La langue française

Jaque

Sommaire

  • Définitions du mot jaque
  • Étymologie de « jaque »
  • Phonétique de « jaque »
  • Citations contenant le mot « jaque »
  • Images d'illustration du mot « jaque »
  • Traductions du mot « jaque »
  • Synonymes de « jaque »

Définitions du mot « jaque »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAQUE1, subst. masc.

BOT. Fruit du jaquier, dont la pulpe blanche et farineuse est consommable après cuisson. (Dict. xixeet xxes. sauf Ac.).
Prononc. et Orth. : [ʒak]. Vieilli : jacq (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 95) et jak (Verne, Vingt mille lieues, t. 1, 1870, p. 211). Étymol. et Hist. 1. Ca 1525 Chiacare « fruit de l'arbre à pain » (A. Fabre, Le Voyage et navigation faict par les Espaignolz és Isles de Mollucques, de A. Pigaphetta [trad. de l'ital.], fo68 rods Arv., p. 290); ca 1540 Ciaquara (J. Balarin de Raconis, Les Voyages de Ludovico di Varthema, ou le Viateur en la plus grande partie d'Orient [id.], p. 177, ibid.) formes éphémères; 2. 1553 Iaca, cité comme un mot étranger (N. de Grouchy, Le premier livre de l'Hist. de L'Inde, faict par F. Lopes de Castagneda [trad. du port.], fo37 vo, ibid., p. 289); 1602 Iaca (A. Colin, Hist. des Drogues, p. 448, ibid., p. 291); 1611 Iaque (F. Pyrard, Discours du Voyage des François aux Indes Orientales, p. 335, ibid., p. 292). Empr. au malayalamtsjakka : 1 par l'intermédiaire de textes ital. (v. ital. ciccara attesté en 1444, N. di Conti, et en 1510, Barthema ds Dalg., s.v. jaca); 2 par l'intermédiaire du port. jaca (dep. 1535, Chronica de Bisnaga; aussi 1551, Castanheda, ibid.). Bbg. Boulan 1934, p. 204.

JAQUE2, JACQUE, subst.

HIST. DU COST. Pourpoint à manches et rembourré, en usage au Moyen Âge. Le roi était à cheval, vêtu de l'habillement court et étroit qu'on nommait une jacque; le sien était en velours noir (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 62).Jeanne fut introduite (...). Robuste, le cou puissant et court, la poitrine ample, autant qu'il y pouvait paraître sous le jacque (France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 194).
Jaque (de mailles). Cotte de mailles que les gens de pied et les archers du Moyen Âge portaient sous leur armure. Il portait une jaque de mailles (Ac.1798-1878).Quatre-vingt mille têtes armées; trente mille harnois blancs, jaques ou brigandines (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 343).
Rem. Signalé au fém. par Ac. 1798-1878 et au masc. par DG, le mot figure avec les deux genres dans la plupart des dict. du xxesiècle.
Prononc. et Orth. : [ʒak]. Att. ds Ac. 1694-1878. Lar. Lang. fr. : jaque ou jacque. Étymol. et Hist. 1364 plur. jacques (Sent. du prévôt de Paris in Lespinasse, Métiers de Paris, II, 321 ds Barb. Misc. 13, no44). Prob. issu de jacques1*, sobriquet donné aux paysans insurgés de 1358, parce que ce vêtement court et simple rappelait celui porté par les paysans; un empr. à l'esp. jaco, qui lui-même serait empr. à l'ar. šakk « cotte de mailles » (REW3no7519d; EWFS2) ne convient, ni du point de vue phonét., ni du point de vue hist. : c'est au contraire le fr. qui est à l'orig. du mot dans les autres lang. rom. (v. Barb., loc. cit.; Cor., s.v. chaqueta; FEW t. 5, p. 11b). Bbg. Kidman (J.). Les Emprunts lexicol. du fr. à l'esp. Paris, 1969, pp. 139-145.

