La langue française

Illuminé, illuminée

Définitions du mot « illuminé, illuminée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ILLUMINÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de illuminer*.
II. − Adjectif
A. −
1. Qui est vivement éclairé. Bâtiment illuminé; fenêtre illuminée. On finit par tomber sur la chaise d'un café illuminé, dont les dorures et les lumières vous accablent mille fois plus que les ombres de la rue (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Sœurs R., 1884, p. 1255).L'horloge apparut; son cadran illuminé fit une trouée dans les toiles de vapeur (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 42).
Littér. Qui est éclairé par quelque chose donnant une certaine clarté. Et c'était en vérité une délicieuse féerie que le factice ensoleillement de ce parc illuminé par des feuilles mortes (Lorrain, Âmes automne,1898, p. 82) :
1. Verger sauvage, baies astringentes ou douces, manne d'un pays de maigre ressource, j'espère que vous n'avez pas délaissé ma Puisaye illuminée d'étangs. Colette, Pays connu,1949, p. 50.
2. En partic. Éclairé par des illuminations. Après la comédie, on fait deux ou trois tours dans la grande allée du parc, illuminée en verres de couleur (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 258).À huit heures, il est à Lyon. Il trouve une ville illuminée, pavoisée, remplie d'arcs de triomphe comme autrefois Ravaillac avait trouvé Paris à son retour d'Étampes (Tharaud, Trag. de Ravaillac,1913, p. 279).
B. − Au fig.
1. Qui a une clarté comparable à celle de la lumière. Visage, sourire illuminé. Jean se détache de Suzanne qui lève vers lui une tête illuminée de plaisir (Sartre, Engrenage,1948, p. 97) :
2. La gouvernante fit entrer les deux enfants de Suzanne, et Claire prit le plus petit sur ses genoux, avec des gestes expansifs, des caresses, des mots d'amour, comme tout à coup sans contrainte, illuminée, isolée, joyeuse. Chardonne, Claire,1931, p. 160.
2. (Dont l'esprit est) saisi brusquement (par une idée, une pensée). Synon. inspiré.Savant illuminé par une idée. Tout à coup il parut illuminé d'une idée subite et fit volte-face (Gautier, Rom. momie,1858, p. 168).Soudain il leva la tête, parut illuminé par une pensée soudaine et dit joyeusement : « Allons résoudre ensemble le grand mystère » (Maurois, Ariel,1923, p. 331).
3. RELIG., THÉOL. (Dont l'âme est) éclairé(e) par Dieu. Nerval devient fou, d'une folie illuminée, mystique et tendre (Thibaudet, Hist. litt. fr.,1936, p. 184).
4.
a) Qui est complètement soumis à une idée ou à une influence sans faire preuve de sens critique à son égard. Synon. fanatisé, possédé.Je crois que je préférerais presque qu'il ne vînt pas; ou bien, alors, il faudrait que je sois un peu illuminé (Montherl., Exil,1929, III, 2, p. 75).L'un de nous, Thomas je crois, le plus réaliste, le moins illuminé, monta dans la tourelle afin d'observer l'horizon (Arnoux, Rhône,1944, p. 286).
b) Qui témoigne d'une influence échappant au rationnel. Avoir l'air illuminé. L'enseignement de certains de leurs aînés, je veux dire de certains maîtres de 1848, avec leur idéalisme illuminé, leur croyance que la justice et l'amour allaient devenir soudain l'essence de l'âme des peuples (Benda, Trahis. clercs,1927, p. 218).Elle [l'École] préparait son empire sur le siècle, où les techniciens et les mandarins à diplômes domineraient l'État, lui insufflerait leur esprit (...) de scientisme illuminé (Arnoux, Roi,1956, p. 212).
C. − Substantif
1. RELIG., THÉOL. Personne visionnaire croyant entrer directement en relation avec la divinité. C'est un homme qui a des visions ridicules, c'est un illuminé (Ac.). Il est bien certain que si l'inquisition avait été recommencée, j'aurais subi le martyre joyeusement comme un petit illuminé (Loti, Rom. enf.,1890, p. 122).Il y a deux Saint-Cyran : celui des heures calmes et celui des extravagantes; le théologien et l'illuminé (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 104) :
3. ... il a fallu que l'un dît : − Je suis l'ange du Seigneur, − et l'autre : − Je suis le marteau de Dieu, − pour que l'essence divine de tous deux fût révélée. − Alors, dit Villefort de plus en plus étonné et croyant parler à un illuminé ou à un fou, vous vous regardez comme un de ces êtres extraordinaires que vous venez de citer. Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 709.
HIST. Sectateur de l'illuminisme. Synon. illuministe (v. illuminisme rem.).La secte des illuminés (Ac.). Il en seroit de même si nous avions été membres de la loge des illuminés de Bavière, ou du comité de salut public (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 33).Les Illuminés français et allemands s'entendaient par des rapports d'affiliation. Les doctrines de Weisshaupt et de Jacob Boehme avaient pénétré, chez nous, dans les anciens pays francs et bourguignons (Nerval, Filles feu, Angélique, 1854, p. 573) :
4. En France, les pratiques assez grossières de Martinez de Pasqualis et le système théosophique du philosophe inconnu, en Allemagne les sectes d'illuminés et la magie d'Eckhartshausen renouvellent cette tradition. Béguin, Âme romant.,1939, p. 51.
2. Personne dont les idées, le comportement semblent gouvernés par des principes irrationnels. Le pis est qu'il se rencontrait parmi nous des illuminés, partisans frénétiques de la prétendue « révolution nationale », pour le leur signifier (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 134).
Prononc. : [il(l)ymine]. Fréq. abs. littér. : 861. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 867, b) 1 127; xxes. : a) 1 448, b) 1 446.

