La langue française

Loch

Sommaire

  • Définitions du mot loch
  • Étymologie de « loch »
  • Phonétique de « loch »
  • Citations contenant le mot « loch »
  • Images d'illustration du mot « loch »
  • Traductions du mot « loch »
  • Synonymes de « loch »

Définitions du mot loch

Trésor de la Langue Française informatisé

LOCH1, subst. masc.

MARINE
A. − HIST. DES TECHN. ,,Appareil simple servant à mesurer la vitesse du navire en considération du temps que met à se dévider une ligne comportant un poids qui fait résistance dans l'eau et un certain nombre de nœuds qui sont espacés d'un cent-vingtième de mille`` (Le Clère 1960). Filer le loch; houache, ligne, tour de loch. Les nouvelles du bord sont des plus intéressantes : on vient de jeter le loch; le navire file dix nœuds (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 256).La goëlette avait fait plus de cent milles. Le loch, souvent jeté, indiquait que la moyenne de sa vitesse était entre huit et neuf milles (Verne, Tour monde,1873, p. 116):
Pour mesurer la vitesse de marche des navires en pleine mer, on emploie le loch [it. ds le texte]. Le loch se compose de : 1 Le bateau : planchette taillée en secteur circulaire et lestée sur l'arc pour flotter verticalement; 2 La ligne, petite corde qui réunit à 0 m. 50 ou 0,60 du bateau les 3 attaches partant des angles de ce bateau; 3 La manivelle dite encore tour de loch, bobine très mobile sur laquelle la ligne est enroulée. Un sablier de 30 secondes fixe la durée des observations. Bourde, Trav. publ.,1929, p. 193.
Livre*, table* de loch.
B. − Loch à hélice ou loch enregistreur. Loch pourvu d'une hélice, tournant sous l'effet de la vitesse, qui transmet sa rotation, par l'intermédiaire d'une ligne tressée, à un compteur totalisateur fixé à bord (d'apr. Barber. 1969). Loch électronique. Capteur fixé sous la carène et transmettant électroniquement ses impulsions à un appareil qui indique la vitesse, la distance parcourue et les accélérations (d'apr. Barber. 1969).
Prononc. et Orth. : [lɔk]. Att. ds Ac. dep. 1762. Au plur. des lochs. Étymol. et Hist. 1683 lok (Le Cordier, Instr. des pilotes, 144, éd. 1761 ds Delb. Notes mss). Empr. au néerl.log « bûche, poutre ». Bbg. Boulan 1934, p. 146. - La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 162.

LOCH2, subst. masc.

GÉOGR. [En Écosse]
A. − Lac de montagne, de forme très allongée. Le monstre du loch Ness. Il hantait le sommet du Ben Nevis, « le roc qui touche le ciel »; pour les lochs, les lacs, il s'efforçait de prononcer les « lorrh's » (La Varende, Roi d'Écosse,1941, p. 20).
B. − Golfe profond et étroit, résultant de l'invasion d'une auge glaciaire par la mer. (Dict. xxe, sauf Ac.).
C. − Lagune littorale. Des aires maritimes assez bien circonscrites, telles que certaines lagunes de la côte dalmate, ou certains lochs écossais (J.-M. Pérès, Vie océan,1966, p. 183).
Prononc. et Orth. : [lɔk]. Homon. looch, loque. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 274 : lok. Au plur. des lochs. Étymol. et Hist. 1708 (Miege, Etat Nouv. de Gr.-Bretagne, p. 689 ds Bonn., p. 181 : Il y a [en Écosse] plusieurs bayes que les gens du païs appellent Lochs); 1790 nom commun [en it. ds le texte et traduit : étang] (J. Knox, Voyages dans les montagnes de l'Écosse... fait en 1786, I, 1790, 160 ds Höfler Anglic.). Empr. à l'angl.loch, terme de gaélique d'Écosse désignant un lac ou un bras de mer particulièrement resserré ou enclavé dans les terres. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun 1

loch \lɔk\ masculin

  1. (Géographie) Plan d’eau, lac, fjord, estuaire, baie ou crique en Écosse ou en Irlande.
    • Nous passâmes le loch Errocht sous le couvert de la nuit, et gagnâmes, le long de sa rive orientale, non loin de l’embouchure du loch Rannech, une autre cachette, où nous conduisit un des clients de la Cage. — (Robert Louis Stevenson, Enlevé !, 1886, traduction par Théo Varlet, chapitre XXIV.)
    • Le Loch Ness, le Loch Lomond .

