La langue française

Gobichonner

Sommaire

  • Définitions du mot gobichonner
  • Étymologie de « gobichonner »
  • Phonétique de « gobichonner »
  • Citations contenant le mot « gobichonner »
  • Images d'illustration du mot « gobichonner »
  • Traductions du mot « gobichonner »

Définitions du mot gobichonner

Trésor de la Langue Française informatisé

GOBICHONNER, verbe

Pop., vieilli
A. − Emploi trans. Savourer, déguster. Des gens heureux comme s'ils allaient tous dîner chez leurs filles, y gobichonner un bon petit dîner (Balzac, Goriot,1835, p. 233) :
... il se sentit capable des plus grandes lâchetés pour continuer à vivre bien, à savourer toutes les primeurs à leur date, enfin à gobichonner [it. ds le texte] (mot populaire, mais expressif) de bons petits plats soignés. Balzac, Cous. Pons,1847, p. 12.
B. − Emploi intrans. Faire bombance, faire un ou des bons repas. Synon. festoyer, faire la noce.On bâfrait, on gobichonnait de grand appétit (Arnoux, Roi,1956, p. 131).
REM.
Gobichonnage, subst. masc.Un gobichonnage majeur. Une ripaille de premier ordre (M. Fournier, Canotiers, in P. de Kock, La Grande ville, 1844, II, 230 ds Fr. mod. t. 16 1948, p. 296).Au fig. Gobichonnage intellectuel (Goncourt, Journal, 1888, p. 745).
Prononc. : [gɔbiʃ ɔne]. Étymol. et Hist. 1835 (Balzac, op. cit.). Composé de gober* et de bichonner*.
DÉR. 1.
Gobichonnade, subst. fém.Repas copieux, ripaille; amusement, partie de plaisir. Tourterot. − Avant tout, nous casserons bien une petite croûte. (...) Médard, en avant la gobichonnade! (Labiche, Deux papas,1846, 4, p. 391).[gɔbiʃ ɔnad]. Aucune transcr. ds les dict. 1reattest. 1846, id.; de gobichonner, suff. -ade*.
2.
Gobichonneur, euse, subst.Personne gourmande, qui aime festoyer; personne qui mène joyeuse vie. Synon. bambocheur.On ne l'employait qu'aux gros ouvrages. Et cependant il n'avait l'air ni d'un gobichonneur ni d'un imbécile (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 69).Elle [la patronne] enverra quelqu'un l'appeler. Ça l'embêtera toujours un peu, le gobichonneur au pâté (Bourget, Némésis,1918, p. 245).[gɔbiʃ ɔnœ:ʀ] fém. [-ø:z]. 1reattest. 1839 (Gautier, Hist. de l'Art dramatique en France depuis vingt-cinq ans ds Matoré, p. 92); de gobichonner, suff. -eur2*.
BBG. Quem. DDL t. 2 (s.v. gobichonneur), 3 (s.v. gobichonnage), 5 (s.v. gobichonnade).

Wiktionnaire

Verbe

gobichonner \ɡɔ.bi.ʃɔ.ne\ transitif, intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Familier) Se régaler de.
    • Je ne vois que des figures gaies dans les rues, des gens qui se donnent des poignées de main, et qui s’embrassent ; des gens heureux comme s’ils allaient tous dîner chez leurs filles, y gobichonner un bon petit dîner qu’elle a commandé devant moi au chef du café des Anglais. — (Honoré de Balzac, Le Père Goriot, 1835, Calmann-Lévy, 1910, 3e partie, p. 251)
    • Et puis tantôt nous gobichonnerons entre nous un petit repas d’accordailles ; nous ferons sauter les bouchons de Champagne. — (Paul de Kock, Taquinet-le-Bossu, Librairie théâtrale, 1857, p. 5)
  2. (Vieilli) (Familier) Festoyer, faire ripaille.
    • Et Zéphirin n’y mettait pas plus de discrétion qu’elle : à l'heure des repas, il s’abattait sur la table, la bride lâchée à un appétit d’antruche, puis détalait, passait son temps à gobichonner dans les cabarets avec un ramassis de gueux. — (Camille Lemonnier, Happe-chair, E. Monnier, de Brunhoff et Cie, 1886, p. 351)
    • Trois jours déjà qu’on gobichonnait à ventre que veux-tu, buvant frais le villaudric qui, même sous la glace, garde un rayon de soleil, vidant les larges terrines de cassoulet qu’on faisait venir de Castelnaudary. — (Armand Silvestre, Nouvelles Gaudrioles, Librairie illustrée, 1899, p. 56)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « gobichonner »

(1835) Composé de gober et bichonner. Première attestation chez Balzac (voir citation).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gobichonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gobichonner gɔbiʃɔne

Citations contenant le mot « gobichonner »

  • Et le 26 avril, ce sera l’inauguration du Parlement croupion qui râtèle quasiment tous les imbéciles du bled, les aigrefins, les gougnafiers, les saltimbanques, les cuistres, les médiocres, les incultes, les hypocrites, les politicards versatiles. Ce sera le bal des faux culs et des gobichonneurs. Ils piaffent d’impatience d’approcher la marmite parlementaire et de gobichonner. Tension !… Eux sont de la pire espèce. Ils gobichonneront et ne se soucieront même pas de jeter leurs rogatons aux populaces qui sont dans la mistoufle. Ils ne jetteront pas leur part aux chiens. C’est eux qui formeront l’applaudimètre du régime de Goby Condé au palais du peuple de la Guinée Conakry. Eh Wotan ! Aminata.com L'information en Guinée et dans le monde, Ecoute, écoute bordel ! actualité de la Guinée
  • Prévoir, donc, du temps pour savourer une deuxième brioche à la cannelle au marché fermier d’Abingdon, écouter les histoires d’un extracteur de charbon (et violoneux) en dégustant des noix locales, danser une gigue endiablée dans un ancien entrepôt à tabac, siroter un verre de vin piémontais en se berçant sur la véranda d’une vieille maison coloniale ou gobichonner du moonshine, un alcool de contrebande, à l’heure merveilleuse où le soleil dit bonsoir aux montagnes. Le Devoir, Un circuit musical old-time et country | Le Devoir

Images d'illustration du mot « gobichonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gobichonner »

Langue Traduction
Anglais gobble up
Espagnol engullir
Italien divorare
Allemand verschlingen
Chinois 吞噬
Arabe تلتهم
Portugais devorar
Russe сожрать
Japonais 早食い
Basque aholkatu
Corse gobbia
Source : Google Translate API
Partager