La langue française

Liseur

Sommaire

  • Définitions du mot liseur
  • Étymologie de « liseur »
  • Phonétique de « liseur »
  • Citations contenant le mot « liseur »
  • Images d'illustration du mot « liseur »
  • Traductions du mot « liseur »
  • Synonymes de « liseur »

Définitions du mot liseur

Trésor de la Langue Française informatisé

LISEUR, -EUSE, subst.

A. −
1. Personne qui lit beaucoup, qui aime lire. Florine est la plus grande liseuse de romans qu'il y ait au monde (Balzac, Illus. perdues,1839, p. 287).Le public en Russie, grand liseur de revues (Goncourt, Journal,1863, p. 1241).Excusez-la, c'est une liseuse et notre bibliothèque n'est pas très bien garnie (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p. 86).
Rem. 1. Littré notait que Mmede Sévigné employait encore liseur au sens de « lecteur à haute voix ». Ce sens se trouve encore au xixes. : Toutefois, à la vue de sa liseuse demeurée immobile et comme endormie, (...) la reine, surprise encore, murmura doucement : − On me suit, Héléna? (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 104). 2. Noter ces ex. où l'on attendrait plutôt, aujourd'hui, lecteur : Voici une étude sur l'art du Japon qui va sortir du public restreint d'une revue spéciale et avoir les nombreux liseurs d'un grand journal (Goncourt, Journal, 1890, p. 1244). Donné à l'éditeur mes Pages choisies. (...) les liseurs modernes pourront entrevoir mon œuvre, accomplir le tour de ma sphère en quelques heures d'automobile (Bloy, Journal, 1905, p. 277).
2. TISS. Ouvrier, ouvrière qui pratique le lisage. Les manipulations dont le dessin initial est l'objet avant d'arriver à sa réalisation définitive, passant des mains du dessinateur à celles du metteur en carte, puis du liseur, et enfin du monteur (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 70).
B. − Instrument qui aide à la lecture.
1. Liseur à miroir. ,,Instrument qui permet, au moyen d'une glace concave et grossissante, renvoyant l'image sur un miroir plan, de lire plus facilement les caractères d'imprimerie de faible dimension`` (Nouv. Lar. ill.).
2. Porte-carte. Liseur pour cartes Michelin, sous forme de portefeuille à rabat, couverture plastique à deux faces intérieures transparentes permettant la lecture de deux plis (Catal. Manufrance,1962, p. 321).
REM.
Lisard, subst. masc.Var. pop. ou péj. de liseur. Réponds-moi sans mentir, si tu le peux, chien de lisard; d'où connais-tu Mmede Rênal, quand lui as-tu parlé? (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 19).L'ami de Saint-Cloud avait la lettre depuis dix jours, mais ne l'avait pas lue; il n'est pas fort lisard (Mérimée, Lettres Panizzi, t. 1, 1860, p. 123).Dans ma jeunesse, j'ai eu des camarades, élèves architectes, qui se piquaient de ne point être lisards, c'était le terme dont ils se servaient. Et en effet ils ne savaient autre chose que tracer un plan, laver une façade et ce qu'on enseignait alors à l'école (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 214).
Prononc. et Orth. : [lizœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. a) Fin xiies. leisor « lecteur » (Sermons de Saint Grégoire sur Ezéchiel, 91, 18 ds T.-L.); 1erquart du xiiies. liseour (Reclus de Molliens, Carité, 236, 3 ds T.-L.); b) 1680 « personne qui a l'habitude de lire beaucoup » (Rich.); 2. 1723 text. (Savary); 3. 1902 liseur à miroir (Nouv. Lar. ill.). Dér. du rad. lis-, des formes conjuguées de lire*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 84.

Wiktionnaire

Nom commun

liseur \li.zœʁ\ masculin (pour une femme ou une fille on dit : liseuse)

  1. Personne qui se livre passionnément à la lecture.
    • Connaissez-vous, monsieur le liseur, me demanda-t-il, ce vers de Paul Desjardins : Les bois sont déjà noirs, le ciel est encore bleu. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 118)
    • Toute l'action, dans la lecture, est le fait de celui qui lit. Voilà pourquoi les liseurs les plus attentifs, les moins lassables, se recrutent parmi les gens habituellement environnés de repos, les gens qui ne voient pas beaucoup remuer le monde autour d'eux. — (La Revue de France, sous la direction éditoriale de Marcel Prévost & ‎Raymond Recouly, La Renaissance du livre, 1922, vol. 2, norvégien5, page 686)
    • Je trouve cet endroit plaisant, silencieux, presque secret tant il est peu visible, tout au fond du magasin, près d’un maigre rayon jardinage. Rassemblant une communauté de liseurs. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, p. 45-46.)

