La langue française

Généralissime

Définitions du mot « généralissime »

Trésor de la Langue Française informatisé

GÉNÉRALISSIME, adj. et subst. masc.

I. − Adj., vx. Très général. Les axiomes suprêmes et généralissimes ne sont que des notions pures et des abstractions (C. de Rémusat ds Lar. 20e).
II. − Subst. Titre conféré au chef suprême des armées en temps de guerre. Le titre de généralissime comporte l'idée du commandement de toutes les troupes de l'État (Bonaparte ds Lar. 19e) :
En fait, comme on le sait, le généralissime autrichien reçut à 8 h 50, à Josephstadt, le renseignement lui apprenant que le poste de Nachod avait été attaqué par des forces très supérieures... Foch, Princ. guerre,1911, p. 169.
Prononc. et Orth. : [ʒeneʀalisim]. Avec [ss] ds Nod. 1844, ds Littré et, à titre de var., ds Barbeau-Rodhe 1930. Le mot est attesté ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1600-12 (A. d'Aubigné, Hist. univ., III, 4, 27, Soc. Hist. de Fr. ds Gdf. Compl. : Generalissime des armees chrestiennes). Empr. à l'ital.generalissimo « id. », attesté dep. xvies. (Mellini ds Batt.), superl. de generale (général*). L'adj. généralissime, attesté dans divers sens dep. 1558 (S. Fontaine d'apr. H. Vaganay ds Fr. mod. t. 6, p. 62) est un empr. direct au b. lat. generalissimus (v. FEW t. 4, pp. 97b-98a). Fréq. abs. littér. : 103. Bbg. Hope 1971, pp. 198-199.

Wiktionnaire

Nom commun

généralissime \ʒe.ne.ʁa.li.sim\ masculin et féminin identiques

  1. Le chef suprême des armées en temps de guerre, le général qui commande aux autres généraux.
    • Le Comité de salut public vint à bout de la Vendée en nommant un seul généralissime, Séchelle, et en faisant la grande guerre. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Et c'est entre ministres plus ou moins républicains et généralissimes toujours réactionnaires, un état de crise, qui, latent d'abord, éclate aux yeux de tous […]. — (Victor Margueritte, Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914 -1919)
    • Voici le généralissime Bourbouze : vieux soldat, avec sa grossièreté native et en partie affectée, avec sa bonhomie affectée et peut-être en partie naturelle. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • En uniforme blanc avec ruban ou ceinture tricolore, sous le commandement d'une généralissime empanachée, l'Armée féminine formera une double haie sous des drapeaux décorés de la devise Humilité Vertu Liberté. — (Fédération historique de Provence, Provence historique, 1994)
    • Vous avez embrassé la scène d'un coup d'œil puis vous avez distribué vos instructions avec la sûreté d'un généralissime. — (Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, 2010 ; édition Folio, 2012, p. 222)
    • À l’époque où ces statues furent dressées, équestres pour la plupart, à travers toute l’Espagne, il n’y avait que terre que trois généralissimes : Staline, Tchang Kaï-chek et Franco lui-même ! — (Jorge Semprún, Exercices de survie, 2012, p. 73)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GÉNÉRALISSIME. n. m.
Le chef suprême des armées en temps de guerre, le général qui commande aux autres généraux. Le généralissime des armées alliées.

Littré (1872-1877)

GÉNÉRALISSIME (jé-né-ra-li-ssi-m') s. m.
  • 1Général supérieur, celui qui commande même aux généraux, ou celui qui a l'autorité supérieure sur plusieurs armées. Il était généralissime, et avait sous lui tels ou tels généraux. Il [le cardinal de Richelieu] a employé son autorité pour faire réussir le plus important de tous [les superlatifs], celui de généralissime, l'indépendant et le tout-puissant généralissime, Guez de Balzac, Socr. chrét. Disc. 10. Il [Charles XII] déclara son beau-frère généralissime de ses armées en Suède, Voltaire, Charles XII, 8. Le duc de Savoie avait le vain titre de généralissime, mais le maréchal de Villeroi l'était, Voltaire, Louis XIV, 18.
  • 2 Adj. Dans l'ordre de Saint-François, chapitres généralissimes, chapitres composés des députés de tout l'ordre.

    Terme d'ancienne logique. Genre généralissime, genre très élevé, qui a sous lui beaucoup de sous-genres.

REMARQUE

On a dit que ce mot avait été inventé par Richelieu qui, selon Balzac, se décora lui-même de ce titre lorsqu'il se mit à la tête des armées françaises envoyées en Italie. Mais il est, avant Richelieu, dans d'Aubigné.

HISTORIQUE

XVIe s. Generalissime des armées chrestienes, D'Aubigné, Hist. III, 449.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GÉNÉRALISSIME, s. m. (Hist. anc.) c’est ce que les Grecs appelloient archistrategos. Les Romains n’ont eu de dignité semblable que dans la personne du dictateur.

