La langue française

Los

Sommaire

  • Définitions du mot los
  • Étymologie de « los »
  • Phonétique de « los »
  • Citations contenant le mot « los »
  • Images d'illustration du mot « los »
  • Traductions du mot « los »
  • Synonymes de « los »
  • Antonymes de « los »

Définitions du mot « los »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOS, subst. masc.

Vieux
A. − Louange. Et les los de triomphe à l'entour des pavois! (Moréas, Cantil.,1886, p. 111).Dante les définit bien : ceux qui ont vécu sans gloire et sans los, ceux de qui le monde ne s'occupe pas (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 312).
B. − Honneur, renom. Huon enfin, − c'est là son los! − Au siège de Dinan défendit une porte : Seul contre six et sans vouloir crier main-forte, Il les occit, n'ayant pour arme qu'un épieu, Puis rendit l'âme (Coppée, Guerre Cent ans,1878, p. 209):
Un ost de pygmées vient à bout d'un géant. La victoire même serait inglorieuse et de nul profit. Quand vous auriez éventré cinq ou six de ces bélîtres, votre los n'en augmenterait point et ces morts nous mettraient dans l'embarras. Gautier, Fracasse,1863, p. 154.
Prononc. et Orth. : [lo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1100 « louange (dont on est l'objet), renom, renommée » (Roland, éd. J. Bédier, 1054); ca 1150 « louange (que l'on prodigue) » (Wace, St Nicolas, éd. E. Ronsjö, 328), qualifié de ,,vieux mot`` dep. Rich. 1680. Du lat. laus, laudis « louange, éloge; estime, gloire », v. lods. Fréq. abs. littér. : 53. Bbg. Bourguignon (J.). Qq. arch. ds les Fables de La Fontaine. Mél. Gamillscheg (E.) 1968, pp. 94-95. - Sanfeld (Kr.). Vx fr. los « louange ». St. neophilol. 1938/39, t. 11, pp. 115-117.

Wiktionnaire

Nom commun

los \lo\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Désuet) Louange, employé parfois dans le style recherché ou plaisant.
    • Renée Hamon tenait un journal, qui n’est qu’un long los de Colette, un acte de ferveur quotidien. — (Maurice Goudeket, Près de Colette, chapitre XXIV, Éditions Flammarion, Paris, 1956, page 232)
    • Et le los de Maurice commença : une sorte de mélopée, entrecoupée de silences, de pressions de main. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 206.)
    • …« recevez-en mon serment, sir Thomas de Gilsland, …, sur la foi d’un chevalier venu pour acquérir ici los et renom pendant cette vie mortelle, et miséricorde pour mes péchés dans celle qui est à venir,… — (Wlater Scott, Le Talisman, traduction de Albert Montémont, Ménard, 1838, page 88).

Nom commun

los \Prononciation ?\ masculin

  1. Louange.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Honneur.
    • Extrait d'une plaque apposée rue Chaudrier, à La Rochelle 17000( France), relative à de vaillants ancêtres de Ronsard: "... où l'un fut si vaillant qu'encore aujourd'hui, une rue à son los porte le nom de luy." RONSARD ELEGIE XVIExemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Réputation.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. Approbation, agrément, consentement.
    • A los, de façon qui mérite assentiment, parfaitement.
  5. Enseignement, conseil.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. Mesure, taux.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  7. Taxe payée au suzerain, sur la succession ou la transmission d'un bien foncier → voir laud et lods en français moderne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOS. n. m.
Vieux mot qui signifie Louange.

Littré (1872-1877)

LOS (lô ; l's se lie : lô-z aux dames) s. m.
  • Vieux mot qui signifie louange. Qui leurs vers à ton los ne peuvent égaler, Régnier, Sat. I. La liberté, les bois, suivre leur appétit, C'était leurs délices suprêmes : Tous renonçaient au los des belles actions, La Fontaine, Fabl. XII, 1. Vendôme, consentez au los que j'en attends [de mes vers] ; Faites-moi triompher de l'envie et du temps, La Fontaine, Phil. et Baucis. Puisse le tout, ô charmante Philis [Champmeslé], Aller si loin que votre los franchisse La nuit des temps…, La Fontaine, Belph. La vérité est que j'en dis mon avis sur la visite qu'il m'avait forcé de faire et du los que j'en recevais, Saint-Simon, 226, 31. Ô Catinat, quelle voix enrhumée De te chanter ose usurper l'emploi ? Mieux te vaudrait perdre ta renommée, Que los cueillir de si chétif aloi, Rousseau J.-B. Épigr. I, 28. Los aux dames ! Au roi los ! Vois les flammes Du champ clos, Hugo, Ball. 12.