Wiktionnaire

Adjectif

illuminé \i.ly.mi.ne\

  1. Qui est mis en valeur par de forts projecteurs, la nuit ; qui est fortement éclairé. Qui profite d’illuminations pour une fête.
    • Un château illuminé.
    • Les Champs-Élysées illuminés sont une attraction parisienne de Noël.
  2. (Figuré) Éclairé fortement, transformé par la joie.
    • Parfois je m’exerçais sur la flûte. […] J’entrevoyais une vie merveilleuse, illuminée par des succès, exaltée par l’admiration des foules. J’allais enfin donner issue à cette âme captive qui s’étiole et se désespère au fond de son cachot. — (Duhamel, Confession de Minuit, 1920)
  3. (Religion) Qui est éclairé de la lumière divine.
    • Un couvent illuminé par la sainte qui y habite.

Nom commun

illuminé \i.ly.mi.ne\ masculin (pour une femme on dit : illuminée)

  1. (Figuré) Croyant visionnaire, qui communique avec des entités supérieures.
    • Il a des visions, auxquelles il croit, c’est un illuminé.
    • La reine avait fort peu connu l’illuminée, et son bon sens plein de finesse s’était assez mal accommodé de ses exagérations mystiques. — (Le livre d’or de la famille Bonaparte, Éditeur Administration générale des publications illustrées, 1855)
  2. (Religion) Un de ces mystiques qui, autrefois, se prétendaient éclairés par faveur spéciale, par Dieu ou par la Sainte Vierge.
    • La secte des Illuminés de Bavière.
    • Il faut avouer que, dans une vie de labeur constant comme la nôtre, il faisait bon s’arrêter un instant à écouter les récits incendiaires de ces illuminés. — (Eric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000. Prologue)
  3. (Par extension) (Familier) Malade mental peu dangereux. Doux dingue qu'il ne faut pas contrarier.
    • À mesure que le temps marche et qu’avec lui s’augmentent le dégoût de ce qui est et l’attente de la vérité, un grand nombre d’esprits, même parmi ceux qui n’ont point cherché, se trouvent plus ou moins illuminés. Tous seront des apôtres ou des prosélytes, des soldats ou des chefs de la foi nouvelle. — (Jouffroy, Comment les dogmes finissent,1823)
    • […] elle est alors identifiée comme l’une de ces enfants formés [sic] par un illuminé à grossir les rangs d’une armée d’agents secrets qui déclencheront la guerre. — (« Salt : Angelina Jolie rallume la guerre froide à elle seule », Le Monde, août 2010)
    • Michelle Obama menacée de mort par une illuminée. — (Plurielle.fr, 24 décembre 2009)