Nom commun 2

loch \lɔk\ masculin

  1. (Marine) Appareil qu’on immerge dans la mer pour mesurer la vitesse d’un navire.
    • L'homme qui est chargé de jeter le loch pendant le quart, a soin de porter sur un petit cahier ou sur un instrument en cuivre nommé Renard le nombre de nœuds trouvés à chaque fois qu'il a jeté le loch, la direction du vent, le cap du bâtiment et la dérive, avec les heures correspondantes; […]. — (Edmond Dubois, Cours de navigation et d'hydrographie, 2e éditions, Paris : chez Arthus Bertrand, 1869, p. 19)
    • Tu mériterais bien, vieille carcasse démâtée, que je te fisse amarrer à une ligne de loch, et que je te f… à la mer. — (Eugène Sue, Atar-Gull, 1831)
    • Le reste, sauf, si l'on veut, le compas de relèvement, est à l'avenant, ou parfaitement dérisoire, comme le spidomètre (pour mesurer la vitesse), sans aucune précision, donc sans usage de loch, sans raison d'être hors de régate, et l'anémomètre, dont l'indication... dépend de l'endroit où on le place. — (Jean Merrien, La mer aux dames, Paris : Robert Laffont, 1961)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOCH. (CH se prononce K.) n. m.
T. de Marine. Appareil qu'on immerge dans la mer pour mesurer la vitesse d'un bâtiment. Jeter le loch. Livre de loch. Voyez LIVRE.

Littré (1872-1877)

LOCH (lok) s. m.
  • Terme de marine. Instrument employé en mer pour mesurer la vitesse progressive du bâtiment ; c'est une petite planche qui a la forme d'un secteur de cercle de 7 à 8 pouces de rayon ; la base circulaire en est chargée de plomb, parce que, jeté à la mer, il doit flotter dans une situation verticale et s'enfoncer dans l'eau assez pour qu'il ne puisse prendre que très difficilement un mouvement progressif ; ainsi rendu immobile autant que possible, on voit en combien de temps le bâtiment parcourt l'espace mesuré par une corde ou ligne auquel le loch est attaché. Jeter le loch.

    Bateau de loch, petite planche qui fait partie du loch.

    Ligne du loch, ficelle qui est attachée au loch et qui s'étend sur la surface de la mer à mesure que le vaisseau s'éloigne du loch ; c'est ordinairement au bout de 30 secondes qu'on prend sur la ligne la mesure de l'espace parcouru.

    Table de loch, ardoise ou tableau de bois noir pour marquer les heures où le loch a été jeté, les nœuds ou divisions correspondantes, l'aire de vent, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « loch »

Angl. log, suéd. logg. Origine incertaine. On a dit que le loch fut inventé par un Anglais nommé Loch ; mais cela n'est appuyé sur rien ; il est possible que loch tienne à l'anglais log, morceau de bois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) (Date à préciser) Terme d’origine gaélique Référence nécessaire, de l’indo-européen commun. Référence nécessaire Apparenté au grec ancien λάκκος, lakkos (« trou, fosse ; étang, lac »), et au latin lacus. Référence nécessaire
(Nom 2) (Date à préciser) De l’anglais log (« bûche »). À l’origine, la vitesse du navire aurait été estimée en jetant à la mer une bûche à laquelle était attaché un filin muni de nœuds régulièrement espacés. En comptant le nombre de ces nœuds passés pendant une unité de temps, on aurait ainsi déterminé la vitesse. Ce serait également la raison pour laquelle la vitesse d’un navire se mesure en nœuds. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « loch »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
loch lɔk

Citations contenant le mot « loch »

  • Direction la majestueuse île de Skye, accessible par la route via le Skye Bridge. Au sud de l'île, le Loch Coruisk («chaudron d'eau» en gaélique) offre des paysages qui ont inspiré les plus grands artistes, comme le peintre anglais William Turner. La quiétude des eaux douces contraste avec le relief accidenté des Black Cuillin, la chaîne de montagnes rocheuses qui entoure le loch. Le Figaro.fr, L'Écosse de loch en loch, découverte en sept coups de cœur

Images d'illustration du mot « loch »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « loch »

Langue Traduction
Anglais loch
Espagnol lago
Italien lago
Allemand see
Chinois
Arabe بحيرة
Portugais lago
Russe озеро
Japonais
Basque loch
Corse loch
Source : Google Translate API

Synonymes de « loch »

Source : synonymes de loch sur lebonsynonyme.fr
Partager