La langue française

Jeton

Sommaire

  • Définitions du mot jeton
  • Étymologie de « jeton »
  • Phonétique de « jeton »
  • Citations contenant le mot « jeton »
  • Images d'illustration du mot « jeton »
  • Traductions du mot « jeton »

Définitions du mot « jeton »

Trésor de la Langue Française informatisé

JETON, subst. masc.

A. −
1. Pièce plate (de métal ou d'une autre matière), le plus souvent ronde, utilisée autrefois pour compter. Le mineur (...) peut à chaque instant se rendre compte, à l'aide du jeton (...) du gain qu'il a réalisé, sans attendre le jour de paye où il rend ses jetons en échange du numéraire (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 379).
a) En partic. Jeton (de présence)
Pièce de métal que l'on remettait lors d'une séance, d'une assemblée, aux personnes présentes, et qui leur permettait de toucher une indemnité. Je suis de deux commissions de l'Académie, je ne manque pas une séance, je figure à tous les enterrements, et même, l'été, je n'accepte aucune invitation de campagne pour ne pas perdre un seul jeton (A. Daudet, Immortel,1888, p. 41).
P. méton. ,,Somme fixe allouée annuellement aux administrateurs de sociétés anonymes et de certaines compagnies, en rémunération de leurs fonctions`` (Jur. 1971). Les jetons de présence (...) lui permettaient [au baron] de vivre à l'aise (Carco, Montmartre,1938, p. 234):
1. Pourquoi ne poursuivait-on pas aussi les administrateurs (...) qui, outre leurs cinquante mille francs de jetons de présence, touchaient le dix pour cent sur les bénéfices, et qui avaient trempé dans tous les tripotages? Zola, Argent,1891, p. 411.
b) Expressions
Faux comme un jeton. [P. all. à certains jetons ayant l'apparence des pièces de monnaie] Sans valeur, fallacieux, hypocrite. Peu après notre bon jeune homme plante là sa muse, et je n'ai pas le courage de l'en blâmer. Il écrit alors, lui qui n'a rien vu, quelque roman brutal et répugnant, d'ailleurs faux comme un jeton, qui a parfois deux éditions (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 115).
Fam. Faux jeton. Personne hypocrite et fourbe. Hilaire pardi! Un faux jeton! Un traître! Il ne songe qu'à me détruire! (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 170).
Emploi adj. Il était un peu faux jeton sur les bords, votre jules (Queneau, Zazie,1959, p. 233).
Pop. et péj. Vieux jeton. Vieillard méchant et rétrograde. Je lui aurais dit que les chemises et les chaussettes de mes types n'arrivaient pas à ce total-là, et que je ne voulais pas leur faire grâce d'une demi-livre... (...) y a que comme ça que tu le possèdes, le vieux jeton! (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 93).Le général de Montanterre a bu « à la gloire et à la femme... » vieux jeton! Sa voix criarde sonnait de plus en plus faux dans le silence (Bernanos, Mauv. rêve,1948, p. 959).
2. Pièce analogue utilisée pour faire fonctionner certains appareils publics, ou pour indiquer un ordre dans une file d'attente ou encore pour marquer et payer au jeu. Jeton de téléphone, de distributeur automatique. Des voyous, debout près du mur, s'essayaient à lancer les billes des appareils à jetons (Carco, Jésus-la-Caille,1914, p. 12):
2. Allons, capitaine, nous vous attendons! Escartefigue se décide soudain. Il prend une carte, lève le bras pour la jeter sur le tapis, (...) (à César). Ils ont trente-deux et nous, combien nous avons? César jette un coup d'œil sur les jetons [it. ds le texte] en os qui sont près de lui, sur le tapis. césar : Trente. Pagnol, Marius,1931, III, 1ertabl., 1, p. 154.
