La langue française

Huitain

Sommaire

  • Définitions du mot huitain
  • Étymologie de « huitain »
  • Phonétique de « huitain »
  • Citations contenant le mot « huitain »
  • Traductions du mot « huitain »
  • Synonymes de « huitain »

Définitions du mot huitain

Trésor de la Langue Française informatisé

HUITAIN, subst. masc.

Pièce de poésie de huit vers. Jean Meschinot écrivait en tête d'un huitain : « Les huit vers ci-dessous écrits se peuvent lire et retourner en trente-huit manières. » (Sainte-Beuve, Tabl. poés. fr., 1828, p. 18).
Prononc. et Orth. : [ɥitε ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. Fin xves. vers huytains (J. Molinet, Art de rhétorique, ds Langlois, Recueil d'arts de seconde rhétorique, p. 220). Dér. de huit*; suff. -ain2*; cf. l'a. fr. huitain « huitième » xiie-xives. ds Gdf. qu'il continue en ayant pris une valeur collective, cf. huitaine.

huitain « petit poème de huit vers; strophe de huit vers »

Wiktionnaire

Nom commun 1

huitain \ɥi.tɛ̃\ masculin

  1. (Versification) Petite pièce de poésie composée de huit vers.

Nom commun 2

huitain \ɥi.tɛ̃\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet) Autre nom de l’ochavas, unité de mesure de poids espagnole.
    • Ochavas, poids d’Espagne ; c’est la huitième partie de l’once ; on l’appelle aussi huitain. L’Ochavas égale un demi-gros 31 grains 5 huitièmes de grain, poids de marc. Il se divise en six tomins. — (Jacques Peuchet, Vocabulaire des termes de commerce, banque, manufactures, navigation marchande, finance mercantile et statistique, Testu, Imprimeur-Libraire, Paris, An IX (1801))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUITAIN. (H est aspirée.) n. m.
T. de Versification. Petit poème de forme fixe composé de huit vers.

Littré (1872-1877)

HUITAIN (ui-tin ; l'h, sans être aspirée, fait qu'il n'y a pas d'élision ni de liaison : le huitain, les huitains) s. m.
  • Petite pièce de poésie composée de huit vers.

    Stance de huit vers dans un plus long ouvrage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HUITAIN, s. m. (Lit.) piece composée de huit vers. Il y en a de deux sortes ; ou l’on fait rimer le premier vers du premier quatrain avec le troisieme, & le second avec le quatrieme ; ou l’on fait rimer le premier avec le quatrieme, & les deux du milieu ensemble : cette premiere espece de huitain est divisée en deux quatrains, La seconde espece se fait de deux tercets qui sont un sixain, dont les deux premiers vers riment ensemble ; le troisieme rime avec le cinquieme, & le quatrieme avec le sixieme ; puis on ajoûte deux vers sur une même rime. La premiere sorte est la plus simple : la seconde est la plus variée.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « huitain »

Huit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Vers 1500) Du moyen français huitain, de l’ancien français huitain.
Synchroniquement, dérivé de huit avec le suffixe -ain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « huitain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
huitain µitɛ̃

Citations contenant le mot « huitain »

  • Dans un silence frôlant parfois le recueillement, un public attentif et sensible s'est délecté, pendant plus d'une heure de sonnets, huitains et autres rondeaux accompagnés des mélodies créées tout spécialement pour l'occasion et interprétées par leur auteur, Pierre Marcon. www.leveil.fr, Lecture de poèmes de, et par, Pierre Présumey au théâtre de poche du Mayapo ce dimanche - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Roubaud remarque également que la forme-sonnet relève d’un « mystère formel ». Cela tient, sans que l’on sache trop à quoi, ou en quoi. Quatorze vers. Encore qu’il arrive quelquefois au sonnettiste de déroger à cette règle. Vinclair joue quant à lui de différents mètres : l’alexandrin domine, mais on trouve aussi du huitain. La structure du sonnet est généralement celle à laquelle on s’attend (deux quatrains et deux tercets, à la Ronsard, à la Du Bellay), mais on trouve aussi un sonnet à la manière élisabéthaine. Il s’agit du sonnet 36, avec un distique final qui, un peu comme chez Spenser ou Shakespeare, vient clore le poème sur une sentence ou une pointe : DIACRITIK, Le poème sans bords de Pierre Vinclair : Sans adresse
  • Son siècle, qu’il nomma «siècle chien-loup», le détruisit physiquement, et sa mort anonyme dans un camp de transit du Goulag près de Vladivostok l’inscrivit dans le grand martyrologe du stalinisme. Il est vrai qu’il avait signé son arrêt de mort en lisant à quelques amis le célèbre huitain «Nous vivons sans sentir sous nos pieds le pays/A dix pas ne sont plus audibles nos paroles», où le montagnard Staline aux doigts épais, entouré d’une «racaille de chefs au cou frêle», prend délectation à toute mise à mort. Le Temps, Tout Mandelstam pour saisir le monde - Le Temps
  • Je ne voulais à aucun moment reprendre les formes poétiques choisies par Villon comme la ballade ou le lais ni sa façon de les travailler. Il fallait pourtant prendre acte de la musicalité de ses vers, du mouvement des strophes et du jaillissement entre les mots. Je n’ai fait que frôler parfois sur un vers ou deux des formes proches des siennes, m’approchant du huitain ou jouant sur le principe de (non)-répétition qui est complexe chez lui. DIACRITIK, Laure Gauthier : « Écrire, c’est nécessairement faire fi de l’aimable et du mièvre »
  • Braies. Les œuvres de François Villon, on le sait, ne demandent pas moins de glose que le récit de ses aventures. Comme il se doit, cette Pléiade remplit parfaitement son office. Par exemple, au treizième huitain du Lais, si vous ne comprenez pas pourquoi Villon lègue à un certain Robert Vallée «mes braies qui sont aux Trumillières/ Pour coiffer plus décemment/ Son amie Jeanne de Millières», vous apprendrez que les Trumillières étaient une taverne des Halles «dont l’enseigne signifie "jambières", pièce d’armure qui recouvrait cuisses et jambes» et que les braies placées grivoisement sur la tête d’une femme occurrent avant Villon au moins quatre fois : dans Renard le contrefait, dans le Dit de la nonette de Jean de Condé, dans la neuvième nouvelle de la deuxième journée du Décaméron de Boccace, et enfin dans une farce intitulée Sœur fessue : à chaque fois une abbesse se rhabille précipitamment en sortant du lit de son amant et révèle sa faute en se coiffant par erreur des caleçons d’iceluy. Libération.fr, François Villon, anacoluthes et acolytes dans la Pléiade - Culture / Next

Traductions du mot « huitain »

Langue Traduction
Anglais eighty
Espagnol ochenta
Italien ottanta
Allemand achtzig
Chinois 八十
Arabe ثمانون
Portugais oitenta
Russe восемьдесят
Japonais 80人
Basque laurogei
Corse ottanta
Source : Google Translate API

Synonymes de « huitain »

Source : synonymes de huitain sur lebonsynonyme.fr
Partager