La langue française

Jambette

Définitions du mot « jambette »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAMBETTE, subst. fém.

A. −
1. Petite jambe. Je ne me souviens pas d'avoir, de ma vie, rien vu de plus gracieux, de plus charmant que ces mignonnes jambettes rebondies de petites filles, de petits garçons, s'entre-croisant sur le granit (Fabre, Barnabé,1875, p. 318).
Région. (Canada). Donner de la jambette à qqn. ,,Faire un croc-en-jambe`` (Dionne 1909).
2. Vx. Petit couteau de poche dont la lame se replie dans le manche (Ac. 1798-1878 et Havard t. 3 1889). Enfant, je possédais une jambette dont le manche avait la forme d'une botte (Coulabin, Dict. loc. pop. Rennes,1891).
B. − Spécialement
1. AGRIC. ,,Pièce de bois ou de fer qui relie, dans une charrue, le sep à la haie`` (Fén. 1970).
2. CHARPENT. ,,Petite pièce de charpente renforçant un arbalétrier, un faîtage, soutenant la portée, augmentant la résistance d'une poutre. Les jambettes ne sont autre chose que de petites jambes de force`` (Adeline, Lex. termes art, 1884).
Jambette (d'échiffre). On nomme jambette un petit poteau placé sur le limon d'un escalier, et patin, la pièce de bois placée sur le sol pour recevoir (...) le pied de la jambette ou un limon (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 2, 1928, p. 60).
3. MAR., au plur. Bouts d'allonges qui excèdent en hauteur les bords d'un bâtiment et sur lesquels sont fixés les pavois. Les jambettes brisées au ras du plat bord depuis le travers du grand mât jusqu'au couronnement (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 224).
Prononc. et Orth. : [ʒ ɑ ̃bεt]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. a) xiiies. [ms.] « jambe (d'une femme) » (Moniot de Paris, L'autrier jor un matinet ds Bartsch, p. 299, 42); b) 1538 « petite jambe » (Est., s.v. crusculum); 2. 1400-02 construction « petit poteau qui soutient un chevron » (Compt. de Girart Goussart ds Gdf.); 3. 1623 « petit couteau de poche à lame rentrante » (Sorel, Histoire comique de Francion, éd. E. Roy, t. 1, p. 191, ligne 6); 4. 1831 mar. (Will.). Dér. de jambe*; suff. -ette (-et*). Bbg. Archit. 1972, p. 62. - Gossen (C. Th.). Die Übersetzung italienischer Alterata ins Französische. Vox rom. 1956, t. 15, p. 175. - Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 366.

Wiktionnaire

Nom commun

jambette \ʒɑ̃.bɛt\ féminin

  1. (Désuet) Petit couteau sans ressort, dont la lame se replie dans le manche.
  2. (Charpenterie) Petit poteau qui porte les chevrons
    • La maison, dont les fermes furent renforcées par des jambettes et des arcs-boutants, put dès lors supporter des poids considérables, […]. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Dans la salle qui est au-dessus de l’entrée, on aperçoit, dans les deux pieds-droits de la coulisse de cette première herse, les entailles inclinées dans lesquelles s’engageaient les deux jambettes du treuil […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  3. (Charpenterie de marine) Pièce de bois qui lie ensemble les lisses.
  4. (Québec) Croc-en-jambe, croche-pied.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

JAMBETTE (jan-bè-t') s. f.
  • 1Petite jambe.

    Donner la jambette à quelqu'un, lui donner un croc-en-jambe.

  • 2 Terme de charpente. Nom donné à de petits poteaux qui servent à soutenir diverses pièces.

    Petite pièce de bois debout dans la charpente d'un comble, pour soutenir la jambe de force ou les chevrons.

    Jambette d'échiffre, le poteau qui, au bas d'un escalier, joint le noyau, reçoit le tenon du patin et supporte le limon.