3. Vieilli et fam. Pièce de monnaie. Là, ils jouèrent à l'appareil à sous, et gagnèrent. Pour six sous, ils eurent leurs deux cafés, leurs croissants, et même Edmond remit un jeton de deux sous dans sa poche (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 363):
3. J'achète un mark (qui vaut trois jetons de cinquante centimes); il en circule encore quelques-uns dans le pays − mais les indigènes ne les apprécient guère, car ils ne peuvent servir pour le paiement de l'impôt. Gide, Retour, Tchad,1928, p. 873.
B. − Populaire
1. Coup (de poing), gifle. Loulou le boxeur avait tellement morflé de jetons sur le ring que sa vieille avait le trac qu'il devienne aveugle (Le BretonArgot1975).
2. Loc. verb.
Avoir les jetons. Avoir peur :
4. Il regarda ses ongles et ajouta d'un air détaché − Ce qu'il y a de marrant c'est que j'ai eu les jetons tout de même. Ivich eut un haut-le-corps : − Mais à cause de quoi? − Je ne sais pas. Du bruit peut-être. Sartre, Mort ds âme,1949, p. 62.
Coller, flanquer, foutre les jetons à qqn. Faire peur à. − Mais tu ne t'es pas aperçu qu'on te suivait pour découvrir mon adresse... − Merde, tu me fous les jetons... (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 218).
C. − Argot
1. ,,Type, typesse`` (Esn. 1966).
2. Loc. verb. Prendre, se payer, se taper un jeton (de mate). ,,Être le spectateur, fortuit ou non, d'une scène érotique`` (Esn. 1966). Remarquant notre attention [aux gémissements de la chambre voisine], le gros [le patron de la maison] a proposé : − Vous voulez prendre le jeton, peut-être? Celui-là, c'est un beau! (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 167).
Prononc. et Orth. : [ʒ(ə)tɔ ̃]. Ac. 1694 et 1718 : jetton; dep. 1740 : jeton. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1221-50 « branche, lignée » (De Renart et de Piaudaue, 49, éd. P. Chabaille, Suppl. Renart, éd. Méon, p. 41); b) fin xiiies. gaiton « pousse d'un arbre » (Renart, var. ms. Cangé, éd. M. Roques, X, 10182); 2. xiiies. « nouvel essaim » (cf. R. Lang. rom. t. 37, p. 434) cf. aussi en 1328 (Compte de Odart de Laigny, Arch. KK 3a fo56 vods Gdf.); 3. 1905 « type, individu » (Arg. des souteneurs d'apr. Esn.). B. 1. 1394 « pièce de métal ou d'ivoire dont on se servait pour calculer » (A.N. JJ 146 pièce 185 ds Gdf. Compl.); 2. a) 1685 « pièce qu'on donne à un membre d'une société (l'Académie Française) pour attester sa présence à une séance » (Furetière, Factum contre quelques uns de l'Académie, II, 248 ds Littré); b) 1846 « gratification accordée au membre d'une société (l'Académie) pour rétribuer sa participation à une séance ou assemblée » (Besch.); 3. 1690 « pièce de métal ou d'ivoire servant à marquer au jeu » (Fur.); 4. 1808 par allusion à la valeur fictive des jetons et à leur utilisation comme fausses pièces de monnaie (Hautel t. 2 : Faux comme un jeton. Se dit d'un fourbe, d'un hypocrite, d'un imposteur). C. 1884 « coup » (d'apr. Chautard, p. 186). D. 1916 avoir les jetons (2eInf., Col. ds Esn.) peut-être d'apr. jeter « faire, jaillir, sortir de soi » cf. faire dans ses frocs « avoir peur » (froc* B) ou par association d'idée avec le précédent. E. [1880 d'apr. Cellard-Rey 1980] début xxes. (Carabelli : avoir un jeton − de voyeur −); 1928 (Lacassagne, Devaux, Arg. « milieu », p. 116 : Donner un coup de jeton, donner un coup d'œil − Avoir du jeton faire « le voyeur »), peut-être d'apr. le sens de « représentation, valeur fictive de quelque chose » de jeton ou d'apr. jeter un coup d'œil avec allusion à un jeton donnant accès à un spectacle payant. Dér. de jeter*; suff. -on1*. Fréq. abs. littér. : 113. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 186, 652. - Dauzat Ling. fr. 1946, p. 13. - Quem. DDL t. 11.

