La langue française

Guipure

Sommaire

  • Définitions du mot guipure
  • Étymologie de « guipure »
  • Phonétique de « guipure »
  • Citations contenant le mot « guipure »
  • Traductions du mot « guipure »
  • Synonymes de « guipure »

Définitions du mot guipure

Trésor de la Langue Française informatisé

GUIPURE, subst. fém.

A. − Dentelle (de fil ou de soie) sans fond, dont les motifs sont espacés, utilisée comme ornement de toilette ou dans la confection de rideaux d'ameublement. Guipure d'Irlande, de Flandre, du Puy; faire de la guipure; col, manchette, rideaux, volants de guipure. L'ambre et les perles, un peu jaunes, avec les guipures et dentelles, pas trop jeunes, sont les seuls objets que la soie aime pour voisins (Michelet, Insecte,1857, p. 174).Robes aux manches noires à crevés blancs serrés de perles ou ornés de guipures (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 899) :
Les vitrages de tulle en fleur et de guipures Pendent sur les carreaux en un blanc nonchaloir; On y voit des bouquets comme des découpures Adhérant sur la vitre au verre déjà noir. Rodenbach, Règne silence,1891, p. 15.
B. − Au fig., littér. Ce qui par son aspect ajouré et la finesse de son dessin évoque ce type de dentelle. L'ancienne cathédrale est beaucoup plus curieuse, avec ses clochers festonnés et découpés en guipure (Nerval, Filles feu, Angélique, 1854, p. 584).Devant moi s'étendaient en nappe blanche les terres stériles (...) piquées des mouchetures de leurs rares fermes isolées, bordées de la délicate guipure des flèches des lagunes (Gracq, Syrtes,1951, p. 33).
Prononc. et Orth. : [gipy:ʀ]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1393 ghippure passementerie (Dehaisnes, Histoire de l'art en Flandre, 701 ds Delb. Notes mss). Dér. de guiper*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 137.

Wiktionnaire

Nom commun

guipure \ɡi.pyʁ\ féminin

  1. (Textile) Sorte de dentelle de fil ou de soie où il y a de la cartisane.
    • Je voudrais bien qu’on fît de la coquetterie
      Comme de la guipure et de la broderie
      . — (Molière, L’École des maris, acte II scène 9 - cité par le Littré)
    • Devant moi s’étendaient en nappe blanche les terres stériles des Syrtes, piquées des mouchetures de leurs rares fermes isolées, bordée de la délicate guipure des flèches des lagunes. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, 1951)
    • Et Jasper Hobson, étendant la main vers le sud, montrait l’espace infini qui s’étendait devant ses yeux, vaste plaine blanche, capricieusement découpée comme une guipure. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • …campanules, marguerites, liserons et chèvrefeuilles le couvrent d’une guipure dense et bleue, finement dessinée. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • De ses mains ferventes et pures,
      Elle a couché l’astre vital,
      Dans les somptueuses guipures,
      Du grand linceul occidental.
      — (Anatole Le Braz, Thrène, 1859/1926)
    • […] ce lit dont les rosaces de fonte argentée retenaient dans leur chute des rideaux de guipure blanche, doublés d’un bleu impitoyable. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, page 25.)

Nom commun

guipure

  1. (Textile) Guipure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUIPURE. n. f.
Espèce de dentelle de fil ou de soie où il y a de la cartisane. Guipure de fil. de soie. Rideaux de guipure.

Littré (1872-1877)

GUIPURE (ghi-pu-r') s. f.
  • Espèce de dentelle dans laquelle il n'y a pas de fond ; le dessin est fait par des brins très fins de soie ou de fil entrelacés de façon à former de petits bâtons réunis sous toutes sortes de formes. Je voudrais bien qu'on fît de la coquetterie Comme de la guipure et de la broderie, Molière, Éc. des mar. II, 9. Dentelles de soie et de guipures, venant de Flandres, Angleterre et autres lieux, la livre pesant… 8 livres, Tarif du 18 avril 1667.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* GUIPURE, en terme de Brodeur, ce n’est autre chose qu’un ornement de relief dont le fond est rempli de gros fil ou d’un carton découpé, recouvert ensuite de fil d’or en deux ou de clinquant simple ; ces fils se mettent à la broche. Voyez Broche. Moins il y a de carton, meilleure est la guipure : le carton, le vélin, ou parchemin qu’on y fait entrer, empêche que les ouvrages en guipure ne puissent s’exposer au lavage ni à l’eau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « guipure »

(1393) Composé de guiper et -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guipure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guipure gipyr

Citations contenant le mot « guipure »

  • Manteau en organza satiné et guipure, CHANEL HAUTE COUTURE. Numéro Magazine, La série ”Pure Couture“ par Babeth Djian et Jean-Baptiste Mondino

Traductions du mot « guipure »

Langue Traduction
Anglais guipure
Espagnol guipur
Italien guipure
Allemand guipure
Chinois 凸版
Arabe جبر
Portugais guipura
Russe гипюр
Japonais ギピュア
Basque guipure
Corse guipure
Source : Google Translate API

Synonymes de « guipure »

Source : synonymes de guipure sur lebonsynonyme.fr
Partager