Wiktionnaire

Nom commun 1

jaque \ʒak\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Vieilli) Pourpoint à manches et rembourré, servant à la fois de vêtement et de protection, en usage au Moyen Âge.
    • Quatre-vingt mille têtes armées; trente mille harnois blancs, jaques ou brigandines.— (Victor Hugo, Notre Dame de Paris, 1832)
    • Le roi était à cheval, vêtu de l'habillement court et étroit qu'on nommait un jaque. — (Prosper de Barante, Histoire des ducs de Bourgogne. t1, 1821-1824)

Nom commun 2

jaque \ʒak\ masculin

  1. (Botanique) Infrutescence du jaquier.
    • Faire attention à la sève visqueuse et collante du jaque. Lorsqu'il n'est pas mûr, il est apprêté comme un légume. Comme fruit, le jaque est consommé cru ou cuit, coupé en morceau ou rapé. On le transforme également en confiture..— (article Présentation, usages, cuisson et achat du jaque, site web Guide des aliments, consulté le 20 janvier 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JAQUE (ja-k') s. m.
  • Vieux mot qui signifiait un habillement court et serré. Le roi [Charles VI] était à cheval, vêtu de l'habillement court et étroit qu'on nommait un jaque, Barante, Hist. des ducs de Bourg. III, Départ du roi.

    Jaque de mailles, armure faite de mailles de fer qui couvrent le corps depuis le cou jusqu'aux cuisses.

HISTORIQUE

XIVe s. S'avoit chascun un jaque par dessus son haubert, Du Cange, jacke.

XVe s. Or est cet estat [des gens d'armes] devenu autre maintenant que on parle de bassinets, de lances ou de glaives, de haches et de jaques, Froissart, I, I, 64.

XVIe s. Voulant esprouver un collet de buffle qu'il avoit vestu, ou un jaque de maille, Despériers, Contes, LVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jaque »

(1364) (Nom 1) De l’ancien français jaque, venant de l'arabe par l'intermédiaire de l'espagnol.
(XVIe siècle) (Nom 2) Du portugais jaca [1]. lui même du malayalam tsjakka («même sens»).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. giacco ; allem. Jacke ; suéd. jacka. On ignore l'origine de ce mot, et s'il vient de l'allemand dans les langues romanes, ou des langues romanes dans l'allemand. Il paraît avoir été fait dans le XIVe siècle ; et du Cange demande s'il ne provient pas des jacques, les paysans révoltés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jaque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jaque ʒak

Citations contenant le mot « jaque »

  • Le jaque est notamment prisé dans les menus végétariens et végétaliens SudOuest.fr, Le jaque, ce fruit indien qui suscite un appétit international
  • Avec sa texture fibreuse et sa chair ferme au goût sucré, le jaque est passé du statut de "fruit du pauvre" dans le sud de l'Inde à celui d'aliment tendance à travers le monde, prisé notamment comme substitut à la viande par végétariens et végétaliens. Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos, A la une du samedi 23 mai 2020 : Gîtes, la bonne barquette, bilan mondial, jaque et météo | Imaz Press Réunion : l'actualité de la Réunion en photos
  • JAQUE. C'est le plus gros fruit du monde et pourtant, personne ne s'y intéressait vraiment jusqu'à présent. Quels sont les besoins agronomiques du jaquier, l'arbre qui donne ce fruit, le jaque ? Combien en produit-on ? Quelle est sa composition en vitamines et oligoéléments, ses apports énergétiques ? Mystère.  Sciences et Avenir, Le jaque, un aliment prometteur - Sciences et Avenir
  • Connu à Madagascar sous le nom d’Ampalibe, le fruit du jacquier regorge de bienfaits pour notre organisme. Découvrons le ti’jaque en détails. Linfo.re, Les bienfaits du fruit du jacquier - LINFO.re - Magazine, Bien-être
  • D’où vient l’expression « habillé comme la chienne à Jacques » ? La version la plus répandue de l’origine de cette expression se rapporte à un certain Jacques Aubert, habitant du Bas-du-Fleuve, au 19e siècle, dont la chienne, malade, avait perdu tous ses poils. Pour la protéger du froid, Jacques Aubert la vêtait de vieux chandails. D’où l’expression « habillé (ou attifé*) comme la chienne à Jacques ». Selon le Trésor de la langue française du Québec, l’expression pourrait venir d’une déformation du mot ancien « jaque », manteau de protection dont on habillait les lévriers pour la chasse au sanglier (un chien, une chienne à jaque). L’animal aurait eu l’air grotesque dans cet habillement, d’où l’expression « habillé comme une chienne à jaque », et, par déformation, « comme la chienne à Jacques ». La première explication est évidemment plus proche de nous. Le Journal de Montréal, La chienne à Jacques | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « jaque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jaque »

Langue Traduction
Anglais jaque
Espagnol jaque
Italien jaque
Allemand jaque
Chinois 雅克
Arabe جاك
Portugais jaque
Russe jaque
Japonais ジャケ
Basque jaque
Corse jaque
Source : Google Translate API

Synonymes de « jaque »

Source : synonymes de jaque sur lebonsynonyme.fr
Partager