésitations nombreuses, liées aux hésitations de l'orth.: mael-, maël-, mal- (Rob., Lar. Lang. fr.), et -strom, -ström (Davau-Cohen, 1972), -stroem. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971 propose d'écrire malstrom. Étymol. et Hist. 1. 1840 maelstrom «courant tourbillonnaire marin» (Ac. Compl. 1842); 2. 1856 au fig. (Flaub., Corresp., p. 216: c'est un maelstrom de platitudes). Emploi comme nom commun de Maelstrom, nom d'un tourbillon situé près de la côte norvégienne (1765, Encyclop.), empr. au holl. Maelstrom «id.» (1595 ds NED), lui-même composé de mal- (var. du holl. wall «tourbillon» et de strøm «courant» (cf. Falk-Torp et Hellquist, Svensk etymologisk Ordbok, s.v. malströmmen). Fréq. abs. littér.: 15.

Wiktionnaire

Nom commun

maelstrom \mal.stʁøm\ ou \mal.stʁɔm\ masculin

  1. Variante de maëlstrom.
    • Ceci, dis-je enfin au vieillard, ne peut pas être autre chose que le grand tourbillon du Maelstrom. — (Edgar Allan Poe, Histoires extraordinaires, 1856, p. 312)
    • Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
      Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
      Fileur éternel des immobilités bleues,
      Je regrette l’Europe aux anciens parapets !
      — (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre, 1871)

Nom commun

maelstrom \ˈmeɪl.stɹəm\

  1. Tourbillon, maëlstrom.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAELSTROM, (Géogr.) espece de goufre de l’Océan septentrional sur la côte de Norwege ; quelques-uns le nomment en latin umbilicus maris. Il est entre la petite île de Wéro au midi, & la partie méridionale de l’île de Loffouren au nord, par les 68, 10 à 15 minutes de latitude, & le 28e degré de longitude. Ce goufre, que plusieurs voyageurs nous peignent de couleurs les plus effrayantes, n’est qu’un courant de mer, qui fait grand bruit en montant tous les jours durant six heures, après lesquelles il est plus calme pendant le même espace de tems ; tant que ce calme dure, les petites barques peuvent aller d’une île à l’autre sans danger. Le bruit que fait ce courant est vraissemblablement causé par de petites îles ou rochers, qui repoussent les vagues tantôt au septentrion, tantôt au midi ; de maniere que ces vagues paroissent tourner en rond. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maelstrom »

→ voir maëlstrom
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maelstrom »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maelstrom maɛlstrɔm

Traductions du mot « maelstrom »

Langue Traduction
Anglais maelstrom
Espagnol remolino
Italien vortice
Allemand sog
Chinois 大漩涡
Arabe عاصفة
Portugais redemoinho
Russe водоворот
Japonais 大渦
Basque zurrunbiloaren
Corse maelstrom
Source : Google Translate API
Partager