Wiktionnaire

Nom commun

jeton \ʒə.tɔ̃\ masculin

  1. (Jeux) Pièce de métal, d’ivoire, etc., plate et ordinairement ronde, dont on se servait autrefois pour calculer des sommes, et dont on se sert encore pour marquer et payer au jeu.
    • — Je jouais très souvent avec maman. Mais elle était distraite. Il lui arrivait de confondre ses jetons avec les miens. Elle commençait avec les blancs et finissait avec les noirs. Je ne disais rien pour ne pas la vexer... Mais les parties y perdaient beaucoup d’intérêt... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 285.)
    • Jetons de cuivre.
    • Jetons d’argent.
    • Jetons d’or.
    • Jetons d’ivoire.
    • Compter avec des jetons.
    • Marquer avec des jetons.
    • La mère Paul était rouée et profitait des pièces qu'on lui remettait de temps en temps pour jurer qu'on avait dû se tromper en la gratifiant d'un jeton de bar. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • La Première Guerre mondiale est l'événement catalyseur pour la création de monnaie de nécessité : d'août 1914, première émission de coupures, à novembre 1922, dernière émission de jetons. Les institutions consulaires sont, durant cette périodes les principales émettrices. — (Catherine Vuillermot, La Monnaie, personnage historique, Librairie Droz, 2007, page 177)
  2. Pièce de métal que l'on remettait lors d'une séance, d'une assemblée, aux personnes présentes, et qui leur permettait de toucher une indemnité.
    • Je suis de deux commissions de l'Académie, je ne manque pas une séance, je figure à tous les enterrements, et même, l'été, je n'accepte aucune invitation de campagne pour ne pas perdre un seul jeton. — (A. Daudet, L’Immortel, 1888, Chapitre 1)
    1. Somme fixe allouée annuellement aux administrateurs de sociétés anonymes et de certaines compagnies, en rémunération de leurs fonctions.
      • Pourquoi ne poursuivait-on pas aussi les administrateurs, (…) qui, outre leurs cinquante mille francs de jetons de présence, touchaient le dix pour cent sur les bénéfices, et qui avaient trempé dans tous les tripotages ? — (Zola, L’Argent, 1891, Chapitre XII)
  3. (Afrique) Pièce de monnaie.
  4. (Informatique) Identifiant pseudonymisé donnant un accès restreint à des informations ou à un système d’information.
    • D’autre part, des jetons de livraison dérivés de la clé publique de l’expéditeur. Ce jeton ne peut par défaut être reçu que par des personnes en capacité de le lire : l’expéditeur doit faire partie des contact du destinataire. — (Next INpact, Signal supprime le Sender ID des métadonnées, 30 octobre 2018 → lire en ligne)
  5. (Informatique) Dispositif physique d’authentification.
    • Les jetons matériels sont généralement assez petits pour être transportés dans une poche ou un sac et sont souvent munis d'un anneau permettant de l'accrocher à un trousseau de clés. — (Jeton d’authentification sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
  6. (Argot) (Vieilli) Coup asséné.
    • Toute moulue encore des jetons que le grand lui a filés, elle compare. Comme un vrai voyou, il l’a satanée, ce grand hotu chéri, et le Mexicain, qui correctionnait fort pourtant, n'aurait pu mieux faire. — (Albert Simonin, Chronique de la vie d'un demi-sel : Le Hotu, première époque, Paris : Gallimard, 1973, chap. 3)

Nom commun

jeton masculin

  1. Variante de geton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JETON. n. m.
Pièce de métal, d'ivoire, etc., plate et ordinairement ronde, dont on se servait autrefois pour calculer des sommes, et dont on se sert encore pour marquer et payer au jeu. Jetons de cuivre. Jetons d'argent. Jetons d'or. Jetons d'ivoire. Compter avec des jetons. Marquer avec des jetons. Jeton de présence, Jeton de métal que l'on donne, dans certaines sociétés ou compagnies, à chacun des membres qui sont présents à une séance, à une assemblée. Par extension, il désigne la Somme que représente ce jeton. Fig., Être faux comme un jeton, Avoir un caractère faux.

