La langue française

Irréconciliable

Définitions du mot « irréconciliable »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRÉCONCILIABLE, adj.

A. − Qui ne veut pas accepter de réconciliation.
1. [Avec idée de réciprocité; en parlant de deux ou plusieurs pers. (ou groupes de pers.)] Entre lesquel(le)s il n'y a pas de réconciliation possible. Peuples, rivaux irréconciliables. Bien que très liés (...) ils paraissaient irréconciliables, le médecin maigre et nerveux, le vicaire gras et affable (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 86).Il suffit d'un rien (...) pour faire deux ennemis irréconciliables, acharnés et enchaînés l'un à l'autre jusqu'à la mort, des deux fiancés les plus tendres et les plus passionnés (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Fen., 1882, p. 884):
1. Dans chaque village de France, dit encore Marat, les hommes se partagent en deux partis irréconciliables : les rouges et les blancs, la gauche et la droite. Il ne faut ni rire ni blâmer. On retrouverait aisément cet antagonisme à travers toute l'histoire de l'homme. Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 168.
P. métaph. Les mots mêmes que j'emploie, religion et philosophie, sont des termes ennemis et irréconciliables (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 16).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'esprit, ici, est tel, qu'il réconcilie complètement l'irréconciliable : la vie et la mort (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 339).
2. [Sans idée de réciprocité; en parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Qui refuse toute réconciliation (avec quelqu'un ou quelque chose). Les nobles et les prêtres dominent cette cour, et se trouvent les ennemis irréconciliables de la République (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 360).Le prince des Boscénos était le plus irréconciliable adversaire de la démocratie moderne, de la libre pensée et du régime (France, Île ping.,1908, p. 253):
2. ... ne rendez pas de tels services que vous forciez les gens à l'ingratitude, car ceux-là deviendraient pour vous d'irréconciliables ennemis : il y a le désespoir de l'obligation, comme le désespoir de la ruine, qui prête des forces incalculables. Balzac, Lys,1836, p. 165.
B. − Qui ne veut pas s'apaiser, se laisser fléchir. Synon. implacable, irréductible.
1. [En parlant d'une pers.] Il y eut là un moment d'indécision pour Courier et qui tint à peu de chose; on cherchait à le rallier, il n'était pas encore irréconciliable (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 6, 1851-62, p. 245).
Emploi subst. Nicole n'a pas écrit une seule ligne à tendance schismatique ou sectaire. Seuls l'ont tenu pour suspect les irréconciliables de son parti (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 465).Il y avait en lui désormais la force qui n'appartient qu'aux irréconciliables (Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 302).
En partic., HIST. Parti irréconciliable ou subst. les Irréconciliables. Surnom des membres de l'opposition radicale en 1869 (parmi lesquels se trouvait Gambetta), en raison de leur volonté de se distinguer des républicains et de ne pas transiger avec le régime impérial. Il y aura certainement du tapage à la Chambre; car les « irréconciliables » veulent accomplir leurs promesses à leurs électeurs (Mérimée, Lettres Panizzi,1869, p. 366).À côté de la droite, de la gauche et du centre, il y eut [en France] un parti irréconciliable, négation totale du gouvernement existant (Renan, Réf. intellect.,1871, p. 262).
2. [En parlant d'un sentiment] Le héros que je mets en scène s'est attiré une haine irréconciliable, en attaquant l'humanité qui se croyait invulnérable, par la brèche d'absurdes tirades philanthropiques (Lautréam., Chants Maldoror,1869, p. 162).Une irréconciliable hostilité pratique entre la nécessité éprouvée en nous-même et le vœu de notre liberté (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 325).
REM. 1.
Irréconciliabilité, subst. fém.Disposition d'esprit d'une personne irréconciliable. (Dict. xixeet xxes.).
2.
Irréconciliablement, adv.Sans aucune réconciliation possible. Prenant leur parti, vous vous brouillez irréconciliablement avec Rome (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 156).
3.
Irréconcilié, -ée, part. passé et adj.,hapax. Qui n'a pas cédé, transigé (avec ses idées, ses convictions). Conscience et révolte, ces refus sont le contraire du renoncement. Tout ce qu'il y a d'irréductible et de passionné dans un cœur humain les anime au contraire de sa vie. Il s'agit de mourir irréconcilié et non pas de plein gré (Camus, Sisyphe,1942, p. 78).
Prononc. et Orth. : [iʀ(ʀ)ekɔ ̃siljabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1554 « sans merci, qu'on ne peut arrêter, apaiser » guerre irreconciliable (Calvin, Serm. sur le liv. de Job, 155 [XXXV, 456] ds Hug.); 2. a) 1593 « qui ne veut pas de réconciliation avec qqn » irreconciliable avec (qqn) (Satire Ménippée, Harangue de M. d'Aubray, éd. Ch. Read, p. 218); b) 1616-20 « avec lequel il n'y a pas de réconciliation possible » ennemi irréconciliable (D'Aubigné, Hist. universelle, VIII, IV, 1576, éd. A. de Ruble, t. 5, p. 117). Empr. au b. lat.irreconciliabilis « irréconciliable (d'une pers.) ». Fréq. abs. littér. : 84. Bbg. Dub. Pol. 1962, pp. 326-327. - Gohin 1903, p. 272 (s.v. irréconciliabilité), 285 (s.v. irréconcilié).

