La langue française

Infant, infante

Sommaire

  • Définitions du mot infant, infante
  • Étymologie de « infant »
  • Phonétique de « infant »
  • Images d'illustration du mot « infant »
  • Traductions du mot « infant »
  • Synonymes de « infant »

Définitions du mot « infant, infante »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFANT, -ANTE, subst.

Titre donné aux enfants puînés des rois d'Espagne et du Portugal et, parfois, à ceux des grandes familles de ces pays. Infante de tableau, Infante de Velasquez; « Pavane pour une infante défunte » (titre d'une œuvre de Ravel); robe d'infante. Elle est l'infante, elle a cinq ans, elle dédaigne. Car les enfants des rois sont ainsi (Hugo, Légende, t. 2, 1859, p. 638):
De telles offres ne pouvaient être repoussées, d'autant que la paix entre la Castille et l'Angleterre venait d'être conclue et scellée par le mariage de l'infant de Castille avec la fille du duc de Lancastre. Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 13.
P. ext. Jeune princesse. Démarche, geste d'infante. Courtiser Messaline, infante aux sens troublés (Banville, Cariat.,1842, p. 177).La servante de l'hôtel au nom charmant a, dans sa robe sombre, un port d'infante (Colette, Belles saisons, Mes cahiers, 1941, p. 159).
Hypocoristique, vx. Femme aimée. Il faudra bien enfin s'adoucir, mon infante! (Hugo, Hernani,1830, p. 85).
Rem. Les sens p. ext. et hypocoristique s'appliquent uniquement au féminin.
Prononc. et Orth. : [ε ̃fɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xives. enfant de Castille (J. Froissart, Chron., éd. G. Raynaud, t. 9, p. 92); 2. ca 1450 infant (G. de Lannoy, Voy. et ambass., p. 9, Soc. Biblioph. de Mons ds Gdf. Compl.); 1462-68 fém. infante (J. Le Fèvre, Chron., éd. F. Morand, t. 2, p. 151). Empr. à l'esp.infante « fils de roi » (dep. 1140, yfante, Cantar de mio Cid, éd. R. Menéndez Pidal, p. 721-2), proprement « enfant » (v. ce mot). Fréq. abs. littér. : 166. Bbg. Herb. 1961, p. 86. - Kidman (J.). Les Emprunts lexicol. du fr. à l'esp. des orig. jusqu'à la fin du xves. Paris, 1969, p. 138. - Reinh. 1963, p. 165, 168. - Rupp. 1915, p. 67.

Wiktionnaire

Nom commun

infant \ɛ̃.fɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : infante)

  1. (Histoire) Titre qu’on donnait aux enfants puînés des rois d’Espagne et du Portugal ainsi qu’à ceux du duc de Parme.
    • En 1910, une fausse couche devait ternir cette félicité procréatrice. Deux autres infants - María Cristina et Juan - vinrent ensuite au monde (1911 et 1913). En août 1914, la reine était de nouveau dans un "état intéressant". — (Jean Marc Delaunay, Méfiance Cordiale, vol.1, page 291, L'Harmattan, 2010)

Nom commun

infant

  1. Tout petit enfant ; bébé, nourrisson.

Note : C'est vaguement l'âge du petit bébé ; et l'âge où on rampe ou marche à 4 pattes plutôt que debout. Mais suivant les contextes infant peut désigner une période qui va depuis la naissance jusque 6 mois à 2 ans. Le nom correspondant est infancy.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFANT, ANTE. n.
Titre qu'on donne aux enfants puînés des rois d'Espagne et de Portugal ainsi qu'à ceux du duc de Parme. L'infant d'Espagne.

Littré (1872-1877)

INFANT (in-fan, fan-t') s. m.
  • 1Titre qu'on donne aux enfants puînés des rois d'Espagne et de Portugal.

    Infant s'est dit aussi dans quelques grandes familles espagnoles. Mudarra Dont ses [de don Rodrigue] complots sanguinaires Jadis ont tué les frères, Les sept infants de Lara, Hugo, Orient. 30.

    Fig. Ô Paix ! infante des cieux, Toi que tout heur accompagne, Viens vite embellir ces lieux Avec l'infante d'Espagne, La Fontaine, Ode II.

  • 2 Par exagération. Nom donné aux personnes jeunes et belles pour exprimer une grande affection. Hé ! vous voilà, princesse, infante de ma vie, Regnard, Démocrite, IV, 7.

    Par dérision. Une infante, une femme d'une vertu équivoque. Il m'est expressément ordonné d'arrêter ces infantes, Lesage.

    Ces deux sens ne sont employés qu'au féminin et dans le style familier.

HISTORIQUE

XVIe s. Le sieur infante de Foix tenoit madame Claude de France sur son bras à l'assemblée tenue pour la promesse de mariage entre cette princesse et le duc de Valois, Lettres de Louis XII, t. I, p. 49, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INFANT, adj. qui se prend aussi subst. (Hist. mod.) titre d’honneur qu’on donne aux enfans de quelques princes, comme en Espagne & en Portugal. Voyez Prince, Fils.

On dit ordinairement que ce titre s’est introduit en Espagne à l’occasion du mariage d’Eléonor d’Angleterre, avec Ferdinand II. roi de Castille, & que ce prince le donna pour la premiere fois au prince Panche son fils ; mais Pélage évêque d’Oviédo, qui vivoit l’an 1100, nous apprend dans une de ses lettres, que dès le regne d’Evremond II. le titre d’infant & d’infante étoit déja usité en Espagne. Dict. de Trévoux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « infant »

Espagn. infante, du lat. infantem, enfant (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’espagnol infante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin infans.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infant ɛ̃fɑ̃

Images d'illustration du mot « infant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « infant »

Langue Traduction
Anglais infant
Espagnol infantil
Italien infantile
Allemand säugling
Chinois 婴儿
Arabe رضيع
Portugais infantil
Russe младенец
Japonais 幼児
Basque haur
Corse infante
Source : Google Translate API

Synonymes de « infant »

Source : synonymes de infant sur lebonsynonyme.fr
Partager