Forme de verbe

illuminé \i.ly.mi.ne\ masculin singulier

  1. Participe passé masculin singulier de illuminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ILLUMINER. v. tr.
Éclairer d'une vive lumière. Les éclairs illuminaient la forêt. Toute la ville était illuminée par les feux de joie qu'on avait allumés dans les rues. Il signifie, par extension, Garnir d'illuminations. Illuminer les édifices publics, une place. Absolument, L'habitude est d'illuminer à la fête nationale du 14 juillet. Illuminerez-vous ce soir?

ILLUMINER signifie, au figuré et en termes de Dévotion, Éclairer l'esprit, éclairer l'âme. Priez Dieu qu'il les illumine et qu'il les convertisse. Dans ce sens on dit plutôt ÉCLAIRER. Le participe passé

ILLUMINÉ, ÉE, s'emploie comme nom au figuré pour signifier Celui, celle qui est visionnaire en matière de religion. C'est un homme qui a des visions ridicules, c'est un illuminé. Cette femme est une illuminée. Il se dit aussi de Certains hérétiques qui se prétendaient éclairés de Dieu d'une manière particulière. La secte des illuminés.

Littré (1872-1877)

ILLUMINÉ (il-lu-mi-né, née) part. passé d'illuminer
  • 1Qui reçoit de la lumière. En ces lieux mal illuminés, Qui voit la longueur de son nez Se peut vanter de bonne vue, Scarron, Virg. VI.

    Terme de physique. Corps illuminé, corps qui, n'étant point lumineux par lui-même, le devient en réfléchissant la lumière envoyée par un autre corps.

  • 2Orné d'illuminations. Toute la ville était illuminée.
  • 3 Fig. Qui reçoit une lumière céleste, intellectuelle, morale. Un cœur illuminé d'une grâce céleste, Rotrou, St-Genest, IV, 7. Quand la lumière divine s'est découverte et qu'avec des yeux illumines on se jette dans les voies du siècle, qu'arrive-t-il à une âme qui tombe d'un si haut état ? Bossuet, Anne de Gonz. Ces docteurs, illuminés par son Saint-Esprit, sont les véritables trésors de l'Église universelle, Bossuet, Cornet.
  • 4 Fig. et substantivement, un illuminé, une illuminée, celui, celle qui est visionnaire en matière de religion. Il ne faut pas s'aviser de dire à un homme les dégoûts de sa maîtresse, ni à vos plaideurs le faible de la cause, ni des raisons à un illuminé, Voltaire, Dict. phil. Quakers, 1.

    Noms de certains hérétiques qui se prétendaient éclairés de Dieu d'une manière particulière. La secte des illuminés.

    Se dit quelquefois des frères de la Rose-Croix.

    Disciple des philosophes Saint-Martin et Swedenborg.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ILLUMINÉ, adj. pris subst. (Théolog.) c’est le nom que l’on donnoit anciennement dans l’Église à ceux qui avoient reçu le baptême. Voyez Baptême.

Ce nom leur venoit d’une cérémonie du baptême, qui consistoit à mettre dans la main du néophite qui venoit d’être baptisé, un cierge allumé, symbole de la foi & de la grace qu’il avoit reçu par ce sacrement. Voyez Catéchumene. Dictionnaire de Trévoux.

Illuminé, nom d’une secte d’hérétiques qui s’éleverent en Espagne, vers l’an 1575, que les Espagnols appelloient Alambrados.

