La langue française

Gueuser

Sommaire

  • Définitions du mot gueuser
  • Étymologie de « gueuser »
  • Phonétique de « gueuser »
  • Citations contenant le mot « gueuser »
  • Images d'illustration du mot « gueuser »
  • Traductions du mot « gueuser »
  • Synonymes de « gueuser »

Définitions du mot gueuser

Trésor de la Langue Française informatisé

GUEUSER, verbe

Demander l'aumône (de).
A. − Emploi intrans. Se comporter ordinairement en gueux. Gueuser par les chemins :
Tout est muet et sourd... Que faire? Gueuser sur le bord du chemin? Mais l'on ne prête à la misère L'oreille non plus que la main. Barbier, Ïambes,1840, p. 229.
P. ext. Un pair de France ne peut aller gueuser, se mêler à la multitude (Druon, Lis et Lion,1960, p. 71).
B. − Emploi trans. Gueuser son pain. Il s'éplore, gueuse à la ronde, vainement, des sous (Huysmans, Là-bas, t. 1, 1891, p. 69).
Au fig. D'effrontés coureurs de salons, Qui vont de porte en porte, et d'étage en étage, Gueusant quelque bout de galons (Barbier, Ïambes,1840p. 18).
REM.
Gueusant, -ante, part. prés.,adj. et subst. a) Adj., vieilli. Qui fait métier de gueuser. Troupes gueusantes de fainéants (Littré). C'est un gueux gueusant, une gueuse gueusante (Ac. 1798-1878). Voir Richepin, Bombarde, 1899, p. 40.b) Subst., néol. d'aut. Mendiant. Le vieux gueusant accroupi au seuil du cimetière (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 117).Une petite gueusante (Milosz, Amour. initiation,1910p. 17).
Prononc. et Orth. : [gøze], (il) gueuse [gø:z]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [1501 ds Bl.-W.1-5] 1606 « mendier » (Nicot). Dér. de gueux, gueuse*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe 1

gueuser \ɡø.ze\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire métier de gueux.
    • Il s’est mis à gueuser.
    • Vraiment, il gueusait le métier… — (Roger Vercel, En dérive, Albin Michel, 1931, page 106)
    • Lui qui, tous les ans, sitôt débarqué, travaillait à tout ce qu'on voulait, lui qui, comme on disait, n’avait jamais de « non », et que les femmes citaient en exemple à leurs hommes, il n’était bon, maintenant, qu’à gueuser sur le port : — Il est devenu fainéant ! — (Roger Vercel, En dérive, Albin Michel, 1931, page 216)
  2. (Familier) Mendier quelque chose.
    • Gueuser son pain. (Figuré)
    • Gueuser une pension, une place, des louanges.

Verbe 2

gueuser \ɡø.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Stabiliser, lester, grâce à une gueuse.

Verbe

gueuser \Prononciation ?\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie inconnue)

  1. (Melesse) Vivre misérablement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUEUSER. v. intr.
Faire métier de gueux. Il s'est mis à gueuser. Il est quelquefois transitif et signifie Mendier quelque chose. Gueuser son pain. Fig., Gueuser une pension, une place, des louanges. Il est très familier.

Littré (1872-1877)

GUEUSER (gheû-zé) v. n.
  • Faire métier de demander l'aumône. Puis les gueux en gueusant trouvent maintes délices, Un repos qui s'égaye en quelque oisiveté, Régnier, Sat. II. On a fait un hôpital général, où l'on a renfermé tout ce que l'on a pu attraper de ces pauvres gueusant au bout des deux faubourgs de Saint-Marceau et de Saint-Victor, Patin, Lettres, t. II, p. 325. Et moi qui l'ai reçu gueusant et n'ayant rien, Molière, Tart. V, 1. Quoiqu'ils demeurent tous d'accord qu'il faut demander la charité pour subsister, leur manière de gueuser étant différente, il est nécessaire que chaque société s'en tienne à ses règlements, Lesage, Guzm. d'Alf. III, 3.

    Activement. Gueuser son pain. Aller gueuser pension en secret, Bachaumont, Mém. secrets, t. XXXV, p. 198.

    Fig. Pour moi, je ne vois rien de plus sot à mon sens, Qu'un auteur qui partout va gueuser des encens, Molière, F. sav. III, 5. [Paris est, après les combats de juillet 1830] Un taudis regorgeant de faquins sans courage, D'effrontés coureurs de salons, Qui vont de porte en porte et d'étage en étage Gueusant quelques bouts de galons, Barbier, Iambes, Curée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gueuser »

Gueux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sens 1 : de gueux.
Sens 2 : de gueuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gueuser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gueuser gøze

Citations contenant le mot « gueuser »

  • Entièrement d’accord avec vous. On ne relèvera jamais assez le cynisme de ces nuisibles, élus et réélus par des gogos et qui, non contents de parasiter l’Etat, poussent l’inconvenance jusqu’à venir gueuser devant les caméras. AgoraVox, J.L Reitzer : « Moi, j'suis un député d'base hum ! » - AgoraVox le média citoyen

Images d'illustration du mot « gueuser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gueuser »

Langue Traduction
Anglais bitch
Espagnol perra
Italien cagna
Allemand hündin
Chinois ch子
Arabe الكلبة
Portugais cadela
Russe сука
Japonais 雌犬
Basque puta
Corse cagna
Source : Google Translate API

Synonymes de « gueuser »

Source : synonymes de gueuser sur lebonsynonyme.fr
Partager