La langue française

Gyrovague

Sommaire

  • Définitions du mot gyrovague
  • Étymologie de « gyrovague »
  • Phonétique de « gyrovague »
  • Citations contenant le mot « gyrovague »
  • Traductions du mot « gyrovague »

Définitions du mot gyrovague

Trésor de la Langue Française informatisé

GYROVAGUE, adj. et subst. masc.

Moine gyrovague ou, subst., gyrovague. Moine qui, n'étant attaché à aucun monastère, errait en mendiant de province en province, de monastère en monastère. La régularité des mœurs est peu compatible avec l'indépendance dans laquelle vivaient les gyrovagues (Ac.1835, 1878).Des Gyrovagues ou moines errants (pendants des chevaliers errants), cheminant à pied ou chevauchant sur une petite mule, prêchoient contre tous les scandales (Chateaubr., Ét. ou Disc. hist., t. 3, 1831, p. 460).Si le statuaire employa comme modèle [d'un ange de Chartres] un jeune moine (...) il a dû prendre l'un de ces religieux gyrovagues qui inquiétaient tant Saint Benoît (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 389) :
Qui t'a enseigné la morale et la théologie? − Les moines maraudeurs, les gyrovagues, (...) ceux avec lesquels mon métier me procure des relations. Arnoux, Paris,1939, p. 289.
Prononc. et Orth. : [ʒiʀ ɔvag] Att. ds Ac. 1762-1878. Cf. gyro-. Étymol. et Hist. 1501 girovague (Guy Juvenal, Reigle monseigneur sainct Benoist, fo8 vods Gdf.). Empr. au b. lat.gyrovagus « errant » composé de gyrus « cercle » v. gyrus et de vagus « vagabond » v. vague « indéfini »; cf. aussi l'a. fr. girovaïs (début xiiies., Règle de Saint-Benoît, éd. A. Héron, 321) représentant mal expliqué de gyrovagus (FEW t. 4, p. 359 a et 360 b note 7).

Wiktionnaire

Nom commun

gyrovague \ʒi.ʁɔ.vaɡ\ masculin

  1. Moine mendiant et errant qui n’est rattaché à aucun monastère.
  2. Mendiant.
    • Abraham Bontemps fut une des figures de M&mnoux, un de ces gyrovagues besaciers à barbe & semelles de vent, habillé au décrochez-moi-ça, qu’on aurait dit descendu en droite ligne des moines mendiants du Moyen Âge. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 302).

Adjectif

gyrovague \ʒi.ʁɔ.vaɡ\ masculin

  1. Errant, dans l’expression « un moine gyrovague ».
  2. (Littéraire) Vagabond, excentrique.
    • Même occupé et gyrovague, Joseph présent sur les terres de l’Audience incarnait toujours à leurs yeux le seul parti souhaitable pour leur fille. — (Patrick Drevet, Le corps du monde, Seuil, 1997, p. 229, ISBN 2020323117)
    • La bête n’est pas en odeur de sainteté, c’est le moins qu’on puisse dire, surtout quand elle se fait régicide, même sans préméditation ; ainsi, l’abbé Suger, qui consacrera un témoignage écrit à l’accident, traite de « véritable envoyé du diable » ce cochon girovague. — (Martine Rousseau et Olivier Houdart, Le roi, le cheval et le cochon, Langue sauce piquante, 24 février 2016)

Nom commun

gyrovague \Prononciation ?\

  1. (Désuet) Gyrovague (moine errant).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GYROVAGUE (ji-ro-va-gh') s. m.
  • Nom donné, dans les premiers temps de l'établissement du monachisme, à des moines qui passaient leur vie à courir de province en province, de cellule en cellule, ne restant que trois ou quatre jours dans le même endroit, et vivant d'aumônes. On les nommait aussi messaliens.

    Il se dit quelquefois aujourd'hui pour vagabond.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gyrovague »

Du bas latin gyrovagus, de gyrus, « cercle », et vagus, « vagabond » (lequel est lié au mot vague «  imprécis »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Γῦρος, cercle, et le lat. vagari, errer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gyrovague »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gyrovague ʒirɔvag

Citations contenant le mot « gyrovague »

  • Bonjour Hervé Mariton, merci pour cette tribune, et nous lirons avec profit aussi celle de Dominique Strauss-Kahn à paraître mais que tout le monde, ou presque, a déjà lu (eh oui, certains font à bon droit quand même la sieste), et puis tous les jours les nouvelles scientifiques : une nouvelle mutation du virus? Un nouveau vaccin disponible "bientôt"? Et puis les nouvelles "niaiseries" calculées de Donald Trump...J'ai une chose à vous dire en premier : relisez et faite lire l’Évangile selon saint Matthieu chapitre 15, verset 10 à 20 (facile à retenir en plus!). Les microbes les pires viennent toujours du cœur de l'homme (ou de la femme, des seniors ou des enfants), et peut-être du mien aussi, parfois! Voilà un des grands secret que nous révèle le Christ ressuscité des morts, Fils unique du Père, dans l'Esprit Saint. Mais même ces microbes là nous pouvons nous en protéger en prenant comme modèle mimétique la douceur et l'humilité du Christ, révélée dans tout le reste des Évangiles, du Nouveau Testament et aussi le Premier Testament (bref, les Écritures au sens judéo-chrétien, sans compter certains passages du Coran qui sont pas mal aussi, et les écrits bienveillants du moine gyrovague Matthieu Ricard). Amen, alléluia. Le Figaro.fr, Hervé Mariton: «Gardons-nous d’une lecture utopique de cette crise»

Traductions du mot « gyrovague »

Langue Traduction
Anglais gyrovague
Espagnol girovago
Italien gyrovague
Allemand gyrovague
Chinois gyrovague
Arabe جيروفاج
Portugais girovaga
Russe gyrovague
Japonais ジャイロバグ
Basque gyrovague
Corse gyrovague
Source : Google Translate API
Partager