La langue française

Inceste

Sommaire

  • Définitions du mot inceste
  • Étymologie de « inceste »
  • Phonétique de « inceste »
  • Citations contenant le mot « inceste »
  • Traductions du mot « inceste »
  • Synonymes de « inceste »

Définitions du mot inceste

Trésor de la Langue Française informatisé

INCESTE, subst.

A. − Subst. masc.
1. Relations sexuelles prohibées entre parents très proches de sexe différent. Commettre un inceste. Le parjure, le meurtre et l'inceste étaient la vie commune. En Égypte, les rois, à l'exemple des dieux du pays, épousaient leurs sœurs, régnaient avec elles (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 51).La prohibition de l'inceste − règle universelle élaborée par l'humanité et transmise d'âge en âge − est une démarche acquise et non pas innée, qui, selon Lévi-Strauss, est « fondamentale, grâce à laquelle, par laquelle, mais surtout en laquelle s'accomplit le passage de la nature à la culture » (Le Monde dimanche,20 sept. 1981, p. 5, col. 3):
1. La Bible nous en indique un exemple très inquiétant pour la Foi. « Loth, fuyant Sodome, fut séduit, vous ne l'ignorez pas, par ses deux filles, et, étant privé de sa femme changée en statue de sel, il succomba. De ce double et horrible inceste naquirent Ammon et Moab... » Maupass., Contes et nouv., t. 2, Nos Angl., 1885, p. 55.
DR. ,,Commerce charnel entre un homme et une femme parents ou alliés à un degré qui entraîne une prohibition au mariage`` (Cap. 1936). Nicolas III décapita sa femme Parisina pour inceste avec son propre bâtard Hugues (Péladan, Vice supr.,1884, p. 17):
2. ... car en dépit de la fable, rien de moins criminel que le trouble de Phèdre : rien de réel n'y répond à ce mot affreux d'inceste, puisque le sang de Phèdre ne coule pas dans les veines d'Hippolyte. Mauriac, Vie Racine,1928, p. 132.
2. P. ext., DR. CANON. Relations sexuelles entre personnes considérées comme unies par un lien spirituel, entre un parrain et sa filleule, entre un confesseur et sa pénitente. Inceste spirituel (Ac.1798-1935).Et quel attrait d'inceste spirituel, de la femme laie avec un clerc! (Péladan, Vice supr.,1884p. 282):
3. Il est vrai que l'on risque alors de s'amouracher d'un confesseur qui est peut-être, lui-même, sans défense, et... − Et c'est l'inceste, car le prêtre est un père spirituel, et c'est aussi le sacrilège, car le prêtre est consacré. Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 88.
B. − Subst., vieilli. Personne qui a commis un inceste. Synon. incestueux.Fils de l'inceste. Le fils, sans le connaître, tuerait son père et épouserait sa mère... Cela découvert, il dirait à ses enfants avant de se tuer... : « Venez, fils de l'inceste... Imprimez-vous bien mon visage... » (Chénier, Poèmes, Amérique, 1794, p. 117):
4. don apostolo : Gennaro, cette femme à qui tu parlais d'amour est empoisonneuse et adultère. jeppo : Inceste à tous les degrés. Inceste avec ses deux frères, qui se sont entretués pour l'amour d'elle! dona lucrezia : Grâce! ascanio : Inceste avec son père, qui est pape! Hugo, L. Borgia,1833, I, part. 1, 5, p. 46.
Rem. ,,Dans ce sens, on l'a quelquefois employé comme adjectif, surtout en poésie`` (Ac. 1835-1935).
Prononc. et Orth. : [ε ̃sεst]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Fin du xiiies. « relations sexuelles entre proches parents » (Hystore Job, éd. J. Gildea, 871). B. 1. a) Fin du xives. adj. « qui a commis un inceste » (E. Deschamps, Œuvres, VI, 146, 12 ds T.-L.); b) 1524 emploi subst. « personne qui a commis un inceste » (P. Gringore, Le Blason des hérétiques ds Œuvres complètes, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1, p. 332); 2. ca 1480 « qui constitue un inceste » (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 5407). A empr. au lat. class. incestum « sacrilège; inceste ». B empr. au lat. incestus adj. « sacrilège; incestueux ». Fréq. abs. littér. : 185. Bbg. Hesse-Fink (E.). Ét. sur le thème de l'inceste dans la litt. fr. Bern, 1971, passim. (Thèse. Zurich. 1967).