Wiktionnaire

Adjectif

irréconciliable \i.ʁe.kɔ̃.si.ljabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne peut réconcilier.
    • De là, elle concluait que tous les roumis étaient les ennemis irréconciliables des Arabes. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • […] ; Jaurès, […], admire fort un mouvement qui ne serait pas compromis par des violences qui auraient affligé l’humanité ; aussi n’est-il pas un ennemi irréconciliable de la grève générale politique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 213)
    • Pavlov ne s’est pas borné à abdiquer simplement la psychologie en tant que science. Il voyait naître en lui le sentiment d’hostilité irréconciliable envers cette « alliée de la physiologie » qui n’a pas fait ses preuves. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p. 78, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRÉCONCILIABLE. adj. des deux genres
. Qu'on ne peut réconcilier. Ce sont des ennemis irréconciliables.

Littré (1872-1877)

IRRÉCONCILIABLE (i-rré-kon-si-li-a-bl') adj.
  • 1Qu'on ne peut réconcilier, en parlant des personnes. Faire d'un père et d'un fils deux rivaux irréconciliables, Scarron, Œuvr. t. I, p. 267. Les deux peuples demeurèrent irréconciliables, Bossuet, Hist. I, 9. Lui représentant que c'étaient les ennemis irréconciliables de l'empire, Fléchier, Hist. de Théodose, II, 17. Il y a de certaines familles qui par les lois du monde, ou ce qu'on appelle de la bienséance, doivent être irréconciliables, La Bruyère, VIII. On aurait dit qu'ils tenaient leur être de différents créateurs irréconciliables, Massillon, Avent, Noël. Vous voulez encore en retrancher des moments pour combler la mesure, et vous rendre votre juge plus irréconciliable, Massillon, Carême, Mot. de conv.

    Il se dit des choses dans le même sens. Quand elle [la mort] en calme la dissension irréconciliable [de l'âme et du corps], Pascal, Lett. sur la mort de son père. Les inimitiés irréconciliables, Fléchier, Serm. I, 258. Haine irréconciliable, Fléchier, Panég. II, 210.

  • 2 Fig. Qui n'accepte pas, qui ne s'accommode pas de. Le juste, sévère à lui-même et persécuteur irréconciliable de ses propres passions, Bossuet, Reine d'Anglet.
  • 3 Fig. Qu'on ne peut concilier avec…, en parlant des choses. Le plaisir d'ordinaire irréconciliable avec la fortune, Massillon, Petit car. Exemp.

