La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ho »

Ho

Définitions de « ho »

Trésor de la Langue Française informatisé

HO2, onomat.

[Représente divers sons vocaux ou cris d'animaux] Ho! pleurait-elle, ils m'égratignent! Aie! m'égratignent et me piquent! Cours vite, Vincent, vite!... (Mistral ds Lamart., Cours litt.,1859, p. 267).L'appel d'un grand-duc − ho, ho, ho! − tel qu'on se retourne, prêt à jurer que quelqu'un vous hèle (Pourrat, Gaspard, 1922, p. 233).
Prononc. : [o] init. asp. : des ho [deo]; éventuellement [ho]. Homon. haut. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1223 ho! « halte » (G. de Coinci, Miracles N.D., éd. F. Kœnig, II Mir. 20, 158); b) 1345 ho! interj. d'appel (Miracles N.D. par personnages, éd. G. Paris et U. Robert, VII, 306); 2. par réduplication 1539 hoho! marque l'étonnement (Est.); 3. 1922 « cri du grand duc » (Pourrat, loc. cit.). Onomatopée; cf. pour le sens 3, houhou*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

ho \o\ masculin, au singulier uniquement

  1. Langue munda parlée par les Hos essentiellement dans les États de Jharkhand, de l’Orissa et du Bengale occidental en Inde.

Interjection - français

ho \o\

  1. Sert à attirer l’attention
    • Ho ! quiconque a soif, venez aux eaux, et vous qui n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez. — (Ésaïe 55:1, la Bible, traduction Darby, XIXe siècle)
    • Si un invité a la moindre notion de politesse, il a caché dehors, sous la neige, une cruche de whisky, et, mystérieusement, il invite de temps à autre le maître de maison et deux ou trois amis à sortir. On dit « Ho ! » (ce Hoch germanique !) ou, si l’on est Écossais : His it is, was like his, damn ! di hem ! et l’on rentre… — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, page 98)
  2. Utilisé par les dresseurs pour calmer l’animal dressé, ou par les charretiers pour arrêter leur cheval. S’utilise notamment avec les chevaux.
    • Ho ! Tout doux !
    • Et, sautant sur mon dos, il me fit : Hu ! hu !
      Je partis au petit galop, ce qui enchanta Georget. Ho ! ho ! fit-il en passant devant l’auberge. Je m’arrêtai tout de suite.
      — (Comtesse de Ségur, Mémoires d’un âne, 1860)
  3. Marque la surprise ou l'étonnement
    • Ho... mon dieu !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HO. (H est aspirée.) Interjection
qui sert tantôt pour appeler, tantôt pour témoigner de l'étonnement ou de l'indignation. Ho! venez un peu ici. Ho! quel coup! Ho! que me dites-vous là! Quand il est interjection d'étonnement ou d'indignation, il se confond quelquefois avec Oh; le plus souvent on le redouble. Ho! ho! vous le prenez par là! Ho! ho! vous faites bien l'entendu.

Littré (1872-1877)

HO (ho) interj.
  • 1Sert à appeler, à avertir. Ho ! venez ici. Holà ! ho ! quelqu'un.
  • 2Exprime aussi l'étonnement, l'indignation. Ho ! quel coup !

    En ce sens, il se confond quelquefois avec oh, et le plus souvent on le redouble. Ho ! ho ! quelle égrillarde, Molière, M. de Pourc. II, 6. Ho ! ho ! qui des deux croire ? Molière, Ét. I, 4. Ce n'est pas là proprement permettre le duel ; au contraire, il le croit tellement défendu, que, pour le rendre permis, il évite de dire que c'en soit un. Ho ! ho ! dit le père, vous commencez à pénétrer, j'en suis ravi, Pascal, Prov. VII.

    Ho, commandement des charretiers pour faire arrêter leurs chevaux.

  • 3Faire des hi et des ho, voy. HI.
  • 4 Terme de vénerie. Ho, lo, lo, lo, loooo ! cri que le valet de limier emploie le matin quand il est au bois, pour exciter son chien à aller devant et à se rabattre des bêtes qui passeront.

    Ho a ho, cri par lequel un veneur appelle un camarade.

HISTORIQUE

XVe s. Anglois d'un costé et Escots d'autre costé sont très bonnes gens d'armes, et, quand ils se trouvent ou encontrent en partie d'armes, c'est sans espargner ; il n'y a entre eux nul ho, Froissart, II, III, 121.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ho »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ho o

Fréquence d'apparition du mot « ho » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « ho »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ho »

  • L'Académie française, c'est comme la prostate : elle fait rire quand on en parle. Personne n'a jamais été fichu de savoir à quoi elle servait exactement, mais sur le tard, elle finit toujours par devenir pour tous les hommes un besoin pressant.
    François Reynaert — Le Nouvel Observateur - 22 Janvier 1998
  • Le gouvernement est avant tout une organisation coûteuse qui sert à surveiller les indisciplinés et taxer les bons citoyens : le gouvernement ne fait pas grand chose pour les gens honnêtes à part les ennuyer.
    Edgar Watson Howe — Notes for My Biographer
  • Le prix de l'homme baisse quand il n'a plus l'usage de sa liberté.
    Hô Chi Minh — Sur la route

Traductions du mot « ho »

Langue Traduction
Anglais ho
Espagnol ho
Italien ho
Allemand ho
Chinois
Arabe هو
Portugais ho
Russe эй
Japonais
Basque ho
Corse cazzola
Source : Google Translate API

Synonymes de « ho »

Source : synonymes de ho sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot ho au Scrabble ?

Nombre de points du mot ho au scrabble : 5 points

Ho

Retour au sommaire ➦