  • 3Petit couteau pliant qui se porte dans la poche, ainsi dit de sa forme. Je lui demandai en riant s'il voulait manger du citron, et, en disant cela, je l'ouvris par la moitié avec une jambette, et lui fis voir les écus, Francion, l. III, p. 134.

HISTORIQUE

XVIe s. Jambette, sorte de couteau, Oudin, Dict. Les petites ruses que font les pastourelles quand elles font tomber ceux qui passent devant elles, leur donnant par derriere la jambette [croc-en-jambe], Débat de folie et d'amour, p. 114, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JAMBETTE. - ÉTYM. Ajoutez : Au XIIe siècle on disait jambet : Qui [celui que] deable met à la veie, De ci qu'à la mort le conveie ; E qui de s'ovre s'entremet, Mult li a tost fait le jambet [donné un croc en jambe], Benoit de Sainte-Maure, Chronique, t. II, p. 350, V. 25566.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JAMBETTE, s. f. (Charpenterie.) est une piece de bois, qui se met au pié des chevrons & sur les enrayures. Voyez nos Planches de Charpente.

* Jambette, (Pelleterie.) c’est la seconde espece de Pelleterie, que les Turcs tirent de la peau des martres-zibelines ; elle est fort inférieure à la martre proprement dite, ou celle de l’échine, & fort supérieure au samoul-bacha ou celle du col. On en pourroit avoir encore une quatrieme espece, du ventre ; mais on n’en fait aucun cas, sur-tout à Constantinople.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jambette »

Dérivé de jambe avec le suffixe -ette. Mais selon Pihan[1], Lammens[2] et Dozy[3], le mot viendrait de l’arabe جنبية, janbya qui signifie « petit couteau de poche ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de jambe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jambette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jambette ʒɑ̃bɛt

Citations contenant le mot « jambette »

  • Le pardon de la paroisse sera célébré ce dimanche 19 juillet (en respectant les règles sanitaires), à Sainte-Brigitte. L’office religieux débutera à 11 h et sera suivi de la procession à la fontaine et du feu de joie. Nouveauté cette année : une enfant du pays, Gabia Le Borgne, proposera un spectacle équestre avec sa jument Mamina. Rencontre ce mercredi 15 juillet : « Mamina est plus âgée que moi, elle a 20 ans. C’est une « trait breton ». C’est mon oncle Joël qui l’a aidée à naître et l’a élevée. Elle n’était absolument pas destinée à devenir artiste un jour ! ». « Je travaille réellement le dressage que depuis deux ans et le spectacle que nous avons réussi à mettre en place est encore assez simple : on reprend les figures de base (différents pas, le cabré, le coucher, la jambette, la révérence…), présentées dans une chorégraphie sur fond musical. Nous travaillons tous les jours et nous sommes toutes deux fières du résultat ». Le Telegramme, Un spectacle équestre pour animer la journée du pardon de la paroisse - Sainte-Brigitte - Le Télégramme
  • L’action est radicale ; peut-être a priori compréhensible et défendable, mais dans la perspective du temps, n’est-ce pas là une jambette pernicieuse à l’héritage culturel éclairé dédié aux générations suivantes ? Le Journal de Montréal, C’est une chose d’oublier ; mais c’est pire d’oublier qu’on a oublié | JDM
  • Puis la vie lui a servi une jambette. Ou l’équivalent d’un nid de poule pour une cycliste. Le Droit, Devenir une maman de sport | Sports | Le Droit - Gatineau, Ottawa

Images d'illustration du mot « jambette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jambette »

Langue Traduction
Anglais leg
Espagnol pierna
Italien gamba
Allemand bein
Chinois
Arabe رجل
Portugais perna
Russe ножка
Japonais
Basque hanka
Corse legna
Source : Google Translate API

Synonymes de « jambette »

Source : synonymes de jambette sur lebonsynonyme.fr

Jambette

Retour au sommaire ➦

Partager