La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « logeur »

Logeur

Variantes Singulier Pluriel
Masculin logeur logeurs

Définitions de « logeur »

Trésor de la Langue Française informatisé

LOGEUR, -EUSE, subst.

A. − Personne qui offre un logement, à titre gracieux ou le plus souvent onéreux. C'est le portrait de cette charogne de Wagner que de Groux m'envoie de Bayreuth, où il est captif de son logeur qu'il ne peut payer (Bloy, Journal,1896, p. 231).Le soir je m'attarderais sur le pas de ma porte pour bavarder avec ma logeuse qui raffolerait de moi (Sartre, Mots,1964, p. 153):
... la maison Bruant, comme on l'appelait du nom de son propriétaire, un ouvrier maçon que j'admirais sincèrement sur ce qu'on disait qu'il avait lui-même, tout seul, les dimanches, monté sa bâtisse en trois ou quatre années et était ainsi devenu le logeur du pauvre monde. Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 58.
B. − Synon. rare de locataire.Maheu communiqua tout bas à sa femme une idée. Pourquoi ne prenaient-ils pas un logeur, Étienne, par exemple, qui cherchait une pension? (Zola, Germinal,1885, p. 1270).
Rem. Il semble qu'il faille rattacher à ce dernier sens l'expr. logeurs du bon Dieu qui apparaît dans l'œuvre de Huysmans, avec le sens probable de « ouvriers au service de moines et hébergés par eux ». Je ne la fréquenterais donc pas comme Saint-Séverin et Saint-Sulpice, pour y admirer l'art des anciens « logeurs du Bon Dieu » (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 116).
Prononc. et Orth. : [lɔ ʒ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. A. 1. 1461-66 « celui qui doit trouver où loger les troupes » (Jean de Bueil, Le Jouvencel, éd. L. Lecestre, t. 1, p. 179); 2. 1495 « personne qui offre un logement » (Jean de Vignay, Miroir historial, XVIII, 24, éd. 1531 ds Delb. Notes mss : hosteliers ou logeurs de pelerins); 3. 1798 « personne qui loue des garnis » (Ac.). B. 1636 (Monet d'apr. FEW t. 16, p. 449b); 1885 « personne qui loge chez une autre » (Zola, loc. cit.). Dér. de loger*; suff. -eur2*; cf., pour le sens B, le terme région. de Wallonie et du Nord de la France logeux « ouvrier en pension dans une famille », v. FEW loc. cit. et Haust, p. 372b : lodjeû. Fréq. abs. littér. : 63.

Wiktionnaire

Nom commun - français

logeur \lɔ.ʒœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : logeuse)

  1. Personne qui loge moyennant finance.
    • Logeur à la nuit.
    • […] on disait qu’il avait lui-même, tout seul, les dimanches, monté sa bâtisse en trois ou quatre années et était ainsi devenu le logeur du pauvre monde. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 54)
  2. Celui, celle qui tient des chambres en hôtel garni.
    • Je remerciai et j’allai un peu plus loin chez Barrabaud ; celui-là, à la profession de logeur en garni joignait celle de fruitier. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Vous habitiez une chambre d'hôtel assez misérable, […]. Vous ne parveniez pas toujours à régler votre logeur. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 239)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOGEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui tient des chambres en hôtel garni.

Littré (1872-1877)

LOGEUR (lo-jeur, jeû-z') s. m.
  • Celui, celle qui donne à loger à des ouvriers, à de pauvres gens. Logeur en garni. Logeur à la nuit.

HISTORIQUE

XVe s. Ceste façon [d'un chef de guerre] touchant le logis estoit que toutes ses compaignies chacune avoit un mestre logeur ; et ce mestre portoit une petite bannerolle en quoy estoit la livrée de son capitaine ; et, incontinent qu'ilz partoient des batailles pour prendre le logis, il ne fust ozé partir un chevaulcheur pour aler au logis sur peine de la mort, sinon ceux qui avoient bannerolle au poing, le Jouvencel, f° 53, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « logeur »

 Dérivé de loger, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « logeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
logeur lɔʒœr

Fréquence d'apparition du mot « logeur » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « logeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « logeur »