Littré (1872-1877)

JETON (je-ton) s. m.
  • 1Pièce de métal, d'ivoire, etc. plate et ordinairement ronde, dont on se servait autrefois pour calculer des sommes. Les jetons se réduisent à une échelle dont les puissances successives, au lieu de se placer de droite à gauche, comme dans l'arithmétique ordinaire, se mettent du bas en haut, chacune dans une ligne, ou il faut autant de jetons qu'il y a d'unités dans les coefficients, Buffon, Ess. arithm. mor. Œuvr. t. X, p. 178. Mais n'oubliez jamais, si j'obtiens votre grâce, Qu'eussions-nous l'un et l'autre encor plus de pouvoir, Nous sommes des jetons que le roi fait valoir, Boursault, Ésope à la cour, II, 5. Solon disait que… les gens de cour ressemblaient aux jetons dont on se sert pour compter : qu'ils représentaient plus ou moins selon la fantaisie du prince, Fénelon, Solon.
  • 2Pièce de métal ou d'ivoire dont on se sert pour marquer et compter au jeu. Mille louis sont répandus sur le tapis, il n'y a pas d'autres jetons, Sévigné, 299.

    Être faux comme un jeton, avoir un caractère faux, locution prise de ce que les jetons ne sont pas en un métal précieux, et de ce qu'ils le simulent plus ou moins.

  • 3Jeton de présence, jeton de métal que l'on donne, dans certaines sociétés ou compagnies, à chacun des membres qui sont présents à une séance, à une assemblée. Quand pour trente deniers Judas vendit son maître, Il fit un crime horrible et que nous détestons ; Aujourd'hui la Fontaine est un semblable traître, Qui vend son bon ami pour gagner trois jetons, Furetière, Factums, t. II, p. 248.

    Par extension, jeton de présence, honoraire payé pour chaque séance. Jeton de cinq francs, de trois francs. Les membres des académies touchent des jetons de présence.

    Dans les compagnies qui ne se soutiennent qu'à l'aide de cotisations, jeton de présence, simple compte du nombre des séances auxquelles un membre a assisté, d'après lequel la cotisation annuelle se trouve diminuée.

  • 4 Terme rural. Essaim d'abeilles qui quitte la ruche.
  • 5 Terme de fondeur. Petit instrument pour vérifier si les caractères d'imprimerie sont bien de niveau les uns avec les autres.

HISTORIQUE

XIVe s. Gectons de la chambre des comptes de Monseigneur le duc d'Orleans, De Laborde, Émaux, p. 328. Certaine quantité de morceaux de cuivre à forme de gettons non signés, Du Cange, artificium.

XVe s. Est droit que je die des beaulx gectons [rejetons] et vers, des fueilles fresches et belles, Christine de Pisan, Charles V, II, 17.

XVIe s. Chacune d'elles [abeilles] desire estre près le roy, et, s'il est las, le portent ; et, en quelque part qu'il s'arreste, tout le jetton [essaim] s'arrestera et se campera, Paré, Animaux, 6. Ayans droict ainsi que les mareschaux de France, d'une bourse de cent jettons d'argent, Lett. pat. 12 septembre 1578. Nous jugeons de luy [un homme qui croît en crédit], non selon sa valeur, mais à la mode des jectons, selon la prerogative de son rang, Montaigne, IV, 53.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jeton »

 Dérivé de jet avec le suffixe -on → voir rejeton. Apparait avec le sens botanique de « pousse, rejet », (1394) « pièce de métal ou d'ivoire dont on se servait pour calculer » qui correspond à bille [de bois], qui a aussi le sens de « fausse monnaie, monnaie de peu de valeur », ça vaut pas une bille, ça vaut pas un rond.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de jet, qui a eu le sens de jeton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jeton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jeton ʒœtɔ̃

Citations contenant le mot « jeton »