Wiktionnaire

Nom commun 1

inceste \ɛ̃.sɛst\ masculin

  1. Relation sexuelle illicite entre les personnes qui sont parentes ou alliées au degré prohibé par les lois civiles ou religieuses.
    • Ma belle-mère m'avait appris, dans un moment d’égarement, qu'il avait été en prison pendant vingt ans pour inceste sur ses propres filles en Normandie et interdit de séjour depuis lors dans sa région. — (Rayane Mahdy, Itinéraire d’un enfant déraciné, Éditions Publibook, 2007, page 70)

Nom commun 2

inceste \ɛ̃.sɛst\ masculin et féminin identiques

  1. Personne coupable de relation charnelle prohibée.
    • Autrefois les incestes étaient punis de mort.

Adjectif

inceste \ɛ̃.sɛst\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Incestueux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCESTE. n. m.
Conjonction illicite entre les personnes qui sont parentes ou alliées au degré prohibé par les lois civiles ou religieuses. Commettre un inceste avec sa sœur. Inceste spirituel, Conjonction illicite entre les personnes alliées par une affinité spirituelle, comme entre le parrain et la filleule. Il se dit également d'un Commerce criminel entre le confesseur et sa pénitente.

INCESTE s'est dit aussi, comme nom des deux genres, d'une Personne coupable d'inceste. Autrefois les incestes étaient punis de mort. Dans ce sens, on l'a quelquefois employé comme adjectif, surtout en poésie.

Littré (1872-1877)

INCESTE (in-sè-st') s. m.
  • 1Celui, celle qui est coupable d'inceste. Autrefois les incestes étaient punis de mort.

    Nom donné à certains hérétiques du onzième siècle qui croyaient le mariage permis au quatrième degré, malgré la défense de l'Église.

  • 2 Adj. Incestueux. J'en vois quelque partie en ce désir inceste, Corneille, Œdipe, III, 5. Le ciel vous destinant à des flammes incestes, Corneille, ib. IV, 1.

    Inceste, en cet emploi, soit comme substantif, soit comme adjectif, tombe en désuétude.

HISTORIQUE

XVe s. Aucune aussi, incestes en leurs fais, Deschamps, Poésies mss. f° 300. Comment fus tu [Néron] de couraige villain Et insextre de gesir charnelment Avec ta suer… ? ib. f° 315.

XVIe s. L'inceste de Corinthe fut receu en la communion des fideles, après s'estre humblement soumis à la correction, Calvin, Inst. 496.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCESTE, s. f. (Théolog.) conjonction illicite entre des personnes qui sont parentes jusqu’aux dégrés prohibés par les loix de Dieu ou de l’Eglise.

L’inceste se prend plûtôt pour le crime qui se commet par cette conjonction, que pour la conjonction même, laquelle dans certains tems & dans certains cas, n’a pas été considérée comme criminelle : car au commencement du monde, & encore assez longtems depuis le déluge, les mariages entre freres & sœurs, entre tante & neveu, & entre cousins-germains, ont été permis. Les fils d’Adam & d’Eve n’ont pû se marier autrement, non plus que les fils & filles de Noé, jusqu’à un certain tems. Du tems d’Abraham & d’Isaac, ces mariages se permettoient encore ; & les Perses se les sont permis bien plus tard, puisqu’on dit que ces alliances se pratiquent encore à-présent chez les restes des anciens Perses. Voyez Gavres ou Guebres.

Quelques auteurs pensent que les mariages entre freres & sœurs & autres proches parens ont été permis, ou du moins tolérés jusqu’au tems de la loi de Moyse ; que ce législateur est le premier qui les ait défendus aux Hébreux. D’autres tiennent le contraire ; & il est mal-aisé de prouver ni l’un ni l’autre sentiment, faute de monumens historiques de ces anciens tems.

Les mariages défendus par la loi de Moyse, sont 1°. entre le fils & sa mere, ou entre le pere & sa fille, & entre le fils & la belle-mere. 2°. Entre les freres & sœurs, soit qu’ils soient freres de pere & de mere, ou de l’un & de l’autre seulement. 3°. Entre l’ayeul ou l’ayeule, & leur petit-fils ou leur petite-fille. 4°. Entre la fille de la femme du pere & le fils du même pere. 5°. Entre la tante & le neveu ; mais les rabbins prétendent qu’il étoit permis à l’oncle d’épouser sa niece. 6°. Entre le beau pere & la belle-mere. 7°. Entre le beau-frere & la belle-sœur Cependant il y avoit à cette loi une exception, savoir, que lorsqu’un homme étoit mort sans enfans, son frere étoit obligé d’épouser la veuve pour lui susciter des héritiers. 8°. Il étoit défendu au même homme d’épouser la mere & la fille, ni la fille du fils de sa propre femme, ni la fille de sa fille, ni la sœur de sa femme, comme avoit fait Jacob en épousant Rachel & Lia.

Tous ces degrés de parenté dans lesquels il n’étoit pas permis de contracter mariage, sont exprimés dans ces quatre vers :

Nata, soror, neptis, matertera, fratris & uxor
Et patrui conjux, mater, privigna, noverca,
Uxorisque soror, privigni nata, nurusque
Atque soror patris, conjungi lege vetantur.

Moyse défend tous ces mariages incestueux sous la peine du retranchement. Quiconque, dit-il, aura commis quelqu’une de ces abominations, périra du milieu de son peuple, c’est-à-dire, sera mis à mort. La plûpart des peuples policés ont regardé les incestes comme des crimes abominables ; quelques uns les ont punis du dernier supplice. Il n’y a que des barbares qui les ayent permis. Calmet, diction. de la bible, tom. II. pag. 368 & 369.