Le titre de généralissime est en usage parmi les modernes, sur-tout quand une armée composée de diverses nations alliées, outre les chefs particuliers, a un général qui commande également à tous les autres, & du consentement de toutes les puissances intéressées : c’est ainsi que dans la guerre de 1733 le maréchal de Villars étoit généralissime de l’armée des trois couronnes en Italie. (G)

On donne aussi le nom de généralissime à un général qu’on veut mettre au-dessus des autres généraux ou commandans ordinaires des armées : ainsi en France lorsqu’on envoye un prince commander une armée où il y a des maréchaux de France, on lui donne le nom de généralissime ; Walstein obtint la qualité de généralissime des troupes de l’empereur ; Montécuculi & le prince Eugene ont eu le même titre. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « généralissime »

 Dérivé de général avec le suffixe -issime.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. generalissimus (Et hæc generalissima nomina, LOUIS QUICHERAT, Addenda), superlatif de generalis, général.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « généralissime »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
généralissime ʒeneralisɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « généralissime »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « généralissime »

  • Il est allé droit au chef, au généralissime, à Voltaire en personne, et l’a insulté de toutes les sortes, lui donnant tous les noms, avec une verve, un mordant, une insolence égale à son objet, et tout à fait heureuse. On s’est fâché rouge, mais il était seul; on a regardé, on l’a laissé faire et dire, et s’en retourner, on a même discuté tout haut sa démarche et son audace de bel air. De Charles-Augustin Sainte-Beuve / Port-Royal
  • Le 10 mai 1940, à la surprise générale, la Wehrmacht lance une grande offensive à travers la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Le 7 juin, face à la débâcle des troupes, le gouvernement français envisage un temps de se replier sur la Bretagne. Le 12 juin, le sous-secrétaire d’État à la guerre, le général de Gaulle, est envoyé à Rennes pour étudier sur place les possibilités de mettre en place ce projet, qui a par ailleurs les faveurs du Premier ministre britannique Winston Churchill. Il est envisagé de mettre en place une ligne de défense s’étendant du Couesnon jusqu’à l’estuaire de la Vilaine. Le gouvernement établirait ses quartiers à Quimper. L’idée est de concentrer toutes les troupes en fuite sur cette ligne de défense. Mais le gouvernement français est divisé entre les partisans de la poursuite du combat, dont de Gaulle et Mandel, et les défaitistes qui trouvent ce projet irréaliste, menés par le vice-président du Conseil, le maréchal Pétain, qui s’appuie sur le soutien du généralissime Weygand. Le 13 juin, le gouvernement, qui se trouve en Touraine, décide finalement de fuir vers Bordeaux plutôt que Quimper. C’est la fin du projet du « réduit breton ». L’avance trop rapide des troupes allemandes rendait sans doute impossible sa réalisation. Selon les estimations, il aurait fallu 25.000 ouvriers et 3 mois de travaux pour mettre en place les lignes de défense nécessaires. , Juin 1940 en Bretagne
  • Tirion Fordring, généralissime de la Croisade d’argent est l’un des premiers paladins d’Azeroth. Son ordre fût créé pour empêcher l’invasion de la Horde des Orcs menée par Orgrim Marteau-Du-Destin. Condamné à l’exil par ses pairs lorsqu’il sauva son ami orc Eitrigg, Tirion perdit ses terres et se réfugia dans ce qui devint les Maleterres de l’Est. Always For Keyboard, [Heroes Concept] Tirion Fordring, généralissime de la Croisade d'argent - Always For Keyboard
  • Ce jour-là, j'ai vu le Maréchal à Briare. Je revenais de voir ce malheureux Huntziger qui ne demandait pas mieux que de devenir généralissime. Mais Reynaud a hésité une fois encore à remplacer Weygand. Je vois le Maréchal. Je le salue. Il me dit : « Eh bien, vous êtes général... Eh bien, je ne vous fais pas mon compliment... » Je lui ai répondu que lui-même avait reçu ses premières étoiles pendant la retraite de 1914 et que, quelques jours plus tard, c'était la Marne. Il a répliqué : « Il n'y a aucun rapport. » Sur ce point, il avait bien raison... , Le 18 juin 1940, raconté par De Gaulle
  • Surnommée « la généralissime du mouvement pour la paix », l’Autrichienne Bertha von Suttner fonde en 1881 la Österreichischen Friedensgesellschaft (Société autrichienne pour la paix) qui a pour objectif de prévenir la guerre, d'enquêter sur ses causes, de promouvoir une façon pacifiste de penser et d'appuyer les efforts visant à établir un ordre juridique international qui permettrait de régler pacifiquement des différends internationaux. UNESCO, La généralissime du mouvement pour la paix

Traductions du mot « généralissime »

Langue Traduction
Anglais generalissimo
Espagnol generalísimo
Italien generalissimo
Allemand generalissimus
Chinois 大元帅
Arabe القائد العام
Portugais generalíssimo
Russe генералиссимус
Japonais generalissimo
Basque generalissimo
Corse generalissimo
Source : Google Translate API

Synonymes de « généralissime »

Source : synonymes de généralissime sur lebonsynonyme.fr

Généralissime

Retour au sommaire ➦

Partager