Nom commun

liseur \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de liseor.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LISEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui se livre passionnément à la lecture. C'est un grand liseur, une grande liseuse de romans.

Littré (1872-1877)

LISEUR (li-zeur, zeû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui a l'habitude de lire beaucoup. C'est une liseuse ; elle sait un peu de tout, Sévigné, 30 avr. 1689.
  • 2Il se dit quelquefois pour celui qui fait une lecture à haute voix. Nous avons ordres pour aller en basse Bretagne faire uniquement de la dépense, sans autre profit, et nous ôter notre compagnie [celle de son fils], notre liseur infatigable ; cela nous met en colère, Sévigné, 8 juin 1689.
  • 3Ouvrier qui, dans une fabrique de tissus ouvrés, lit les dessins qu'on doit imiter.
  • 4 S. f. Liseuse, ouvrière en soie qui fait le lisage.
  • 5Liseuse, espèce de petit couteau à papier, garni d'un petit crochet, et qui sert à marquer la page à laquelle on est resté dans la lecture d'un livre.

SYNONYME

LECTEUR, LISEUR. On appelle lecteurs, lectrices, ceux ou celles dont l'emploi est de lire à des personnes qui les écoutent ou qui devraient les écouter ; et liseurs ou liseuses ceux ou celles qui ont l'habitude de lire beaucoup. Pourtant Mme de Sévigné a employé liseur au sens de lecteur à haute voix. Quand on parle de celui qui lit pour son instruction ou son amusement, on dit aujourd'hui lecteur ; l'historique montre qu'on disait autrefois liseur.

HISTORIQUE

XIIe s. Mais par tant que nos avons de Davit parleit et rameneit à memore son grand pechiet, si muet [est mu, ému] par aventure lo corage del leisor, Job, p. 507.

XIVe s. Le liseur de cest livre, Lanfranc, f° 15.

XVe s. Si je faulx aux termes comme ung mois plus ou moins, les liseurs me excusent s'il leur plaist, Commines, VI, 3.

XVIe s. Pour contenter l'esprit du liseur, Paré, XIX, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « liseur »

(Date à préciser) Du moyen français liseur, de l’ancien français liseur, liseor.
Synchroniquement, dérivé du radical lis- du verbe lire avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « liseur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
liseur lizœr

Citations contenant le mot « liseur »

  • Cet état de choses est presque mondial. Il est temps de nous attaquer à la source de ce triste bilan : il nous faut former des lecteurs et refuser de nous accommoder de simples liseurs. Pas d’attentes minimes. Juste du grand, du magistral. Et pour avoir des lecteurs, ben, ça prend des livres.  La Presse, Formons des lecteurs, pas de simples liseurs
  • Le projet est soutenu par le Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve. La Brigade des liseurs publics a connu un printemps très occupé avec plus de 40 interventions et quelque 209 livres donnés. (Le liseur public) RCI | Français, Retour de la brigade des liseurs publics d’Hochelaga-Maisonneuve – RCI | Français
  • Seules trois conditions sont à remplir : être âgé de plus de 15 ans, habiter à Paris ou en région parisienne et attendre quelques heures (jours) le temps que votre inscription soit validée par les services compétents (logiquement débordés). Vos codes d'accès reçus, vous pourrez ensuite profiter des milliers de bouquins au format epub à lire sur ordi, liseur, smartphone et tablette, à raison de six livres par mois. Egalement accessibles : des concerts de la Philharmonie, des documentaires, des cours et des méthodes d'apprentissage de langues. Time Out Paris, Accédez à 20 000 livres de la bibliothèque numérique de Paris gratuitement
  • Le premier roman de Jean-Paul Didierlaurent "Le liseur du 6h27" (Au diable Vauvert) démarre très fort : à peine sortis, les premiers 8000 exemplaires sont déjà épuisés et les 5000 réimprimés n'y suffiront pas). Ce conte de fées réjouissant met en scène un ouvrier du pilon qui lit dans le RER les pages de livres condamnés à la broyeuse. Rencontre avec l'auteur, heureux, un vosgien de 52 ans. Franceinfo, "Le liseur du 6h27" : le bonheur est dans le RER avec Jean-Paul Didierlaurent
  • pas faux liseur,pas faux.je pense que c’est pour ceux qui n’avaient pas compris Rallye-Sport.fr, Classement ES15 Rallye du Mexique 2020

Images d'illustration du mot « liseur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « liseur »

Langue Traduction
Anglais reader
Espagnol lector
Italien lettore
Allemand leser
Chinois 读者
Arabe قارئ
Portugais leitor
Russe читатель
Japonais 読者
Basque irakurlea
Corse lettore
Source : Google Translate API

Synonymes de « liseur »

Source : synonymes de liseur sur lebonsynonyme.fr
Partager