Parmi les Chrétiens, non-seulement la parenté, mais encore l’alliance forme un empêchement dirimant du mariage, de même que la parenté. Un homme ne peut sans dispense de l’Eglise contracter de mariage après la mort de sa femme avec aucune des parentes de sa femme au quatrieme degré, ni la femme après la mort de son mari, avec ceux qui sont parens de son mari au quatrieme degré. Voyez Empêchement.

On appelle inceste spirituel le crime que commet un homme avec une religieuse, ou un confesseur avec sa pénitente. On donne encore le même nom à la conjonction entre personnes qui ont contracté quelqu’alliance ou affinité spirituelle. Cette affinité se contracte entre la personne baptisée & le parain & la maraine qui l’ont tenue sur les fonts, de même qu’entre le parain & la mere, la maraine & le pere de l’enfant baptisé, entre la personne qui baptise & l’enfant baptisé, & le pere & la mere du baptisé. Cette alliance spirituelle rend nul le mariage qui auroit été célébré sans dispense, & donne lieu à une sorte d’inceste spirituel, qui n’est pourtant pas prohibé par les loix civiles, ni punissable comme l’inceste spirituel avec une religieuse, ou celui d’un confesseur avec sa pénitente.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inceste »

(Date à préciser) Du latin incestus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. incestus, de in… 1, et castus, chaste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inceste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inceste ɛ̃sɛst

Citations contenant le mot « inceste »

  • L'inceste, cet interdit, est toujours posé par référence à un homme, à un ego masculin, aussi bien dans le discours des informateurs que dans celui des ethnologues. De Françoise Héritier / Julie Chupin - Le Monde de l'éducation - Mai 2001
  • Pourquoi l'Eglise d'Haïti accuse-t-elle le gouvernement d'avoir légalisé l'inceste et la pédophilie ? Libération.fr, Pourquoi l'Eglise d'Haïti accuse-t-elle le gouvernement d'avoir légalisé l'inceste et la pédophilie ? - Libération
  • Jusqu’à l’âge de 20 ans, Nina a été victime d’inceste. Elle multiplie désormais les actions pour dénoncer ce tabou et encourager les victimes à briser le silence. Récit du parcours d’une combattante. Nord Littoral, Calais : victime d’inceste pendant 20 ans, Nina témoigne
  • La société a pendant des siècles caché les violences et les abus sexuels intrafamiliaux ; ce fut la loi du silence, une honte que l’on dissimule. Seulement l’inceste génère un grand trouble psychique à la jeune victime, l’enferme dans une prison mentale terrorisante et incompréhensible. De plus on n’en parle pas, c’est interdit. On essaye d’oublier, mais ça ne marche pas, et cette défaillance est très insidieuse. La mémoire ayant subi un choc traumatique s’en défend en créant des interférences allant des crises d’angoisse jusqu’au développement de graves phobies. Mais les lointains supplices reviennent, vous suivent, et cela détruit une vie. Puis une rencontre change tout, sans que l’on s’y attende. ladepeche.fr, Gourdon. Les mots pour se délivrer des traumatismes liés à l’inceste - ladepeche.fr
  • « Tu étais censé nous protéger. Un père n’est pas censé faire vivre ces choses à ses enfants », a témoigné la victime d'une sordide affaire d’inceste, l’une des pires de l’histoire récente au Québec. La Presse, « Tu étais censé nous protéger »
  • La quasi-totalité des victimes ne dévoile jamais le terrible secret. 1 femme sur 5 et 1 homme sur 13 dans le monde déclare qu’il a été violenté sexuellement dans son enfance. 1 victime sur 2 a subi les premières violences sexuelles avant 11 ans et les conséquences sur la santé sont lourdes. Selon les résultats d’une étude américaine réalisée en 2014 (étude ACE), plus les traumatismes dans l’enfance se cumulent, plus les conséquences à l’âge adulte sont graves. L’inceste étant un acte souvent récurrent, les répercussions sont à la fois psychologiques et physiques. Ainsi, 8 victimes d’inceste sur 10 ont vécu plus de 4 traumatismes durant leur enfance. Pour ces personnes, le risque de tabagisme est doublé, le nombre de tentatives de suicide est multiplié par 15, et de manière générale, on note une augmentation considérable de cas d’obésité, de dépression, de consommation de drogues et d’alcool, ou encore de MST… Ce qui entraîne pour les victimes d’inceste environ 20 ans d’espérance de vie en moins. , Agressions sexuelles. à Gourdon dans le Lot, création d'une association pour dénoncer l'inceste | Actu Lot

Traductions du mot « inceste »

Langue Traduction
Anglais incest
Espagnol incesto
Italien incesto
Allemand inzest
Chinois 乱伦
Arabe سفاح القربى
Portugais incesto
Russe кровосмешение
Japonais 近親相姦
Basque intzestua
Corse incesto
Source : Google Translate API

Synonymes de « inceste »

Source : synonymes de inceste sur lebonsynonyme.fr
Partager