HISTORIQUE

XIe s. En douce France en perdreie mon los, Ch. de Rol. LXXXI.

XIIe s. Hui perdra Charles de son los grant person [portion], Ronc. 59. E sacrefierent sacrefiement de salu e de louz, Machab. I, 4. Mais se je ai le los [approbation] de mes con seilleors, Saxons, XXVII. Et quant m'aurez mortelment deguerpi [abandonné], Jà n'i croistra vos los ne vos honors, Couci, VII.

XIIIe s. Et là [en la terre sainte] doit on faire chevalerie, Où on conquiert paradis et honor Et prix et los et l'amour de s'amie, Quesnes, Romanc. p. 93. Hom puet or paradis avoir Ligierement [aisément] ; Diex en ait loux ! Asseiz plus, ce poeiz savoir, L'acheta sainz Pierre et sainz Poulz [Paul], Rutebeuf, 127. Si aurés mès partout le los, Que vous estes lasches et mos [mou], Et que vous creés jangleors, la Rose, 3719.

XVe s. Ne jamais ne luy semble que il ait assez faict, quelque bien que il face, pour avoir acquis los de vaillance et prouesse, Bouciq. I, 14.

XVIe s. Le plus grand los que l'on done aux Gracques, Amyot, les Gracques et Agis et Cléom. 1. Tel a bon los qui l'a à tort ; tel l'a mauvais qui n'en peut mais, Cotgrave Ou, si voulez, à payer ce sera Quand vostre los et renom cessera, Marot, Ép. au roy.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « los »

Du latin laus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. laus, lau ; anc. espagn. laude ; ital. laude, lode ; du lat. laus, laudis, louange. D'après Corssen, laudis offre le radical clut, qui est dans in-clut-us, et qui se rattache au sanscrit çru, entendre ; le c serait tombé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « los »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
los

Citations contenant le mot « los »

  • Dans un pays où on entretient le culte de la lose, il est difficile d'incarner le rock quand on est le gagnant. De Philippe Manoeuvre / Après avoir suivi Johnny Hallyday sur les routes américaines, Le Figaro 17 décembre 2015
  • En Californie, le port du masque est pourtant censé être obligatoire depuis un mois dans tous les lieux publics clos, et même à l’extérieur quand la distanciation physique n’est pas possible. « Il n’y a pas de panneau à l’entrée, et personne ne m’a rien dit », ironise le quinquagénaire. , Covid-19 : près de Los Angeles, le virus progresse, pas le port du masque | Actu
  • oui moi aussi je souhaitais me rendre à los angeles en novembre 2020 prochain et effectivement je constate totalement éberlué que le soi-disant reve américain n'existe plus sur place!ayant longuement réfléchi auparavant à mon projet de voyage,je me suis dis alors que finalement c'était bien mieux pour moi de ne plus voyager là-bas.par ailleurs,en tant que grand voyageur,les usa ne sont plus aujourd'hui dans mon top 20 de mes destinations de voyage préférées.en fait aussi dans le passé je m'étais carrément trompé quand je considérai les usa comme un reve.les usa n'ont plus réellement de gout aujourd'hui quoi. Le Telegramme, À Los Angeles, des frigos communautaires pour les plus démunis - Monde - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « los »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « los »

Langue Traduction
Anglais the
Espagnol los
Italien il
Allemand das
Chinois
Arabe ال
Portugais a
Japonais
La quod
He ה
Basque du
Corse u
El ο
Ko 그만큼
Sv de
No de
Sw the
Source : Google Translate API

Synonymes de « los »

Source : synonymes de los sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « los »

Partager