Leurs chefs étoient Jean de Dillapando, originaire de l’île de Ténérif, & une carmélite appellée Catherine de Jésus. Ils avoient beaucoup de compagnons & de disciples, dont la plupart furent pris par l’Inquisition, & punis de mort à Cordoue ; les autres abjurerent leurs erreurs.

Les principales erreurs de ces illuminés étoient que, par le moyen de l’oraison sublime à laquelle ils parvenoient, ils entroient dans un état si parfait, qu’ils n’avoient plus besoin ni de l’usage des sacremens, ni des bonnes œuvres ; & qu’ils pouvoient même se laisser aller aux actions les plus infames sans pécher. Voyez le Dictionnaire de Trévoux.

La secte des illuminés fut renouvellée en France, en 1634, & les Guerinets, disciples de Pierre Guérin, s’étant joints à eux, ne firent qu’une seule secte, sous le nom d’illuminés ; mais Louis XIII les fit poursuivre si vivement, qu’ils furent détruits en peu de tems.

Les principales erreurs de ces illuminés étoient, que Dieu avoit révélé à l’un d’eux, nommé Frere Antoine Bocquet, une pratique de foi & de vie suréminente, inconnue & inusitée dans toute la chrétienté. Qu’avec cette méthode on pouvoit parvenir en peu de tems au même degré de perfection que les SS. & la bienheureuse Vierge, qui, selon eux, n’avoient eu qu’une vertu commune. Ils ajoûtoient, que par cette voie, on arrivoit à une telle union avec Dieu, que toutes les actions des hommes en étoient déifiées ; qu’étant parvenus à cette union, il falloit laisser agir Dieu seul en nous, sans produire aucun acte. Que tous les docteurs de l’Eglise n’avoient jamais sçu ce que c’étoit que dévotion ; que saint Pierre étoit un homme simple, qui n’avoit rien entendu à la spiritualité, non plus que saint Paul ; que toute l’Eglise étoit dans les ténebres & dans l’ignorance sur la vraie pratique du Credo ; qu’il étoit libre de faire tout ce que dictoit la conscience ; que Dieu n’aimoit rien que lui-même ; qu’il falloit que dans dix ans leur doctrine fût reçue de tout le monde, & qu’alors on n’auroit plus besoin de prêtres, de religieux, de curés, d’évêques, ni autres supérieurs ecclésiastiques. Sponde. Vittorio Siri.

Les Freres de la Rose-Croix ont aussi été appellés illuminés. Voyez Rose-Croix.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « illuminé »

Participe passé adjectivé et substantivé de illuminer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « illuminé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
illuminé ilymɛ̃e

Citations contenant le mot « illuminé »

  • Rêver, c’est franchir les frontières du monde physique, c’est entrer dans la lumière pure, c’est être illuminé et donc illuminer le monde à l’intention d’autrui. De Shashi Deshpande / Question de temps
  • Pas un, ni deux, mais bien 14 feux d’artifice ont illuminé le ciel... et les yeux des Rolivalois. www.paris-normandie.fr, Coronavirus. À Val-de-Reuil, 14 feux d’artifice ont illuminé le ciel pour un 14 juillet un peu spécial
  • PHOTOS. Autorisé par la préfecture, le feu d'artifice a illuminé le ciel des Arcs-sur-Argens Var-Matin, PHOTOS. Autorisé par la préfecture, le feu d'artifice a illuminé le ciel des Arcs-sur-Argens - Var-Matin

Images d'illustration du mot « illuminé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « illuminé »

Langue Traduction
Anglais illuminated
Espagnol iluminado
Italien illuminato
Allemand beleuchtet
Chinois 发光的
Arabe مضيئة
Portugais iluminado
Russe освещенная
Japonais 照らされた
Basque argiztatutako
Corse illuminata
Source : Google Translate API

Synonymes de « illuminé »

Source : synonymes de illuminé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « illuminé »

Illuminé

Retour au sommaire ➦

Partager