  • Un conquérant est un joueur déterminé qui prend un million d'hommes pour jetons et le monde entier pour tapis. De Comte de Ségur
  • OKEx a répertorié le jeton natif de Polkadot (DOT) sur sa plateforme de trading. Mon livret, Crypto : L'échange de crypto-monnaie OKEx répertorie le jeton DOT de Polkadot | Mon livret
  • Vous avez l'air tellement d'un faux-jeton que c'en devient une espèce de franchise. De Pierre Bénard
  • On devrait payer les parlementaires avec des jetons d’absence. De Augustin Martini
  • Toutefois, l’article a également indiqué que plutôt que de faire des investissements directs pour le compte de particuliers, ATON a plutôt vendu des titres basés sur les jetons Gram. La société a déclaré aux médias que les "risques associés à l'investissement" avaient été inclus dans les conditions de vente. , Un fonds spéculatif offre à ses investisseurs seulement 21%
  • LEND a également fait un bond de 47% au cours des 7 derniers jours seulement, ce qui en fait la meilleure performance de la semaine parmi les 60 crypto-actifs les plus importants en termes de capitalisation boursière. Le jeton est également en hausse de 4,5 % au cours des dernières 24 heures, atteignant 0,35 USD au moment d’écrire (12:10 PM UTC). Le LEND a fait un bond de 7 021 % par rapport à l'USD au cours de l'année dernière, dépassant son précédent record, atteint en janvier 2018. , Le prix du jeton LEND de Aave a pris plus de 8 000%
  • Matthieu Chavanne, avocat au Barreau de Paris, Théophile Gayrard, étudiant, livrent leur analyse sur la levée de fonds par émission de jetons, ou Initial Coin Offering (ICO), qui ont fait l'objet d'une réglementation récente en France mais qui sont apparues plus tôt et sont plus courantes aux Etats-Unis. , Menaces sur l’avenir des « Initial Coin Offering » en droit français : l’exemple américain - LE MONDE DU DROIT : le magazine des professions juridiques
  • La tendance des incitations à l’utilisation dans la finance décentralisée a démarré avec la distribution de jetons COMP de Compound, et elle s’est poursuivie à travers plusieurs autres plateformes qui ont cherché à reproduire son succès perçu. Mon livret, Crypto : Le dernier DeFi Craze implique un projet individuel avec un jeton «sans valeur» | Mon livret
  • Mercredi dernier fut une date importante mais passée un peu inaperçue : c’est à cette date que la FIA a demandé aux équipes de dévoiler leurs cartes, ou plutôt leurs jetons, et de dire où elles les dépenseront pour développer leur voiture. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Ferrari et Renault F1 dénoncent les ‘failles’ des jetons profitant à Racing Point et AlphaTauri
  • Parmi les dossiers sur lesquels le Conseil s’est penché après sa réactivation, figure celui de la guerre commerciale des jetons de peinture. EcoActu, Jetons De Peinture : Le 21 Juillet 2020 Marquera-t-il La Fin De Cette Pratique Anti-concurrentielle ?
  • Pas une semaine sans que l’actualité ne se fasse écho d’une annonce liée aux stablecoins. Fin mars 2020, la cryptobanque zurichoise Sygnum annonçait le lancement d’une cryptomonnaie adossée au franc suisse et à valeur stable de 1 franc. Basé sur une DLT (distributed ledger technology), le jeton est transférable directement sans intermédiaire, réduisant les temps et coûts de transactions via l’utilisation de smart contracts par les banques et clients institutionnels utilisateurs. Bilan, Les stablecoins sont devenus un enjeu politique - Bilan
  • La discussion d'aujourd'hui a commencé après que Roman Storm, fondateur de la société de cybersécurité PepperSec, a partagé un tweet qui prétendait dévoiler "comment quelqu'un a gagné un million de dollars en 30 minutes", énumérant trois étapes qui expliquent exactement ce qui s'est passé lorsque le jeton BZRX a été mis en ligne sur Uniswap. Cependant, plus tard, Storm a ajouté que le bénéfice était de "2030 ETH + 300k BZRX," qui vaut maintenant environ 533 000 dollars. , Un incident sur la plateforme DeFi Uniswap fait gagner beaucoup d’argent à un trader

Images d'illustration du mot « jeton »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jeton »

Langue Traduction
Anglais token
Espagnol simbólico
Italien gettone
Allemand zeichen
Chinois 代币
Arabe رمز
Portugais símbolo
Russe знак
Japonais トークン
Basque token
Corse token
Source : Google Translate API
Partager