La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « isthme »

Isthme

Variantes Singulier Pluriel
Masculin isthme isthmes

Définitions de « isthme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ISTHME, subst. masc.

A. − GÉOGR. Langue de terre qui joint une presqu'île au continent, ou qui sépare deux mers. L'isthme de Panama; le percement de l'isthme de Suez. César (...) voulait percer l'isthme de Corinthe et joindre les deux mers (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 279).L'idée parfaite d'un isthme étranglé entre deux mers (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 26).
P. métaph. Les hautes pressions de Sibérie rejoignent les hautes pressions du Canada par un isthme barométrique qui va de la Sibérie orientale à l'Ouest de l'archipel polaire américain (Rouch, Régions polaires,1927, p. 42).
En isthme. La route en isthme qui va du Croisic à Guérande à travers les salines (Richepin, La Glu,1881, p. 1).
P. métaph. Entre ces deux idolâtries il n'y a qu'un isthme étroit qui est bien le lieu de la pensée religieuse (G. Marcel, Journal,1918, p. 159).La France est un isthme, une voie de grande communication entre le Nord et le Midi (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 12).
B. − ANAT. Partie rétrécie d'une région du corps, d'un organe. Isthme de l'utérus, de Vieussens.
Isthme du gosier. Partie qui fait communiquer la cavité buccale avec la trachée. Les deux amygdales (...) se touchent, obstruant ainsi l'isthme du gosier (Aviragnet, Weill-Hallé, Marieds Nouv. Traité Méd., fasc. 2, 1928, p. 680).
Isthme de l'encéphale. Partie qui fait communiquer le cervelet avec le cerveau. Il donne les règles de la distribution vasculaire des artères de l'isthme encéphalique (Ce que la Fr. a apporté à la méd.,1946, p. 271).
Prononc. et Orth. : [ism̥]. Nod. 1844 : [istm̥]. Martinet-Walter 1973 : [-s-]/[-z-] (16/1). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Ca 1240 anat. (La Chirurgie de Roger de Salerne, éd. D. J. A. Ross, fol. 270 vod'apr. W. Rothwell ds Z. fr. Spr. Lit. t. 86, p. 245 : un liu en la gorge qui est apelé ismon); 1552 isthme (Rabelais, Quart Livre, XXX, éd. R. Marichal, p. 142, 21). B. a) 1527 géogr. (Seyssel, Trad. de Thucydide, II, 2 [47 ro] ds Hug. : au destroit de Peloponese qui sappelle Isthmus); 1538 (ds Négociations de France au Levant, éd. E. Charrière, t. 1, p. 372 : istme de Corinthe); b) 1556 (C. Fontaine, Les XXI Epistres d'Ovide, Ep. 4, p. 76 : On nomme isthmos un col de terre ferme Que double mer étroitement enferme); 1611 isthme (Cotgr.). Empr. : A au gr. ι ̓ σ θ μ ο ́ ς [« passage étroit », p. anal.] « cou, gorge »; B au lat. isthmus (gr. ι ̓ σ θ μ ο ́ ς) « isthme − surtout celui de Corinthe ». Fréq. abs. littér. : 118.

Wiktionnaire

Nom commun - français

isthme \ism\ masculin

  1. (Géographie) Langue de terre entre deux mers ou deux golfes, qui joint une terre à une autre, une presqu’île au continent.
    • Elle est bâtie au milieu de la mer, sur une butte de sable, à l’extrémité d’une presqu’île, dont l’isthme étroit, long et demi-circulaire, forme sa rade immense. — (Anonyme, Espagne. - Cadiz et Gibraltar, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • À quelques pas plus loin, un isthme étroit et sablonneux me conduisit au pied de Gros-Mont, la plus haute montagne de l'archipel. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
  2. (Par analogie) (Anatomie) Partie du corps qui a quelque ressemblance de forme avec un passage étroit.
    • L’isthme du gosier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ISTHME. n. m.
T. de Géographie. Langue de terre entre deux mers ou deux golfes, qui joint une terre à une autre, une presqu'île au continent. L'isthme de Suez. L'isthme de Corinthe. L'isthme de Panama. Il se dit, en termes d'Anatomie, de Certaines parties qui ont quelque ressemblance de forme avec un isthme. L'isthme du gosier.

Littré (1872-1877)

ISTHME (i-sm') s. m.
  • 1 Terme de géographie. Langue de terre qui sépare deux mers et joint deux terres. Les Vénitiens, aussi intéressés que l'Égypte à traverser les progrès du Portugal, avaient proposé à ce soudan de couper l'isthme de Suez à leurs dépens, et de creuser un canal qui eût joint le Nil à la mer Rouge, Voltaire, Mœurs, 141. Le bien général des nations, l'utilité du commerce exigent que l'isthme de Panama, que l'isthme de Suez ouverts à la navigation rapprochent les limites du monde, Raynal, Hist. phil. VIII, 35.

    Fig. Percer l'isthme, s'est dit quelquefois, à l'imitation d'une locution ancienne, pour tenter une chose impossible, plusieurs empereurs romains ayant essayé de percer l'isthme de Corinthe et y ayant renoncé.

  • 2Nom donné, en termes d'anatomie à certaines parties qui ont quelque ressemblance de forme avec un isthme. L'isthme du gosier.

    Isthme de Vieussens, relief de fibres musculaires qui règne tout autour de la fosse ovale de la cloison des oreillettes du cœur.

    Terme de botanique. Étranglement qui sépare deux loges ou articles dans un fruit articulé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « isthme »

(XVIe siècle)[1] Via le latin isthmus, du grec ancien ἰσθμός, isthmos (« passage étroit, isthme, cou »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἰσθμὸς, un passage ; du radical ἴω, εἴμι, je vais, le même que le latin ire, aller (voy. IRAI), à l'aide du suffixe σθμος ; comparez ἀριθμὸς, ῥυθμός.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « isthme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
isthme ism

Fréquence d'apparition du mot « isthme » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « isthme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « isthme »

  • Nous tentons, à chaque service, de rendre cette sensation réelle, palpable. Cela commence par le moment où l’on pénètre sur la presqu’île – l’isthme, un lieu très particulier où tout le monde a le même réflexe : entrouvrir la fenêtre de la voiture, alors qu’on vient de quitter la “terre ferme”, pour laisser entrer l’air. Et c’est ­souvent une gifle qui vous cueille. Une gifle de vent et d’iode, d’odeur de sable et de mer, d’algues et de sel.
    Le Monde.fr — Hervé Bourdon : « Je compose mes plats en fonction de l’ici et maintenant »
  • Pour l'isoler complètement de la terre, ceux-ci n'avaient pas hésité à faire une île de cette presqu'île en coupant l'isthme minuscule qui la reliait au rivage.
    G. Leroux — Parfum

Traductions du mot « isthme »

Langue Traduction
Anglais isthmus
Espagnol istmo
Italien istmo
Allemand isthmus
Chinois 地峡
Arabe برزخ
Portugais istmo
Russe перешеек
Japonais 地峡
Basque istmo
Corse istmo
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot isthme au Scrabble ?

Nombre de points du mot isthme au scrabble : 11 points

Isthme

Retour au sommaire ➦