  • Cette fois, c’est aux Etats-Unis que le logeur des terroristes réapparaît dans un « meme » réalisé pour annoncer un match du championnat NBA professionnel de Basket opposant les New-York Knicks aux Dallas Mavericks. Un duel au sommet entre deux clubs qui ne s’apprécient guère, surtout depuis que Kristaps Porzingis (2m20 sous la toise), l’ancienne star des Knicks a quitté New-York en mauvais terme pour rejoindre les Mavericks !
    VIDEO. Le "logeur" des terroristes de Paris et Saint-Denis sur une vidéo aux Etats-Unis | Actu Seine-Saint-Denis
  • Repasser le linge. On disait aussi "lisseuse" au lieu de "repasseuse". Cette particularité a été relevée par Paul Guth dans son roman "Le Naïf aux quarante enfants". Nommé dans un lycée de la moitié Nord de la France, le jeune professeur frais émoulu de l’agrégation de grammaire, mais originaire de Villeneuve-sur-Lot, se trouva fort dépourvu devant l’embarras de sa logeuse à qui il demandait de bien vouloir lui "lisser" ses chemises !
    petitbleu.fr — Parler gascon 65 - petitbleu.fr
  • Cinq personnes âgées ont été mises en sécurité après le dépôt d’une plainte contre leur logeuse à Esternay.
    Journal L'Union abonné — Soupçons de mauvais traitement sur des personnes âgées à Esternay
  • T-shirt blanc aux imprimés dorés, cheveux mi-longs plaqués vers l'arrière, celui qui fut surnommé « le logeur de Daech » assure sa défense sans avocat. Il dégage un air serein, loin des scènes qui lui ont valu de devenir « une célébrité », malgré lui, depuis son passage télévisé après les attentats du 13-novembre. Reconnu coupable d'outrage et menace de crime sur un surveillant pénitentiaire, Jawad Bendaoud est condamné à 6 mois de prison ferme.
    leparisien.fr — Jawad, «le logeur de Daech», condamné pour une agression sur un surveillant - Le Parisien
  • Le chauffeur a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, et le logeur à six mois avec sursis. Les deux hommes, détaille le parquet, ne présentaient aucun antécédent judiciaire, à l’exception d’une condamnation pour défaut d’assurance pour le plus jeune.
    Béziers : Le logeur et le chauffeur de quatre prostituées roumaines condamnés
  • "Le logeur" de deux des auteurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris avait intenté un procès au journal après la parution d'un article où il était décrit comme quelqu'un de "bête, violent et dangereux" par le maire de Saint-Denis.
    Franceinfo — Jawad Bendaoud, le "logeur" de deux jihadistes du 13-Novembre, perd son procès pour injure contre "Le Figaro"
  • Jugé en même temps, son logeur Malik part lui dans des explications fiévreuses et pas toujours limpides. « J’arrive pas à gérer mes émotions », confesse-t-il. Un euphémisme. L’homme souffre de sérieux troubles psychiatriques. « Ce qui le rend impressionnable et manipulable », précise son avocate, Me Chloé Blandin.
    Edition Nancy et agglomération | Prison pour le dealer et sursis pour son logeur
  • Pour le détruire de l’intérieur, le jeune Pierre Ruibet s’y était fait embaucher pour en connaître tous les recoins. En relation avec le réseau de Résistance Alerte de Bordeaux, il récupéra des explosifs qu’il cacha sous les marches de l’estrade du tribunal dont la concierge, Marthe Robert, était sa logeuse. Après plusieurs tentatives, il parvint à ses fins, le 30 juin 1944 avec l’aide de son ami, Claude Gatineau. Pierre laissa sa vie dans l’explosion, avec 17 soldats allemands. Claude fut fusillé le lendemain. 
    SudOuest.fr — Le 30 juin 1944, Jonzac entrait dans l’Histoire

Traductions du mot « logeur »

Langue Traduction
Anglais landlord
Espagnol dueño
Italien proprietario
Allemand vermieter
Chinois 房东
Arabe المالك
Portugais senhorio
Russe арендодатель
Japonais 家主
Basque lurjabe
Corse pruprietariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « logeur »

Source : synonymes de logeur sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot logeur au Scrabble ?

Nombre de points du mot logeur au scrabble : 7 points

Logeur

Retour au sommaire ➦