HISTORIQUE

XVIe s. Aiant par après pensé ne rendre point le mareschal d'Anville pour ennemi irreconciliable, il laissa aller son frere, D'Aubigné, Hist. II, 233. Sa haine irreconciliable contre les heretiques, D'Aubigné, ib. 121. Pour nous rendre irreconciliables avec nostre maistre, Sat. Mém. p. 140.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

IRRÉCONCILIABLE. Ajoutez :
4Irréconciliable à, qui ne peut être réconcilié avec. Nous pouvons bien avoir assez crié contre Baies, mais jamais assez contre les vices ; je vous prie, Lucilius, soyez leur irréconciliable, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* IRRÉCONCILIABLE, adj. (Gram.) qui ne peut se réconcilier, terme relatif à la haine, à l’envie, à la jalousie, & à d’autres passions odieuses qui divisent les hommes & les animent souvent les uns contre les autres. L’envie est plus irréconciliable que la haine ; il ne faut jamais se réconcilier avec les méchans ; il y a des hommes dans la société contre lesquels il est peut-être sage de ne jamais tirer l’épée ; mais si on l’a fait une fois, il faut brûler le fourreau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « irréconciliable »

Ir…, et réconcilier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir in-, réconcilier et -able
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irréconciliable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irréconciliable irekɔ̃siljabl

Citations contenant le mot « irréconciliable »

  • Quatre ans après la mort du jeune homme, l’enquête se poursuit, sans trancher encore entre les versions irréconciliables défendues par les gendarmes d’une part et la famille de l’autre. , Faits-divers - Justice | Quatre ans après la mort d'Adama Traoré, des milliers de personnes ont marché en sa mémoire
  • Mais la mission doit aussi chercher à forger une réponse politique sur l'exercice du pouvoir et rapprocher des positions irréconciliables sur le papier. VOA, Hommage aux morts de la contestation et médiation diplomatique au Mali
  • La mémoire est l’ennemie presque irréconciliable du jugement. De Bernard Fontenelle / Éloge de Jacques Ozanam
  • L'envie est plus irréconciliable que la haine. De François de La Rochefoucauld / Réflexions ou sentences et maximes morales
  • Qu’il y a dans la vie des points de vue irréconciliables, des désirs incompatibles, des problèmes sans solution. De Francis Dannemark / Qu’il pleuve
  • L’application de traçage des contacts voit s’opposer deux camps, les «pro» et les «anti», aux positions irréconciliables. Entre questions techniques et sociétales, c’est un joli défi que d’écrire sur une app qui déchaîne autant les passions Le Temps, Ecrire sur SwissCovid au milieu d’un tourbillon de pressions - Le Temps
  • Alors, quelques minutes plus tard, un communiqué annule le précédent. « J’ai décidé de renoncer en faveur de Charles Demouge ». C’est dit, mais visiblement sous la pression. Les instances du parti, qui voulaient à tout prix éviter une double candidature LR, sont manifestement parvenues à réconcilier l’irréconciliable : Marie-Noëlle Biguinet rejoint Charles Demouge avec qui plus rien ne va depuis longtemps. Et voilà qui change tout dans cette élection où les jeux paraissaient, jusque-là, particulièrement ouverts. , Politique | Présidence de l’Agglo : ralliement surprise de Marie-Noëlle Biguinet à Charles Demouge

Traductions du mot « irréconciliable »

Langue Traduction
Anglais irreconcilable
Espagnol irreconciliable
Italien inconciliabile
Allemand unvereinbar
Chinois 不可调和
Arabe لا يمكن التوفيق بينها
Portugais irreconciliável
Russe непримиримый
Japonais 相容れない
Basque bateraezinak
Corse irreconciliabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « irréconciliable »

Source : synonymes de irréconciliable sur lebonsynonyme.fr

Irréconciliable

Retour au sommaire ➦

Partager