La langue française

Gesticuler

Définitions du mot « gesticuler »

Trésor de la Langue Française informatisé

GESTICULER, verbe intrans.

A. − Vieilli, dans le jargon dram. Mimer en faisant des gestes. Je gesticulais à l'aise, j'aurais joué sur le théâtre (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 79).Guignol avait caché son trésor dans un pot de terre, et il gesticulait à l'autre extrémité de la scène pour détourner l'attention du commissaire (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1225).
B. − P. ext. Faire beaucoup de grands gestes (généralement en parlant). Ils hurlaient avec elle, ils gesticulaient et dansaient comme des sauvages (Zola, Joie de vivre,1884, p. 1112).Elle se démène, gesticule, selon le rythme du tam-tam (Gide, Retour Tchad,1928, p. 884).Il paraissait très agité, gesticulant de façon désordonnée, parlant vite et haut (Camus, Peste,1947, p. 1446).
[Avec un compl. prép. désignant le moyen]
Gesticuler de.Il s'animait, remuait les bras, gesticulait de tout le corps (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Rouille, 1882, p. 791).Debout, les coudes au corps, gesticulant des mains, il parlait avec tous les muscles de son visage (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 196).
Gesticuler avec.Quand il était fatigué de gesticuler avec la main droite, il gesticulait avec la main gauche (Flaub., Tentation,1849, p. 275).Une vieille, qui gesticulait avec son bâton (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 218).
[Le suj. désigne une partie du corps] Ses bras gesticulaient comme les branches d'un arbre secoué par la tempête (Renard, Journal,1893, p. 187).
En partic. [Au théâtre] Faire des gestes amples et soutenus. Ils parlaient trop haut et gesticulaient comme des acteurs (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 135).Une espèce d'encouragement futur à mieux gesticuler, et dire mon rôle (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1892, p. 160).
[P. anal. de comportement] Les branches gesticulaient dans le vent (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 162).C'est plein de gens qui sont voisins avec douceur, et qui trouvent le temps moins long en voyant l'eau gesticuler (Romains, Vie unan.,1908, p. 185).
Rem. La docum. atteste divers emplois trans. Exprimer à l'aide de (beaucoup de) gestes significatifs. Le marquis était sur le pont, gesticulant ses adieux (Larbaud, Barnabooth, 1913, p. 276). Cette même haine, les quatre cents personnes (...) la criaient, la hurlaient, la gesticulaient (Bourget, Actes suivent, 1926, p. 18). Au part. passé. Cette pièce relève de la vraie chorégraphie théâtrale, d'une chorégraphie non dansée et non gesticulée (G. Marcel, Heure théâtr., 1959, p. 118). Emploi pronom. à valeur passive. La poésie et l'efficacité du théâtre (...) admet l'action de ce qui se gesticule et se prononce (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p. 94).
REM. 1.
Gesticulade, subst. fém.,rare. Action de gesticuler. Ce sont les gesticulades effrénées d'un jeune vilain qui se démène devant des compagnons (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 210).
2.
Gesticulaire, adj.,vx. Qui a rapport aux gestes, qui s'exprime sous forme de gestes. (Dict. xixes.). Les quatre minutes de rigueur réservées aux doux épanchements d'une sensibilité gesticulaire (Balzac, Œuvres div.,1831, p. 302).V. césure ex. de L. Daudet.
3.
Gesticulement, subst. masc.Action de gesticuler. Synon. gesticulation.Des licteurs habillés de noir (...) agitant, dans des gesticulements frénétiques, des fouets, des martinets plombés (Loti, Fleurs ennui,1882, p. 138).
4.
Gesticuleur, -euse, adj.Qui gesticule. Synon. gesticulant.Des formes gesticuleuses Passent. − L'écho, sourdement, Rit sous les feuilles frileuses (Rollinat, Névroses,1883, p. 135).Emploi subst. Synon. gesticulateur.Des clients, je n'en avais guère vu venir encore à la factorie, des badauds noirs seulement, d'interminables gesticuleurs et mâcheurs de kolas, érotiques et paludéens (Céline, Voyage,1932, p. 217).
Prononc. et Orth. : [ʒ εstikyle], (il) gesticule [ʒ εstikyl].Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1578 (H. Estienne, Nouv. lang. fr.-ital. p. 409 ds Gdf Compl.). Empr. au lat.gesticulare « faire des gestes, mimer en faisant des gestes ». Fréq. abs. littér. : 208. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 134, b) 254; xxes. : a) 466, b) 353.

Wiktionnaire

Verbe

gesticuler \ʒɛs.ti.ky.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire trop de gestes.
    • Oui, tenez, celui qui gesticule en parlant, et dont la voix est un peu criarde, c’est M. d’Alembert, le secrétaire perpétuel de l’Académie française. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • À travers les vitres des brasseries et des cafés, on distinguait confusément, un peu partout, la foule des consommateurs gesticulant parmi la fumée des cigarettes. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Ah! cette ville imbécile et mortelle […]. Elle prend des aspects de nécropole où les macchabées folâtres auraient licence de grimacer et de gesticuler sous un ciel putride, gonflé comme un égout. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 10)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GESTICULER. v. intr.
Faire trop de gestes en parlant. Il parle assez bien, mais il a tort de tant gesticuler.

Littré (1872-1877)

GESTICULER (jè-sti-ku-lé) v. n.
  • Faire beaucoup de gestes. Vous devez prendre un air posé, un ton de voix naturel, et gesticuler le moins qu'il vous sera possible, Molière, Impromptu, 1. Il faut être à la mode, ou l'on est ridicule ; On n'est point regardé si l'on ne gesticule, Si dans les jeux de main, ne cédant à pas un, On ne se fait un peu distinguer du commun, Quinault, Mère coquette, I, 3. Mobiles comme le mercure, ils pirouettent, ils gesticulent, ils crient, ils s'agitent, La Bruyère, IX. Les acteurs qui gesticulent le moins sont, parmi nous, ceux qui ont le geste le plus naturel, Duclos, Mém. act. théât. Œuv. t. IX, p. 332, dans POUGENS. Émile parle et gesticule avec feu, Rousseau, Ém. V.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gesticuler »

Du latin gesticulari.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. gesticulare, de gesticulus, diminutif de gestus, geste.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gesticuler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gesticuler ʒɛstikyle

Évolution historique de l’usage du mot « gesticuler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gesticuler »

  • Une écologie de TERRAIN c'est pour cela qu'en ARIÈGE on attend les ÉCOLOS au chômage..... pour venir tenir compagnie aux OURS et les maintenir éloignés des troupeaux en ESTIVE ! ils seraient plus utiles qu'à " BRAYER "et gesticuler dans les rues ! ladepeche.fr, "Tous écologistes ! " : Jean Castex défend dans une tribune "une écologie de terrain" - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « gesticuler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gesticuler »

Langue Traduction
Anglais gesticulate
Espagnol gesticular
Italien gesticolare
Allemand gestikulieren
Chinois 指手画脚
Arabe إيماء
Portugais gesticular
Russe жестикулировать
Japonais 身振りする
Basque gesticulate
Corse gesticulate
Source : Google Translate API

Synonymes de « gesticuler »

Source : synonymes de gesticuler sur lebonsynonyme.fr

Gesticuler

Retour au sommaire ➦

Partager