La langue française

Tessère

Définitions du mot « tessère »

Trésor de la Langue Française informatisé

TESSÈRE, subst. fém.

ANTIQ. ROMAINE
A. − Tessère (à jouer). Dé à jouer. Ce qui n'empêche pas qu'en quelque ignoble bouge Avec des libertins il n'aille, chaque nuit, Jouer à la tessère et boire du vin cuit (Dumas père, Caligula, 1837, prol., 3, p. 14).Tessères pour les jeux. (...). Les unes se composent d'un cube présentant des nombres sur chaque face, comme nos dés actuels (...). D'autres portaient un chiffre d'un côté et une devise de l'autre (R. Cagnat, Cours d'épigr. lat., 1889, p. 326).
B. − Petite pièce de bois, de métal, d'ivoire, de forme rectangulaire, ronde ou représentant une certaine figure, gravée d'images ou d'inscriptions diverses, utilisée comme jeton, signe de reconnaissance, etc. La monnaie, tessère ou estampille au nom de « la Bête » [Néron] (...) leur causait [aux chrétiens] d'insurmontables scrupules (Renan, Antéchrist, 1873, p. 353).
Tessère (frumentaire). Jeton qui donnait droit à une ration dans une distribution de blé, de vivres. Tessères frumentaires. (...) tessères que recevaient les citoyens (...) qui avaient droit aux distributions de blé (...); ils étaient admis à y participer sur la présentation de ces tessères. Ces petits monuments, qui affectent la forme de jetons en plomb portent (...) des représentations figurées (...) des inscriptions qui indiquent le moment et le lieu où auront lieu les distributions (R. Cagnat, Cours d'épigr. lat., 1889, p. 320).
Tessère (hospitalière), tessère d'hospitalité. ,,Tablette (...) qu'on marquait de signes particuliers et qu'on rompait ensuite en deux: chacun des deux hôtes en gardait une moitié à l'aide de laquelle il se faisait reconnaître`` (Bouillet 1859). Tessère d'hospitalité. Il était d'usage, chez les Romains comme chez les Grecs, que deux particuliers s'unissent ensemble par des liens d'hospitalité (...), on échangeait un symbole d'hospitalité (...). C'était un jeton, une plaque d'ivoire ou de bois portant soit certains caractères convenus, soit le nom des personnages, soit encore la copie de l'acte passé entre les intéressés (R. Cagnat, Cours d'épigr. lat., 1889, p. 324).
Tessère (militaire). Tablette où étaient inscrits le mot d'ordre, les instructions militaires. Tessères militaires. - Elles portent un nom de soldat avec la désignation du corps auquel il appartient (R. Cagnat, Cours d'épigr. lat., 1889, p. 320).
Tessère (théâtrale/de théâtre). Jeton d'entrée dans les théâtres. Sur la terrasse se tenaient, debout, les pérégrins et les esclaves qui, n'ayant point été admis à la distribution des « jetons » d'entrée, ou tessères, n'avaient pu retenir de sièges sur les gradins (Carcopino, La Vie quotidienne à Rome, 1939, p. 272).
Prononc. et Orth.: [tεsε:ʀ], [te-]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. xvies. antiq. romaine « ordre, mot d'ordre dans l'armée » (Flave Vegece, II, 7 ds Gdf. Compl.), ex. isolé; sens relevé par les lexicogr. du xixes.; 2. 1765 « tablette en bois, en ivoire en échange de laquelle le peuple recevait des vivres, de l'argent; contremarque pour entrer au théâtre » (Encyclop. t. 16, p. 188 a). Empr. au lat.tessera « dé à jouer; petit dé, tessère servant à la marqueterie ou à la mosaïque », également sens 1 et 2.

Wiktionnaire

Nom commun

tessère \tɛ.sɛʁ\ féminin

  1. (Antiquité) Petite tablette d’ivoire, de métal, de bois, qui chez les anciens Romains servait de signe de reconnaissance, de jeton, de billet de théâtre, et pour divers autres usages.
    • Tessère théâtrale.
    • Tessère hospitalière, tablette que des hôtes échangeaient entre eux pour se reconnaître ensuite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TESSÈRE. n. f.
T. d'Antiquité. Petite tablette d'ivoire, de métal, de bois, qui chez les anciens Romains servait de signe de reconnaissance, de jeton, de billet de théâtre, et pour divers autres usages. Tessère théâtrale. Tessère hospitalière, Petite tablette que des hôtes échangeaient entre eux pour se reconnaître ensuite.

Littré (1872-1877)

TESSÈRE (tè-sê-r') s. f.
  • Dans l'antiquité chrétienne, nom donné à des objets qui servaient de signe de ralliement entre chrétiens.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tessère »

Du latin tessera, « dé à jouer, tessère servant à la marqueterie ou à la mosaïque ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. tessera, mot d'ordre, proprement figure cubique, de τέσσαρες, quatre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tessère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tessère tɛsɛr

Citations contenant le mot « tessère »

  • Tu es dans la cité de Nemausus et tu vas assister à un spectacle à l’amphithéâtre. Parcours les galeries, les escaliers, les gradins... Grâce au webdoc des arènes, choisis quel personnage tu veux être et fabrique à l’atelier d ta tessère en argile (jeton d’entrée à l’amphithéâtre). Un atelier pour les 6-12 ans. midilibre.fr, On sort : Folies andalouses à Quissac, Vinifolies à l'Espiguette... - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « tessère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tessère »

Langue Traduction
Anglais tessera
Espagnol tessera
Italien tessera
Allemand tessera
Chinois 特塞拉
Arabe تيسيرا
Portugais tessela
Russe кубик
Japonais テッセラ
Basque tessera
Corse tessera
Source : Google Translate API

Tessère

Retour au sommaire ➦

Partager